Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 19:36


Reçu ce commentaire d'un militant de Nouvelle Gauche,
je vais voir son site,
je recueille à votre intention l'information
sur la part des salaires dans le PIB.
Eva



Le commentaire, d'abord :

Préparer l'après crise, c'est d'abord ne pas se cantonner à dénoncer les bulles spéculatives immobilière et financière, mais en analyser l'origine de manière réaliste.

Pour maintenir un taux de croissance élevé malgré l'explosion de la précarité dans tous les pays occidentaux, l'endettement massif des ménages a été favorisé à outrance, afin de maintenir artificiellement un pouvoir d'achat correct malgré la baisse régulère des revenus d'une population toujours plus importante.

Et l'origine de cette précarité s'explique elle-même par l'explosion de la productivité depuis 45 ans (informatique, robotique, formation) et d'une mauvaise gestion des paramètres sociaux connexes.

Nous nous retrouvons donc depuis 30 ans dans une situation anarchique, d'une part de surexploitation de la population active de l'industrie et des services (cadres à 60 heures/semaine - pression et stress insupportables), et d'autre part de chômage et de précarité de masse (temps partiel et petits boulôts contraints...), induisant un renoncement aux revendications salariales par peur de basculer "du mauvais côté".

Tant que ce paramètre - explosion des gains de productivité - sera ignoré par la classe dirigeante, notre modèle de société continuera de sombrer.

http://nouvellegauche.fr  




L'information, ensuite :



En 25 ans, la part des salaires dans le PIB a baissé de 11 %
.
Alors que les salaires et les cotisations représentaient 78 % de la richesse nationale au début des années 1980, ils ont baissé jusqu’à n’atteindre plus que 67%.


11 points de chute sur un PIB de 1.800 milliards, ce sont, cette année, quelque 200 milliards d’euros qui vont aller au capital alors qu’ils iraient aux salariés si le marché du travail retrouvait l’équilibre de 1982.


200 milliards d’euros de perte pour les salaires sur une seule année ! Il ne faut pas s’étonner que les bénéfices explosent. 200 milliards d’euros, voilà qui pourrait améliorer nettement la situation d’un grand nombre de familles...

http://nouvellegauche.fr/

Pour nous contacter : nouvellegauche2008@gmail.com


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Economie
commenter cet article

commentaires

eva 23/12/2008 13:41

Bonjour

J'en parle d'autant plus VOLONTIERS, que je suis sympatisante du mouvement (voir mon article , Nouvelle gauche, espérance..; sur http://r-sistons.over-blog.com )

- gauche vraiment à gauche, anti-libérale et pour l'indépendance nationale, et je partage les analyses de JL Melenchon
-gauche de gouvernement

bien à toi

Eva

je vais faire un post avec ton commentaire

MKL 23/12/2008 12:01

Merci beaucoup Eva de relayer l'action de Nouvelle Gauche.
Au passage, quelques précisions sur les chiffres mentionnés et les solutions que nous préconisons, qui commencent à faire leur chemin, quelques exemples:

Les 200 milliards qui doivent retourner aux salaires représentent environ 6500€ nets/an et par actif, c'est-à-dire pour chacun d'entre nous, c'est très concrêt !
Pour y parvenir, plusieurs solutions, concrêtes elles aussi car pour la plupart déjà expérimentées, exemples :

- "Casser" le chômage et la précarité de masse : généralisation de la semaine de 4 jours à la carte, qui est expérimentée en France depuis 14 ans avec succès sur 400 PME/TPE -> des milliers d'emplois créés en CDI, cette mesure a été auditée par le ministère du travail et la caisse des dépôts : sa généralisation créerait au minimum 1,6 millions d'emplois à temps plein en CDI sans 1 centime d'augmentation du déficit budgétaire de l'état ni des charges des entreprises, donc sans impact négatif sur la compétitivité Française (pour info le temps de travail moyen/semaine constaté hors chômeurs aux USA est de 33.7h et 32.1 en GB...)! Le cercle vertueux attendu est : 1,6 millions d'emplois stables créés => 1.6 millions de familles retrouvant un réel pouvoir d'achat => + de consommation et de cotisations sociales=> + de croissance et - de déficits => encore moins de chômage et de précarité => réquilibrage du rapport de force salariés/employeurs => augmentation globale des salaires et donc du pouvoir d'achat pour tous.
- application d'un impôt européen sur les bénéfices : mis en place aux USA après guerre pour lutter contre le dumping fiscal inter-états (il est de 40% au US contre 25% en moyenne en Europe!), certaines personnalités politiques européennes sont d'accord sur le principe.
- Taxe européenne sur la spéculation financière (taxe Tobin améliorée) : même Edouard Balladur a déclaré fin 2007 qu'il était favorable à une telle taxe !
- Indexation des salaires sur l'inflation : pratiqué depuis longtemps au Luxembourg et en Belgique.
- Instauration de montants compensatoires avec la Chine pour lutter contre les délocalisations : mesures mises en place entre les états européens au début de la construction européenne pour éviter les déséquilibres économiques.
- Appel d'un nouveau Bretton Woods de la gauche européenne: il est curieux de voir tout le monde réclamer un sommet pour réfléchir à l'après crise alors qu'il y a ne serait-ce que quelques mois ces mêmes "personnalités" ricanaient aux prévisions alarmistes de Pierre Larrouturou (président de Nouvelle Gauche et auteur du "Livre Noir du Libéralisme") !
...
Aucune de ces solutions ne relève de l'avant-gardisme ni de l'utopie, toutes sont ou ont déjà été expérimentées avec succès.

D'autres propositions et analyses précises sur :
http://nouvellegauche.fr

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche