Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 03:33

Bientôt les commémorations !

image hébergée par photomaniak.com

http://www.caricadoc.com/article-28843776.html

Les images, en dehors du portrait d'A Latsa, ont été placées par eva

 

 

La vérité sur la 2e guerre mondiale,

sur le rôle des Soviétiques.

eva R-sistons :

 

Rétablir la vérité ! La 2e guerre mondiale a été provoquée par des familles américaines richissimes (comme les Bush) qui ont propulsé leur poulain, Hitler, afin de faire redémarrer l'économie en panne (crise, déjà. Le cycle est le suivant: Capitalisme en crise, guerres, crises, guerres, et ainsi de suite. Naturellement, guerres pour le profit, décidées à la City de Londres !).

 

Le Plan Marshall, cheval de Troie des USA en Europe

http://vincentgiraudet.e-monsite.com/rubrique,plan-marshall,212229.html

 

Cette caricature soviétique est destinée à dénoncer la diplomatie menée par les Etats-Unis aux premiers jours de la guerre froide. Les Américains sont comparés à un cheval de Troie d'où sortent en rangs serrés des bataillons de dollars qui marchent au pas le fusil à l'épaule en direction de divers pays d'Europe. Sur les drapeaux figurent en écriture cyrillique les noms de l'Italie (au fond à droite), de la Grèce (au centre), de l'Autriche (devant à droite) et de la Turquie (à gauche). L'ensemble des pays cités sur ce dessin appartiennent alors à une zone intermédiaire qui fait l'objet de conflits d'influence entre les deux blocs en construction.

A l'instar des Grecs s'emparant de Troie par la ruse, les USA sont présentés ici comme exclusivement motivés par des considérations impérialistes. Le cheval métallique électrifié évoque la toute puissance industrielle de ce pays qui a su largement profiter de la guerre et qui dispose en 1945 des 2/3 du stock mondial d'or. Ce cheval est ici affublé d'un attribut qui l'associe à coup sûr à la figure allégorique de l'oncle Sam : un chapeau haut de forme aux couleurs de la bannière étoilée.

Dans le cadre de la politique de containment du président Truman, les Etats Unis ont lancé en 1947 une offre d'aide économique aux pays d'Europe, sous la forme du plan Marshall. George Marshall est le secrétaire d'Etat américain (= ministre des affaires étrangères). Son plan consiste à transférer en direction de l'Europe une aide matérielle et financière colossale sous forme de dons gratuits (machines agricoles, machines-outils) et de prêts dans le but ouvertement avoué de redresser rapidement les économies de ces pays ravagés par la guerre et d'éviter que ces derniers ne sombrent dans la misère, elle même terreau du communisme. 

Cette "diplomatie du dollar" irrite au plus haut point les Soviétiques qui exigent des pays d'Europe de l'Est qu'ils refusent cette aide perçue comme une manoeuvre politique... (..) (pour contrôler totalement l'Europe, la soumettre - dominer et s'enrichir ! Note d'eva)

 

Les Médias (et les Livres d'Histoire, écrits par les Occidentaux) saluent en permanence le rôle des Etats-Unis dans la victoire sur le Nazisme. Or, les Américains sont arrivés comme les carabiniers d'Offenbach, à la fin de la guerre, pour récolter les lauriers - et bâtir la richesse de leur pays sur les ruines de l'Europe (Plan Marshall, et ne parlons pas de leurs Industriels de la Chimie installés près des camps de concentration. Les dignitaires nazis ont presque tous été protégés - et ils ont ensuite continué à sévir en Amérique Latine, où leurs talents diaboliques ont servi, en liaison avec la CIA, pour traquer, torturer et éliminer les citoyens opposés aux dictatures latino-américaines mises en place par les Américains pour servir leurs intérêts financiers et industriels)

 

dgm2-sylvie-solans-ppp.blogspot.com

 

 

Parenthèse sur le plan Marshall,

ciment de l'europe 1947 (eva)

 

L'Europe, dès le début, a été placée sous le contrôle américain.

Elle a été créée pour en réalité servir

de relais aux intérêts anglo-saxons.

Elle est une dictature totalitaire

privant les citoyens européens de leurs libertés,

de la souveraineté de leur Nation,

de leurs emplois (délocalisés)

et de toutes leurs protections sociales. 

Elle est, évidemment, le "tremplin"

du Nouvel Ordre Mondial militaro-financier

d'essence totalitaire

qui se fera derrière leur dos et sur leur dos.

L'Europe est dirigée par les Anglo-Saxons

et peu à peu, aussi, par les Israéliens

(le Gl de Gaulle se méfiait des uns et des autres)

avec, en France, leur agent principal : Nicolas Sarkozy,

pour entraîner notre pays dans les guerres

anglo-saxonnes de prédation, criminelles,

qui achèveront de ruiner et de discréditer notre pays

pour le principal profit des multinationales américaines.

L'Europe, par ailleurs, doit travailler

au transfert des ressources de ses citoyens, déjà en diminution,

dans les coffre-forts des grandes banques internationales,

grâce aux crises provoquées artificiellement dans ce but,

grâce, aussi, à l'endettement

(donc à l'asphyxie progressive des Européens)

et à l'austérité sociale programmée entre autres

par les tenants du FMI

comme D Strauss-Kahn le faux socialiste

et le vrai agent des grandes banques internationales.

Enfin, les Américains sont appelés à faire

leurs futures guerres impériales,

de domination, contre Russes et Chinois,

en utilisant les Européens à leur profit.

Voilà les vérités qu'il faut répandre ! 

(eva R-sistons)

 

.

http://www.russie.net/paris-moscou/images/inv_affiche1.jpghttp://www.factornews.com/images/6/66382.jpg

http://www.russie.net/paris-moscou/images/inv_affiche1.jpg

http://www.factornews.com/images/6/66382.jpg

 

(Suite article après cette parenthèse)

 

 

La vérité, occultée par les Médias aux ordres de l'Occident, est que les vrais auteurs de la libération de l'Europe du nazisme, sont les Soviétiques. Comparons: 300.000 morts américains, mis en valeur par les Médias complices des Anglo-Saxons, et 20 millions de morts soviétiques  (ce qui représente 12 % de la population de l'époque, dixit A. Latsa). Les Soviétiques ont fait preuve d'un courage extraordinaire (politique de la terre brûlée, sacrifice de régions entières, famines, etc, etc). Souvenons-nous: Déjà, du temps de Napoléon, ils avaient repoussé les troupes françaises, au prix de sacrifices effroyables, comme l'incendie de Moscou. 

 

La guerre froide n'est pas éteinte. Elle a été rallumée par l'Occident à l'affût de ressources à piller, via le placement de ses pions à la tête des pays. La Russie est la première visée, avec la Chine. Les Anglo-Saxons et leurs alliés israéliens ou européens (en tête, Sarkozy et Berlusconi, nous sommes loin de la France gaullienne, chiraquienne, de Villepinienne) ont un seul but : Dominer l'ensemble de la planète, ses ressources, ses peuples, en plaçant partout leurs agents, leurs pions, comme Karzaï, Saakachvili, Ouattara, Sarkozy...

 

Et ce sont des pays comme la Russie ou comme la Chine (n'ayant jamais attaqué personne, guerres défensives seulement) qui doivent faire les frais de ces ambitions machiavéliques, totalitaires, de l'Occident, pour le seul bénéfice de ses multinationales ou des financiers de la City ou de Wall-Street. La politique est sale, très sale. Nous sommes aux antipodes des guerres sarkoziennes soi-disant pour "protéger les peuples", ou des guerres impériales pour  "la démocratie" ou plus comique encore, version Bush, pour le Bien, pour Dieu !

 

Ne soyons pas dupes des mensonges des Médias aux ordres...

 

Enfin, il est nécessaire de rappeler que l'avenir de la paix dans le monde dépend en partie de la création d'un autre bloc pour faire contre-poids à la puissance criminelle des Anglo-Saxons: Il s'agit de l'Axe Paris-Berlin-Moscou, souhaité par le Gl de Gaulle lui-même. Bref, il faut faire le contraire de la politique actuelle de Sarkozy, agent de la CIA en France pour jumeler notre pays à l'Angleterre (notamment en matière de Défense, ) et nous faire adopter de gré ou de force le modèle de vie américain, inégalitaire, sauvage, brutal, ainsi que leurs guerres aux quatre coins de la planète, via la soumission sans contrepartie à l'OTAN.

 

Alerte ! La France sarkozienne perd non seulement ses valeurs, ses idéaux, ses traditions, mais son âme !  Et bientôt elle sera entraînée dans une guerre nucléaire mondiale pour le seul profit des pires prédateurs de l'humanité : Anglo-Saxons !

 

Eva R-sistons

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : 9 mai, soviétique, URSS, 2e guerre mondiale, Hitler, nazisme, Etats-Unis, Occident, Anglo-Saxons, de Gaulle, médias, Sarkozy, Berlusconi, CIA, OTAN, Berlin, Paris, Moscou, Angleterre, Défense, Russie, Chine, City Wall-Street, Saakachvili, guerre, Bush, Ouattara, Chirac, de Villepin, Napoléon, Karzaï, Plan Marshall, latino-Américains

 

 

 

http://www.toupapier.com/im/articles/Livre%20plan%20marshall%20F.jpg

http://www.toupapier.com/im/articles/Livre%20plan%20marshall%20F.jpg

S Dnem Pobedi

"Un autre regard sur la Russie"
par Alexandre Latsa

 

 

Lundi prochain sera le 9 mai 2011. Le 9 mai à l'ouest de l'Europe n'a pas du tout la même importance qu'en Russie. Il est vrai que les européens de l'ouest fêtent la fin de la seconde guerre mondiale le 08 mai, qui est en fait la date de cessation des hostilités militaires, la capitulation ayant été signée la veille, le 7 mai.  En Europe de l'ouest, le 9 mai est la journée de l'Europe, la journée qui identifie l'Union européenne en tant qu'entité politique. Mais l'Union Soviétique n’a pris en compte la signature de la capitulation  que le lendemain, soit le 9 mai alors que ses soldats sont en train de se battre au cœur de Berlin. Pour cette raison, Moscou comme encore nombre de pays de l'ex-URSS célèbrent la fin du second conflit mondial le 9 mai, et non le 8 mai. 

 

http://kasualcocktail.files.wordpress.com/2010/02/stalingrad_front.jpg

http://kasualcocktail.files.wordpress.com/2010/02/stalingrad_front.jpg

 

 

C’est l'URSS qui a payé le plus lourd tribut à la guerre civile Européenne. Avec plus de 20 millions de morts civils et militaires, la population de l’URSS a diminué de 12% pendant la deuxième guerre mondiale. Après la rupture du pacte de non agression le 22 juin 1941, l'Allemagne nazie attaqua l'URSS et les soldats allemands atteignirent Moscou 6 mois plus tard, au cœur de l'hiver 1941, en occupant les pays conquis en route (Ukraine, Biélorussie, pays Baltes..). L'échec de la prise de Moscou stabilisera le front à l'ouest de la capitale au printemps 42, pendant que les combats se déplaceront vers le Caucase, jusqu'à la terrible bataille de Stalingrad ou les troupes Allemandes seront encerclées. La bataille de Stalingrad est considérée comme la bataille décisive du second conflit mondial. Elle durera 6 mois et fera de Stalingrad la première des batailles urbaines. Les combats feront rage pour chaque rue, chaque usine, chaque maison, chaque sous-sol et chaque escalier.


 

http://www.lesmanantsduroi.com/Images8/stalingrad1942.jpg

http://www.lesmanantsduroi.com/Images8/stalingrad1942.jpg


A Volgograd (ex-Stalingrad), sur le fameux kourgane Mamaïev (une colline de 102 mètres surplombant la Volga), les combats seront tellement violents que les Soviétiques perdront 10.000 hommes en une journée pour défendre ce point stratégique. L’endroit est maintenant dominé par un immense mémorial: la statue de la Mère Patrie. En Novembre 1942, privées de logistique et face à une armée Soviétique au moral indestructible, les troupes Allemandes sont finalement vaincues. La bataille aura coûté la vie à 487.000 soldats Soviétiques et fait 629.000 blessés. Coté Allemand 380.000 soldats de la Wehrmacht seront tués, blessés et prisonniers. Durant l’été 1943, les troupes Allemandes subiront une autre défaite majeure lors de la bataille de Koursk, la plus grande bataille de chars de l’histoire. En 50 jours de combat seulement, la Wehrmacht perd 500.000 hommes (tués, blessés, disparus), près de 1.200 chars et environ 2.000 avions. L’Armée rouge compte elle plus de 200.000 tués et ses pertes en blindés sont supérieures à celles de l’ennemi tandis qu'elle perd plus de 2.800 avions. L’Union Soviétique a alors à elle seule a contenu la quasi totalité de l’effort militaire Allemand en Europe. Dès l’automne 1943, la machine de guerre allemande est cassée et le reflux entamé, reflux qui amènera les soldats Soviétiques a Berlin au mois d’avril 1945.

 

http://padresteve.files.wordpress.com/2010/01/hungarian-dead-stalingrad.jpg

http://padresteve.files.wordpress.com/2010/01/hungarian-dead-stalingrad.jpg

 

 

J’ai eu la chance d’être dans les rues de Moscou le 9 mai dernier, pour le 65ème anniversaire de la fin de la guerre. A Moscou et dans toutes les autres villes de Russie, le 09 mai est une journée qui n’est pas comme les autres. La ville entière est à l’arrêt, focalisée sur l’histoire. Les Moscovites assistent d’abord au défilé militaire qui passe devant le kremlin avant de continuer dans la rue Arbat. Sur le trajet, des milliers de spectateurs acclament les défenseurs de la patrie qui défilent aux cris de "Russie, Russie". La parade de l’année dernière a été exceptionnelle à plusieurs égards: tout d’abord plus de 10.000 soldats ont défilé à Moscou et (plus de 100.000 dans toute la Russie). Près d’un millier de soldats étrangers ont pris part au défilé de Moscou, en provenance de 24 pays, notamment des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Pologne, d'Arménie, d'Azerbaïdjan, de Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizstan, de Moldavie, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ukraine. En outre, des délégations d'anciens combattants canadiens, israéliens, slovènes, abkhazes et sud ossètes étaient également présentes dans la capitale russe. La France avait délégué le si fameux régiment de chasse Normandie-Niemen.


 

 

Des vétérans de la Seconde guerre mondiale célèbrent le 9 mai 2008 le 63e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

Des vétérans russes de la Seconde guerre mondiale célèbrent le 9 mai 2008 à Gorky Park le 63e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie.

http://www.nationspresse.info/?p=100876



Mais l’importance de cette journée se ne mesure pas seulement  au nombre de soldats présents et au faste du défilé. C’est après la parade militaire que la sensation de communion populaire est la plus intense et la plus étonnante pour un observateur étranger. Au fur et à mesure que la journée avance, le centre ville redevient accessible et les moscovites envahissent les rues de leur ville. Les vétérans encore en vie marchent au milieu de cette immense foule qui leur parle et les remercie. Des jeunes et des moins jeunes leur offrent des fleurs. Le spectacle de ces jeunes filles qui embrassent les vétérans avec un amour presque familial donne le frisson. Devant la flamme du soldat inconnu, une file immense et ininterrompue se forme, les gens viennent déposer des fleurs. 

 

http://3.bp.blogspot.com/__mwrbF_AqTA/TNnTR-IsajI/AAAAAAAAAHM/kdj7DgYzGVU/s1600/Military_nurse_carries_a_wounded_soldier_Red_Army%2525252C_Stalingrad%2525252C_1942.jpg

http://3.bp.blogspot.com

 

 

En dehors des fleurs, on voit aussi partout dans la ville les petits rubans noir et oranges qui depuis 2005 accompagnent cette journée. Ce ruban, qui symbolise le courage et la victoire, date du 19ième siècle, c’est une création du Tsar Alexandre 1er. Il devait récompenser, dans l’armée, le "courage intrépide". Il a pris le nom de "ruban de Saint Georges" et pour le jour de la victoire, le 9 mai, les citoyens le portent, soit sur le revers des vêtements, soit sur le sac à main des femmes, ou encore accroché aux antennes des voitures. Il témoigne maintenant du respect envers ceux qui sont tombés sur le champ de bataille durant la seconde guerre mondiale. Ce ruban est devenu une véritable institution, un symbole patriotique qui est même désormais porté toute l’année par certains Moscovites.

 

http://1.bp.blogspot.com/_Zlt9Jc7bGxg/TOvGPp_lgzI/AAAAAAAAABY/e4QQQGjJOnQ/s1600/allemands-barbarossa.jpeg

http://1.bp.blogspot.com


La liesse populaire continue dans la soirée, puisque des concerts et de nombreux événements ont lieu jusque tard dans la nuit. L’une des choses les plus incroyables est le calme et le civisme de la foule, pendant cette journée de célébration. Que l’on en juge, le 9 mai dernier près de 2,5 millions de Moscovites étaient dans les rues, jusqu’au grandiose feu d’artifice de la soirée, sans qu’aucun incident majeur ne soit répertorié.

Assister à "un 9 mai en Russie" est sans doute l’une des meilleures façons de comprendre la permanence du patriotisme russe, à l’heure ou dans de nombreux pays européens  de l’ouest le patriotisme est si décrié. Chaque année, cette communion montre que le peuple russe  sait célébrer ses victoires, ses vétérans, et ses héros.

 

http://photomaniak.com/upload/out.php/i606096_CaricadocRussSov3945001.jpg

http://www.caricadoc.com/article-28843776.html

 

С днём победы!  Ура!

 

 

"Un autre regard sur la Russie": Survivre à Moscou

"Un autre regard sur la Russie": La francophonie en Russie

"Un autre regard sur la Russie": Vers un redémarrage russo-japonais ?

"Un autre regard sur la Russie": Les enjeux de la bataille pour Tripoli

"Un autre regard sur la Russie": Le rôle de la Russie dans la journée de la femm
e

"Un autre regard sur la Russie": Tunis, Le Caire, mais pas Moscou!


"Un autre regard sur la Russie": Far-Est?

"Un autre regard sur la Russie": Couleurs de Russie

"Un autre regard sur la Russie": Féminité vs féminisme?


"Un autre regard sur la Russie": Des critiques malgré les bombes

"Un autre regard sur la Russie": Polémiques vestimentaires

"Un autre regard sur la Russie": Made in Russia

"Un autre regard sur la Russie": Divine Carélie

"Un autre regard sur la Russie": La démographie russe, objet de tous les fantasmes

"Un autre regard sur la Russie": Moscou, capitale de l'Europe?

"Un autre regard sur la Russie": Vladivostok, une ville au bout du monde

"Un autre regard sur la Russie": Rio Grande

"Un autre regard sur la Russie": Mistral gagnant

 

.


* Alexandre Latsa, 33 ans, est un blogueur français qui vit en Russie. Diplômé en langue slave, il anime le blog DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie".

 

 

 

Alexandre Latsa
09:03 04/05/2011
.
_______________________________________________________________________________________
                                                                                                 Internationalnews
http://ecx.images-amazon.com/images/I/51ysdjJKQ9L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU01_.jpg
La Deuxième Guerre Mondiale, une croisade américaine pour la défense de la liberté et de la démocratie ? Les vainqueurs écrivant l'histoire, c'est cette version qui est enseignée depuis 1945 des deux côtés de l'Atlantique.

Jacques Pauwels, preuves à l'appui, dévoile le mythe de la «libération». Aux Etats-Unis, Hitler a très longtemps été considéré comme un excellent partenaire en affaires mais dans une guerre qui ne se déroule pas comme prévu, les alliances finissent alors par se former contre les «mauvais ennemis», avec les «mauvais alliés»...

Le débarquement de Normandie qui ne survient que très tard, le 6 juin 1944, fera malgré tout de ce second conflit mondial une formidable aubaine financière pour les Etats-Unis. En libérant une partie de l'Europe des fascistes pour la «dominer» économiquement, toutes les conditions sont également réunies dès 1945 pour entamer une très
longue Guerre froide...
________________________________________________________________
Interview • Jacques Pauwels, auteur de Le mythe de la bonne guerre

Peter Mertens 09-11-2005
http://www.solidaire.org/international/article.phtml?section=A1AAABBP&object_id=28998

Un livre incontournablesur l'Amérique et la Seconde Guerre mondiale
Solidaire a rencontré son auteur, le professeur canado-gantois Jacques Pauwels.


L'article continue après la vidéo

Vidéo sur le site

_____________________________________________________________
Interview • Jacques Pauwels, auteur de Le mythe de la bonne guerre

Peter Mertens 09-11-2005
http://www.solidaire.org/international/article.phtml?section=A1AAABBP&object_id=28998

 

 

Un livre incontournablesur l'Amérique et la Seconde Guerre mondiale
Solidaire a rencontré son auteur, le professeur canado-gantois Jacques Pauwels.

 


 

Jacques Pauwels. Aux Etats-Unis, on présente les guerres de Corée et du Vietnam comme de mauvaises guerres. Mais la Seconde Guerre mondiale était une bonne guerre. Ses motivations étaient «pures» et on s'en allait au combat pour la paix et la justice. C'est aussi l'image présentée par Hollywood dans des films comme Le jour le plus long et Un pont trop loin. Je pose la question: Pour qui cette guerre a-t-elle été bonne?

 

Pour les entreprises de l'Allemagne nazie, la guerre a été une source de profit exceptionnelle. La General Motors et Ford ont fait des bénéfices énormes. Opel et Ford-Werke, leurs filiales allemandes, ont contribué à la construction de véhicules militaires pour la Wehrmacht et d'avions pour la Luftwaffe. Texaco et Standard Oil ont participé à la livraison de carburant pour les chars et les avions.

 

Ces mêmes entreprises ont également fait des affaires en or avec la Grande-Bretagne. L'industrie américaine a soutenu tous les belligérants. On a produit Jeeps, camions et avions à la chaîne. Le chômage a baissé et les bénéfices ont grimpé. En outre, la Seconde Guerre mondiale a ouvert toutes grandes les portes du monde entier aux marchandises et aux capitaux américains.

 

suite ici :

 

http://www.internationalnews.fr/article-13872444.html

 

 

Répétition nocturne de la parade de la Victoire

Diaporama: Répétition nocturne de la parade de la Victoire

Parade de la Victoire: deuxième répétition nocturne à Moscou

Vidéo: Parade de la Victoire: deuxième répétition nocturne à Moscou

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche