Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 21:18

http://sarkozix.canalblog.com/archives/2012/01/25/23334627.html

cadeau

 

100 raisons de ne pas voter Nicolas Sarkozy

Eric W. FARIDES - 20 avril 2012


Un bilan de la politique de Nicolas Sarkozy, ministre de la République et Président depuis près de 10 ans. Faits et discours en matière d’immigration, de politique étrangère, de social, de justice, d’économie, d’Europe, d’écologie, de laïcité, d’emploi…

1. Il a dit « il faut prendre au sérieux de que j’ai dit ».

2. Il a proposé au début du quinquennat un « contrat de mission » par ministère pour évaluer l’action du gouvernement et n’en a plus parlé.

3. Il a supprimé le secrétariat au droit de l’homme. Il a dit aussi « Je suis fier d’être de droite ».

4. Il a dit « je me sens l’héritier de Jaurès ». Il a dit aussi « l’héritage de mai 68 a introduit le cynisme dans la société » mais aussi « […] le culte de l’argent roi, du profit a court terme, de la spéculation. ». 

5. Il a fait passer le traité européen dont les français ne voulaient pas.

6. Il va fêter la victoire au Fouquet’s (Lucien Barrière, Casinos). Il est allé sur le yacht de Bolloré (gestion de la valise diplomatique pour le compte de l’Etat français)…

7. Il voulait faire « une France de propriétaires ».

8. Il a dépensé 37 000 dans une nuit d’hôtel la veille de l’annonce d’un plan de rigueur.

9. En 2002, il a dit après Sangatte « Le problème est réglé ! ». Son porte parole, Frédéric Lefebvre, a déclaré : « les droits de l’hommiste nous pourrissent la vie depuis trop longtemps. ».

10. Il est le promoteur d’un communautarisme qui divise les français.

11. Il a lancé un débat sur « l’identité nationale » dans le but de séduire des électeurs d’extrême droite. Il a favorisé la lepénisation des esprits, la haine des uns contre les autres, le chacun pour soi. 12. Il a été condamné par le Parlement européen pour sa politique d’expulsion des Roms…

13. Son conseiller Guillaume Pelletier est un ancien militant du FN, de l’UNI et du MPF. 

14. Il a dit « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire ».

15. Il voulait « nettoyer les cités au Karcher ».

16. Il avait promis : « Si je suis élu je mettrai en œuvre un grand plan Marshall de la formation pour tous les jeunes de nos quartiers, pour qu’aucun ne soit laissé de côté, pour que chacun puisse tenter sa chance, pour que chacun ait un emploi. ».

17. Il cautionne par son silence les apéros saucisson-vin rouge de ses amis de la Droite Populaire. Les dérapages se multiplient.

18. Il veut « l’immigration choisie ». Il dit « la France tu l’aimes ou tu la quittes ! ».

19. Il a renforcé les contrôles informatiques (fichiers à empreintes génétiques : 2 millions de personnes).

20. Il se fait le promoteur de l’utilisation des radars, de la vidéo surveillance mais c’est inefficace selon les études du sociologue Laurent Mucchielli.

21. Il reçoit Kadhafi le jour de l’anniversaire du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Quelques temps après la France frappe en Lybie.

22. Il a laissé transférer les cendres du général tortionnaires Marcel Bigeard aux Invalides.

23. Les enfants de sans-papiers sont expulsés manu-militari des écoles de la République.

24. Il a soutenu la loi sur le rôle positif de la colonisation. Il s’est brouillé avec les Turcs à propos de l’Arménie.

25. Il projetait de faire l’Union Méditerranéenne avec Ben Ali, Moubarak, El Assad…

26. Il est l’acteur d’une politique belliciste (Guerre en Afrique, Afghanistan, Côte d’Ivoire, Irac…).

27. Il a dit en 2008 « L’authenticité se lit sur mon visage. Personne ne m’a pris le doigt dans le pot de confiture du mensonge ».

28. Il a dit« jamais le dialogue social n’a été aussi efficace depuis 2007 ».

29. Il est la risée de l’Europe et du monde, il laisse la politique étrangère de la France sous le signe de l’allégeance. Il a dit « « Les américains pourront compter sur notre amitié, nous serons à leur côté ».

30. Il nomme les présidents de chaînes de télévision.

31. Il a favorisé la délation entre citoyens et sanctionné les français solidaires.

32. Il avait promis que son gouvernement serait mixte et ne dépasserait pas 15 membres.

33. Il devait rendre compte de son action auprès du Parlement chaque année.

34. Il a laissé en plan l’hôpital public, fermer des structures de soin de proximité. Il n’a pas prévu les budgets pour payer les heures supplémentaires des infirmières. Dans certaines régions, c’est le désert médical. Bientôt plus de gynécologues.

35. Il a dit : « Je ne pense pas qu’il y ait matière à beaucoup d’économies dans la santé. Compte tenu de l’allongement de la durée de la vie, du progrès médical et de l’aspiration bien naturelle de nos concitoyens à vivre en bonne santé, l’investissement dans la santé sera forcément majeur. ». Il a accentué le déremboursement des frais médicaux. En 2011, 29 % des français ont renoncé à se faire soigner faute de moyens.

36. Il avait promis une France de propriétaires, personne ne devait dormir dehors, sans un toit…

37. Il a dit en 2001 qu’un détenu ne devrait plus partager sa cellule avec un autre détenu.

38. Il est favorable à l’encadrement militaire des jeunes, après avoir raillé l’idée du PS, et préfère l’incarcération à la prévention. La surpopulation carcérale est manifeste : en 2011 la France recensait officiellement 64.000 détenus incarcérées pour une capacité de 56.500 places ».

39. Il accuse les corps intermédiaires, les syndicats, de confisquer la parole de français.

40. En 2008, il a promis que l’Etat interviendrait pour sauver Arcelormittal Gandrange mais le site a fermé en 2009.

41. Il laisse un pays avec 5 millions de chômeurs, 1 actif sur 6 inscrit à Pôle Emploi. 8 millions de personnes vivent avec moins de 949 € par mois. Près d’1 million de personnes ont reçu l’aide des restos du cœur. La moitié des français gagnent moins de 1500 € par mois. Il y a près de 4 millions de mal logés en France, soit plus de 200 000 qu’en 2007. Il a dit « Depuis vingt-cinq ans, on vous dit que le plein-emploi est impossible et que le chômage est une fatalité. Rien n’est plus faux ». Il a dit : « nous pouvons atteindre un chômage inférieur à 5 % ».

42. Il a dit que sa politique consistera à augmenter tous les salaires.

43. Il a dit qu’il « n’a pas été élu pour augmenter les impôts ». Il a tenu parole pour les riches mais les pauvres en paient plus.

44. Il a dit qu’un « instituteur ne pourra jamais remplacer un curé ou un pasteur ».

45. Il a supprimé la formation des maîtres. Les jeunes diplômés devront enseigner dans les quartiers sans préparations préalables.

46. Il est contre le vote des étrangers aux élections locales.

47. Il est contre le mariage homosexuel.

48. Il fait la majeure partie de sa campagne aux frais des contribuables.

49. Il fait pression sur la nomination des journalistes, et notamment en faveur de Jean-Pierre Elkabbach.

50. Il a soutenu qu’il pourrait « résoudre les problèmes écologiques de la France d’ici une génération » ; « Le développement durable doit devenir une dimension essentielle de toute l’action publique. Ce n’est pas un choix, c’est une urgence, une nécessité. ».

51. Il a détricoté le Grenelle de l’environnement et abandonné le défit de la politique écologique : importation de 70 % des produits biologiques, interdiction aux paysans de ressemer leurs semences, pas de taxation sur les pesticides.

52. Il a laissé la France paysanne exsangue : suicides des exploitants agricoles, 30 000 exploitations disparaissent chaque année…

53. Il a dit : « sortir du nucléaire c’est revenir à l’époque de la bougie ».

54. Il porte le titre de nommé Chanoine de Latran.

55. Il est allé voir le pape avec Bigard.

56. Il se rend régulièrement à l’église alors qu’il doit respecter le principe de laïcité.

57. Il voulait un peu de proportionnelle à l’Assemblée.

58. Il a laissé Stéphane Richard rejoindre le cabinet de Christine Lagarde, Ministre de l’économie, malgré un redressement fiscal de 660 000 euros.

59. Il voulait une République irréprochable.

60. Il ne dit mot des villes UMP qui maintiennent un créneau horaire pour les lycéens et un autre créneau pour les lycéennes d’une école confessionnelle d’Aix-les-Bains. 

61. Il a déclaré en 2009 : « les paradis fiscaux c’est terminé ! ».

62. Il est le représentant de la droite thatchérienne.

63. Il a baissé les taxes pour les plus riches. Il a creusé les écarts entre revenus du capital et revenus du travail.

64. Il a réduit le nombre de fonctionnaires de manière drastique : plus de 150 000 postes non renouvelés, il a fait le plus grand plan social n’ayant jamais existé.

65. Il voulait une répartition des profits 1/3 salarié, 1/3 investissement, 1/3 entreprise.

66. Il affirme avec son parti que les chômeurs sont des « assistés » et certains malades des « irresponsables » et des « fraudeurs ».

67. Il dit « il n’y a aucune solution dans l’anticapitalisme » et il veut « moraliser le capitalisme ».

68. Quand il était avocat, il conseillait à ses clients de placer leur argent en Suisse.

69. En 2008, il a dit ne pas « conduire une politique d’austérité dans un contexte de crise ».

70. Il a dit que les responsables de la crise devaient être sanctionnés. Il disait interdire la pratique des goldens parachutes : « Si je suis élu président de la République, je ferai voter dès l’été 2007 une loi qui interdira la pratique détestable des golden parachutes. ».

71. Il a dit en 2011 : j’ai « trouvé la solution à la crise économique ».

72. Il a dit en 2011 que la « croissance revenait » mais c’est la récession qui est revenue.

73. Il a fait bondir la dette publique de 500 milliards en 5 ans, soit près du tiers de la dette totale. Mais il a dit « La maîtrise de nos finances publiques est un impératif moral autant que financier. Les jeunes générations ne peuvent accepter que les générations actuelles vivent à leur crédit. » En 2007, il dit : « Je ferais en sorte qu’à l’avenir il soit interdit de financer les dépense de tous les jours par de la dette ». La balance commerciale affiche un déficit record.
74. Il a mis en place des niches fiscales qui représentent pour les économistes du journal le Figaro près de 75 milliards d’euros.

75. En mars 2010, il a dit « la stratégie du gouvernement portera ses fruits en 2010 ».

76. Il a aussi affirmé que la perte du triple A serait catastrophique puis il a vu se dégrader la note de la France et il a dit que ce n’était pas grave.

77. Il a baissé les aides aux collectivités territoriales. Il a mis en place une R.G.P.P. inique.

78. Il a dit « Je n’accepterais pas la hausse généralisée de la TVA ». Il augmenté la TVA pour les services et les biens culturels, il met en péril les emplois dans les libraires et désorganiser la gestion des stocks.

79. En 2010, il a dit que les français « verraient reculer le chômage en 2010 ».

80. Il a dit, en mai, 2007 : « je veux réhabiliter le travail, l’autorité, la morale, le respect, le mérite ». Il a réhabilite la misère au travail, l’immoralité des allégements de taxe pour les puissants, l’autorité de l’exploitation et l’irrespect de la précarité.

81. Il a dit : « la lutte contre la pauvreté serait une priorité ».

82. Il s’est augmenté de 170 % au début de son mandat.

83. Il fait passer la communication politique avec l’action.

84. Il n’a pas enrayé les agressions violentes faites aux personnes. Elles sont en augmentation.

85. En 2007, il a dit « La délinquance et les zones de non-droit, c’est fini ».

86. Il a laissé une carte judiciaire qui complique le travail des juges, des magistrats et qui coûte cher en déplacements au citoyen…

87. Il a dit au moment de la polémique sur la nomination de Jean Sarkozy à l’Epad : « ce qui compte en France […], ce n’est plus d’être bien né, c’est de travailler dur et d’avoir fait la preuve […] de sa valeur ».

88. En juillet 2003, il n’a pas respecté la présomption d’innocence de Colonna. Il a dit « l’assassin du préfet Erignac ».

89. Il a dit à propos de justice « le secret de l’instruction est une fable à laquelle plus personne ne croit ».

90. Il a décidé que le dossier Tapie serait jugé devant un tribunal arbitral et non une juridiction commune.

91. Il a dit : « je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques ». 

92. Il veut obliger « les bénéficiaire du RSA a effectuer 7 heures d’activité d’intérêt dit général par semaine » soit 7 heures de travail gratuit et 7 heures de moins laissées à un autre travailleur mieux rémunéré.

93. Il a une boulimie de sondages et grignote le budget de Matignon.

94. En 2007, il a dit « Le droit à la retraite à 60 ans doit demeurer, de même que les 35 heures continueront d’être la durée hebdomadaire légale du travail. Que ce soit un minimum, cela me va très bien. Ce que je n’accepte pas est que cela soit aussi un maximum. ». Il a dit que la réforme des retraites, je ne la ferais pas. « Je n’en ai pas parlé pendant ma campagne ».

95. Il avait promis en 2004 de ne pas privatiser EDF-GDF.

96. Il n’assume pas ses responsabilités malgré ses 10 ans de politique c’est de la faute des 35 heures, de la crise, de l’Europe, de la concurrence mondiale, du temps qu’on ne lui a pas laissé. Il en veut encore !

97. Il se prétendait le candidat du pouvoir d’achat et promettait d’aller chercher la « croissance avec les dents » ; de proposer aux français de « Travailler plus pour gagner plus. » ; « Je veux être le président du pouvoir d’achat », qu’il a dit.

98. " Son premier ministre a annoncé que la « France était en faillite ».

99. Il a dit dans son Programme 2012, les étrangers devront « réussir un test de connaissance des valeurs de la République », mais lui, n’a pas réussi le sien.

 

100. Il a déclaré en 2007 : " Je ne vous mentirai pas, je ne vous décevrai pas, je ne vous trahirai pas ».


Sources : Acrimed, Afrok.com, Agoravox, Alternative économique, Blogspot ; com, CGT ensemble, Confédération paysanne, Contreinfo.info, Delinquants-Solidaires.org, Discours de Nicolas Sarkozy, EducationSansFrontières.org., Europe-Solidaire.org. France 2. France 24, Ina.fr.La Dépêche du Midi, Le Grand Soir, LCI, Le Canard Enchainé, Le Figaro, Le JDD, Le Monde.fr, Le Parisien, Médiapart, Le Post.fr., Le Soir.be, Le télégramme.com, Libération, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Le Président des riches, enquête sur l’oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy », Marianne2.fr, Médiapart. Politis.fr, Projet présidentiel 2007 de Nicolas Sarkozy, Projet Nicolas Sarkozy 2012, Rfi.fr, Rue 89, Slate.fr, Survie.org, TF1…

 

URL de cet article 16460
http://www.legrandsoir.info/100-raisons-de-ne-pas-voter-nicolas-sarkozy.html
.
A lire aussi :
 
.
.
.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche