Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 12:04
 

Mercredi 3 juin 2009

 

A l’heure où l’on supprime des postes à tour de bras dans les lycées, les écoles, les hôpitaux, les services publics… je me suis demandé quel était le revenu de ceux qui, de Droite ou de Gauche, taillent, élaguent, décident de « faire des économies ».
 

Oui, combien touche un député ?


La question est d’autant plus pertinente que :

1- Notre double statut de contribuable et d’électeur nous confère un statut incontournable vis-à-vis du député.

2- Que nous sommes tous aux prises avec les difficultés liées à notre propre fiche de paie.

A titre d’exemple :

Une caissière, une secrétaire  avec 20 ans d’ancienneté, une assistante dentaire, un jardinier, un ouvrier agricole, ne dépassent pas 1500 euros par mois ; un soudeur, monteur, chaudronnier, heures « sup » comprises,  ne dépassent pas 2500 euros ; de même pour un instit, un prof… Un médecin généraliste - gardes et visites comprises (60 heures par semaine) -  arrive difficilement à 5000 euros


Alors, l’un de ceux qui décident  que nous devons « faire des économies », combien gagne-t-il ?

 

(vue panoramique de l'Assemblée Nationale )
photo Internet 

Voici les revenus d’un député :
 

1- Salaire de base : 7000 euros par mois 

2- Indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) :  5837 euros  net, non soumise à l’impôt. Elle sert à financer les menus frais  : voiture, restaurants, costumes… Etant donné qu’aucun justificatif n’est demandé, chacun fait ce qu’il veut avec cette « indemnité ». Donc : 7000 + 5837

= 12.837 euros par mois.


3- A cela il faut ajouter une enveloppe de 9.021 euros censée financer les salaires des collaborateurs. Bien entendu, rien n’empêche un député de nommer « collaborateur » son conjoint, fils, fille, voisin… ou manucure. Donc : 7000 + 5837 + 9021

= 21.858 euros


Est-ce tout ? Non, évidemment !

4- 80% des députés ont au moins un autre mandat : mairie, présidence, vice-présidence d’un conseil général… A titre d’exemple pris au hasard (1° sur la liste fournie par Capital, Marseille et ses environs, p.91) -  Sylvie ANDRIEUX (PS) :

  1. Députée de Marseille : 7000 euros (plus indemnités, etc )
  2. Vice-présidente du conseil régional : 3677 euros.
  3. Conseillère municipale de Marseille : 1936 euros.
  4. Conseillère de communauté urbaine : 1051 euros.

 


Sylvie ANDRIEUX
Groupe politique: socialiste, radical, citoyen et divers gauche.
Commission: membre de la commission des finances.
Profession: cadre commercial d'entreprise de manutention et d'aconage. 

 

Ça  fait beaucoup d’argent, tout ça !

Mais, ATTENTION : 

Pour éviter les excès, la loi interdit aux parlementaires de gagner plus de 9.730 euros par mois.

Donc, Sylvie ANDRIEUX, comme Jean-Luc BENAHMIAS (MoDem) ou Renaud MUSELIER (UMP), etc... "ne touche" que 9.730 euros par mois.

Sauf que la loi permet de reverser ce qui dépasse à l'élu de son choix: époux, épouse… fils, fille ou manucure.

Est-ce tout ?

Eh ben non :

5- Cerise sur le gâteau: la "retraite".
De quoi nous faire tous pâlir d’envie : Pour un euro cotisé, nos députés reçoivent en moyenne 6,1 euros, contre 0,90 pour la plupart d’entre nous.

Cela représente quoi ?

Très simple : Pour un mandat de cinq ans, un ancien député perçoit en moyenne 1549 euros de retraite par mois.


(A titre de comparaison, un soudeur, après 40 ans de cotisation, touche 958 euros/mois, un médecin, après 30 ans de cotisation 864 euros/mois.)

Petit détail:

6- qui paie la différence entre 0,90 et 6,1? Les contribuables, pardi! C'est-à-dire vous et moi.


CONCLUSION 1 : Pour faire des économies, il suffit de tailler…

CONCLUSION 2: Tailler oui, mais pas à l’Assemblée Nationale.


CONCLUSION 3 : Les députés se sont toujours débrouillés pour enterrer le moindre projet visant à réformer leur statut. Dernier en date, le projet « BALLADUR ». L’ancien premier ministre prétendait alléger le « mille-feuilles » des députés en interdisant le cumul des mandats, en fusionnant départements et régions… Le tollé, orchestré par les bénéficiaires – Droite et Gauche farouchement solidaires pour une fois – a été général.

 

SOURCE : CAPITAL, n° 212, mai 2009

http://www.basagana-ramon.com/article-32191595.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche