Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 02:14


Selon des spécialistes, les bénéfices des vaccins sont largement supérieurs aux risques
 

Troublant. Le film Silence, on vaccine projeté à la CinéRobothèque ONF de Montréal risque d'ébranler les parents qui s'apprêtent à faire vacciner leurs jeunes enfants. En alignant plusieurs témoignages de familles québécoises, françaises et états-uniennes dont un membre a commencé à souffrir d'autisme, de sclérose en plaques, d'encéphalite ou d'une autre maladie grave après avoir été vacciné, la cinéaste, Lina Moreco, vient saper la confiance en cette médication plus que centenaire. Les vaccins peuvent-ils s'avérer aussi dangereux que nous le fait voir Mme Moreco? Sont-ils absolument sécuritaires comme l'affirment catégoriquement de nombreux médecins?

En discutant avec des spécialistes des maladies infectieuses et de l'autisme, notamment, on retrouve la raison. Les craintes s'évanouissent même si on comprend que les vaccins, comme tout autre médicament ou intervention chirurgicale, ne sont pas exempts de tout risque. «Il est vrai que les vaccins peuvent avoir des effets nocifs et graves, et en général, ces effets sont bien documentés», affirme le Dr Philippe DeWals, président du Comité sur l'immunisation du Québec ainsi que professeur et directeur du département de médecine sociale et préventive de l'université Laval.

«On sait que certains de nos vaccins ne sont pas à 100 % protecteurs ni à 100 % sécuritaires. Il y a certains cas où le gouvernement doit donner une indemnisation en raison d'un effet secondaire d'un vaccin», ajoute le Dr Brian Ward, directeur adjoint du Centre de recherche en maladies infectieuses et microbiologie du Centre hospitalier de l'université McGill, qui a servi de témoin-expert pour les gouvernements américain et québécois dans des causes impliquant la vaccination.

Certains effets secondaires

Les deux spécialistes n'hésitent pas à décrire certains de ces effets parfois dramatiques, mais rappellent que le risque d'en être victime est maintes fois moindre que celui de contracter les maladies infectieuses très graves, voire mortelles, contre lesquelles le vaccin protège.

On sait par exemple qu'«un individu sur un million développera une encéphalite à la suite de l'administration du vaccin RRO [rougeole-rubéole-oreillons]. Si une telle réaction apparaît dans les six semaines suivant la vaccination, la victime recevra une indemnisation», indique le Dr Ward, soulignant que parmi les personnes qui ne reçoivent pas le RRO, une sur 1000 contractera une de ces maladies qui peuvent laisser de lourds handicaps ou même enlever la vie.

On soupçonne aussi le vaccin contre la grippe d'être associé à l'apparition du syndrome de Guillain-Barré, une maladie neuromusculaire où les anticorps produits en réponse au vaccin s'attaquent au système nerveux périphérique. Le vaccin contre la tuberculose (BCG) peut quant à lui tuer les enfants souffrant d'un déficit immunitaire congénital. «On ne sait jamais si un enfant est atteint au moment de le vacciner», dit le Dr Ward.

«On ne peut pas garantir qu'il n'y aura aucun effet secondaire grave associé à un vaccin, fait remarquer le Dr DeWals, mais on sait que les bénéfices sont largement supérieurs aux risques. Il y a aussi des associations temporelles où un enfant reçoit un vaccin et développe une maladie comme l'autisme, la sclérose en plaques ou la myélite transverse dans les semaines qui suivent. Ces coïncidences soulèvent la suspicion, mais des études sérieuses démontrent qu'il y a autant de risque d'avoir ces maladies, vacciné ou pas.»

Vaccination et autisme

La réalisatrice Lina Moreco a filmé plusieurs enfants dont les symptômes de l'autisme sont apparus à la suite d'une vaccination que les parents associent à l'émergence de la maladie.

Deux hypothèses distinctes sont véhiculées pour expliquer un lien possible entre l'autisme et les vaccins, résume un grand spécialiste de l'autisme, le Dr Éric Fombonne, directeur du service de pédopsychiatrie de l'Hôpital de Montréal pour enfants. La première, développée par un gastroentérologue britannique, Andrew Wakefield, met en cause la composante rougeole du vaccin RRO qui induirait une réaction inflammatoire de l'intestin, laquelle rendrait la barrière intestinale davantage poreuse et permettrait une absorption de substances toxiques qui, en passant par le sang, rejoindraient le cerveau. Cette intoxication induirait l'autisme.

L'hypothèse, qui a fait l'objet d'un article dans la revue The Lancet en 1998, a été examinée sous toutes ses coutures. D'abondantes études épidémiologiques ont été effectuées. L'une d'elles, menée à Montréal auprès de

28 000 enfants par le Dr Fombonne, a montré qu'au moment où la vaccination RRO a décru au Québec, entre 1987 et 1998, la prévalence de l'autisme a quant à elle progressivement augmenté. Par ailleurs, aucun effet sur cette prévalence n'a été observé en Angleterre lorsque la vaccination y a été instaurée en 1988. Inversement, au Japon, où la vaccination RRO a été interrompue au début des années 1990, le taux de vaccination RRO ayant chuté de 69,8 % en 1988 à 1,8 % en 1992, le nombre de cas d'autisme a continué d'augmenter, passant de 48 cas pour 10 000 enfants en 1988 à 117,2 pour 10 000 en 1996.

D'autres études ont consisté à comparer la fréquence à laquelle deux groupes d'enfants autistes et de contrôles ont été vaccinés. Le Dr Fombonne, qui a effectué une étude de ce genre en Angleterre sur 6000 sujets, n'a relevé en 2004 aucune association entre l'autisme et la vaccination. On a aussi suivi des enfants ayant été vaccinés et d'autres qui ne l'avaient pas été, de l'âge d'un an à sept ou huit ans. Aucune de ces études n'a fait ressortir une incidence plus élevée de l'autisme dans le groupe vacciné.

Compétence scientifique douteuse

«Aucune étude épidémiologique n'a été positive, à l'exception de quelques-unes effectuées par Mark et David Geier, un père et son fils, dont la compétence scientifique est très douteuse», résume le Dr Fombonne. De plus, toutes ces études ont été systématiquement revues par des comités indépendants, tels que ceux de l'Organisation mondiale de la santé, le Medical Research Council du Royaume-Uni et le Comité canadien en immunisation. Deux rapports de l'Institut de médecine aux États-Unis émis en 2001 et en 2004 ont définitivement conclu qu'il n'y avait pas de lien.

Des chercheurs, parmi lesquels figurent les Drs Fombonne, Ward et De Souza de Montréal, ont également tenté de reproduire en vain les résultats biologiques obtenus par le Dr Wakefield, qui affirmait avoir retrouvé des virus de la rougeole, voire des bouts d'ARN du virus, dans les biopsies intestinales et le sang de huit enfants autistes. «Comme par hasard, il est le seul à avoir trouvé cela», rapporte le Dr Fombonne. «Étrangement, il a perdu les anticorps qu'il a utilisés pour identifier ces particules virales», ajoute le Dr Ward.

Il est clair que le Dr Wakefield et ses collègues, qui sont accusés de mauvaise conduite professionnelle grave par le General Medical Council du Royaume-Uni (Collège des médecins) «n'ont pas fait preuve de rigueur scientifique», déclare le Dr Ward.

De plus, «il a violé les règles élémentaires de l'éthique médicale» notamment pour ne pas avoir révélé qu'ils avaient reçu un soutien financier des parents des enfants participant à l'étude, qui espéraient poursuivre les fabricants de vaccins, ajoute le Dr Fombonne, qui rappelle par ailleurs l'effet extrêmement négatif qu'a eu la publication du Dr Wakefield sur la santé publique. En 2004, la proportion d'enfants vaccinés contre le RRO a grandement diminué en Angleterre, n'atteignant plus que 81 %.

«Or, pour maintenir l'immunité au niveau de la population, il faut une couverture vaccinale d'au moins 92 %, sinon on voit le retour des épidémies; c'est ce qui s'est passé en Angleterre. En Irlande, où il n'y avait plus que 74 % des enfants qui étaient vaccinés, 110 ont été admis à l'hôpital dans un état critique et trois sont morts», précise le chercheur et clinicien.

Mercure et autisme

Une seconde hypothèse incrimine le mercure présent dans les vaccins. En 1999, aux États-Unis, on s'est inquiété de la quantité de mercure qu'absorbaient les bambins suite à la succession de vaccins qu'on leur administrait jusqu'à l'âge de trois ans.

La plupart des vaccins contenaient en effet du thimérosal -- un agent de conservation qui prévient la prolifération des microbes dans les préparations vaccinales -- qui, dans le corps, se transforme en éthylmercure, une forme de mercure qui n'est pas toxique, contrairement au méthylmercure qu'on retrouve dans certains poissons, comme le thon. «Le mercure est éliminé par l'organisme en quelques jours; il n'est donc pas pertinent de parler d'accumulation de mercure dans le corps à la suite de plusieurs vaccinations.

«De plus, au Québec, le mercure a été supprimé en 1996 de tous les vaccins administrés aux enfants, à l'exception de celui contre la grippe, souligne le Dr Fombonne. Le mercure a été éliminé non par crainte de ses effets nocifs, mais parce qu'on a décidé de combiner cinq vaccins dans la même injection et que celui contre la polio, dans cette combinaison, est composé d'un virus vivant (mais atténué) qui ne survivrait pas en présence de mercure.»

Le mercure a aussi été retiré en 1992 au Danemark et en 2001 aux États-Unis pour les mêmes raisons, et dans tous les cas, son retrait n'a eu absolument aucun effet sur les taux d'autisme.

De plus, les exemples de contamination au mercure relatés dans la littérature, dont le célèbre cas des habitants de Minamata, au Japon, ne font jamais état d'autisme, rappelle le Dr Fombonne. «Du point de vue scientifique, la question est entièrement réglée depuis des années, mais il y a un contexte légal aux États-Unis où plusieurs familles continuent à poursuivre le gouvernement et les fabriquants de vaccins dans l'espoir d'obtenir des compensations financières extrêmement juteuses. Il y a également des centaines de firmes d'avocats impliquées dans ces causes qui veulent s'en mettre plein les poches et qui ont intérêt à ce que la controverse persiste même si les scientifiques l'ont réglée», lance-t-il.

De l'aluminium

Le film donne aussi la parole à un Français qui souffre de myofasciite à macrophages, une maladie neuromusculaire dégénérative qu'un spécialiste français incombe à l'aluminium contenu dans le vaccin contre l'hépatite A, reçu par ce patient quelques mois avant l'apparition de sa maladie.

Aucun des spécialistes québécois consultés ne s'étonne de la présence d'aluminium dans les muscles de cette personne et ils ne seraient pas surpris d'en retrouver dans ceux de toutes les personnes vaccinées.

«Les sels d'aluminium [qui éveillent le système immunitaire et le rendent plus réceptif aux vaccins] sont les adjuvants les plus efficaces du monde. Utilisés par toutes les populations, ils ne semblent induire ce genre de syndrome qu'en France. Il est possible que cela découle d'une susceptibilité génétique particulière des Français ou d'un facteur de risque présent dans cette région du monde», affirme le Dr Ward.

Le Dr DeWals ajoute que «ce n'est qu'en France qu'a été rapportée une association temporelle entre le vaccin contre l'hépatite B et la sclérose en plaques». Et ce lien a été maintes fois démenti par une analyse rigoureuse des données épidémiologiques.
Pauline Gravel   http://www.ledevoir.com/2009/02/07/232179.html

 

commentaires sur cet article :


RESPONSABILITÉ CIVILE VS BÂILLON JOURNALISTIQUE


Madame Gravel,

Étiez-vous à la première projection du film? Sûrement pas!! Si vous aviez au moins l'honnêteté de rapporter correctement la discussion qui a suivi,vous n'auriez pas fait ce procès d'intention à ce film et à sa réalisatrice, Mme Lina Moreco.
Dr Christiane Laberge, qui animait le débat n'a pas mis en doute l'efficacité des vaccins
mais a prononcé un "mea culpa" comme médecin de ne pas s'être assez questionnée à
savoir comment éviter les effets secondaires ni, si tel est le cas, permettre par des rapports adéquats l'indemnisation prévue aux victimes. On disait que les médecins à
la santé publique devraient adopter la même attitude, surtout quant il y va de la vie de
jeunes enfants! En France, en Suisse , des médecins de famille se posent les mêmes questions (brochures citées sur le site de Lina Moreco http://linabmoreco.wordpress.com)
et je ne crois pas qu'ils veuillent saper la confiance en la vaccination, en cette "médication"
mais plutôt l'améliorer!!!

Votre article est biaisé dès le départ et teinté du mépris de ceux qui tentent de faire taire

la suite là :
http://www.ledevoir.com/2009/02/07/commentaires/0902131139304.html


Silence, les autorités médicales ont parlé...
Je ne peux passer à côté des commentaires et du sempiternel discours de nos responsables de la santé publique qui, interventions après interventions, tiennent toujours le même propos concernant entre autres, la sécurité de la vaccination.

Les vaccins sont-ils aussi sécuritaires que nos dirigeants en santé publique le prétendent ? Est-ce vrai de prétendre qu"un individu sur un million développera une encéphalite à la suite de l'administration du vaccin RRO" tel que le mentionne Dr Ward ?

la suite là : 
http://www.ledevoir.com/2009/02/07/commentaires/0902092109097.html


Corruption, mensonges et hypocrisie des vaccineux
Il semble bien que tout ce que les Dr Fombonne et Ward avaient à dire pour cet article soient l'inverse de la vérité, donc une montagne de mensonges. Leurs noms doivent en conséquence s'ajouter à la liste des menteurs et imposteurs du CDC, de l'AAP et de la FDA présentés dans cet article, un des meilleurs à ce jour qui cloue le bec définitivement à cette bande de vendus :
Tayloe, Offit, Minshew, Katz, Snyderman, et. al.: Feeding a Hungry Lie
http://www.ageofautism.com/2009/01/cdc-aap-paul-offit-feeding-a-hungry-lie.html

Il est essentiel de l'imprimer et de l'utiliser comme armure lorsque des ''maudits fatiguants'' mettent de la pression sur les parents pour les forcer à faire vacciner leurs enfants afin qu'ils soient admis à l'école.

Il n'y a jamais de lien à les écouter entre maladies et produits toxiques introduits dans l'air, l'eau, l'alimentation, les médicaments et les vaccins par ces compagnies criminelles dont la principale préoccupation est la quête de profits sans conscience ni respect des humains... C'est toujours la faute d'un gène ''et la recherche (pharmaceutique) va trouver la cause''... un jour... d'ici 10, 20 ou 30 ans et 1000 milliards plus tard... c'est payant la recherche qui ne trouve jamais.

Eh bien ça doit être un gène pas très gêné et assez baveux qui fait dire autant de conneries au Dr Eric Fombonne... Espèce de crapule !
Oups, je ne suis pas politically correct... Mais qui va le corriger ce grand prêtre de la messe noire des adeptes de Pasteur l'imposteur et des Labos eugénistes ?

Le Dr Fombonne comme tous les défenseurs de la vaccination se réfèrent toujours à des études épidémiologiques ''tripotées'' pour présenter les conclusions qui servent à préserver leurs dogmes et protéger la business la plus lucrative sur Terre : la maladie.

Et comme cette création d'une infinie perfection qu'est le corps humain se défend assez bien contre les ''méchants envahisseurs'', alors vaut mieux injecter la maladie allègrement tout en prétextant que c'est scientifique et pour notre bien...

Le film n'a fait qu'effleurer l'ampleur du mensonge, et du complot de Big Pharma pour camoufler les dommages causés par ses ''produits'' vedettes. La situation est bien plus odieuse et inacceptable en réalité, mais Silence On Vaccine n'aurait pas rendus sur les écrans s'il avait levé totalement le voile sur le cauchemar de jour comme de nuit que vivent des millions de familles... 1.5 million d'enfants et adultes affectés par l'autisme aux États-Unis, 350 000 à 600 000 en France...

C'est maintenant à ceux qui savent de poursuivre la croisade, et nous devons remercier Lina Moreco, ses collaborateurs et l'ONF qui l'ont supporté de nous avoir enfin livré en français ce bouclier de conscience pour réveiller la population du Québec qui est gravement désinformée.

Contrairement à ce que vous voulez faire croire aux parents Mme Gravel, ce ne sont pas les craintes qui évanouissent, mais bien des milliers de personnes qui se font injecter ces potions empoisonnées ! Le Gardasil a causé à lui seul plus de 34 morts et 10 000 réactions adverses rapportées aux États-Unis depuis son homologation il y a deux ans (sans compter celles qui ne l'ont pas été à cause l'obstination maladive du monde médical à nier les faits):
http://vaccineawakening.blogspot.com/2009/02/gardasil-death-brain-damage-national.html

Les autorités américaines ont tôt fait de publier un rapport rejetant encore une fois tout lien de causalité. Pourtant, l'Espagne vient pour sa part d'annoncer aujourd'hui qu'elle retire le Gardasil du marché!
http://www.ageofautism.com/2009/02/spain-withdraws-merck-gardasil-vaccine-after-illnesses.html

Les vaccins (pas seulement le mercure ou l'aluminium) et la réaction immunitaire qu'ils entraînent obstruent la microcirculation sanguine, bloquent l'apport en oxygène et causent des micro-AVC à différents organes, et pas seulement le cerveau. Cette cascade amorce de sérieux dommages, mais qui sont réversibles, est-il bon de le soulever, avec des thérapies de détoxification et régénération. Celles-ci sont toutes dénoncées par les vendus comme Fombonne et son grand complice américain, le Dr Paul Offit, qui travaille au Philadelphia Children Hospital et est l'auteur du Livre ''Autism's False Prophets: Bad Science, Risky Medicine, and the Search for a Cure.'' Comment donc de tels bandits peuvent-ils être qualifiés de grands experts et se retrouver à la direction de département d'hôpitaux pour enfants ?

Des millions de jeunes filles se sont fait injecter le vaccin Gardasil de Merck (Fombonne agit comme témoin expert CONTRE les parents en cour fédérale américaine et Paul Offit est co-détenteur d'un brevet sur le Rotateq de Merck). Or, l'aluminium (225 mcg!) qui se trouve dans le Gardasil (et dans le groupe placebo de leur étude bidon qui leur a valu la bénédiction de la FDA, Santé Canada et les autres agences corrompues du monde entier!) est utilisé dans le traitement de l'eau comme floculant ! ... et il fait la même chose dans le sang qui coagule, et peut affecter n'importe quel organes du corps et engendrer plus tard des maladies qui ne sembleront pas reliées à la vaccination. Le facteur cumulatif de l'exposition à une telle soupe chimique et biologique est si évident à comprendre qu'il est nécessaire que plusieurs imposteurs aillent répéter à l'unisson le même discours dans les médias pour entretenir l'ILLUSION de prétendus ''bénéfices'' du programme vaccinal.

L'ethylmercure pour sa part est plus toxique que le méthylmercure et les arguments qu'il est éliminé du corps rapidement sont également des faussetés. La seule idée de défendre l'injection ou la sécurité du mercure dans le corps humain, et plus particulièrement des enfants de n'importe quel âge, devrait valoir la prison à cette meute de pseudo-scientifiques ! AUCUNE étude de toxicité n'est réalisée par les fabricants de vaccins ni par Santé Canada ou autre agences de ''santé publique'' sur les effets néfastes à court, moyen ou long terme sur la santé avec un seul vaccin, alors encore moins sur les e ffets de l'injection combinée des 40 ou 50 doses qu'un enfant recevrait avant ses 8 ans.

Les centaines et milliers de médecins et de pseudos spécialistes de santé publique qui protègent cet insatiable dragon doivent être traités et considérés pour ce qu'ils sont : des criminels et menteurs coupables de crimes contre l'humanité. http://www.naturalnews.com/024534.html

L'industrie pharmaceutique est non seulement une arnaque dirigée par des financiers criminels et une corruption de la génétique de la race humaine, mais elle est aussi un désastre environnemental sans précédent:
Hospitals Flush 250 Million Pounds of Expired Drugs Into Public Sewers Every Year
http://www.naturalnews.com/025573.html
Sans compter le fait que tous les consommateurs de médicaments les ''évacuent'' à la toilette, donc dans les cours d'eau, puisqu'aucune usine de traitement des eaux usées ne peut éliminer ces molécules à la sauce ''frankenstein.'' Quel exemple médiocre de conscience et de respect envers la Nature et la Création. La planète et nos corps ne sont pas des poubelles ni un laboratoire expérimental ambulant.

Si les preuves de dommages à court terme tels que soulevés par des dizaines de milliers de parents et d'individus sont quasi-impossible à faire reconnaître en cour d'indemnisation, il est facile d'imaginer la tâche herculéenne que représenterait l'établissement du lien avec les maladies qui prennent des mois et des années à se développer. Nous ne sommes donc pas sortis du bois pour arriver à détrôner ces brigands qui corrompent également le système de justice et d'indemnisation des victimes d'accidents post-vaccinaux.

Que le gouvernement américain ait passé une loi ''immunisant'' les fabricants de vaccins contre les poursuites démontre bien qu'il y a appréhension de poursuites pour leurs produits dont ils connaissent la toxicité...

Et c'est également un mensonge d'affirmer qu'une ou des études ont comparé les taux d'autisme d'enfants vaccinés avec ceux qui ne le sont pas, car jamais de telles études n'ont été entreprisent! C'est d'ailleurs cela que les parents et groupes d'activistes aux États-Unis réclament en vain depuis des années. Le CDC et les NIH préfèrent engloutir des centaines de millions dans la recherche du ''gène défectueux.'' On applique un opaque écran de fumée sur le fait que les vaccins engendrent des modifications génétiques...

Alors qu'ils s'en prennent au Dr Wakefield n'est pas une grande surprise. Surtout depuis qu'il pratique en clinique privée aux États-Unis avec les plus grands médecins et vrais spécialistes qui utilisent les approches biomédicales les plus efficaces permettant de renverser le diagnostique d'autisme chez des milliers d'enfants américains. Nulle surprise non plus que Fombonne ait mit ses pattes sales dans le rapport bidon produit par le Ministère de la santé du Québec en 2007 qui tentait de camoufler l'efficacité de la thérapie hyperbare pour ces enfants.
http://www.aetmis.gouv.qc.ca/site/phpwcms_filestorage/131cc74ac748e5528cdef01d8d5e8b47.pdf
Cette fois-ci, ce sont les études positives qui furent passées sous silence parce qu'elles exposent le gros mensonge que l'autisme est un ''trouble génétique''.

Cet dans le but d'établir un standard professionnel et former les médecins, thérapeutes, parents et organisations impliquées dans le traitement des symptômes de l'autisme que les médecins compétents en thérapies biomédicales ont annoncé le 9 septembre 2008 le lancement de l'American Medical Autism Board (AMAB):
http://www.americanmedicalautismboard.com/
"Le concept biomédical signifie que l'autisme et les désordres du spectre de l'autisme ne sont pas principalement des désordres psychiatriques ou comportementaux, mais bien des maladies médicales avec une base biologique à leur cause et à leurs manifestations continues (comme la douleur, les problèmes gastro-intestinaux et les dysfonctions immunitaires)."

Evidence of Mitochondrial Dysfunction in Autism and Implications for Treatment
www.icdrc.org/documents/Mitoandautism2008.pdf

Honte et déshonneur à Eric Fombonne et ses complices ! Peut-être devrait-il être participant dans une étude qui viserait à lui injecter 10 000 vaccins d'un coup, tout comme le Dr Offit a prétendu qu'il est sécuritaire de le faire à un enfant !
(Google ''offit 10 000 vaccines'')

Et honte à vous Mme Gravel pour avoir alimenté le ''mensonge affamé''.

Daniel Pagé
Activiste pour la Liberté de Choix en Santé et promoteur de thérapies biomédicales


Voir tous les commentaires :

ca fait 4 ans que je me fait dire que les vaccins sont ok...pourtant les jumeaux sont autiste - par Diane Duquette
Le vendredi 06 mars 2009 10:00

votre message - par Dewailly Nadine
Le mercredi 04 mars 2009 12:00

vaccins que de mensonges - par Dewailly Nadine
Le mercredi 04 mars 2009 08:00

Pas de risque?...Dites ça à mes filles de cinq et dix ans!!! De France. - par Charlier Didier (didoue3m@live.fr)
Le mardi 24 février 2009 18:00

CELA SUFFIT ! de France - par Baslé Patricia
Le mardi 17 février 2009 12:00

Solution de facilité - par Houssier Sophie
Le samedi 14 février 2009 12:00

Responsabilité civile contre baîllon journalistique - par Denyse Dufresne
Le vendredi 13 février 2009 11:00

Preuves irréfutables que les résultats de l'étude épidémiologique de Montréal avaient été faussées. Quels intérêts défendent les mensonges des médecins pro-vaccins? - par Monica Ruscitti
Le jeudi 12 février 2009 22:00

Pourquoi prendre des risques ??? - par Tania DUHEM
Le jeudi 12 février 2009 04:00

Informations biaisées - par Pierre Morin
Le mercredi 11 février 2009 17:00

Santé Volé - par Ammeloot Jeremie
Le mercredi 11 février 2009 16:00

Gardasil et corruption du Prix Nobel ! - par Daniel Pagé
Le mercredi 11 février 2009 12:00

Les invasions barbares - par Christian Trempe
Le mercredi 11 février 2009 00:00

Corruption, mensonges et hypocrisie des vaccineux - par Daniel Pagé
Le mardi 10 février 2009 22:00

L'ignorance est contagieuse - par Evelyne Claessens
Le mardi 10 février 2009 08:00

Silence, les autorités médicales ont parlé... - par Pascale Beaumont
Le lundi 09 février 2009 21:00

Naïveté ou simple paresse journalistique? - par Pierre Marois
Le lundi 09 février 2009 21:00

Silence, on vaccine - par Lina B Morco
Le lundi 09 février 2009 10:00

La parole appartient aux parents et non aux supposés spécialistes - par nicole ouellet
Le lundi 09 février 2009 09:00

Et la propagande peut-elle être dangereuse, quant à elle? - par Éric St-Pierre (ericsaintpierre@videotron.ca)
Le dimanche 08 février 2009 22:00

Contrer le sensationnalisme médiatique - par Louise Thibault
Le dimanche 08 février 2009 20:00

Excellent article - par Christian Trempe
Le samedi 07 février 2009 14:00

Monsier Leclair a le discours des pharmaceutiques - par Dominic Pageau
Le samedi 07 février 2009 13:00

Vaccination ...oui mais attention - par Claude Boire-Lavigne (cboire-lavigne@sympatico.ca)
Le samedi 07 février 2009 11:00

Le vaccin est bénéfique surtout pour les actionnaires de ceux qui les fabriquent... - par André Chamberland
Le samedi 07 février 2009 11:00

La vaccination n'est pas un geste banal - par Pascal Leboeuf
Le samedi 07 février 2009 08:00

Santé publique contre liberté d'expression... - par Stéphane Leclair
Le samedi 07 février 2009 07:00

Je remet en doute la science sur l'innocuité des vaccins. - par Dominic Pageau
Le samedi 07 février 2009 05:00


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-30295981.html



uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu




Un film de France Télévisions,
à voir et à diffuser !

SILENCE ON VACCINE (en 4 parties sur le net)
http://www.dailymotion.com/relevance/search/silence+on+vaccine

 

La seule condition au triomphe du mal, c'est l'inaction des gens de bien (Edmund Burke) D’abord ils vous ignorent, Ensuite ils vous raillent, Puis ils vous combattent, Et enfin, vous gagnez. (Mahatma Gandhi)












Jacques Daudon Alerte Vaccins VIDEOS



Jacques Daudon,lettre.Marc Vercoutère,entretien

Note d'origine:
Vaccinations, Loi N°2007-293 sur la protection de l'enfance.
Jacques Daudon Demande d'abrogation de cette dernière parce qu'inadéquate puisque sanitairement dangereuse et anticonstitutionnelle. Le Référendum d'Initiative Citoyenne le permettrait s'il était inscrit, comme en Suisse dans la Constitution !
Un sujet grave traité avec un brin d'humour.
Un extrait d'entretien avec le docteur Marc Vercoutere pour la partie technique...
ainsi qu'un message personnel de RegisDanse en formation à l'OCE (Observatoire en Criminologie Etatique)
pour l'ECO (Etatisation de Criminalité Organisée)
ERRATUM et Infos complémentaires:
1) La loi dite Kouchner sur les droits des malades est de mars 2002 et non de 2004
Dans les arrêts de Cour de cass à l’origine de cette loi, le médecin est tenu d’apporter la preuve qu’il a transmis l’information au patient. Il doit donc, en cas d’information orale, fournir la preuve écrite... Vu le niveau de leur formation en matière de vaccinologie, cela relève de la mission impossible.
2) En parlant de myofasciite à macrfophages, on évoquait une sorte de paralysie... Ce qui n’est pas le cas
La fibromyalgie est un terme impropre employé essentiellement en France où on évoque é&galement la myofasciite ainsi que le syndrome de fatigue chronique. Les britanniquers parlent essentiellement de syndrome de fatigue chronique qu’ils définissent comme une encéphalomyélite...

Décrite pour la première fois en 1997, la myofasciite à macrophages se manifeste essentiellement par une fatigabilité intellectuelle, une fatigue physique persistante et des douleurs musculaires et articulaires diffuses, devenant rapidement chroniques et invalidantes. Des troubles digestifs et urinaires, de la toux ou des céphalées sont également observés mais plus rarement.
http://www.dailymotion.com/video/x8qgjp_jacques-daudonlettremarc-vercoutere_news



http://bridge.over-blog.org/article-30310694.html


















Non à la survaccination



des nourrissons...
sachez compter les vaccins!

 


Si quasi aucun parent ne se rend compte de l'ampleur de la survaccination subie par ses enfants c'est parce que la mode est aux vaccins de plus en plus combinés, de plus en plus "groupés". Alors...
Pour lire la suite cliquez ici





Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 19/08/2009 16:00

J'avoue ne rien y connaître, je vous laisse débattre, je laisse le tout et chacun puisera ce qu'il cherche - au nom du pluralisme je garde le touteva

aicha doballah 19/08/2009 00:27

Dr Fombonne le plus grand corrompu et escroc que la  médecine auquels les enfants du québec sont livrés,apprenti sorcier,voyant de boule de cristal qui comdame a sa guise les enfants pour les enfermer dans le spectre de sa notoriété l'autisme qu'il nourri, qu,il entretient  pour transgresser la loi, déjouer le systeme judiciaire et décider des gardes d'enfants en trompant les tribunaux, la chambre jeunese devenue son lieu de prédilection peut importe détruire les enfants est sans importance, honte a Fombonne de cautionner des imposteurs et mettre en péril l'équilibre et le développement de pauvres innocents, Dr Fombonne se reconnaitera, qu'a t'il fait de mon petit fils, dois-je lui rappeler qu'il avait appelé le pere dans le couloir pour lui passer un bref message avant de nous annoncer brutalement le sinistre, aprés avoir rencontré l'enfant une seule, sans faire de bilans,l'examen de 'ados filmé par M.propre revu par des professionnels ont hurlé de rage, honte a Dr Fombonne, est ce que les droits de garde se monaye dans les cabinets de spécialistes grandeur et décadence comment arraché un petit etre a sa figure d'attachement , que faire de la PRIMARY CAREGIVER dR fOMBONNE, NEST CE PAS QUE LES ENFANTSFINISSENT PAR MANIFESTER LES MEME SYMPTOMES, LE qUEBEC DOIT SE RÉVEILLER ET NE PLUS PERMETTRE AUX FOSSOYEURS DE SYSTEME DE PROLIFÉRER LES qUÉBEC A BESOINS DE SES ENFANTS,GROS EST LE DOSSIER DR fombonne,    

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche