Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 23:39



Le rapport des Francais a l'argent

Elle s’appelle Marie-José Forissier et elle préside aux destinés de la société Sociovision Cofremca, elle livrait ces jours-ci quelques chiffres au « Progrès » sur le rapport des français à l’argent. Terrifiant.

Le « complexe historique » de nos concitoyens par rapport à l’argent s’est allégé dit-elle . Qu’on en juge : 46% des 15-24 ans  lient l’épanouissement personnel à l’argent. Pour eux l’argent c’est le prix de la liberté, un élément vital, sans valeur morale en soi, ils cherchent un moyen de gagner beaucoup d’argent très vite et sans effort. Le besoin d’argent croît même au détriment de l’intérêt du travail ; 37% préfèrent un travail peu intéressant mais rapportant beaucoup. Et ceux par la combine limite légale s’il le faut. Et pourquoi tant d’argent ? pour vivre des émotions fortes, remuantes avec ceux que l’on sent proches de soi. Une approche tellement ancrée dans les mentalités que lorsque l’on demande aux adultes ce qu’ils veulent léguer à leurs enfants, ils répondent, selon M.J Forissier : « savoir se débrouiller dans la vie pour 59% loin devant  « l’espoir de transmettre une morale (41%) ou un métier (29%) ».

La sociologue attribue, non sans raison, cette dérive à deux phénomènes de notre temps. Tout d’abord l’impatience qui caractérise une génération habituée à l’accès immédiat, facile et gratuit à l’information et qui l’est aussi à l’instantanéité dans tous les domaines, ce qui modifie son rapport aux valeurs. D’autre part, l’affaiblissement des traditions de pensée catholique et marxiste qui résistait à l’aliénation par l’argent pour l’une et à l’exploitation de l’homme par l’homme que l’argent engendre pour l’autre. Un déficit dont on voit aussi les effets désastreux dans les quartiers populaires où ces deux traditions ont des années durant entretenu le lien social sur fond de solidarité.. Face à un tel constat comment s’étonner du succès de Nicolas Sarkozy en 2007 ? Mais comment ne pas mesurer non plus le fossé qui sépare les débats stériles et autres rafistolages de la gauche. Devant uns telle perte de valeurs, de celles qui correspondent aux fondements d’une société civilisée, c’est un cri d’alarme qu’il faut lancer et dans le moyen et long terme car ce n’est pas un programme bricolé qui fera bouger les nouvelles mentalités. Un cri d’alarme et un vrai discours pédagogique et constructeur d’une pensée d’aujourd’hui qui n’oublie pas les valeurs universelles qui fondent les sociétés humaines. De toute évidence il y a urgence et beaucoup de travail.


Source :
20 Minutes

http://generation-clash.over-blog.com/article-32521037.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Opinion ou témoignage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche