Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 00:11

Vous allez être invités à renseigner Base Elèves à l’occasion des décisions de passage ou de maintien des élèves.

Passage dans le cours suivant, passage de la maternelle à l’élémentaire, passage de l’élémentaire (ou du primaire) au collège, déménagements, etc.

Si dans votre école le conseil des maîtres s’interroge encore sur le dispositif de fichage Base Elèves et sur les dérives sécuritaires de notre société, rejoignez les 200 écoles, et leurs directeurs, qui se sont engagés à ne pas renseigner Base Elèves, en n’informant pas la base des passages dans le cours suivant. Cela bloquera le dispositif autant que si vous ne l’aviez pas du tout renseigné.

Peut-être faites-vous partie des enseignants qui considèrent que la résistance à Base Elèves est une cause perdue, relevant de délires paranoïaques, ou une cause secondaire dont le sort est réglé. Dans ce cas, lisez bien ce qui suit 

  • si le codage binaire (0 ou 1) des évaluations CM2 et CE1 et des nouveaux livrets scolaires ne vous choque pas,
  • si la distribution de clé OTP et les nouvelles responsabilités imposées aux directeurs ne vous dérange pas,
  • si la réapparition des champs retirés de Base Elèves par l’arrêté du 20 octobre 2008 avec le livret électronique ou le fichage des élèves dans les quartiers difficiles ne vous interpelle pas,
  • si le refus aux parents du droit d’opposition au fichage numérique de leurs enfants vous semble normal,
  • si l’absence ou la pénurie d’informations aux parents sur le dispositif Base Elèves et sur la Base Nationale des Identifiants Elèves vous paraît secondaire,
  • si l’attribution d’un INE, Identifiant National Elève, et l’utilisation d’une BNIE, Base Nationale des Identifiants Elèves, fichier parallèle à Base Elèves, aux nombreuses données conservées pendant 35 ans à l’insu des parents d’élèves, ne vous questionne pas,
  • si le repérage immédiat des néo-arrivants sur le territoire national, grâce à l’absence d’INE, ne vous gêne pas,
  • si la constitution par les maires de leurs propres fichiers, dans le cadre de la loi dite de prévention de la délinquance, ne vous inquiète pas davantage que les croisements possibles de données entre différentes administrations (par exemple une famille dans le besoin ne peut plus être aidée par une AS sans être fichée),
  • si la multiplication des intrusions sécuritaires dans les établissements scolaires, bientôt dans les écoles (biométrie, vidéo-surveillance, portiques, fouilles systématisées des cartables…), vous paraît une bonne chose,
  • si la généralisation du fichage et de la surveillance, de la suspicion et de la délation (y compris par des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions) dans la société vous paraît une politique légitime,
  • si les plaintes de parents d’élèves contre X à cause de Base Elèves dans plusieurs départements, et l’engagement du Syndicat des Avocats de France et du Syndicat de la Magistrature aux côtés de tous ceux qui résistent à Base Elèves, au nom du droit, vous paraissent anodins,
  • si les recours déposés en Conseil d’Etat contre Base Elèves et les questions posées par l’ONU à la France au sujet de Base Elèves vous paraissent anecdotiques,
  • si, insensibles à ces arguments, vous appréciez cependant le logiciel Base Elèves, qui n’apporte aucun avantage par rapport aux autres logiciels utilisés, sinon un travail fastidieux, quand ça fonctionne,

Alors quittez ce message, nous ne pouvons pas grand chose pour vous.

Si par contre vous vous sentez encore ou désormais en désaccord de fond avec ces orientations sécuritaires, qui dénaturent notre métier en faisant de nous des agents de fichage et de contrôle social, au détriment d’une pédagogie respectueuse de l’autre et des progrès de chacun, en rapports de confiance avec les parents d’élèves, vous pouvez résister !

En ne transmettant pas les données liées aux passages dans le cours supérieur, vous bloquez le dispositif Base Elèves, et vous participez à une lutte légitime, car soucieuse du respect du droit et des libertés individuelles. Celles des enfants, celles de leurs parents, et les nôtres.

Le Collectif National de Résistance à Base Elèves.




Quant aux parents d'élèves, ils peuvent porter plainte :


158 parents portent plainte
contre le fichier "Base élèves"

Créé le 27/05/09 - Dernière mise à jour à 16h50

158 plaintes contre X ont été déposées mercredi dans l'Hérault par des parents d'élèves opposés au fichier "Base élèves" et à l'immatriculation obligatoire des enfants dans ce fichier, qu'ils jugent "dangereuse pour les libertés".

Depuis la fin avril les dépôts de plainte se succèdent contre le fichier
"Base Elèves" qui consiste à stocker des informations sur les 6,5 millions d'enfants scolarisés. Mercredi, ce sont 158 plaintes qui ont été déposées contre X par des parents d’élèves membre du "Collectif héraultais de résistance à Base élèves".

Le collectif héraultais de résistance au fichier juge en effet que "l'immatriculation obligatoire de toute la population à partir de 3 ans et pour 35 ans par le biais d'un fichier scolaire est anti-démocratique". L'immatriculation "met en place un traçage de l'individu inacceptable tant du point de vue pédagogique que des libertés individuelles", selon le collectif qui craint en outre l'interconnexion avec d'autres fichiers.

Plus précisément, les plaintes soulignent que "tout type de traitement automatisé mis en place à l'échelle nationale devrait faire l'objet d'un débat démocratique, ce qui implique une saisine parlementaire débouchant sur une loi et non un simple arrêté ministériel comme celui du 20 octobre 2008 signé par le ministre de l'Education Nationale".

Des plaintes similaires ont déjà été déposées par des parents d'élèves dans les départements de l'Aveyron, de l'Isère, du Tarn-et-Garonne, de l'Ariège et des Bouches-du-Rhône. Deux enquêtes préliminaires ont été ouvertes à Marseille et à Millau.

Un recours a en outre été déposé en Conseil d'Etat demandant l'annulation de l'arrêté portant création du fichier.



http://www.europe1.fr/Info/Actualite-Economie-et-Societe/Education/158-parents-portent-plainte-contre-le-fichier-Base-eleves/(gid)/225533

A lire en complément :
Nos enfants fichés ? On ne s’en fiche pas !

 
Merci encore à Roland pour le lien.


Ses derniers articles :


les bourgeois Vous POUVEZ changer le monde - "Qui paye commande" Les français vivent à présent dans une insécurité qui à tout instant peut leur tomber dessus - terrifiant !! voilà la moralité des gens qui dirigent l'Europe .... avant 48 heures d'esclavage maintenant 70 c'était quand même mieux quand on pouvait entrer dans les églises un comportement qui est presque un aveu la Grèce et nous trains d'été ça n'est pas gai la lucidité liste complète


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32478992.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche