Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 05:46
Mardi 7 avril 2009
par L' Aviseur publié dans : Souriez...vous êtes roulés. ajouter un commentaire

« La meilleure façon de voler une banque est d’en posséder une. » 

Par Stephen C. Webster 
The Raw Story (États-Unis d’Amérique) 
Le 4 avril 2009 




Un économiste déclare que l'effondrement des États-Unis est provoqué par la « fraude » et que Geithner camoufle l'insolvabilité des banques
Dans une interview explosive à l’émission « Bill Moyers Journal » sur les ondes de PBS, William K. Black, professeur d'économie et de droit à l'Université du Missouri, a affirmé que les banques états-uniennes et les agences de crédit ont conspiré pour créer un système dans lequel les soi-disant « prêts menteurs [liars loans] » puissent recevoir la cote AAA et qu’ils ne fassent l’objet d’aucune surveillance, créant une « fraude » gigantesque à l'épicentre de la finance des États-Unis. 

Mais pire encore, dit Black, le secrétaire au Trésor du président Barack Obama en la personne de Timothy Geithner, est actuellement engagé dans une opération de camouflage visant à cacher la vérité aux citoyens à propos de l'insolvabilité financière des États-Unis. 

L'entrevue, qui a été diffusée vendredi soir, est disponible sur le site Web du « Bill Moyers Journal ». 

La dernier ouvrage de Black intitulé « La meilleure façon de voler une banque est d’en posséder une [The Best Way to Rob a Bank is to Own One] », publié en 2005, a été salué par le lauréat du Prix Nobel, l’économiste George A. Akerlof, comme étant « extraordinaire ». 

« Il n'existe personne dans le monde entier, qui comprenne aussi bien comment ces pillages ont été effectués dans les moindres détails et comment les modifications apportées dans la règlementation gouvernementale et dans les textes de lois au début des années 1980 a engendré cette vague de pillage. Ce livre sera un classique, » écrit-il. 

Mais ce livre ne couvre que les retombées de la crise de l’épargne et du crédit [Savings & Loan] des années 1980; il contient des informations de première main de Black suite à son implication dans ce scandale où s’en est suivi la liquidation de mauvaises banques. 

« Une seule banque, IndyMac, a perdu plus d'argent que la totalité de la crise de l'épargne et du crédit, » a indiqué PBS. « La différence entre aujourd'hui et cette époque, explique Black, est une réduction drastique de la réglementation et de supervision. Nous savons maintenant ce qui se passe quand vous détruisez la réglementation. Vous obtenez la plus grande calamité financière qui soit pour tout ceux qui ont moins de 80 ans. [NDT : Autrement dit, la pire calamité depuis la Grande Dépression] » 

Cette calamité financière, a-t-il expliqué, est survenue non par malchance ou par accident, mais seulement après un effort concerté visant à saper et à supprimer toutes les réglementations, permettant un saccage créancier de ce qui était rattaché à la frauduleuse cote de risques pour les mauvais prêts. 

«
  • a manière de vous y prendre est de faire de très mauvais prêts, parce qu'ils sont plus rentables », a-t-il déclaré à l’animateur Moyers. « Ensuite, vous connaissez une croissance très rapide, autrement dit, vous êtes comme un schème de Ponzi. Et la troisième chose que vous faîtes est ce que nous appelons l’effet de levier
[leverage]. Cela signifie simplement d'emprunter beaucoup d'argent, et la combinaison crée une situation qui vous garantit des profits records au cours des premières années. Cela fait de vous quelqu’un de riche, par le biais des bonis qui a été développés dans la rémunération des dirigeants modernes. Cela rend également inévitable que ce sera une catastrophe à venir. 

« ... Tout cela, les trucs exotiques dont vous parlez ont été créé à partir d'éléments tels que les prêts menteurs [liars loans] qui sont connus pour être très mauvais, » a-t-il poursuivi. « De plus, ils ont été cotés AAA. La cote AAA est censée signifier qu'il n’y a aucun risque de crédit. Alors, vous faîtes quelque chose qui est non seulement considérable, vous faîtes quelque chose qui comporte également des risques d'effondrement. C'est la raison pour laquelle il est toxique. Et vous créez cette fiction qu'il n’y a aucun risque. C'est par là même, bien sûr, un exercice frauduleux. Et encore, il n'y avait personne qui cherchait au cours de l’ère Bush. Alors enfin, il n’y a seulement qu’un an, nous avons commencé à avoir une enquête du Congrès sur certaines de ces agences de notation et ce qui en est sorti fut scandaleux. Ce que nous savons maintenant c’est que les agences de notation n'ont jamais regardé un seul dossier de prêt. Lorsqu’elles en ont finalement examinés, après que le marché se soit complètement effondrée, elles ont découvert, et je cite Fitch qui est la plus petite des agences de notation, « les résultats ont été déconcertants, dans la mesure où il y avait apparence de fraude dans presque tous les dossiers que nous avons examinés. » 

Il équivaut que l'ensemble du système financier états-unien est un gigantesque « schème de Ponzi » et on donne la responsabilité au secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, comme se fut le cas avant lui pour le secrétaire Henry Paulson, de « dissimuler » la vérité. 

« Voulez-vous dire que Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor, et que d'autres dans l'administration [Obama], avec les banques, sont engagés dans une opération de camouflage pour nous empêcher de savoir ce qui s'est passé? » demanda l’animateur Moyers. 

« Absolument, parce qu'ils sont morts de peur » a-t-il dit. « Compris? Ils sont morts de peur d'un effondrement. Ils ont peur que s'ils admettent la vérité, que la plupart des grandes banques deviendront insolvables. Ils pensent que les états-uniens sont une bande de lâches et que nous allons courir en hurlant vers les sorties. Et nous ne pourrons pas compter sur l'assurance dépôts. Et, à propos, vous pouvez avoir confiance à l'assurance dépôts. Et à ses folies. Compris? Maintenant, cela pourrait être encore pire que cela. Vous pouvez attribuer des motifs encore plus cyniques. Mais je pense qu'ils sont sincèrement et simplement paniqués à ce sujet, « Nous ne pouvons pas laisser les grandes banques faire faillite. » C'est faux. » 

En fin de compte, a déclaré Black, la chute financière des États-Unis à la suite des années Bush est due à «la plupart des institutions d’élite des États-Unis engagées dans la fraude ou qui ont facilité la fraude. » 

« Quand les états-uniens se réveilleront-ils et tiendront-ils les vrais criminels – les Banksters - responsables de leurs actes, et quand feront-ils des pressions sur le gouvernement pour adopter des changements systémiques pour prévenir d’éventuels abus? » a demandé Mike Garibaldi-Frick , bloggeur au Huffington Post. 

L'intégralité de l'interview (anglais) peut être visionnée ici :
http://www.pbs.org/moyers/journal/04032009/watch.html 

Traduction libre de Dany Quirion pour Alter Info 

Source : 
http://rawstory.com/news/2008/Economist_US_collapse_driven_by_fraud_0404.html 

Lundi 06 Avril 2009
danyquirion@videotron.ca


Un économiste déclare que l'effondrement des États-Unis est provoqué par la « fraude » et que Geithner camoufle l'insolvabilité des banques 


http://www.marcfievet.com/article-29951258.html


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Opinion ou témoignage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche