Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 13:12
Marlène Schiappa

Les accrocs du crédit

lun. 15 déc. 15:59:55

« Bonjour, je m’appelle Sébastien, et je suis débiteur anonyme » « Bonjour, Sébastien… » « Je n’ai rien dépensé aujourd’hui, et je n’ai pas souscrit de crédit depuis presque deux mois »« Bravo, Sébastien ! » Non, vous ne rêvez pas, ceci n’est pas une fiction ! Plus de 43,2 millions de personnes ont actuellement un crédit revolving, un « crédit à la consommation renouvelable », en cours, et près de 700 000 ménages sont déclarés surendettés selon la Banque de France.


Même si le phénomène est bien antérieur à la crise économique, celle-ci n’a pas arrangé les finances de ces débiteurs. Pour permettre aux dépendants des crédits et de la consommation de prendre conscience de leur problème et de le résoudre, une association à but non lucratif (forcément) a vu le jour voici plusieurs années : les Débiteurs anonymes. En réunions, à Paris comme en régions, elle permet aux débiteurs de se rencontrer. Tous les milieux sociaux se croisent, femmes, hommes, employés, cadres… Il existe même des rencontres spéciales chefs d’entreprises !


En cause, la spirale infernale de l’endettement, qui conduit certains à prendre un crédit pour en rembourser un autre. Les débiteurs anonymes communiquent peu, mais leur site Internet, très bien référencé, est un premier point de rendez-vous pour ses membres. Dominique, Parisien de 36 ans, n’a jamais eu le courage ou l’envie de se rendre à une réunion, mais il connait bien les Débiteurs anonymes : c’est grâce à un test fait sur leur site web qu’il a décidé de tout arrêter. Tout, c’est-à-dire la course effrénée aux crédits, qui a incité ce monsieur à s’endetter une première fois pour s’installer avec sa compagne, puis pour payer ses frais courants après un licenciement, puis l’avocat de son divorce, enfin il a pris un crédit pour meubler son nouvel appartement, puis un dernier pour faire face aux dépenses engendrées par les autres crédits, qu’il n’a toujours pas fini de rembourser : entre 15 et 20% de TEG (taux effectif global, le taux d’intérêt) hors assurance, contre 5% en moyenne pour un prêt à la consommation accordé par une banque… on n’en voit jamais la fin ! « C’est quand j’ai reçu une lettre de ma banque pour m’annoncer que j’étais interdit de chéquier, à cause d’un Nième chèque en bois, que je suis allé sur Internet chercher une solution durable, et plus des crédits, qui ne sont que des solutions  à court terme. » Dominique est un surendetté « passif », c’est-à-dire que ce sont des accidents de la vie (divorce, licenciement, etc) qui l’ont amené à contracterdes crédits.


Mais au test « Etes-vous un débiteur compulsif », Dominique obtient 11 « oui » sur 15 possibles ! Et sur les 13signaux d’alarmes inquiétants, il en totalise 9. Dès lors, il coupe toutes ses cartes de crédit et prend rendez-vous avec sa banque pour entamer les démarches de « réhabilitation » : Il veut constituer un dossier de surendettement à la Banque de France, qui lui interdira tout futur crédit et le mettra en quelque sorte « sous tutelle ». « Comme les joueurs accros au Casino qui se font interdire eux-mêmes, parce que c’est la seule solution.. » affirme-t-il. Terminés, donc, les crédits, les achats compulsifs, la mauvaise gestion… Et terminées, les cartes de fidélité liées aux crédits !
 

Dans un des magasins d’électroménager qui propose ce type de crédit, nous avons rencontré la personne chargée des dossiers de crédits. Elle nous apprend qu’on ne parle pas de « crédit » mais de « réserve d’argent », et qu’elle n’est pas banquière ni chargée de dossier, mais« hôtesse cartes de fidélité ». Lorsqu’on propose aux clients de payer en 3 fois sans frais, on leur attribue à leur insu ou presque (qui lit les petites lignes en bas de page ?) une réserve d’argent, et à leurs prochains passages, on leur proposera directement de payer en plusieurs fois. Certaines de ces cartes sont même valables dans d’autres magasins et permettent d’effectuer des retraits d’argent «liquide » en distributeurs ! Pour être certaines de faire passer les crédits et de toucher leur commission sur les ventes, certaines hôtesses n’hésitent pas à truquer les dossiers :« Si un client gagne 1500 euros net et paye un loyer de 800 euros, on va diviser le loyer par 2. De même, s’ils ont des dettes, on indiquera qu’ils remboursent 20 euros et non 200, et si l’organisme de crédit vérifie, on dira qu’on a fait une faute de frappe. » explique-t-elle sous couvert d’anonymat.


En réalité, l’organisme de crédit ne vérifie que très rarement. De même, pour obtenir un crédit par téléphone ou par courrier, sans se déplacer. Ainsi, Célina V. témoigne : « J’avais deux loyers de retard,et la propriétaire me menaçait de faire appel à des huissiers. Etant au chômage, ma banque refusait tout prêt. J’ai donc fait de fausses fiches de paye sur un tableur Excel et ai envoyé mon dossier. 3 semaines après, j’avais un chèque de 5000 Euros dans ma boite aux lettres. Je vais mettre environ 7 ans à le rembourser. Si tout va bien. » Si tout va mal, de toute façon, l’organisme de crédit se remboursera tout seul : après 2 relances, Célina V. verra les huissiers sonner à sa porte.
 

Pour mettre fin à ces situations, Christine Lagarde Ministre de l’Economie et des Finances, a annoncé qu’une loi serait proposée début 2009 pour réformer ces crédits à la consommation.

D’ici là, si la croissance n’est pas relancée, parions que les demandes de prêts exploseront tout de même : entre les emplois perdus, la récession et la fin des avantages fiscaux (pour les familles monoparentales par exemple) un crédit à la consommation est pour de nombreuses personnes le dernier recours avant la rue…
 

Marlène Schiappa


Pour aller plus loin :


Etes-vous un débiteur compulsif ?

http://www.debiteursanonymes.org/debit.htm


Les 13 signaux d’alarme :

http://www.debiteursanonymes.org/signaux.htm


Vous êtes surendettés, que faire ?

http://www.vos-droits.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10062&ssrubrique=10203&article=11144

sur news.yahoo.com

Partager cet article

commentaires

jeni 07/05/2014 15:05


En ce qui me concerne, je suis persuadée que si on gère son crédit de manière intelligente, les problèmes d’endettement peuvent être évités. Déjà, c’est très important de vérifier
ses capacités de remboursement avant même d’officialiser sa demande. C’est pourquoi il est conseillé d’utiliser les simulations de crédit en ligne, tels que sur ce site
http://www.sofinco.fr/ . Les consommateurs doivent se montrer responsables.

Eva R-sistons 08/04/2009 04:24

C'est surtout encore le moment d'acheter de l'or... Eva

Achat Or 04/04/2009 08:32

Nombre de personnes ne connaissent pas leur richesse et font appel au crédit. Actuellement le CAC 40 perd plus de 3% et l'or est au plus haut. C'est tout à fait emblématique de ce qu'il se passe depuis plus d'un an sur ces deux marchés. Si vous avez besoin d'argent et si vous possédez un peu d'Or sous quelque forme que ce soit, bijoux, déchets, pièces ou lingots, n'attendez pas, c'est le moment de vendre, vous serez étonné du montant récolté !

achat or

eva 22/12/2008 03:11

Merci Didier,

Utopia, utopie, c'est beau, non ?

Bien à toi, eva

eva 22/12/2008 03:10

Merci beaucoup MOA, tu es fraternelle et pas seulement efficace. Encore merci de ton intérêt. Ce blog est d'utilité publique, non ?
cordialement Eva

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche