Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 05:51

Pauvres petites personnes que les Profiteurs.




Il m’arrive de m’interroger : qui sont donc ces quelques oligarques monopolisateurs des biens de la planète, dictateurs de nos modes  de vie. Qu’ont-ils donc dans le cœur et dans la tête pour fonctionner comme les rouages d’une mécanique soumise à la nécessité plus que comme des êtres vivants acceptant la contingence comme source d’étonnement et prétexte à invention.

 


Je n’ai jamais rencontré personne qui soit en quête de pouvoir qui ne recrée sans cesse les conditions de la nécessité, motivé par la peur de perdre le contrôle de la réalité. Comme si la réalité pouvait se contrôler. Comme s’il était souhaitable de la contrôler. Comme si le surfeur pouvait et voulait contrôler les vagues et non faire corps avec elles.

 


Voilà des gens qui ont tellement plus de biens qu’il ne leur en faudrait pour vivre simplement heureux, débarrassés de leur peur du voleur et ils ne songent pas à partager, au contraire leur en faut toujours d’avantage, quitte à se fabriquer des ennemis partout sur la planète et des raisons supplémentaires de vivre dans la peur.

Je les plains sincèrement, ce sont humainement parlant de pauvres petites personnes égarées, les rouages d’une mécanique qu’ils perpétuent mais qu’ils n’ont pas inventée et pour rien au monde je ne voudrais être à leur place.

 


M’enfin ce n’est pas une raison pour accepter qu’ils viennent écraser nos plates-bandes et les petites pousses, les germes de ce que nous avons semé. C’est le paradoxe de leur condition. Leur peur leur dicte des actions qui leur créent des ennemis qui justifient leur peur. Cela s’appelle un cercle vicieux. Alors ils créent des armées et des forces de l’ordre, et plus cela va, plus les membres de ces corporations sont des machines à tuer, des machines à réprimer. Triste sort pour des humains.

 


Et s’il existe une conspiration séculaire, leur sort est encore plus lamentable car plutôt de  s’épanouir dans une  réalisation personnelle, ils sont voués à réaliser la volonté d’ancêtres dont il ne reste plus, depuis longtemps, que poussières. Alors les aspirants maîtres du monde sont jaloux et envieux, prisonniers dans les tours de leurs donjons, spectateurs d’un monde qu’ils ne pourront jamais partager. 



Comme ces gosses de riches que les gamins du village viennent contempler à travers les grilles du parc où ont les tient enfermé de peur qu’il ne leur «arrive « quelque chose ». Qui dispose de l’espace à parcourir et qui est d’ores et déjà dans un univers carcéral avec son maintien, sa politesse hypocrite, ampoulée et ses règles strictes, avec les beaux vêtements qu’ils ne peuvent ni déchirer ni tacher !

 


Je les plains, mais ne puis accepter qu’ils décident pour moi de ma vie, de mon destin.  Les espaces de liberté rétrécissent comme des peaux de chagrin, comme ont rétrécis peu à peu les territoires, les « réserves » infligées aux natifs  de ce qui est devenu, il n’y a pas si longtemps, les Etats-Unis Nord Américains. Petit à petit, les « grands-pères » successifs de Washington  leur ont rogné toujours plus de territoire, et pourquoi faire : pour le livrer à la destruction, à la pollution, à l’appauvrissement.



Souvenez-vous de l’absurde et ignoble massacre des bisons. Espèces menacées, espèces qui disparaissent les une après la autres, un terrible dépeuplement de la planète et aujourd’hui ce sont les humains qui sont visés.

Sachant qui détient le pouvoir sur les médias officiels, je n’aime pas ce chantage latent à la pandémie. De moins en moins il est possible de parler de désinformation, car un seuil a été franchi, c’est d’intoxication pure et simple qu’il s’agit à présent.




C’est pour cela que je suis fâchée de voir tous ceux qui font des aspirants maître du monde des espèces de sorciers sataniques dotés de super pouvoir ou d’une relation privilégié avec des extra-terrestres ou des deux. Faut arrêter le délire et sa prolifération. Je n’irais pas jusqu’à dire que ce sont des humains comme vous et moi. Je les trouve un peu trop loin des émotions et des sentiments proprement humains pour cela. Ce n’est pas grâce à leur personnalité hors du commun qu’ils se maintiennent au pouvoir mais parce qu’ils détiennent la main mise sur une machine de guerre complexe et effrayante qui étends ses ramifications partout dans le monde.

 


C’est pourquoi nous devons imposer une reconquête du territoire par le peuple des humains, protéger le territoire reconquis qui se voit menacé de confiscation, d’expulsion. Et le développer pour pouvoir recréer les conditions d’une vie saine pour ceux qui le désirent. J’insiste et ne cesserai de le faire : ce combat est une priorité : ce sont des refuges contre les manigances du N.O.M. qui sont détruits, c’est très grave car quand il ne  restera plus de refuge possible nous serons leur prisonniers que nous soyons enfermés dans des camps ou n’importe où à la surface de la planète. N’attendons pas qu’il soit trop tard, unissons-nous pour éviter cela.

 

(photo: yurtao)

Anne

http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-31364466.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche