Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 08:20


Reçu ce courriel :

Projets sournois dont nous serons tôt ou tard
les victimes expiatoires.



Bonjour Eva,

Voici un petit échange avec un ami (docteur en chimie), encore prisonnier à mon avis de la pensée dominante. Je suis assez satisfait de ma réponse, mais il en faudra bien davantage pour convaincre peu à peu ses semblables des projets sournois dont nous serons tôt ou tard les victimes expiatoires.

Bien à vous,

Ludovic

---------- Message transféré ----------
De :
Date : 10 mai 2009 18:21
Objet : Re: confirmation...
À :


Je n'ai pas grand-chose à faire du CV de cet auteur, ce qui m'intéresse ce sont les faits et je cherche avant tout à me forger une opinion personnelle indépendante. Si l'on attend que ce genre de points de vue soient relayés et avalisés par les médias dominants, eux-mêmes possédés par une clique de milliardaires, en réseau les uns avec les autres et copains/financiers des gouvernants des plus grands pays "démocratiques", on n'est pas prêt d'être libre et indépendant.

Sur le journaliste français TM en exil au Liban depuis 2 ans (càd exactement depuis l'élection de NS qui l'a menacé ouvertement, alors qu'il était protégé [et écouté] par Chirac auparavant), c'est pareil : si l'on veut, on peut toujours trouver des noises à n'importe qui. C'est le mode d'instrumentalisation des puissants : pour nuire à un adversaire du système, lui glisser des peaux de banane, faire ressortir de vieilles histoires, des tuiles, etc. Jusqu'à ce que l'opinion publique soit très majoritairement opposée à ce trublion. Quant à l'auto-citation en guise de sources, ce que tu dis est faux : lis ses ouvrages et tu verras que les citations sont extrêmement nombreuses et variées. Il ne vit pas en vase clos. Il est tout à fait reconnu en Italie, en Russie, dans le monde arabe. Par contre en France, c'est un minable paria, le citer est quasiment un outrage, un crime de lèse-majesté. On risque de vivre le destin de Julien Coupat. Bon sang, il faut se libérer du joug de la pensée unique !!

Contrairement à toi,
je pense qu'il y a un gvt de l'ombre en occident, tenu par des cerveaux aussi brillants que machiavéliques, par des propriétaires d'empires financiers (Rockefeller, Soros, Rothschild, etc.) et de multinationales, car rien ne pourrait être fait s'il ne détenait pas les cordons de la bourse.

Il n'agit pas sur les points de détails, les micro-événements, les faits d'actualité épiphénoméniques. Il crée les conditions pour que se réalisent des projets d'ensemble et de longue durée. Cela s'appelle la logique du nouvel ordre mondial, et si tu refuses de te rendre à l'évidence, je ne sais comment te convaincre. Chacun doit se faire sa propre opinion, mais plus je lis et cherche à comprendre, plus je me sens obligé de quitter le terrain bien confortable des médias autorisés. Car je n'y trouve pas les clés nécessaires, n'y lis qu'un chaos incompréhensible, des faits d'actualité sans lien les uns avec les autres. Les médias alternatifs transportent autant de conneries que de vérités, mais l'avantage est que si l'on parvient à faire la part des choses, on a bien plus de chances de s'approcher de la vérité.

L'erreur est de croire que les gvts élus naviguent à vue, sans but ni projet. C'est peut-être le cas de certains, mais crois-moi : lorsqu'on est arrivé à un tel niveau de responsabilité dans nos pays occidentaux, ou dans les gdes institutions internationales (directeur du FMI, de la BM, de l'OMC, de l'OMS, de la BCE, pdt de la Commission européenne...) on a obligatoirement dû être préalablement adoubé par les élites de ce gvt de l'ombre. Il faut faire allégeance et jurer que l'on soutient son idéologie et qu'on la servira. Idéologie consistant à concentrer les pouvoirs et l'argent en un très petit nombre de mains, à perpétuer la domination occidentale sur le monde, à dépourvoir les citoyens de leurs prérogatives, à appauvrir et affaiblir la population pour la rendre plus docile. Et l'on invente n'importe quoi pour lui faire gober et accepter cette évolution, médias alignés et agences de com aidant. Renseigne-toi sur le groupe de Bilderberg, sur la commission trilatérale, sur le Concil for Foreign Relations, sur d'autres groupes et think tanks secrets (ou très discrets, selon ton approche). Tous ceux qui éventent un peu trop les conversations qui s'y tiennent, donnent des infos sur les participants (le gratin mondial économique, politique et journalistique), sur les lieux de rdv, savent qu'ils le font au péril de leur vie. Maintenant je m'arrête là, mais il se peut bien que ton avis change sur la question en consacrant un peu de temps à tout cela. Si en revanche tu crains les médias non autorisés parce qu'ils n'ont pas été adoubés (et pour cause), tu resteras scotché à tes certitudes actuelles et serviras inconsciemment les intérêts de ces élites. Tout est fait pour décrédibiliser les "conspirationnistes", pour les faire passer pour des demeurés, des candides susceptibles d'être les proies des partis extrémistes. On simplifie tout, on ne retient que ce qui va dans le sens d'une décrédibilisation. A qui profite le crime ?

Je ne m'estime pas plus idiot qu'il y a 5 ans, lorsque je ne soupçonnais absolument rien de tout cela. Bien au contraire. Que les idées soient parfois confuses, rien de plus normal : la complexité du monde ne permet pas une vision unifiée et simpliste, toute une vie ne suffirait pas à un citoyen lambda non initié (càd non introduit parmi les élites) pour décrypter les événements. Nous sommes encore façonnés par la propagande institutionnalisée, par l'Histoire officielle telle qu'on l'a apprise. S'en libérer, s'approcher de la vérité, éveiller ses semblables, peut être le combat (au sens noble et non guerrier, s'entend) de toute une vie.



Le 10 mai 2009 17:12, <> a écrit :


Je viens juste de jeter un coup d'oeil sur le CV du "jeune" homme:
http://www.nouvellesociete.org/verso.html et http://www.nouvellesociete.org/auteur.html

Il a fait quelques années comme moines en Inde... il a aussi travaillé comme conseillé juridique de Fidel Castro et sous Franco... d'après ce qui est écrit sur son site.

Je pense que l'on peut argumenter pendant des heures dessus mais je ne suis pas un grand "fan" de Agoravox, j'ai lu la politique éditoriale, et le principe du "chaque auteur 4 fois publié devient modérateur". Je pense que si des gens haut placés sont capables de manipuler télé, radio, et journaux, d'autres peuvent encore plus facilement jouer avec les règles du jeu de Agoravox et s'approprier cet outils d'informations à d'autres fins...

Je me rappelle d'avoir lu sur l'auteur d'un autre article que tu m'avais envoyé (le francais qui était passé chez T. Ardisson et qui expliquait que le 11 sept n'était une grosse mascarade), le dit francais en question est depuis 3-4 ans en exil dans le proche orient (syrie, liban...) et être "protégé" par le Hezbollah. Sur les 14 ou 15 articles qu'il citait pour étayer l'argumentation de l'article en question au moins 10 ou 11 (de mémoire) étaient soit de lui, soit provenant du même site web... pas vraiment des sources indépendantes.

Pour écrire un article réellement pertinent et apporter quelque chose de neuf, je pense qu'il faut un minimm de professionalisme et pas seulement récupérer des infos d'internet et en faire la synthèse. Il faut y consacrer du temps, avoir accès à d'autres sources d'informations, éventuellement aller soit-même sur le terrain et être réellement soumis à un comité de lecture exigeant. Dans sa fiche, il est écrit que le Pierre Aillard en question a modéré 56 articles... et en a accepté 56. Pour le francais que j'ai mentioné plus haut, si mes souvenirs sont bons, de formation il est journaliste, mais il semble qu'il ne passe plus par le circuit classique pour publier ses écrits, et donc ne se soumet pas à un comité de lecture pointilleux.

Même dans les sciences, avec des résultats scientifiques, et des comités de lecture de partout à qui on envoie nos données expérimentales, il y a encore des fraudes, je pense qu'un média type Agoravox a plus de chance d'être infiltré qu'un média classique...

Si on veut être absolument parrano autant l'être jusqu'au bout...

Pour en revenir à l'article de Aillard, moi personnellement je pense que les banques ont laissé faire, histoire de s'en foutre plein les poches, en se disant que si tout se casse la figure, l'état viendra à leur secours, et que tout l'argent pris n'est plus à prendre. Je ne crois pas à un complot fomenté qelques têtes pensantes dirigeant l'ensemble de la politique économique mondiale. Si de telles personnes existaient, je ne vois pas quel serait leur intérêt à détruire un système qu'ils ont si bien infiltrés et qu'ils manipulent au doigt et à l'oeil. Je pense que notre monde est régit plus par des lois de type "chaotiques" (par définition, imprévisible et disproportionnées) que par quelques personnes au dessus de tout qui tirent les ficelles.

Voila.

Bonne lecture quand même, ca a le mérite d'apporter une autre vision, mais pas forcément plus objective... 

Partager cet article

commentaires

Eva 12/05/2009 04:47

Anne

Je n'ai pas le temps de regrouper tes commentaires, de les chercher, peux-tu le faire stp ? Je mettrai le tout sur une page, sur une parution très exactement, et je publierai tes pensées, même chose pour Danièle Dugelay, vos écrits sont des perles ! Il faut les regrouper et les déguster...

bien à toi, eva

Anne+Wolff 11/05/2009 11:24

Bonjour Eva, merci pour ton mail. Voici mon état d'Anne du jour.

Le citoyen lambda n’existe pas. Le citoyen lambda n’est qu’une fiction statistique à l’échelle macroscopique, là (haut ?) où certains se permettent de considérer les êtres humains comme des pions dans un grand jeu stratégique d’accaparement des richesses matérielles de la planète et de concentration du pouvoir. Dans la réalité, il y a des personnes, chacune différente de chacune, avec ses émotions, ses sentiments et son histoire qui fait de chacune d’elle un être unique.
Pour ce qui est de l’aptitude du citoyen non initié à décrypter le réel, j’offre cette petite règle à méditer : « Plus une personne gravite haut dans la hiérarchie sociale, plus il est probable qu’elle ait été l’objet d’un conditionnement fort qui lui impose ses manières de percevoir le monde et la réalité selon des catégories préétablies. L’éducation des élites est un conditionnement fort en matière de ce qui peut ou doit être perçu. »
Il ne faut pas sous-estimer l’intelligence des peuples. Internet est l’exemple de l’éveil des consciences bien informées. A chaque personne éveillée de contribuer à la diffusion de l’information. Il est urgent de rendre à chacun confiance en sa capacité de comprendre le monde, car ce monde est son monde, ce monde est notre monde. Ce serait normalement le rôle de l’éducation, celui des parents et de l’enseignement scolaire de contribuer à faire de chacun un citoyen capable de prendre position face aux grands choix de société qui se posent aux générations contemporaines et qui seront déterminants pour l’avenir de la planète. Tout au contraire a été fait pendant ces dernières décennies pour abrutir les gens et leur faire croire qu’il fallait laisser quelques spécialistes (seuls capables de d’y retrouver dans la complication ambiante) jouer le rôle d’une minorité de décideurs laissant passifs une majorité de décidés trop ignares pour comprendre les enjeux de ces choix. Démocratie ou démocra(ss)ie ?
Il ne faut pas confondre manque de culture et manque d’intelligence. Je rencontre tous les jours des « citoyens lambda » qui se sentent inaptes à prendre part aux décisions qui concernent leur avenir et celui de leurs enfants. En creusant un peu je découvre des trésors d’intelligence et des visions bien plus concrètement réalistes des problèmes en présence que celles des oligarques et de leurs valets. J’ai d’ailleurs proposé qu’à ces derniers - pour qui le monde et ses habitants n’existent que comme une abstraction à faire entrer dans leurs bilans comptables (spécialistes en ressources humaines, c’est leur boulot)- on mette à disposition les meilleurs programmeurs de la planète afin qu’ils leur concoctent un jeu stratégique d’enfer sur ordinateur. Pour eux qui vivent déjà le monde comme une virtualité, cela ne ferait pas grande différence, et nous cela nous permettrait de réparer les dégâts qu’ils ont causés sans les avoir dans les pattes.
Anne

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche