Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 04:53

Le tsunami social à l’horizon: 51 millions d’emplois pourraient disparaître dans le monde en 2009

picasso_guernica1

Il m’arrive ici même de me mettre en colère, en général c’est quand je suis confrontée à mon grand désespoir à l’insupportable coktail d’arrogance intellectuelle, d’esprit de superiorité, voir de racisme ordinaire et d’incapacité de mesurer ce à quoi nous sommes confrontés.Cette double stupidité est terrible, c’est encore et toujours le tableau de Picasso: Guernica, ce mélange de brutalité et de bestialité mais il faudrait y ajouter une pointe de snobisme.   J’ai le sentiment qu’un tsunami est à l’horizon et que chacun reste dans ses ornières. Le fond en est ce simple communiqué : l’Organisation internationale du travail (OIT), affirme qu’à l’échelle mondiale, environ 51 millions d’emplois pourraient être supprimés en 2009. Ce qui veut dire  que le nombre de chômeurs pourrait atteindre les 230 millions de personnes en fin d’année. Ce sont des chiffres mais la vague porte des débris d’humanité, des souffrances infinies…


Le chômage entraîne avec lui une infinité de problèmes sociaux, notamment la détérioration de la qualité de vie quand on sait par exemple que la baisse des revenus peut entraîner la perte du logement. cela reste encore abstrait dans l’imagination et pourtant, savez vous que déjà la planète comme le décrit Mike Davis dans “le pire des monde possible” est couverte d’immenses connurbations de bidonvilles ? Que la passage du rural à l’urbain s’est opéré sans accés à l’emploi, sur des décharges…. A l’échelle de la planète cela signifie un drame terrible et des solutions de désespoir. Tous les pays sont touchés, et tandis que des imbéciles en sont à se prendre pour les défenseurs de “la dissidence” en Chine voir de cet employé de la CIA qu’est le dalai Lama, ce pays qui a jusqu’ici porté la croissance du monde est en train de tenter de trouver des solutions en particulier pour la masse des travailleurs migrants qui ont toujours été les plus vulnérables et qui désormais errent sans ressources entre la ville et leur campagne d’origine. Oui la Chine a eu un développement accéléré avec des tensions sociales insupportables mais elle a tenté et réussi à empêcher ce qui avait lieu partout ailleurs, ces immenses zones de bidonvilles sans emploi, cette violence de l’insécurité.


C’est un problème non seulement pour la Chine, mais pour toute l’Asie, l’Inde immense n’est pas mieux lotie.Et le crétin socialiste qui se prend pour un donneur de leçon universel, le grand stratége ne voit rien et continue à ergoter sur la défense des “droits de l’homme à la française” c’est-à-dire l’équivalent de l’esprit colonialiste. c’est un terrible obstacle à l’essentiel: trouver des solution planétaires parce la pseudo démocratie occidentale est désormais basée sur le populisme électorale, celui de ces imbéciles donneurs de leçon et celui de toutes les haines, de tous les racismes, de toutes les divisions. Nous sommes incapables sous couvert de “démocratie” à produire autre chose que des “élites” politiciennes incapables de faire face aux périls et ayant pour toutes spécialités l’art de mener une campagne électorale contre un adversaire aussi médiocre que soi-même et avec l’aide du tam tam médiatique qui parle de tout sauf de l”‘essentiel. Une seule obsession continuer à être de grosses tiques gorgées de sang sur le reste du monde… Et de nous prendre pour le sel de la terre que notre mode de vie continue à détruire.


Face à l’augmentation de ce fléau incontrôlable qu’est ce chômage massif, l’OIT propose la création de plans de secours pour les familles les plus démunies, dont beaucoup sont obligées de vivre avec moins d’un dollar par jour.C’est un emplatre sur une jambe de bois.Le drame, la vague qui s’approche signifie que des gens vont être obligés de trouver nourriture et que l’insécurité va devenir terrible, les être faibles seront les plus menacés.  La pénurie d’emplois et l’obligation de subvenir aux besoins du foyer feront que de nombreux enfants quitteront l’école pour travailler afin d’aider leurs familles, les vouant à un avenir incertain. Le sous développement va gagner du terrain. L’image qui me vient face à celle de ces enfants arrachés à l’école condamnés à la surexploitation est la même que celle de l’avancée du désert ou celle de le fonte de glaciers qui vont priver les fleuves dez zones le plus peuplées de leurs sources.


Le phénomène observé aujourd’hui et qui maintient des millions de personnes dans le désespoir, ne touche pas seulement les pays pauvres ou du «Tiers monde». Selon la Banque mondiale (BM), de plus en plus de gens tombent dans la pauvreté dans les pays développés; autrement dit, la crise du chômage est générale et que les personnes les plus touchées sont celles qui se sont toujours senties «maîtres du monde». En France les statistiques du chômage sont tombées, plus de 90.000 chômeurs en un mois, c’est la première fois que l’on assiste à une telle accélération. Et qui avons-nous au pouvoir, des gens comme cette imbécile prétentieuse de Madame lagarde qui nous a ssucessivement dit que la crise financière ne menaçait pas une économie saine, que les mesures gouvernementales suffisaient et que donner un coup de fouet à la concurrence nous protégerait, j’en passe et des meilleures. Elle n’est là comme sarkozy que pour deux raisons, la première est qu’elle défendra bec et ongle l’intérêt d’un caste et l’autre parce l’alternative politique ne vaut pas mieux, est encore plus bête.


Et pendant ce temps là, il n’y a qu’ergotage, recherche de bouc émissaire, aucune solution collective, les seules capables de trouver des solutions immédiates et de chercher des pistes pour l’avenir. A ce sujet, le directeur du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a indiqué que les principales économies se trouvent dans une profonde récession et que le pire était encore à venir. Vioyez-vous quand je vois monter les xénophobies, l’antisémitisme sous toutes ses formes, la haine de l’autre, je suis effrayée parce que cela ne se divise pas, c’est un phénomène global et la classe dégénérée des “maîtres du monde” saura toujours l’employer… Déjà les esprits faibles en sont là…


Un fait à retenir: du fait de l’augmentation de la crise de nombreux pays ont commencer à fermer leurs portes aux émigrés qui, comme d’habitude, cherchent à échapper à la misère de leur pays. Voilà il nous reste encore la xénophobie, l’esprit de supériorité, l’inhumanité alors qu’il faudrait la solidarité, le collectif. L’impérialisme, le capitalisme, la caste ne survit que parce qu’ils ont réussi à créer un monde et des cerveaux à leur image.


Voilà où nous en sommes et face à cela j’ai envie de hurler devant la connerie humaine qui refuse de prendre la mesure du désastre et continue à penser comme si la France et le Français étaient encore au XIX e siècle en train d’imposer à l’humanité sa logique de la canonnière. Ils ressemblent tous à ce Pierre Bergé donnant des leçons à l’immense Chine ou encore à ces ordures qui pensent comme Drummond l’auteur immortel, de la France juive, tandis que les suppots du CRIF et les pitres médiatiques défendent l’indéfendable, l’ultime colonisation contre les palestiniens. Ce monde est à vomir, incapables de voir où est l’oppresseur et cherchant la diversion…  Il fut un temps où il y avait des communistes capables de mettre un ordre humain jusque dans les camps de concentration. Mon mari qui avait connu cet enfer me décrivait comment les communistes savaient surmonter leur propre faim pour donner chacun une miette à celui qui risquait la mort, ils arrivaient à créer la solidarité au coeur de l’enfer. C’est fini, il n’y a plus que groupuscules, chacun défendant sa boutique, son médiocre gourou et ses idées préconçues.


J’ai connu encore cela à Cuba, cette solidarité, ce partage, mais déjà il fallait le défendre face à la montée des petits bureaucrates, des profiteurs et des gens persuadés qu’ils avaient tous les droits, et qui utilisaient leur culture comme une manière d’écraser les autres. Et il n’y a rien qui se soit plus rapprochés d’une société juste et humaine que cette île. Aujourd’hui une course de vitesse est engagée en Amérique latine et dans d’autres lieux de la planète pour que l’humanité triomphe des périls, j’ai tenté depuis désomais deux ans de vous faire partager cette espérance fragile, j’ai parfois le sentiment que nous sommes quelques uns et quelques unes à avoir conscience de cela mais d’autres fois je suis accablée par la vanité de nos efforts. Parce que croyez le bien je sais la faiblesse de ce processus qui tente de remonter le courant, jadis quelqu’un a dit “jamais le sort de l’humanité a reposé sur un aussi faible nombre de personnes”, aujourd’hui les damnés de la terre tentent l’impossible et déjà ceux qui nous gouvernent, les valets de la caste, ses armées et son système de propagande les condamnent à la mort, vous fabriquent des boucs émissaires, utilisent les vices de chacun…


Parfois je me dis que ma France, celle que j’aime de 36 à 68 chandelles, celle dont monsieur Thiers a dit qu’on la fusille, s’est remise en marche et que les manifestations se succèdent, que cette France là alors que le monde entier baissait l’échine en 1995 a su mener des combats pied à pied contre le néo-libéralisme, le capitalisme, l’impérialisme fondamentaliste qui s’est abattu sur le monde. C’est une sorte d’intinct de classe mais il est attaqué de toute part et résistera-t-il à cette individualisme, cette haine de plus malheureux que soi, cette nation d’émeutiers comme nous appelait Marx saura-t-elle trouver une perspective politique, c’est mal barré tant les têtes ont pourri… et il y a eu cette année l’expérience de ce congrès du PCF, là j’ai compris qu’il n’y avait rien à espérer de gens qui ne cherchaient que le suicide… Il y a eu tant d’autres avortement politiciens, peut-être faut-il aller jusqu’au bout ? Mais c’est une course de vitesse… Entre le tsunami et l’état où nous a laissés la contrerévolution  qui a déferlé sur la planète depuis les années quatre vingt dix.

Voilà comme je vous l’avais dit le 7 mars je pars pour plusieurs semaines en Algérie, l’alimentation de ce blog sera durant ce temps là soit suspendue soit plus irrégulière, j’aurais bien  aimé que quelqu’un se charge au moins de jouer les webmasters, c’est-à-dire à faire passer les contributions qui le méritent ou celles qui peuvent aider à la prise de conscience. Je vais voir.


Danielle Bleitrach
(article avec des extraits de faits tirés du journal hispanique en ligne  Rebelion).

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche