Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 03:40
   

MACHIAVEL DES LOBBIES PHARMACEUTIQUES ET DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE    
Donald RumsfeldWikipedia


DONALD RUMSFELD : MACHIAVEL DES LOBBIES PHARMACEUTIQUES ET DE L'ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE



Le Tamiflu des laboratoires Roche et le Relenza des laboratoires GlaxoSmithKline appartiennent à la nouvelle génération des antiviraux inhibiteurs de la neuraminidase, qui seraient, aux dires de l'Oms et de la Direction générale de la santé en France, les seuls antiviraux actifs sur le virus de la grippe aviaire.

Le Zanamivir a été découvert en 1989 par Peter Colman et son équipe du Centre de recherche scientifique et industriel du Commonwealth de Melbourne. Son développement a été initialement assuré par une petite entreprise australienne de biotechnologie, Biota, qui en a ensuite confié la licence exclusive à GlaxoSmithKline, sous le nom de Relenza.

Bénéficiant des publications et brevets de l'Institut de recherche gouvernemental australien de Melbourne, l'Oseltamivir a été mis au point au milieu des années 90 par la firme californienne Gilead, qui sera un moment soupçonné d'avoir manipulé le dossier d'accréditation et dont le directeur de recherche n'était autre qu'un certain Donald Rumsfeld jusqu'en 2001. En 1996, les laboratoires Roche rachèteront les droits de fabrication et de commercialisation à Gilead en lui reversant des royalties de plus de 10% sur les ventes.

La vente de ces deux antiviraux ne va exploser qu'en fin 2004. A l'occasion du « retour en force » de la grippe aviaire dans le Sud-est asiatique, l'Oms va en effet, «recommander aux gouvernements d'investir dans des stocks d'antiviraux, surtout de Tamiflu, car c'est le seul antiviral qui s'est montré efficace en laboratoire contre le H5N1». Parallèlement, des études de rentabilité, effectuées notamment par des économistes israéliens Ran Balicer et Michael Huerta, justifieront cet investissement que seuls les pays riches peuvent se permettre : 1 euro investi dans les antiviraux permettrait, en cas de pandémie, d'économiser 3,68 euros en frais de santé, «tout en sauvant beaucoup de vies».

Les états occidentaux vont alors se lancer dans la constitution de stocks conséquents de Tamiflu dont l'administration orale est beaucoup plus commode que celle du Relanza par voie nasale en spray. Croulant sous les commandes, Roche va multiplier sa production par 10 sur trois ans.

Paradoxalement, alors que les actions de Roche et de Gilead explosent, progressant respectivement de 44% et 33% depuis début 2005, Gilead va rompre le 23 juin l'accord le liant à Roche, après avoir multiplié les plaintes contre ce dernier pour des problèmes de fabrication à l'origine des ventes insuffisantes.

Souhaitant « trouver un terrain d'entente en dehors des tribunaux dans un laps de temps raisonnable », le laboratoire Roche va alors judicieusement offrir à l'Oms, 3 millions de traitements individuels le 24 août 2005, c'est-à-dire la veille de la réunion des services vétérinaires des vingt-cinq Etats membres de l'Union européenne, lesquels vont alors, comme les américains ou les japonais, multiplier par trois leur stock de Tamiflu.

Soucieux de préserver cette poule aux œufs d'or, un accord sera conclu fort logiquement entre les deux sociétés en novembre 2005. Deux comités communs permettront à Roche et Gilead d'assurer conjointement la production et la commercialisation du médicament sur les principaux marchés, y compris celui des USA.

En plus d'obtenir le droit de promouvoir l'antiviral dans certaines régions des Etats-Unis, la société californienne Gilead touchera, à titre de droits de licence, quelque 62,5 millions de dollars d'arriérés, tout en conservant les 18,2 millions de dollars de royalties payés par Roche pour la période allant de 2001 à 2003, le taux de royalties (entre 14% et 22% sur les ventes nettes) restant inchangé.

Heureux détenteur de 5 millions à 25 millions de dollars d'actions de la société Gilead Sciences, l'actuel secrétaire d'Etat américain à la défense, Donald Rumsfeld, va ainsi, tout comme son prédécesseur George Schulz sous l'administration Reagan, doubler son capital sans que personne n'y objecte un quelconque conflit d'intérêt.

Le passé de ce personnage public ne plaide pourtant pas en sa faveur. En 1976, il a été ainsi le « grand architecte » du plan de vaccination contre la grippe porcine. En quelques semaines, 47 millions d'américains furent vaccinés avec ce vaccin expérimental responsable d'au moins 110 décès et d'environ 4000 cas de maladie de Guillain Barré. Les rapports d'initiés indiquaient, selon le biologiste de la marine américaine, William Sargent, que Rumsfeld orchestra ce fiasco sanitaire pour « stimuler la campagne du président Ford ». En 1981, alors que la FDA avait reconnu un lien de causalité entre l'aspartame et la survenue de paralysies, cécité, névrites, dysfonctions sexuelles, asthme, fatigue chronique et mort, Donald Rumsfeld, alors dirigeant de Searle Corporation, joua de tout son poids politique pour que ce poison neurotoxique et mortel reçoive finalement l'autorisation de mise sur le marché de la FDA.

Ce même Donald Rumsfeld est également intervenu en 2001 en faveur de la campagne de vaccination contre la variole qui a dû être suspendue discrètement six mois plus tard en raison de la survenue de nombreux décès et d'accidents cardio-vasculaires, tandis que Gilead obtenait d'importants marchés publics dans le cadre de la prévention des attaques chimiques et biologiques lors de la guerre d'Irak.

C'est encore lui, qui vient récemment de promotionner un plan de vaccination générale contre une maladie « fabriquée » avec un vaccin expérimental non testé !



http://groups.google.com/group/amessi/web/machiavel-des-lobbies-pharmaceutiques-et-de-lorganisation-mondiale-de-la-sante?pli=1

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche