Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 00:11




C'est fou ce que l'on apprend sur notre modernité en lisant de vieux livres oubliés

Accrochez-vous :

Voici le discours prononcé à Prague, en 1869, par le rabbin Reichhorn sur la tombe du grand rabbin Siméon Ben Ihuda :


« Tous les cent ans, nous les Sages d’Israël, nous avons accoutumé de nous réunir en Sanhédrin, afin d’examiner nos progrès vers la domination du monde que nous a promise Jehovah, et nos conquêtes sur la chrétienté ennemie.

« Cette année, réunis sur la tombe de notre vénéré Siméon Ben Ihuda, nous pouvons constater avec fierté que le siècle écoulé nous a rapprochés du but et que ce but sera bientôt atteint.

« L’or a toujours été la puissance irrésistible. Manié par des mains expertes, il sera toujours le levier le plus puissant pour ceux qui le possèdent et l’objet d’envie de ceux qui ne le possèdent pas. Avec l’or, on achète les consciences les plus rebelles, on fixe le taux de toutes les valeurs, le cours de tous les produits; on subvient aux emprunts des états qu’on tient ensuite à sa merci.
« Déjà, les principales banques, les bourses du monde entier, les créances de tous les gouvernements sont entre nos mains.
« L’autre grande puissance est la presse. En répétant sans relâche certaines idées, on arrive à les faire admettre comme vérité. Le théâtre1 rend des services analogues. Partout, le théâtre et la presse obéissent à nos directions.
« Par l’éloge infatigable du régime démocratique, nous diviserons les chrétiens en partis politiques, nous détruirons l’unité de leurs nations, nous y sèmerons le désordre. Impuissants, ils subiront la loi de notre banque, toujours amie, toujours dévouée à notre cause.
« Nous pousserons les Chrétiens aux guerres, en exploitant leur orgueil et leur stupidité. Ils se massacreront
et déblaieront la place où nous pousserons les nôtres.
« La possession de la terre a toujours procuré l’influence et le pouvoir. Au nom de la justice sociale, de l’égalité, nous morcellerons les grandes propriétés. Nous en donnerons des fragments aux paysans qui les désirent de toutes leurs forces et qui seront bientôt endettés par l’exploitation. Nos capitaux nous en rendront maîtres. Nous serons à notre tour des grands propriétaires et la possession de la terre nous amènera le pouvoir. Efforçons-nous de remplacer l’or par le papier-monnaie. Nos caisses absorberont
l’or et nous réglerons la valeur du papier, ce qui nous rendra maîtres de toutes les existences. Nous comptons parmi nous des orateurs capables de persuader les foules. Nous les répandrons parmi les peuples pour leur énumérer les changements qui doivent réaliser le bonheur du genre humain. Par l’or et par la flatterie, nous gagnerons le prolétariat. Celui-ci se chargera d’anéantir le capitalisme aryen. Nous promettrons aux ouvriers des salaires qu’ils n’ont jamais osé rêver, mais nous élèverons en même temps le prix des choses nécessaires, tellement que nos profits seront encore plus grands.
« De cette manière, nous préparerons les révolutions que les Chrétiens feront eux-mêmes et dont nous récolterons les fruits.
« Par nos railleries, par nos attaques, nous rendrons leurs prêtres ridicules et odieux, leur religion aussi ridicule et odieuse que leur clergé. Nous serons alors maîtres de leurs âmes. Car notre pieux attachement
à notre religion, à notre culte, en prouvera la supériorité, ainsi que celle de nos âmes.
« Nous avons déjà établi des hommes dans toutes les situations importantes. Efforçons-nous de fournir aux goym, des avocats et des médecins. Les avocats sont au courant de tous leurs intérêts. Les médecins, une fois dans les maisons, deviendront des confesseurs et des directeurs de conscience.
« Mais, surtout, accaparons l’enseignement. Par là, nous répandrons les idées qui nous sont utiles et nous pétrirons les cerveaux à notre gré.
« Si l’un des nôtres tombe malheureusement dans les griffes de la justice, courons à son aide. Trouvons
autant de témoignages qu’il en faut pour le sauver de ses juges, en attendant que nous soyons nous-mêmes les juges.
« A l’heure voulue, fixée d’avance, nous déchaînerons la révolution qui, ruinant toutes les classes de la société, nous asservira définitivement les Aryens ».

source : extrait du livre "Lucifer et le pouvoir occulte" par le marquis de la franquerie.

Relisez maintenant l'actualité du monde à la lumière ce discours de 1869 ...


http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2009/05/cest-fou-ce-que-lon-apprend-sur-notre-modernit%C3%A9-en-lisant-de-vieux-livres-oubli%C3%A9s.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche