Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 02:14



La haute finance et les multinationales gouvernent le monde : banalité - évidence...

Plus encore que la crise économique, la guerre pour la survie de l'humanité est importante. Et pourtant, à mon sens, elle est déjà perdue !

La pauvreté qui gagne chaque jour du terrain dans les pays industrialisés, et dans ceux qu'on ose dire "en voie de développement", amène les gens au raisonnement suivant : Arrêtons de discuter du réchauffelment climatique, ce qu'il faut avant tout c'est sauver l'emploi.

Il y a quelques années de cela un homme politique liégeois afirmait Lorsque le ciel est bleu au dessus de Seraing (banlieu liégeoise et haut-lieu de la métallurgie), jecommence à m'inquiéter. Et le bon peuple d'applaudir...

Certes on comprend que le chômage inquiète ceux qui ont encore du travail, et déprime ceux qui en sont les victimes. On comprend également que ceux qui nous gouvernent veulent, sinon le bonheur du peuple, à tout le moins leur réélection. Donc, il faut remettre au boulot ceux qui ont la malchance de l'avoir perdu. C'est clair. C'est net. Même si les emplois créés polluent. Tuent !

Alors que faire ? En coeur ceux qui veulent sortir leur pays de la crise clament : créons des industries propres. Qui n'approuverait ?
Le problème, car problème il y a, c'est que les industries propres n'auront pas le temps de naître avant que nos petits-enfants ne tombent comme des mouches, victimes des pollutions diverses, trop peu combattues, et que la nature ne périsse victime du réchauffement planétaire. Trop peude moyens sont consacrés à la créationde ce type d'industries.

Dès que l'on aborde le problème de la production d'électricité, on entend "ceux qui savent" clamer "mais nous avons le nucléaire ! ". Oui, mais il faudra que l'on m'explique comment on va pouvouir encore longtemps enfouir les déchets, et me démontrer que les futs contenant ceux-ci sont sûrs.
 A chaque fois qu'un accident se produit dans une centrale, et il ne s'agit pas ici de Techernobyl, primo : c'est après deux ou trois jours que les responsables reconnaissent qu'il y a eut un problême. Secundo : " il était insignifiant"... Vrai ou faux ?

Des études ont beau démontrer que le taux de naissance d'enfants handicapés, et de cancers divers, est plus élevé aux alentours des centrales, les gouvernements et les producteurs d'électricité nient l'évidence.
Les médecins enquêteurs seraient-ils des andouilles ? Ou alors achetés par les fabriquants d'éoliennes et de panneaux solaires. 

Autre aspect du problème de la survue de l'humanité : on sait que la déforestation tue lentement mais sûrement. La forêt amazonienne paie le prix lourd. Et le déboisement continue... Pire : il n'y a pas longtemps d'ici un homme d'affaire belge a déclaré, au sujet de la reprise des relations entre la Congo et la Belgique, que ce pays anciennement colonisé, disposait de grandes richesses, et notamment de la forêt !

Qu'on le veuille ou non, et malheureusement on ne le veut pas,
il faudrait opter pour la décroissance !
La vente de voitures a quelque peu diminué, mais si la situation économique reprend un peu d'essort, même très peu, les couillons que nous sommes se précipiterons au prochain Salon de l'auto pour acheter un nouveau véhicule, alors que l'autre pourrait encore rouler quelques années.

Les transports en commun ne sont pas sufisamment favorisés, sans compter qu'il n'est plus très encourageant de monter dans le métro ou dans un bus (agressions - injures ). 

Dans certains cantons suisses, la circulation des camions est interdite. Ils sont placés sur des convois de trains, d'où une pollution moindre. Beaucoup moindre. Chez nous, tout est fait pour favoriser la circulation des poids lourds ! Le rail est négligé, quand il n'est pas considéré comme un moyen de transport dépassé...

Un tout autre domaine : les produits alimentaires. La plupart des gens exigent de manger des oranges toute l'année. Je n'ai rien contre les oranges, mais une pomme provenant d'un ancienne variété, odorante et croquante, est un fruit délicieux. Or, les agriculteurs, après la guerre, ont reçu des subsides pour abattre leurs arbres fruitiers ! Aujourd'hui il achètent des pommes à peine goûteuses, au super-marché...

Il y a des tentatives pour recréer ces variétés délicieuses qui m'apportaient un moment de bonheur lorsque je les croquais.
Aujourd'hui je ne mange plus des pommes, car celle que l'on nous vend sont  traitées aux moyen de fongicides et autres pesticides. Il en va de même pour les autres fruits, et les légumes. Or, on nous prêchen qu'il faut manger cinq fruits ou légumes par jour...

Dans mon enfance, et croyez bien que je ne suis pas nostalgique par nature, beaucoup de foyers avaient un petit jardin qui produisait suffisamment de légumes en dehors de l'hiver. Maintenant, chaque week end, nous sommes bercés par le bruit des tondeuses qui tranforment les "jardins" (sic) en billards. Et foutre des petites fleurs. Des papillons.

L'entretient d'un jardin potager est un passe-temps bien moins polluant, on me l'accordera, qu'une ballade de 80 kms en bagnole rejetant des déchets dans l'atmosphère.

Malgré les quelques primes accordées par les pouvoirs publics, rares sont encore ceux qui placent des panneaux solaires sur leur toit. Non, la chaudière au mazout chauffe l'isba à 23°, alors qu'il est possible de vivre dans des pièces où règnent une température de 17-18°. Voila encore une autre forme de décroissance.

Oh ! des idées il n'en manquent pas. Mais avez-vous remarqué qu'à chaque fois que des mesures efficaces sont proposées, ceux qui les prônent sont traités d'écolo-terroristes (resic), de doux rêveurs, de fous, et j'en passe. Le système néo-libéral veille et, à défaut de présenter des solutions aux problèmes, il hurle contre "un retour au Moyen-Age" ! ! !

Parlez déconomies à un industriel, il sera intéressé s'il s'agit, pour lui, d'augmenter ainsi ses bénéfices. Mais parlez-lui d'économies pour le populo, de changement de mode de vie, alors il sort son coupe-choux et vous n'avez plus qu'à claquer votre bec.

Au risque d'être traité d'imbécile outrancié, je termine mon pensum en affirmant que ceux qui nous gouvernent et les dirigeants des mutltinationales, méritent de comparaître devant le Tribunal pénal international. Mais qu'ils soient tranquilisés, les destructeurs de la terre, cela n'arrivera jamais.

La bataille pour la sauvegarde de l'humanité est plus que certainement perdue. Le bon sens ne fait pas le poids devant les intérets économiques et les dividendes...

http://lerebelle.over-blog.com/article-28491501.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche