Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 03:44



L
'essor magistral des sociétés militaires privées est dû à plusieurs facteurs :

  • La multiplication des conflits de basse intensité qui se sont multipliés depuis la fin de la guerre froide, conflits locaux aux enjeux limités dans lesquels les gouvernements occidentaux hésitent à intervenir directement.
  • La fragmentation de la menace qui rend inopérant l'usage de la force armée conventionnelle. 
  • La réforme des politiques de défense et de l'industrie d'armement dans les pays avancés. La professionnalisation de l'armée couplée aux restrictions budgétaire a conduit à externaliser vers des entreprises privées des missions jusque là remplies par les conscrits.

 

Cette délégation du monopole de l'usage légitime de la force, fonction régalienne par excellence n'est pas un phénomène entièrement nouveau.
Au moyen âge et jusqu'au XIXème, les rois utilisaient les services de mercenaires, de condottiere, de compagnies privés, dont celle des chauffards de triste mémoire ; les grandes compagnies commerciales, comme la Compagnie des Indes Orientales, payaient leur propre armée. Ce n'est qu'à l'âge d'or de l'impérialisme occidental que les états ont commencé à pouvoir soutenir le coût du maintien de l'ordre public nécessaire pour exploiter les colonies.

 

Cette cession de la souveraineté de l'état sur la sécurité de l'ordre et la prévention des conflits à l'industrie de la sécurité privé est- elle donc un retour en arrière ?

Peut-on espérer le même type de comportement de la part d'un personnel de sécurité privé, motivé uniquement par le profit, qui se situe en dehors de la chaine de commandement et qui n'est pas soumis aux règles du combat accepté par la communauté internationale?

 

Ces sociétés militaires dont certaines sont devenues extrêmement puissantes et multinationales, (et ont dans leur conseil d'administration des membres influent de gouvernements) développent des stratégies de lobbying intensif pour obtenir des marchés, agissent-elles pour le compte d'un état ou se substituent-elles à l'état pour décider des hostilités à mener et prolonger les situations de conflits pour pérenniser leur profit ?

Mais si l'état est structurellement impuissant, l'industrie de la sécurité privée peut-elle jouer un rôle important pour combler un vide laissé par un état défaillant ? Offrent-elles des services performants en termes de protection des biens et des personnes ? Les avis sur cette question sont très partagés, les pays anglo-saxons sont en pointe dans ce domaine alors que la France a une législation beaucoup plus restrictive, même si tous les états ont du mal à se priver des SMP comme armes de diplomatie souterraine.

 

Que signifie le terme de Société militaire privées (SMP) ou en anglais PMC?

 

Une société militaire privée (SMP) fournit un service à un état ou à une organisation internationale lors d'un conflit armé ou d'un conflit en zone à fort risque, dans un objectif de maintien de la paix. Elles proposent un savoir-faire militaire et différents services comme le maintien de la sécurité, l'armement, et des conseils militaires. Ces services peuvent être aussi bien techniques (construction, surveillance, entrainement de troupes) qu'humains (garde du corps). Ces SMP sont apparues durant la seconde guerre mondiale ; la rapide croissance de l'industrie militaire privée est due à la reconstruction engendrée après la guerre froide.

Juridiquement on peut opposer deux modèles, le modèle Américain qui autorise les SMP en leur accordant une licence, et le modèle sud africain qui interdit leurs activités. De plus on remarque que beaucoup de pays disposent de lois interdisant les activités de mercenariat, mais les SMP ne sont pas considérées comme des mercenaires, même si leurs activités s'en rapprochent. On peut néanmoins constater que les SMP sont souvent comparées à des sociétés de mercenariat, et non à des sociétés de services.

Ce phénomène d'externalisation des défenses est récent ; les américains sont les premiers à avoir développé ce secteur d'activité, qui consiste finalement à une privatisation des fonctions défensives mais aussi offensives d'un état.

Le but principal des SMP est avant tout de faire des bénéfices en proposant des services militaires. Le marché des SMP est énorme (50 milliards de dollars par an et des millions d'emplois dans le monde).

 

Voici quelques sociétés militaires privées dans le monde, ainsi que les activités et le rôle de celles-ci :


-USA
Blackwater Worldwide
Centre d'entrainement, tirs, protection de personne et d'installations, entrainement de chiens.
Présent en Irak et en Afghanistan.
Maintien de la sécurité sur le sol américain en cas de catastrophe (ouragan).

 

-FRANCE
Secopex
Sécurité incendie.
Analyse des risques.
Maintien de l'ordre en cas de crise.
Assure la sécurité maritime en somalie.
Sécurité des personnes et des navires.

 

SUISSE
Ronin Security group
Empêcher les guerres.
Maintien de la paix.

 

Ainsi les SMP sont amenées à réaliser différentes opérations comme le maintien de la paix, le développement des gardes du corps, l'entrainement de troupes spécialisées, ainsi que de l'espionnage et de la prévention sur certain territoire.
Les SMP peuvent aussi apporter leur soutient lors des grands conflits internationaux comme en Irak et en Afghanistan.

 Quels sont les avantages que ce marché représente?

  • Les SMP présentent donc un certain intérêt économiques :

    Lors d'une mission il est moins onéreux de contracter un prestataire privé de services militaires que de faire appel aux forces armées, car les SMP ne sont payées que lorsqu'elles sont en opérations, contrairement aux militaires qui composent les armées de métier. On peut alors comparer les SMP à des « intérimaires de Défense ». Le recours aux SMP permet de diminuer considérablement les coûts d'intervention militaire et donc d'économiser sur le poste des dépenses publiques. Ces SMP peuvent donc être vu comme une solution aux manques de soldats et aux besoins de sous-traitance. Les SMP ont ainsi permis aux Etats Unis d'économiser 30 milliards de dollars.
  • En outre les SMP permettent d'assurer indirectement des marchés aux sociétés nationales d'armement. En effet l'activité des SMP relance inéluctablement l'activité des industries militaires.


      • Les SMP présentent desintérêts politiques :

 

Les SMP permettent à un Etat de faire la guerre tout en conservant les faveurs de son opinion publique. A l'époque, l'annonce du président George W. Bush de retirer les soldats américains d'Irak en confiant discrètement aux SMP anglo-saxonnes le soin de poursuivre la mission de formation de l'armée irakienne en est un bon exemple. En effet les prestataires privés font preuve d'une grande discrétion et d'une grande flexibilité lorsqu'ils sont chargés d'intervenir à l'étranger. Les SMP sont donc en fait de « petites structures » échappant à tous les inconvénients administratifs auxquels sont confrontées les armées régulières. Elles n'ont pas non plus besoin d'un accord parlementaire pour s'engager dans une mission. Les SMP agissent donc plus rapidement et plus discrètement que ne le ferait une force armée. Dyncorp en est l'exemple de part son implication dans la lutte contre les narcotrafiquants en Colombie. L'opinion américaine est désinformée, les médias ne mentionnent pas les interventions américaines en Colombie. La plupart des contrats signés entre sociétés militaires privées et Etats sont classés « secret défense », et les contractants sont de leur côté liés par le secret professionnel.

Ainsi le recours aux SMP par les États permet d'ignorer la loi, du moins d'en contourner l'esprit, ce qui fait de ces nouveaux partenaires un instrument idéal pour mener une politique étrangère discrète, voire secrète.

  • Enfin les SMP présentent des avantages technologiques :
  • Les SMP ont des liens directs avec les concepteurs d'armement. Cela leur permet d'être à la pointe de la technologie et de disposer des compétences indispensables dont les armées n'ont pas nécessairement besoin en-dehors des missions opérationnelles. Le recours au secteur privé permet donc aux gouvernements de disposer des meilleures compétences techniques existantes quand ils en ont besoin. En effet les systèmes d'armes actuelles sont de plus en plus complexes. L'entretien, la réparation et l'utilisation de certains armements exigent des compétences techniques extrêmement pointues et couteuses.

Les compétences techniques des SMP ne peuvent être mises en doute, mais l'externalisation excessive de la maintenance et de la mise en œuvre des systèmes d'armement présente un inconvénient de taille, celui de la perte de qualifications au sein des forces armées.
Dans la guerre actuelle que les Etats-Unis ont engagée en Irak, quel est le rôle des SMP ?

On sait que les sociétés militaires privées sont très présentes en Irak aujourd'hui, elles tiennent un rôle particulier et n'ont pas toujours un comportement exemplaire.


Les sociétés militaires privées jouent un rôle prépondérant dans la guerre en Irak ; plus de 180 SMP sont engagées en Irak, avec plus de 180 mille hommes ce qui représente la deuxième plus grosse armé en Irak. Les SMP jouent un rôle d'instruction des troupes Irakiennes, mais aussi un rôle d'entrainement.
Les SMP ont différentes missions en Irak, elles s'occupent essentiellement d'escorter les convois dans les zones à fort risque. Elles jouent un rôle de garde du corps auprès des personnalités importantes. Enfin elles surveillent les sites en reconstruction.
Les SMP occupent une place centrale dans la guerre en Irak ; l'armée américaine dépassée par cette guerre a de plus en plus besoin d'elles.
L'armée américaine est donc dépendante de l'action des SMP.

On remarque que les SMP n'ont pas toujours eu un comportement exemplaire en Irak. Certaines affaires graves ont eu lieu ; les médias occidentaux les ont retransmises. Le 16 septembre 2007 à Bagdad, des membres de Blackwater escortant un convoi ont tué 17 personnes, femmes et enfants non armés et ont agit sans discernement.
Peu à peu ce type d'incidents à remis en cause la crédibilité des SMP. En effet, l'opacité de ces SMP qui se cachent derrière l'aspect privé de leurs opérations et le manque d'information sur celles-ci nous laissent imaginer une attitude malhonnête et une dissimulation du nombre de pertes humaines. Cette industrie de guerre reste floue.
Le problème c'est que les SMP recherchent le profit avant tout. L'aspect lucratif des SMP permet aux missions illicites et aux infractions de se développer de plus en plus. Les états et les entreprises sont favorables à ce système lucratif car ils y trouvent leur intérêt mais l'absence de valeur morale dans les SMP pose un problème majeur.


Les SMP sont en principe limitées à des actions défensives, mais on constate qu'elles ont parfois recours à la force pour effectuer leurs missions, et dans ce cas elles ne passent pas par le système de commandement américain ce qui donne lieu à de nombreux débordement. Ces débordements ne sont pas jugés car les SMP ne sont pas soumises au code de justice américain. L'application des règles qui existent dans les conventions internationales est quasi absente et n'est jamais respectée.
Les débordements commis par les soldats des SMP contribuent à développer la criminalité et la corruption. La stabilité de l'armé est elle même remise en cause.

 

Quelle est l'attitude de l'Afrique du Sud vis-à-vis des SMP ?

L'Afrique du sud adopte une attitude réactionnaire vis à vis des sociétés militaires privées, chaque activité de type paramilitaire ou de mercenariat y est strictement interdite. Pourtant l'Afrique est un terrain très attractif et lucratif pour les SMP.
On constate que l'Afrique du Sud est à l'origine de loi internationale concernant le mercenariat, mais elle s'est aussi dotée de lois nationales pour lutter contre les SMP et le mercenariat.

La Convention de l'OUA instaurée en Juillet 1977 est l'une des premières mesures de contrôle du mercenariat en condamnant les gouvernements qui recrutent. Cependant, elle ne condamne pas ceux qui se défendent contre les groupes dissidents en employant des actions de mercenariat. Cette convention s'est élaborée à l'échelle internationale et a permit dans un premier temps à l'Afrique du sud de se défendre contre l'émergence du mercenariat.

 

Elle énonce également les obligations auxquelles les Etats doivent se soumettre et s'engager :
• Prendre des mesures pour limiter voire éliminer les activités de mercenariat.
• Poursuivre ou extrader toute personne commettant une infraction visée dans la Convention
• S'entraider et s'informer mutuellement en ce qui concerne les crimes de mercenariat.

L'Afrique du Sud s'est également dotée de lois nationales dans les années 1990, elle contrôle et limite l'existence des SMP en leur imposant de s'enregistrer et de demander une autorisation pour chacune de leurs activités. Egalement, elle interdit à un sud africain de participer à un conflit armé dans le but d'en obtenir des avantages personnels ou encore elle interdit à un sud africain d'employer un membre des SMP pour des actes mercenaires ou encore de financer ces actes ou d'y prendre part.
Cette loi représente un modèle, tant du point de vue moral que du point de vue politique.

Cependant, les SMP n'hésitent pas à contourner les conventions de l'ONU, tout comme les lois sud-africaines, en allant à l'encontre de ces mesures interdisant l'activité de mercenariat et en toute logique normalement celles des SMP.

Ces SMP prospèrent sur de nombreux vides politique et juridique, malgré les scandales qui ont émaillé l'intervention de Blackwater en Irak, aucun de ses employés n'a été poursuivi pour crime de guerre, ce qui est inadmisible.

Ce système est une belle parade offerte aux Etats belliqueux pour tuer toujours plus mais avec de plus en plus de discrétion. Les morts, cela ne compte que si cela se sait.

 

G.Perfettini


Sources

  • « L'impuissance de la puissance » de B. Badie chez Fayard.
    « Connections » de I. Jefferies.
    « La sécurité privée : une solution aux besoins de sécurité des multinationales ? » de V. Capdeveille.
    «  le jackpot des mercenaires », Courrier International ,30 mai 2007.
    « les sociétés privées dans le chaos irakien », le monde diplomatique, archive novembre 2004.
    « Eclairage sur les sociétés militaires privées » de David Hornus, Décembre 2003.
    , « Sociétés militaires et de sécurité privées : les mercenaires des temps modernes ? » de J.D. ROSI.
    « La privatisation de la violence » de Xavier RENOU, chapitre introductif, chapitre 12, page 420 à 432.
    http://fr.wikipedia.org , article « Société militaire privée »
  • http://www.infoguerre.fr/fichiers/eclairage_smp.pdf


    http://www.acturevue.com/#Dossier_du_mois.E

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche