Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 18:40


GRIPPE PORCINE,
AUTOPSIE D’UNE PROPAGANDE
CAPITALISTE

By elmirfaouzi

GRIPPE PORCINE A/H1N1 :

AUTOPSIE D’UNE PROPAGANDE CAPITALISTE 

(Première partie)

 

Quelques cas de grippe porcine déclarés au Mexique et nous voilà engagés dans une guerre totale contre une maladie promue maladie du siècle. Depuis une quinzaine de jours, la grippe porcine est devenue la marotte des mass medias qui nous assènent leurs quatre vérités sur les symptômes et les remèdes de cette nouvelle maladie. Avant la grippe porcine, nous avons eu la vache folle dans les années 1990, puis la grippe aviaire, puis la SRAS dans les années 2003-2005 puis la Choukungunya. Ce retour cyclique des maladies infectieuses et contagieuses et ô combien douteux commence à intriguer nos esprits qui soupçonnent l’existence d’objectifs non déclarés dépassant très largement les simples problèmes de santé publique et de politique sanitaire.
 

 Ceux qui nous ont informés de l’existence de cas de grippe porcine au Mexique, ce sont comme toujours les multinationales de l’information qui ont bien voulu nous servir généreusement cette fois-ci, un autre plat que le traditionnel Chili con carné, la grippe porcine. Il faut bien savoir que information est indirecte, car elle a été rapportée par des agences de presse. Il est donc difficile de vérifier par tout un chacun la matérialité du fait rapporté ou allégué. Mais ce sont justement ces informations indirectes qui créent les conditions objectives de formation d’une opinion publique homogène à partir d’opinions individuelles que tout sépare à l’origine. On sait par ailleurs, que la production et la diffusion d’une information par les multinationales capitalistes de l’information ne sont neutres ni socialement ni politiquement. De plus, une information n’arrive jamais à la connaissance du public d’une façon inopinée; elle est toujours insérée dans un plan préétabli de propagande. Un thème ou un sujet n’est jamais choisi au hasard, il ne l’est que dans le but de remuer les instincts primaires et les bas-fonds des masses et des groupes cibles. Les esprits naïfs et les simplistes pensent que les mass medias et les multinationales de l’information s’intéressent à la santé de l’homme en parlant si abondamment de la grippe porcine. On ne peut qu’en douter, car le but de la propagande n’est ni la vérité ni le bonheur des hommes mais la manipulation et l’orientation de leur psychisme dans le sens des intérêts d’une classe dominante et d’un ordre établi.

 

Ce qui nous fait douter également du caractère désintéressé de la campagne médiatique sur la grippe porcine, c’est qu’il existe dans nos sociétés actuelles, des maladies beaucoup plus dangereuses et plus meurtrières que celle qui fait actuellement les choux gras des mass medias et des multinationales capitalistes de l’information. Prenons quelques exemples accompagnés de quelques chiffres pour fixer les idées et pour montrer que la grippe porcine est un simple thème de propagande capitaliste. Les maladies infectieuses restent l’un des premiers fléaux : les maladies tuent chaque année plus de 50 millions de personnes dont 17,8 millions ayant pour cause des infections. D’après l’Institut Pasteur, 50 000 personnes meurent chaque jour dans le monde d’une maladie infectieuse. Les responsables de l’hécatombe sont les microbes : bactéries, virus ou parasites présents dans l’environnement de l’homme.

 

Le cancer est la première cause de mortalité chez les hommes en France et la deuxième avec les maladies cardio-vasculaires. Le taux de mortalité du cancer a augmenté de 262% entre 1950 et 1988, de 20% entre 1980 et 2000. le pourcentage de décès est passé de 7% en 1920 à près de 30% en 2000. Aujourd’hui, en France, 1 homme sur 3 et 1 femme sur 4 meurent du cancer. Le cancer tue chaque année 150 000 morts en France, 500 000 aux Etats-Unis et plus de 7 millions dans le monde. Comparons les 7 millions de morts du cancer au SRAS, qui avait fait 800 morts dans le monde entre 2002 et 2005 avant de disparaître. Tous les ans, le nombre de ceux qui meurent du cancer équivaut à l’hécatombe de la Grande Guerre. Même sans contagion, on peut parler d’épidémie et même de pandémie. En France, le cancer du poumon est de loin la première cause de décès par cancer : il tue chaque année près de 27000 personnes et représente à lui seul 18% des 150 000 décès par cancer. Le cancer du côlon tue chaque année 18 000 personnes. Les facteurs de risque les plus connus sont liés à l’alimentation : régime trop riche en graisse animale, insuffisance dans la consommation des fruits et légumes. Si l’on commence à rechercher les causes du cancer, on trouve en arrière-plan, de intérêts privés capitalistes. Naturellement les multinationales capitalistes ne veulent pas en parler, car cela mène à la source de tous les malheurs de l’homme actuel, un système mortifère et anxiogène qui met les hommes et leurs nerfs à rude épreuve, le système productiviste capitaliste.

 

Nous avons évoqué le cas du cancer, mais des maladies comme la typhoïde, la malaria, la fièvre jaune tuent aussi dans l’indifférence générale chaque année des dizaines voire des centaines de milliers de personnes dans le monde notamment dans l’Afrique subsaharienne. Si les multinationales capitalistes de l’information n’en parlent pas, c’est parce que les États dont elles sont originaires sont les seuls responsables du sous-développement qui frappe ce continent et qui génère toutes sortes de maladies. Aux Etats-Unis et en Europe, il y a la pandémie de la misère sociale et psychologique, et pourtant de cette maladie destructrice de la personne humaine, les medias et les multinationales capitalistes de l’information n’en parlent pas et pour cause, la misère est causée par un système qui concentre les richesses entre les mains d’une archi-minorité de capitalistes au détriment de l’écrasante majorité des hommes. Il y a eu en France cette année plus de trois cents SDF morts dans la rue, les médias n’en ont pas parlé et pour cause, parce que les gouvernements capitalistes préfèrent parler de tout sauf des victimes d’un système dont ils sont les fidèles serviteurs. La grippe porcine a eu droit à des numéros spéciaux au ministère de la santé, mais pas les laissés pour compte et tous ceux qui sont atteints par la pandémie de la misère qui, eux, n’ont jamais eu droit à des numéros spéciaux aux ministères du travail, de la santé, des finances etc, Les seuls numéros de téléphone auxquels ont droit tous ceux qui sont atteints par la pandémie de la misère, ce sont les numéros de téléphone des restos du Cœur, des centres d’hébergement et des associations caritatives privées.

 

A n’en pas douter, ce tapage médiatique autour de la grippe porcine fait partie d’un plan de propagande visant des buts psychologiques préalablement établis. La grippe porcine est certes une tragédie et pour le monde animal et pour le monde humain de transmission du virus de l’animal à l’homme. Mais quand le propagandiste parle de la grippe porcine, ses paroles deviennent un tissu de mensonges, car il n’a que faire de la vérité, des valeurs humaines et universelles, du bien-être des hommes, de la santé de l’homme, de la justice, du bonheur etc. Le travail du propagandiste consiste avant tout à manipuler psychologiquement les masses. La propagande ressemble à une vaste entreprise de dénaturation du sens de l’événement en cherchant à donner une fausse représentation des motivations, des intentions et de l’interprétation donnée aux faits rapportés. Elle vise à dissimuler les vrais enjeux, les vraies intentions et les vrais projets et plans de la classe dominante. La grippe porcine est l’un des derniers thèmes de la propagande politique, conçue et mise en oeuvre par des multinationales de l’information et des mass medias contrôlées par des grands capitalistes, pour atteindre des objectifs psychologiques bien déterminés.  Le thème de la grippe porcine, comme les thèmes l’insécurité, l’immigration et le terrorisme, vise à semer la peur et la terreur dans le corps social dans le but de paralyser toute volonté de révolte et toute velléité de résistance des classes dominées face à la domination de la classe capitaliste. 

La suite :
2ème et 3ème partie :
http://bulletindelinternational.wordpress.com/2009/05/08/grippe-porcine-autopsie-dun-theme-de-propagande-capitaliste/
 


sur le blog de Charlotte

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-31725840.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche