Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 21:00
Capitalisme fou !

article d'Eva sur http://r-sistons.over-blog.com

en introduction à BRASSARD  BLANC

Mes amis,

Notre société est tombée sur la tête. Chacun de nos faits et gestes est contrôlé, comme si nous représentions tous une menace. Nous n'existons plus en tant qu'être humains, mais comme numéros ou consommateurs ou terroristes potentiels (étant entendu que dans cette catégorie extensible, entrent désormais ceux qui n'acceptent  pas les désordres actuels, ceux qui refusent de s'aligner sur la Pensée Unique qui veut faire de nous de bons soldats ou des esclaves soumis - délit d'opinion ???) .

Le capitalisme est présenté comme l'horizon incontournable, la planche de salut, le bonheur absolu, le modèle parfait, et il se casse la gueule en entraînant dans sa chute les plus fragiles qui, au contraire, devraient être particulièrement protégés dans une société digne de ce nom, attentive au sort de tous. Et suprême ironie, on voit une crise dont les richissimes coupables sont exonérés, et même substantiellement remerciés, et les malheureuses victimes, appelées à mettre la main à la poche, même si elles sont exsangues..

Les anciens devraient être honorés, chouchoutés, non on envisage de les euthanasier comme déjà aux USA s'ils sont pauvres, handicapés, de couleurs... L'agriculture de subsistance devrait être encouragée, non on l'abolit au profit des monocultures chères aux multinationales et à l'Occident opulent, et au passage on fait la chasse aux autochtones qui veulent maintenir leurs modes de vie ancestraux. Les travailleurs sont considérés comme des pions qu'on place et déplace au gré des caprices des actionnaires, ils sont toujours plus pressurés et ils ont toujours moins de droits. On s'en prend aux parents isolés qui ont du mal à joindre les deux bouts, et on encourage les allègements fiscaux aux plus nantis. On honore les marchands d'armes, et on criminalise les gamins sans protection familiale et sociale. On soutient les multinationales, ou les grandes enseignes, et on asphyxie le petit commerce et les PME. On casse le Droit du Travail et les protections des citoyens, et on robotise tout au détriment de l'emploi. On sacrifie le travail au capital, la production à la Bourse, le réel au virtuel.  On restreint le pouvoir d'achat des ménages et on renfloue les banques. On privatise à tout va, on casse toutes les solidarités et les liens sociaux, on diminue les avantages des plus pauvres ou des précaires, tandis qu'on multiplie les cadeaux aux plus favorisés. On oublie la France d'en-Bas, et on dorlote celle d'en-Haut.

On n'a pas d'argent pour les pensions de viellesse ou les allocations ou les bas salaires, et on trouve des milliards pour la Hautre finance. On rejette les réfugiés du climat ou de la pauvreté, et on saccage toujours plus la planète. On incite à surconsommer, et on sacrifie les générations futures. On n'a pas d'argent pour les affamés ou les sans-logis, et on débloque instantanément des milliards pour... les milliardaires. On fait la chasse aux sdf, et on privatise les moindres parcelles de terres ou de forêts qui pourtant appartiennent à tous. On dérembourse toujours plus les soins, et on provoque toujours plus de maladies en inondant la planète de substances toxiques. On élabore toujours plus de lois pour protéger les plus forts, et on ôte les dernières protections des plus faibles. On exonère de poursuites les riches délinquants en col blanc, et on criminalise la délinquance des pauvres. On parle toujours plus de démocratie, et on porte atteinte à toutes les libertés. On annonce toujours plus de modernité, et on manipule toujours plus. On jure favoriser l'indépendance des médias, et ceux-ci sont toujours plus serviles. On trouve de nouveaux impôts qui frappent indirectement les plus pauvres, et on allège toujours plus l'impôt sur la fortune. On affirme favoriser la paix, et on prépare des guerres préventives et permanentes. On lance des campagnes de sensibilisation aux dangers des mines anti-personnelles, et on crée des armes de destruction massive. On déclare protéger toujours mieux la vie, et on élabore des engins de mort toujours plus dangereux.  

On jure toujours mieux sécuriser l'existence du citoyen, et on l'expose toujours plus au chômage, à la précarité, aux aléas de la Bourse, aux contrôles policiers musclés, au terrorisme d'Etat, et aux guerres de domination. On fait toujours plus référence à la civilisation, et on sombre de plus en plus dans la barbarie.

Liste naturellement non exhaustive.

Est-ce que le citoyen doit se résigner à être un numéro, un objet de contrôle, un simple consommateur, un pion, un esclave, un concept virtuel, un robot, un outil d'enrichissement, voire de la chair à canon... ? Doit-il accepter d'être deshumanisé, pressuré, sacrifié aux intérêts d'une caste cupide et psychopathe ? Doit-il être condamné à une paupérisation croissante, à l'épuisement, au silence, à la résignation au pire, tout cela pour satisfaire les caprices d'une élite insatiable et impitoyable ?  Ou doit-il non seulement refuser d'être immolé, mais aussi prendre en mains lui-même son existence pour éviter qu'elle ne soit ravagée par une caste carnassière et sauvage ?

Les alternatives existent. Ce blog a commencé à les analyser (voir présentation, "spécial"), il vous propose aujourd'hui de porter le brassard blanc qui sera un signe distinctif, un signe de reconnaissance, le reflet d'une volonté de vivre autrement, en dehors du carcan mortel que la barbarie moderne impose de plus en plus à chaque citoyen. Je vous laisse découvrir ce brassard que j'ai moi-même connu grâce à un courriel envoyé aujourd'hui pour me demander, très respectueusement, l'autorisation de figurer en lien sur ce nouveau site de la résistance à l'intolérable que des élites diaboliques préparent derrière le dos des citoyens, et contre leurs intérêts. Faisons preuve d'imagination, soyons positif !


Et je vais plus loin : Je suggère que tous les porteurs, ou sympathisants, de ce brassard, se retrouvent,

afin de former une grande fraternité, comme celle des Francs-Maçons, mais sans les rites, les passe-droits, les privilèges, oui la grande fraternité de ceux qui ne veulent plus se laisser broyer par un Système devenu fou et assassin.

Eva


Que tous ceux qui sont dans le Languedoc-Roussillon, les Pyrénées franco-espagnoles, me contactent : evaresis@yahoo.fr
Mention : Brassard blanc (en objet du courriel).

Je propose une autre résistance : Le refus de la langue anglaise comme langue universelle. Pour moi, elle est celle de l'Affairisme, de l'impérialisme militaro-financier. Oui à l'Espéranto... en tous cas, cultivons le Français, cultivons notre différence culturelle !  La aussi, résistons, ne nous laissons pas broyer par la Pensée Unique anglo-saxonne, par le rouleau-compresseur de l'uniformité ultra-libérale !

TAGS : Résister, esperanto, brassard blanc, impérialisme, affairisme, finance, citoyen, démocratie, USA, libéralisme, Finance, guerres, paix, civilisation, barbarie, PME, France d'en-Haut, d'en-Bas, élite, caste, multinationales, occident, Pensée Unique, médias, deshumanisation, etc...

 Non à ce monde abject ! Non au totalitarisme bancaire !


Oui au brassard blanc
pour les bâtisseurs d'un monde nouveau. Initiative à relayer !


Bonjour,


Si vous tombez sur ce site, c'est que probablement vous vous demandez ce que signifie le port au bras gauche du brassard blanc, ou que vous souhaitez en savoir plus sur ce mouvement.

Ce mouvement citoyen rassemble tous ceux qui ne sont pas d'accord pour qu'une "élite" continue à piller la planête et ses habitants, autant au niveau écologique que social, pour donner toujours plus de pouvoir et d'argent à des minorités qui en ont déjà beaucoup trop.

Nous pronons les initiatives populaires, les associations locales, l'entraide ansi que toutes les initiatives non-violentes qui ont pour but de mieux vivre ensemble et de préserver la planète, sans passer par une quelconque intervention du gouvernement.

Nous ne souhaitons pas nécessairement faire pression sur le gouvernement mais plutôt apprendre à nous en sortir sans lui. Nous sommes les richesses et les connaissances, nous sommes les propriétaires de la terre. Nous sommes la vrai force. La monnaie n'est que du papier que nos gouvernements ne contrôlent même plus, et nous encore moins.

Si vous pensez que ce monde de consommation effreinée qui a pour but de centraliser les richesses en contrôlant les gens et en massacrant la nature n'est pas le vôtre, alors bienvenue parmi nous.

Si, au contraire, vous pensez que ce monde est juste, posez vous tout de même ces questions :

  • Pourquoi on nous apprend pas à l'école publique, qui contrôle, créé, et régule la monnaie ?
  • Envers QUI tous les pays ont ils des dettes et pourquoi ?
  • Pourquoi le CSA refuse à des télévisions associatives d'émettre ?
  • Pourquoi nos politique qui savent depuis au moins 1995 que la crise arrive, n'ont-ils rien fait ? Souvenez vous de Jacques Cheminade un candidat à la présidentielle de l'époque l'avait dit ! et c'est pas le seul ! (Nous ne le soutenons pas pour autant, notre but étant de diminuer le pouvoir des autorités nationales, européennes et mondiales au profit des actions et systèmes locaux.)

 

Porter le brassard blanc c'est être prêt à toute initiative non violente pour rendre le système plus humain. Etre prêt à faire du troc de biens ou de services, à participer à des rassemblements ou à des actions populaires. Etre prêt à se mobiliser à tout moment contre une injustice flagrante. C'est se rendre compte de sa force, et arrêter de croire que papa gouvernement est le plus fort et qu'il va tout régler.

Ce signe distinctif permet de :

 

  • Se reconnaître entre gens conscients afin de créer des liens localement.
  • Invoquer la curiosité des autres, et donner matière a discussion.
  • Se rappeler à soi-même au quotidien, qu'on a fait serment d'agir dans l'intérêt général.
  • Montrer que nous sommes beaucoup à ne pas être dupes à ceux qui n'ont pas envie de le voir.

 

Ce site n'est ni affilié, ni partenaire d'aucun parti politique ou mouvement religieux tel qu'il soit et ne souhaite surtout pas l'être.

NON POUR SAUVER LES BANQUES
NON A LA MONDIALISATION
NON A LA GUERRE
NON AUX MEDIAS COMPLAISANTS,
INDUSTRIELS ET GRANDES SURFACES
NON A LA PUB
NON AU BETON
NON AU FLICAGE
NON A LA PEUR
OUI POUR SAUVER LE PEUPLE
OUI AUX ACTIONS LOCALES
OUI A LA PAIX
OUI AUX MEDIAS ASSOCIATIFS
PAYSANS, ARTISANS, COMMERCANTS
OUI A LA QUALITE
OUI AUX ARBRES
OUI A LA LIBERTE
OUI A LA DETERMINATION

Voici une liste non exaustive des symptomes de notre système individualiste, matérialiste et déresponsabilisant :

  • Guerres, réarmement.
  • Nucléaire, radioactivité.
  • OGM, vaccins douteux.
  • Pollution.
  • Oligarchie financière, banksters.
  • Médias corrompus.
  • Violences policières.
  • Surveillance vidéo et biométrie.
  • Les riches spéculent pendant que les pauvres travaillent.
  • Surconsommation et publicité omniprésente.
  • Haine et peur.

Nous pouvons nous débarasser de toute cette merde d'un coup de chiffon ce n'est qu'une question de volonté.

OK ! Mais que peut-on faire ?

  • Arrêtons d'utiliser notre carte bleue! Retirons notre argent des banques dès qu'il arrive ! (Attention y'en aura pas pour tout le monde !)
  • Documentons nous et faisons évoluer la conscience collective en commençant par notre entourage !
  • Discutons avec nos élus locaux, et/ou associations de quartier, avec nos amis ! Faisons entendre les vérités qui dérangent !
  • Consommons moins !
  • Réapproprions nous les places publiques, elles peuvent servir à autre chose qu'à garer des voitures !
  • N'oublions pas: Nous nous battons POUR la paix et l'équilibre. Se battre CONTRE quelque chose c'est perdre son temps en énergies négatives !
  • Postez un lien vers ce site sur un maximum de forums. Ca le fera remonter dans les résultats des moteurs de recherche.

N'oubliez pas qu'une révolte non préparée et sans objectifs serait vaine ! Si on à rien à bouffer on sera près à accepter n'importe quoi pour que le calme revienne et "ils" n'attendent que ça !

Les finances sont le sang contaminé de cette société. Tuons le système bancaire et tout le reste tombera. 5 ou 10% de gens suffisent à faire tout tomber ! Vive les espèces ! Et les excités SVP si vous voulez vraiment tout défoncer, visez les vrais responsables pas la voiture du voisin. (surtout si c'est une clio ;))

N'oublions pas que ce que nous faisons de notre carte bleue a plus d'incidence sur le système que ce que nous faisons de notre droit de vote.

Article 122-7 du code pénal

N'est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien, sauf si il y'a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace.

Article 19 des droits de l'homme

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Vidéos libres

Pas envie de claquer son peu d'argent ? Offrez de la prise de conscience aux gens que vous aimez ! Gravez des vidéos libres !

D'autres vidéos à venir !
http://www.brassardblanc.org/

http://r-sistons.over-blog.com/article-25690522.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche