Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 22:35

Pensiez-vous que nous étions arrivés à une époque où l'on n'impute plus aux livres les comportements déviants en tout genre ? La retenue, dans le cadre de l'affaire Coupat, d'une vingtaine de titres "gauchistes" comme potentielles preuves à charge, montre bien cependant que certaines lectures peuvent encore vous placer du côté de l'illégalité. Attention à ce que vous laissez traîner sur vos étagères : il y a des livres qu'il vaut mieux planquer en cas de perquisition.

Dans le cadre de l'affaire Coupat, 27 des 5 000 livres trouvés dans la bibliothèque de la communauté de Tarnac ont été accusés de "légitim(er) les attaques contre l'Etat"... En dehors de L'Insurrection qui vient (2007) - un pamphlet anonyme signé du "Comité Invisible", attribué à Julien Coupat en dépit des infirmations de l'éditeur Eric Hazan et qualifié de "manuel insurectionnel" par la police - l'inventaire révèle surtout les titres d'ouvrages "gauchistes", comme Books for Burning d'Antonio Negri, The Insurrectionnal Project d'Alfredo M. Bonanno ou La liberté et l'égalité se manifestent de Francis Dupuis-Déri. A en croire le rapport des enquêteurs, certains ouvrages pourraient bien contribuer à faire de leurs lecteurs de dangereux "terroristes de gauche anarcho-autonomes"...

En réaction au "délit de lecture" dont a été accusé Julien Coupat, la Mel a mis en ligne une pétition intitulée, à l'instar d'un texte de Walter Benjamin, "Je déballe ma bibliothèque". Mais attention, déballer sa bibliothèque "pleine à craquer de livres subversifs", c'est bien, sauf bien évidemment si vous êtes impliqués dans quelque sombre affaire d'activisme. Voici une liste d'ouvrages qu'on évitera par exemple de placer sous le nez de la police.

 

 

10. Breaking Free : The Revolutionary Adventures of Tintin

1989. Éditée par Attack International en Grande-Bretagne, cette bd contemporaine assez rare nous dévoile la face cachée de la superstar belge en jeune révolté contre le système. L'ouvrage figurait dans la liste de Tarnac. On comprend enfin pourquoi Tintin s'intéresse à Rackham le Rouge...

 

 

9. Le Sabotage, Emile Pouget

1898. « Travailler plus pour gagner plus », le principe du livre est simple : fournir la quantité et la qualité de travail selon le salaire. A bas salaire, travail bâclé ! Et sabotage à la clé...

 

 

 

8. Les Justes, Albert Camus

1949. Cette pièce basée sur l'attentat réel du grand-duc Serge en Russie par un groupe terroriste de révolutionnaires sociaux illustre une réflexion autour du nihilisme, du terrorisme, pose la question de la fin et des moyens et dresse un parallèle entre l'élan militant et l'élan amoureux. Pas forcément compatible d'ailleurs...

 

 

7. Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations, Raoul Vaneigem

1967. Ce traité anti-capitaliste en 25 chapitres fut le livre de chevet de nombreux soixante-huitards. Le message ? Face à la contrainte du système, le mieux à faire reste encore de tout foutre en l'air et de renverser l'ordre social dominant. Poétique et efficace.

 

 

6. Le Mini manuel du guérillero urbain, Carlos Marighella

1969. Dans ce manuel qui sera repris par l'IRA et les Brigades Rouges, le militant brésilien Carlos Marighella donne quelques tuyaux pour mettre en place un mouvement guerillero et organiser un programme d'entraînement militaire.

 

 

5. Léviathan, Paul Auster

1996. Il est question dans ce roman du parcours explosif de Benjamin Sachs, un artiste terroriste qui fait sauter des statues de la Liberté miniatures avec des bombes de peinture. De quoi donner des mauvaises idées ?

 

 

4. Anarchists' cookbook, William Powell

1970. Traduire par : "Le Livre de recettes anarchistes". Un manifeste anti-américain qui contient des recettes et des instructions pour la fabrication d'explosifs, de drogues et d'un certain nombre d'appareils de télécommunications. Moins drôle, on y apprend aussi comment tuer quelqu'un à mains nues...

 

 

3. Bréviaire des artificiers, Mathias Enard

2007. Ce manuel illustré s'adresse avec humour aux aspirants terroristes, "indiquant les conditions de temps et d’argent pour y parvenir, les études à suivre, les examens à subir, les aptitudes et les facultés nécessaires pour réussir, les moyens d’établissement, les chances d’avancement et le succès dans cette profession"... Prudents, les auteurs déclinent "toute responsabilité quant aux conséquences esthétiques, politiques ou digestives liées à la mise en pratique des conseils ici recueillis".

 

 

2. Temporary Autonomous Zone, Hakim Bey

1991. Hakim Bey est un héros de la contre-culture spécialisé dans les utopies pirate. Fondé sur l'hypothèse d'un déclin des systèmes politiques actuels, son livre est devenu incontournable de la notion de terrorisme poétique. Altermondialistes, ravers, hackers et autres cyberpunks lui vouent un culte secret...

 

 

1. Steal this book, Abbie Hoffman

1971. L'activiste anarchiste Abbie Hoffman, à qui l'on doit aussi Fuck the System, apprend dans ce manuel à voler de la nourriture et des cartes de crédit, à démarrer une station de radio pirate et à cultiver la marijuana. Soumis à l'impératif du titre, les lecteurs obéissants ont piqué le livre pendant des années !

Guénola Pellen

http://www.fluctuat.net/6815-10-livres-a-planquer-en-cas-de-perquisition
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-31417520.html


Commentaires :


Vu l'esprit démocratique qui prévaut en France, c'est bon à savoir ! est-ce que tu penses que le dangereux gauchiste Serge July (pouah) va être inquiété pour avoir écrit un manuel de guérilla urbaine...il y a fort longtemps il est vrai.
Sinon, ce qui arrive au malheureux Coupat, devrait inciter les journaleux à nettoyer les écuries d'Augias françaises : as-tu remarqué au fait ma chère Charlotte, que l'acquittement de la journaliste irano américaine, n'a pas fait les titres des journaux ? Ils auraient préféré ces salopards qu'elle fût punie, ça leur aurait permis de glapir encore et encore contre l'horrible" pays qu'est l'Iran.Bises. 
Morsli


aux Etats-Unis la proportion de gens en prison est 3,5 fois supérieure ( x 3,5 !!) à ce qui en est dans "l'horrible pays" qu'est l'Iran. Quelle peut être la conclusion ? 
Roland



Derniers articles sur ce blog :


liste complète 
 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche