Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 06:24

Vu de Chine : La cause véritable de la crise financière et le moyen de la résoudre

arton2613127 mars 2009La Chine, par la voix de Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la banque centrale, a mis les points sur les i(voir article du quotidien du peuple en deuxièmpe partie). Elle n’est pas prête à subir la perte de ses réserves de changes sans réagir. Il faut réformer le système monétaire international et mettre fin à l’irresponsabilité du pays émetteur de la devise internationale, a-t-il indiqué dans une tribune fort remarquée publiées par le site web de la banque de Chine. Il est vrai que les antécédents américains ne sont guère rassurants. En 1971, les USA qui avaient - déjà - très libéralement fait appel à l’émission de papier monnaie pour financer la guerre du Vietnam, mettent fin à la convertibilité en or du dollar, et du même coup aux accords de Bretton Woods qui garantissaient la stabilité du système monétaire international. La période de désordres qui s’en est suivie n’est toujours pas refermée.

Dans les années 1980, la hausse massive des taux décidée par Volcker pour juguler l’inflation avait provoqué la ruine des pays émergents, endettés à taux variable. 25 ans plus tard, le Lesotho consacre plus au remboursement de la dette contractée alors qu’à la totalité de son budget d’éducation. En 1985, les accords du Plaza, actant la décision de déprécier le dollar seront la cause d’un rapatriement massifs des capitaux japonais résultants de sa balance commerciale excédentaire, dont le retour déclenchera la bulle spéculative qui mettra le pays à genoux durant dix ans. Aujourd’hui, la Chine, qui ne pourra sans doute pas sauver son pactole, se saisit de l’occasion qui lui est offerte et semble vouloir prendre la tête d’un mouvement de contestation de la prééminence occidentale - et au premier chef américaine - dans le système monétaire international. Le prix à payer risque d’être élevé, mais l’objectif le justifie, et les émergents ; las de subir les ondes du choc du centre, pourraient lui apporter leur soutien. Le Quotidien du Peuple s’est entrenu avec un économiste chinois de ces questions.

 

 
Le Quotidien du Peuple s’entretient avec Wang Jianye, économiste en chef de la Banque Import-Export de Chine,, 27 mars 2009


Question : L’article a-t-il pour seul but, comme le prétendent certains commentaires, d’instaurer une nouvelle monnaie de réserve ?


Réponse : Certaines personnalités du milieu des commentateurs outre-mer s’intéressent seulement à une partie des sujets des deux articles en question, comme l’idée de créer à long terme une « nouvelle monnaie de réserve ». Moi, je pense que les reportages étroits, bornés et unilatéraux répandent des erreurs de compréhension quant aux sujets des deux articles et ils n’ont pu reconnaître pleinement la contribution idéologique apportée par Zhou Xiaochuan et d’autres experts chinois pour faire face à la plus grande et plus grave crise survenue depuis la grande dépression des années 30. La contribution importante de l’article c’est d’avoir indiqué la cause de la crise et de proposer ensuite le moyen de la résoudre.


Question : D’après le sujet de l’article, quelle est en fin de compte la cause de la crise financière ?


Réponse : Zhou Xiaochuan indique dans son article qu’il existe dans le système monétaire international actuel des inconvénients et des limites à caractère systématique qui sont des facteurs qui provoquent la crise. Bref, dans le système monétaire international existant, la politique monétaire adoptée par le pays qui émet la principale monnaie de réserve pourrait produire de graves conséquences à travers toute notre planète. Du fait de la négligence de ces effets extérieurs par les autorités monétaires concernées lors du processus de réalisation de leur objectif politique intérieur légal, c’est pourquoi la politique qu’elles adoptent pourrait provoquer une instabilité mondiale.


D’autre part, le système monétaire international existant ne peut refléter les profonds changements survenus ces dernières années au sein de l’économie mondiale, c’est la raison pour laquelle il est désuet et ne s’adapte plus à la réalité actuelle. Dans les années 80 du siècle dernier, il suffisait que les banques centrales du Groupe des sept ou du Groupe des trois interviennent conjointement pour influencer le taux de change des principales monnaies de réserve pour pouvoir promouvoir le réajustement international. Mais, ce n’est plus le cas maintenant et il est impossible de faire de même.


Question : A la veille de la tenue du Sommet du Groupe des vingt, quels moyens pourrons-nous proposer pour résoudre la crise ?


Réponse : En ce qui concerne les moyens susceptibles de résoudre la crise, les sujets-clés de l’article se reposent sur deux points : primo, il faut établir à court terme un mécanisme adéquat, ce qui permettra d’assurer que les pays qui émettent les principales monnaies de réserve tiennent compte de l’influence mondiale lorsqu’ils adoptent et appliquent leur politique monétaire ; secundo, il faut instaurer à long terme un système monétaire international qui pourra garantir et favoriser le développement durable et continu de l’économie mondiale. Dans tout ce processus, le Fonds monétaire international (FMI), qui est en train d’accélérer la réforme de sa structure de gestion et de contrôle, joue un rôle important et ne peut se soustraire à sa responsabilité quant à la prévention et au traitement de la crise, et surtout en ce qui concerne l’empêchement de l’apparition du phénomène de déséquilibre financier non durable provoqué par la politique financière et monétaire mise en place par les pays qui émettent les principales monnaies de réserve.


Pour le moment, dans les principaux pays où il se produit souvent le déficit financier, les dettes des départements publics s’accroissent rapidement et les monnaies de base augmentent continuellement avec un rythme de croissance encore plus rapide, alors qu’autrefois, c’était justement ce phénomène qui a plongé ces pays dans le bourbier. Dans l’intérêt du monde entier, le Sommet du Groupe des Vingt qui aura lieu prochainement à Londres doit déterminer la vraie cause de la crise financière et établir les moyens pour la résoudre. Pour faire face à la crise, les pays à marché émergent et les pays en voie de développement ont apporté une importante contribution financière, alors que leur contribution idéologique est également importante et précieuse.


Sur le web :

Zhou Xiaochuan : Reform the International Monetary System

Zhou Xiaochuan : On Savings Ratio
——————————————————————————–



Publication originale Quotidien du Peuple, révision Contre Info

Illustration : Zhou Xiaochuan, gouverneur de la banque centrale de Chine

La Chine appelle à la restructuration complète du système financier
Le ministre chinois des Finances Xie Xuren a souligné mercredi l’importance de la réforme générale du système financier mondial pour diversifier les devises internationales, améliorer la réglementation et permettre aux pays en développement d’avoir une plus grande participation dans les décisions économiques.

La crise financière mondiale a révélé certains écueils du système financier actuel et a souligné l’urgence d’une action de révision efficace et à grande échelle, a affirmé Xie dans une déclaration sur le site web du ministère des finances mercredi soir.

Ses commentaires surviennent avant l’ouverture du sommet du groupe des 20 (G 20) qui doit se tenir à Londres la semaine prochaine. Lors de cette réunion, les dirigeants des 19 pays développés, avec notamment ceux de l’UE, et des pays en développement discuteront des solutions pour remédier à la crise.

Les mesures devraient être prises pour diversifier le système monétaire international et coordonner les politiques monétaires des différents pays pour maintenir la stabilité des taux de change des principales monnaies, a dit Xie.

Ses remarques surviennent après la proposition du gouverneur de la Banque centrale Zhou Xiaochuan concernant la création d’une monnaie de réserve internationale.

Lorsque la monnaie d’un pays est utilisée comme monnaie de réserve mondiale, il y a souvent des contradictions entre les objectifs de la politique monétaire de ce pays et les besoins des autres pays, a mentionné Zhou dans un article publié sur le site web de la Banque populaire de Chine.

Xie a dit que la réforme devrait en particulier renforcer la surveillance des politiques économiques et des marchés financiers des pays dont les devises sont les principales monnaies de réserve.

Il a également appelé à un meilleur suivi des flux mondiaux de capitaux et du règlement des institutions financières et les intermédiaires.

Par ailleurs, Xie a insisté que le calendrier des projets dans ce sens doit être mis en place dès que possible pour réformer le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale. Ainsi, les pays en développement auront une plus large participation dans ces institutions.

La Chine soutient les efforts du FMI et d’autres institutions financières internationales pour mobiliser des fonds plus importants, mais l’augmentation de la masse de financement doit trouver un bon équilibre entre les droits et les obligations, et être utilisée plus efficacement pour aider les pays en développement à faire face à la crise, a-t-il noté.

La gestion des institutions financières internationales devrait inclure une plus grande proportion de fonctionnaires des pays en développement, a dit Xie.

Il a appelé à avoir plus d’aide financière et technologique de la part des pays développés pour les régions frappées par la pauvreté afin d’atténuer l’impact qu’a eu la crise financière sur elles.

“La crise financière mondiale n’a pas encore atteint le point le plus bas… Elle a freiné l’économie mondiale et a fait plonger certains pays dans la récession, en lançant un grand défi à leur développement”, a-t-il dit. “Les pays de la communauté internationale doivent se donner la main et augmenter leur confiance mutuelle pour faire face aux difficultés.”

 

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

http://socio13.wordpress.com/2009/03/29/vu-de-chine-la-cause-veritable-de-la-crise-financiere-et-le-moyen-de-la-resoudre/

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Comprendre le monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche