Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 01:12



13 juin 2009

Pourquoi le chômage augmente si vite?

 Hier, 10h20

 



Dire qu'on dénonce en France le manque de flexibilité du marché du travail ! La rigidité de l'emploi explique notre taux de chômage structurellement élevé, entend-on depuis déjà bien longtemps!
Lire la suite l'article

Toutefois à regarder les derniers chiffres de l'Insee, il y a de quoi se montrer dubitatif. L'économie française a détruit près de deux fois plus d'emplois salariés dans le privé au premier trimestre 2009 que sur tout 2008.  Le taux de chômage a grimpé de manière fulgurante pour atteindre 9,1% en ce début d'année.

Une brutalité sans précédent depuis 1975 ! A tel point  que notre ministre de l'économie, Christine Lagarde, a dû remballer cette fois-ci son optimisme légendaire pour reconnaître le caractère brutal de cette hausse inattendue.

Aujourd'hui, preuve a été faite que le marché du travail est devenu souple, en phase avec les mauvaises conditions économiques de l'Hexagone... Mais il est fort probable que cette flexibilité toute récente de l'emploi ne fonctionne qu'à sens unique: pour écrémer le surplus de main d'uvre en cas de trous d'air. Les gouvernements successifs ont crée une myriade de contrats précaires et des conditions de plus en plus flexibles pour l'employeur afin d'assouplir le marché du travail.  Les entreprises peuvent avoir recours aux CDD (contrats à durée déterminé), à l'intérim, aux périodes d'essais renouvelables, aux emplois aidés, subventionnés, défiscalisés, aux contrats en alternance, aux contrats de professionnalisation, au chômage partiel. Bref, tout un éventail de dispositifs permettant de se délester de charges trop pesantes quant les conditions financières et économiques vacillent.

Pour autant, connaîtrons-nous une telle réactivité de créations d'emplois au moment où la reprise apparaîtra ? Verra-t-on repartir le marché du travail de plus bel avec le retour de la croissance ? Pas si sûr... Alors, oui la flexibilité de l'emploi est indispensable pour le dynamisme d'une économie. Oui, les entreprises ne peuvent fonctionner sans cette marge de ... Lire la suite sur Slate.fr

http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/2009/06/13/14060816.html


_______________________________________________________________________________________



publié par roland (Dazibaouebmaster) Hier 18H27

File d'attentepar Yohan (Agoravox)

Pôle Emploi semble être le meilleur allié de ces malotrus de la distribution.

Le premier a un besoin impérieux de remplir son panier, la deuxième a besoin de faire savoir qu’elle existe.

Cruel constat en ces temps difficiles, les rares offres qui hantent le site Pole-emploi.fr proviennent pour l’essentiel de la Grande Distribution.

Ceci n’est pas une fiction, seul le nom de la jeune fille a été changé

Source: Agoravox


 



http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=4297

ELS, hôtesses de caisse, il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle offre n’apparaisse à l’écran.

En Région parisienne, les enseignes de hard discount décrochent le pompon. Elles sont sur le site internet de l’agence comme à la maison.

En ce moment, sur Paris, Pôle Emploi se met en quatre pour les aider à recruter. Et pour le recrutement de nouveaux adjoints chefs de rayon en alimentaire, les fameux recrutements par simulation tournent à plein régime, pour le compte de l’enseigne FRANPRIX cette fois.

Que se cache-t-il derrière ces offres dont certaines semblent avoir une durée de vie illimitée ?

Telle enseigne recrute encore et toujours, et pourtant chaque jour, des candidats se présentent avec un C.V qui ne sont même pas reçus en entretien. Certains chercheurs d’emploi affichent des heures harassantes de transport pour un résultat proche du néant.

Ces offres, Elhil SAVANABHANATHAN, jolie sri lankaise de 28 ans, les connaît bien. Un CV comme il faut, un sourire avenant, un français encore hésitant compensé par une solide motivation. 

A chaque fois, c’est la même rengaine. Le patron est là mais il semble occupé, oeil rivé sur l’écran noir de ses recettes. "Posez votre CV sur le coin du bureau, je vous appelle si un poste se libère !". A peine un regard sur la jeune fille, l’homme n’a même pas cillé.

Décontenancée, la demoiselle s’en est allée sans poser les questions qu’elle avait pourtant soigneusement préparées, tout au long des lignes 3 et 11 du Métro.

Et pourtant, il y avait bien cette offre, datée du jour, à 35H au Smic. Saisie d’un doute, elle jette un dernier regard sur l’imprimé, dérisoire promesse d’un hypothétique emploi, espérant s’être trompée de magasin. "Non, c’est bien là..., pas d’erreur !"

Aucune suite ne sera évidemment donnée et Elhil pourra attendre, encore et toujours, que son portable veuille bien sonner.

Aujourd’hui, même un "désolé madame, nous n’avons pas retenu votre candidature" lui ferait plaisir, car, au bout de trois mois de prospection, de réponse, elle n’en a vu aucune.

"A chaque jour suffit sa peine" dit le dicton, mais sa peine à elle, qui la voit ?

Sur l’imprimé figurait juste l’adresse du magasin et le nom du directeur. Pas d’indication d’un numéro de téléphone, ni de mail, ni sur les horaires du magasin, forcément élastiques...comme une invite implicite à se rendre à l’adresse indiquée...

"Autant se présenter puisque cette offre est datée du jour", se dit-elle à chaque fois, comme pour se donner du courage.

Peine perdue, certaines de ces offres réapparaîtront pourtant deux semaines plus tard sur pole-emploi.fr  : même enseigne, même fonction....

Pole emploiAlors ! qui joue à ce mauvais jeu ? Pôle Emploi ou bien l’enseigne de distribution, offre bidon ou patron indélicat ?

Parmi les 3 millions d’offres proposées par Pôle emploi chaque année, combien d’entre elles sont de vraies offres ?

Quelques esprits chagrins n’hésitent pas à affirmer qu’elles seraient bidouillées pour satisfaire une hiérarchie, elle-même sous pression.

En attendant, coincée entre des patrons qui ne la dévisagent même pas et des offres qui se dérobent à chaque fois, Elhil s’interroge sur son avenir en France.

Dans un mois, elle part rejoindre une cousine installée à Rotterdam. Là bas, il semble que sa communauté soit un peu mieux respectée...

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Comprendre le monde
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche