Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 07:16



Les pauvres doivent-ils
manger de la « merde » ?


J’ai entendu ce matin sur RTL (journal de 8 heures) les propos du maire de Taverny dans le Val-d’Oise qui s’oppose à l’ouverture d’un magasin discount qui vendrait à prix cassés des produits dont la date de péremption est très proche.

 

Le maire trouve ce type de magasins « scandaleux. Selon que l’on soit riche ou pauvre on a de beaux magasins et de l’autre côté des produits qui sont limites. Non non, je m’oppose totalement à ce genre de chose car c’est manquer de respect pour des gens qui sont en difficultés ».

 

 

Eh bien, j’ai l’impression que Monsieur le maire de Taverny (comme beaucoup d’autres hommes politiques) vit dans un autre monde. Il me semble qu’il est totalement « à côté de la plaque » et qu’il ne connaît pas précisément les problèmes que rencontrent les pauvres, ceux qui ont un faible revenu pour se nourrir.

 

Moi, je sais exactement de quoi je parle. En effet, j’ai été Rmiste pendant quelques années et je sais qu’il n’est pas facile de se nourrir correctement quand on a un revenu qui dépasse à peine 300 euros par mois. [Une petite parenthèse en passant : le RMI s’élève rarement à 440 euros par mois comme on l’entend partout, car des déductions nombreuses et variées en font diminuer le montant !]

 

Quand malheureusement les aléas de la vie m’ont fait devenir Rmiste, j’ai cherché des solutions pour dépenser le moins possible pour me nourrir et surtout pour me nourrir correctement. Je ne suis pas du genre à ouvrir des conserves, à ne manger que des pâtes et des frites. Je suis plutôt adepte des légumes, des fruits à tous les repas...

 

 

Je suis parvenue à
me nourrir correctement. Comment ?
 

 


D’abord, chose la plus importante, je cuisine moi-même (très bien selon les dires de mon entourage) avec peu de choses. J’ai la chance de pouvoir cultiver mon potager et d’avoir un petit verger qui me donnent des légumes et des fruits frais l’été. Légumes et fruits que je congèle ou mets en conserves pour l’hiver.

 

Bien entendu, je ne mangeais pas tout ce que je voulais : la viande, le poisson se faisaient rares (très rares, même), de plus en plus d’ailleurs du fait de la hausse des prix. J’achetais essentiellement les produits discounts dans les grandes surfaces ou dans les hard-discounters, pas mauvais du reste, mais dont la composition est moins soignée que pour les produits (pas tous d’ailleurs) de grandes marques.

 

Par contre, chose hyper importante et qui me ramène au sujet de cet article : j’arrivais à me payer régulièrement des produits de grandes marques, des produits bio...

 

Comment me direz-vous ?

 

Tout simplement en profitant des produits à moins « 50 % » dans les grandes surfaces. Auchan (pour ne pas le citer) fait régulièrement des rabais de - 30 %, - 50 % sur les produits dont la date de péremption est proche, généralement 1 semaine, voire moins. Cela peut concerner les yaourts, le fromage, le jambon, la viande, le bio, de marques, les fruits, les légumes, etc.

 

J’allais également dans une sorte de hard-discounter (Id-stock) qui vend des produits de marques à prix cassés. Des grandes surfaces très connues leur vendent leurs stocks de produits à moindre prix parce qu’elles savent que, vu la date de péremption très proche, leurs clients ne les achèteront pas.

 

 

Quand la date de péremption était trop proche, je congelais le produit qui pouvait l’être. Pour les yaourts, la consommation jusqu’à une semaine après la date est encore possible ! Les industriels sont dans l’obligation de mettre des dates de péremption précises, mais qui ne correspondent pas généralement à la réelle conservation du produit.

 

Et alors ? Je n’ai jamais eu honte d’acheter ce genre de produits. Je continue d’ailleurs... Pourquoi payer un même produit plus cher de 50 % ? Depuis le temps que je consomme ce genre de produits, je n’ai eu aucune surprise : le goût est identique, le produit n’est pas altéré.

 

Cela m’a donné l’occasion de manger des produits de meilleure qualité et surtout diversifiés, de « me payer des marques », chose que je ne pouvais normalement pas faire avec le faible revenu que j’avais à l’époque.

 

 

Ainsi, je conseille fortement au maire de Taverny d’autoriser l’ouverture de ce magasin discounter afin de permettre aux pauvres de manger autre chose que des produits de base et de piètre qualité !

 

Que le maire et tous les hommes politiques se mettent à la place des personnes à faible revenu avant de critiquer quelque chose qui pourrait, au contraire, améliorer le quotidien des pauvres.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=36582&id_forum=2028323&var_mode=recalcul#commentaire2028323


On en a parlé ce 5.3.9 au Journal de 20 heures. (Eva)

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alternatives au Système
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 04/09/2009 04:31

Chère Martineje crains qu'on en arrive au chômage généralisé (robotisation...) et à la soupe populaire ! J'espère me tromper, je t'embrasse, eva

martine BELIN 03/09/2009 15:31

je suis au chomage depuis en 1 ans si mon mari m'avait pas un travail nous ne nous en sortirions pas heureusement qu'il y a des commerces hardiscount sinon ou irions nous

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche