Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 23:27

http://www.pyepimanla.com/10-mai-juin-0229/france/images/avenir-solidaire.jpg

http://www.pyepimanla.com/10-mai-juin-0229/france/images/avenir-solidaire.jpg

 

Programme d'Avenir Solidaire

.

Le programme d’Avenir Solidaire est fondé sur une nouvelle conception de la politique, de la richesse et de l’économie.
Ce programme présente les opérations successives pour organiser une démocratie citoyenne pour plus de justice sociale.
Il reprend les points abordés dans la Charte et présentés de manière plus complète dans le Projet de Société et le Projet Economique d’Avenir Solidaire.

Ce programme sera possible en donnant au peuple les moyens de contrôler les décisions politiques et économiques afin de développer la coopération et le partage.
Dans cette perspective, les responsables doivent être avant tout des serviteurs du peuple.

Les problèmes environnementaux et humains sont liés ; pour cela ils doivent être traités simultanément, selon les propositions du projet de société et du projet économique d’Avenir Solidaire.

Les définitions qui suivent (concernant la politique, la richesse et l’économie), correspondent à la pensée d’Avenir Solidaire.

© 21 juillet 2010, première mise en ligne du Programme.
© 09 février 2011, dernière mise à jour du texte.

La politique

La politique est le pouvoir d’un peuple qui décide de sa façon de vivre en société, selon ses valeurs.

La richesse

La richesse est l’ensemble des activités humaines qui favorisent l’harmonie sociale et l’épanouissement humain tout en préservant l’environnement.
Elle reflète l’utilité des activités sociales.
L’argent n’est donc pas la richesse, mais il la représente de manière aussi juste que possible.

L’économie

L’économie organise la vie sociale dans ces aspects matériels, quantifiables, pour améliorer la création de richesses.
Les décisions économiques doivent être soumises aux décisions politiques.
L’économie doit ainsi faciliter le fonctionnement de la démocratie.
L’économie doit ainsi favoriser la coopération et le partage équitable des richesses.

Plan de financement du Programme

Le plan de financement du Programme d’Avenir Solidaire est actuellement établi.
Il sera dévoilé au moment opportun, afin d’éviter d’éventuelles polémiques qui feraient perdre un temps précieux.

La plupart des gouvernements précédents ont créé la pauvreté du peuple en laissant détourner l’argent du travail vers la spéculation financière.
Inversement, le programme d’Avenir Solidaire permettra au peuple de bénéficier de la richesse qu’il aura créée.
Par exemple, ce programme permettra de produire en quantité suffisante et raisonnable des biens de qualité accessibles à tous.

Cette richesse facilitera aussi les échanges humains pour développer l’harmonie sociale et l’épanouissement humain tout en préservant l’environnement.

La plus grande part de ce plan de financement est destinée au revenu vital.

Trois grandes périodes pour le Programme

  • Dans les six mois.
  • Dans les dix-huit mois.
  • Dans les deux ans et au-delà.

Ces trois grandes périodes sont de simples indications car des chevauchements seront nécessaires ainsi que de probables corrections pour appliquer effectivement ce programme le plus rapidement et le plus efficacement possible.

Ce programme est présenté de façon synthétique.
Pour plus de détails, le lecteur peut aller vers les textes suivants d’Avenir Solidaire :

Première période du Programme

Dans les six mois…

…Pour instaurer une démocratie citoyenne…

  • Institution du vote blanc.
  • Mise en place du plan de financement du Projet de Société.
  • Instauration du revenu vital permettant une vie décente, cumulable avec les salaires, retraites et autres revenus, qui sera imposable proportionnellement à l’ensemble des revenus :
    • Un niveau pour les adultes ;
    • Majorations pour les handicapés selon le degré de handicap ;
    • Deux types de minorations pour les enfants.
  • Reprise en main de l’économie :
    • Nationalisation des systèmes bancaire et financier ;
    • Réorganisation de la Banque de France ;
    • Réorganisation de la monnaie :
      • en tant que moyen d’indépendance,
      • en tant que moyen d’échanges plus justes ;
    • Réorganisation du crédit ;
    • Organisation du remboursement anticipé de la dette publique.
  • Organisation des Comités de vigilance économique :
    • Locaux ;
    • Départementaux ;
    • National.
  • Amélioration du rôle et du travail de l’éducation nationale :
    • Modification des programmes pédagogiques :
      • développement de l’intelligence en favorisant la curiosité de l’enfant sur les choses de la vie plutôt qu’en limitant sa perception en le focalisant sur des éléments techniques,
      • instruction des jeunes à la compréhension de la vie sociale et du respect mutuel,
      • apprentissage de la pensée en utilisant les programmes tels l’histoire et l’économie qui facilitent le sens critique et la compréhension des liens de causes à effets,
      • apprentissage de la musique et pratique instrumentale,
      • proposition de l’apprentissage de l’Espéranto,
      • … … …
    • Respect absolu de la laïcité ;
    • Amélioration de la qualité des établissements scolaires ;
    • Réorganisation de la formation des enseignants ;
    • Stimulation des vocations éducatives ;
    • Apprentissage de l’écoute et du respect mutuel à l’école qui seront la base du dialogue au sein des familles et dans la société ;
    • … … …
  • Relocalisation des entreprises.
  • Relance de la planification française :
    • Révision de l’aménagement du territoire pour un meilleur équilibre dans les infrastructures pour favoriser la coopération et le partage ;
    • Mise en œuvre d’un programme de logements et d’urbanisme sous responsabilité directe de l’État et des collectivités territoriales avec financements publics ;
    • Réorganisation des monopoles d’État ;
    • Restructuration de la production énergétique ainsi que des transports ;
    • Stimulation des PME dans le respect de l’environnement ;
    • Dynamisation de l’artisanat et du petit commerce de proximité ;
    • Réduction puis suppression de l’agriculture hors sol ;
    • Stimulation de l’agriculture de proximité et de la meilleure qualité ;
    • … … …
  • Réorganisation de l’enseignement supérieur et de la recherche :
    • Révision voire suppression de l’autonomie des universités ;
    • Nationalisation de tous les secteurs de recherches sensibles ;
    • Développement de la recherche sur les énergies libres ;
    • Mise en place d’un programme de financement public exclusif des universités reconnues par l’État, et de tous les secteurs de la recherche liés à l’indépendance ;
    • … … …
  • Mise en place d’un contrôle publicitaire sévère :
    • Pour une publicité objective ;
    • Pour une publicité exclusivement adressée aux adultes ;
    • Pour une publicité sans pollution mentale ou environnementale.

Deuxième période du Programme

Dans les dix-huit mois…

…Pour dynamiser la vie sociale…

  • Transformation de la Constitution pour développer la démocratie en garantissant :
    • Le pouvoir du peuple par :
      • la reconnaissance du vote blanc,
      • les divers types de référendums,
      • les Comités de vigilance économique ;
    • La laïcité ;
    • Le revenu vital ;
    • La primauté de la langue française sur tout le territoire ;
    • La diversité de la presse (suppression des monopoles et interdiction d’associations avec les milieux d’affaires, financiers, etc.) ;
    • L’indépendance artistique ;
    • L’autonomie informatique et l’aide au développement des logiciels libres ;
    • La facilité d’entreprendre dans des activités socialement utiles ;
    • … … …

---L’homme doit être le point focal de toute réflexion politique.
La Constitution doit donc faciliter pour le peuple la réappropriation de ces valeurs humanistes afin qu’il assume sa souveraineté avec lucidité.---

  • Institution des divers modes de référendums :
    • D’initiative populaire :
      • locaux,
      • départementaux,
      • nationaux ;
    • D’initiative du Président de la République ;
    • D’initiative du Président de l’Assemblée Nationale ;
    • D’initiative du Garde des Sceaux ;
    • A mi-mandat pour tous les mandats électoraux.
  • Création de l’Europe des peuples avec pour effets :
    • Seules les démocraties reconnaissant réellement le pouvoir du peuple pourront y participer ;
    • Chaque peuple pour y participer devra se prononcer par référendum ;
    • Réinstallation des monnaies de chaque pays participant, et donc du Franc pour la France ;
    • Instauration de l’Euro en tant que monnaie continentale commune en remplacement de la monnaie unique ;
    • La mise en commun de compétences et de moyens pour faciliter de grands projets bénéfiques à l’homme ;
    • La liberté pour chaque pays de pouvoir participer aux projets qui lui conviennent ou de s’en désengager ;
    • Développement des pays les plus pauvres vers le niveau des pays les plus riches ; lequel développement bénéficiera aussi aux pays riches, ce qui élèvera d’autant plus la richesse de l’ensemble ;
    • L’Europe des peuples entrainera de fait la dénonciation des différents traités de l’Union européenne actuelle ;
    • … … …
  • Séparation réelle des trois pouvoirs organisés de la République :
    • Exécutif ;
    • Législatif ;
    • Judiciaire.
  • Suppression du cumul des mandats électoraux.
  • Réorganisation des fourchettes de salaires du secteur public et du secteur privé.
  • Réorganisation du système fiscal :
    • Baisse progressive puis suppression de la TVA et autres taxes ou impôts indirects ;
    • Compensation progressive de la TVA et autres taxes ou impôts indirects par l’impôt sue le revenu ;
    • Augmentation des tranches de l’impôt sur le revenu ;
    • Révision des bases des impôts locaux et de leurs niveaux d’imposition.
  • Réorganisation des retraites sur la seule base de la répartition.
  • Nationalisation des grands groupes industriels :
    • En situations de monopoles de fait ou organisés ;
    • Liés à l’indépendance industrielle.
  • Révision du système judiciaire :
    • Institution du budget indépendant de la Justice ;
    • Élection du Garde des Sceaux ;
    • Attribution au peuple de la possibilité de sanctionner les abus de pouvoir ;
    • Rédaction de textes de lois clairs et compréhensibles pour tous ;
    • … … …
  • Réorganisation des services publics :
    • Aménagement de certains emplois de la fonction publique en transférant leur responsabilité à la Justice :
      • travailleurs sociaux,
      • gendarmerie,
      • police,
      • inspection du travail ;
    • ... ... ...
  • Aménagement de restrictions pour les réélections à l’ensemble des mandats publics.
  • Traitement des évasions fiscales, sans complaisance.
  • Mise en place d’une lutte efficace contre le grand banditisme, le trafic de drogue, le proxénétisme, et contre toute spéculation ou attitude parasite qui détériore les valeurs et la richesse sociale.
  • Annulation totale de la dette des pays pauvres.
  • Proposition de réorganisation de l’ONU :
    • Élargissement du Conseil de Sécurité ;
    • Suppression du droit de veto des membres du Conseil de sécurité ;
    • Suppression, remplacement ou réorganisation des organismes ayant gravement perturbé la paix et la solidarité :
      • Banque Mondiale,
      • FMI (Fond Monétaire International),
      • OMC (Organisation Mondiale du Commerce),
      • … … …
    • Équipement de la Force de Maintien de la Paix de l’ONU pour remplacer l’OTAN.

Troisième période du Programme

Dans les deux ans et au delà…

…Pour stimuler l’harmonie sociale et l’épanouissement humain tout en préservant l’environnement


  • Réorganisation du système de santé :
    • Augmentation du taux de remboursement des frais de santé, en incluant les frais dentaires, d’optique, d’audition…
    • Simplification du système de remboursement des frais de santé ;
    • Stimulation des vocations médicales et augmentation du nombre de médecins ;
    • Officialisation des médecines douces reconnues ;
    • Augmentation du nombre des établissements hospitaliers de proximité ;
    • Régulation sévère du pouvoir de l’industrie pharmaceutique ;
    • … … …
  • Organisation sur le terrain d’un authentique référendum d’initiative populaire.
  • Diversification des médias.
  • Réorganisation des collectivités territoriales pour plus de démocratie, de simplicité et de souplesse de fonctionnement.
  • Simplification de la vie administrative et des démarches administratives.
  • Organisation d’un service citoyen pour les jeunes :
    • Dans le service humanitaire et la coopération à l’international ;
    • Dans le service aux armées ;
    • Dans le service aux administrations ;
    • Dans le service aux associations.
  • Développement de la coopération avec les pays pauvres.
  • Mise en place de transferts de savoir faire pour les pays en voie de développement et pour les pays pauvres.
  • Soutien au développement technologique et industriel pour une abondance raisonnable et une garantie d’autonomie des pays pauvres.

--- Les différentes parties du programme seront présentées plus en détails ultérieurement. ---

 

http://www.avenir-solidaire.fr/programme.html

 

 


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche