Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 20:59


350px-Map_SCO.png

magnify-clip.pngCarte de l’Organisation de coopération de Shanghai :      États membres ;      États observateurs.http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_de_coop%C3%A9ration_de_Shanghai


Sommet de l'OCS:
Vers une monnaie commune (Dvorkovitch)



EKATERINBOURG (Oural), 16 juin - RIA Novosti. Les leaders des pays de l'Organisation de coopération de Shanghai ont chargé leurs experts d'étudier la question relative à la mise en place d'une monnaie de règlement supranationale, a annoncé mardi Arkadi Dvorkovitch, conseiller du président russe.

"Ce n'est pas une décision toute faite, il faut que l'idée soit encore étudiée et l'on ignore encore comment elle fonctionnera, mais cette idée est intéressante", a estimé l'expert donnant son avis sur les résultats du sommet de l'OCS.

Le recours, par les pays de l'Organisation (regroupe la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan), dans leurs règlements, aux monnaies nationales, ou encore l'introduction d'une monnaie supranationale ont été largement débattus au sommet de l'OCS à Ekaterinbourg.

La proposition russe d'introduire une "unité de règlement" a été appuyée par les membres de l'OCS, a annoncé le président russe Dmitri Medvedev lors de la conférence de presse finale. Selon lui, l'expérience européenne - les pays de la CEE utilisaient l'ECU dans les règlements intracommunautaires avant l'euro - pourrait être profitable.

Le sommet a reconnu la configuration actuelle du système financier international fondée sur le dollar non-idéale et l'apparition de nouvelles monnaies de réserve inévitable.

http://fr.rian.ru/world/20090616/122008308.html
http://bridge.over-blog.org/article-32776667.html


Organisation de coopération de Shanghai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir OCS.

L'Organisation de coopération de Shanghai (OCS ; chinois : 上海合作组织, pinyin : shànghǎi hézuò zǔzhī, 上合组织 ; russe : Шанхайская Организация Сотрудничества, ШОС)(Shanghai cooperation organisation, fréquemment orthographié Shanghai cooperation organization) est une organisation intergouvernementale régionale asiatique qui regroupe la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan. Elle a été créée à Shanghai les 14 et 15 juin 2001 par les présidents de ces six pays eurasiatiques sauf l'Iran qui l'a rejointe en 2005.


Sommaire

[masquer]

Liste des membres [modifier]


États membres
États observateurs
États partenaires de discussion
États invités
500px-Current_Major_Military_Alliances.p

Elle succède avec l’adhésion de l'Ouzbékistan, à un groupe informel sans structure administrative permanente connue sous le nom des « 5 de Shanghai » (« Shanghai Five »), qui avait été créé en 1996 lors de la signature d'un traité à Shanghai.

Il avait pour but d’améliorer les relations entre membres : régler les problèmes de frontière sur l’ancienne frontière sino-soviétique, faciliter la coopération économique[2].

L'OCS a permise la signature d’accords sur l’intangibilité de ces frontières, puis en 1997 sur la réduction des forces armées aux frontières, puis sur les mesures de confiance entre armées des États membres.

L’organisation est formalisée par le traité de 2001. Ses institutions sont créées en 2002 : Charte, fondation du RATS.

En 2004, la Mongolie est devenu membre observateur de l'OCS. En 2005, l'Inde, l'Iran et le Pakistan le sont également devenus. Ce statut a été refusé aux États-Unis. En 2009, la Biélorussie et le Sri Lanka deviennent des partenaires de discussion[1].

Ses buts sont (selon ses propres communiqués), par le biais de concertations entre les différents chefs d’État ou de gouvernement :

  • Renforcer la confiance mutuelle et des relations de bon voisinage entre les États membres ;
  • Faciliter la coopération entre ces États dans les domaines politiques, économiques et commerciaux, scientifiques et techniques, culturels et éducatifs, ainsi que dans les domaines de l’énergie, des transports, du tourisme et de l’environnement ;
  • Sauvegarder la paix, la sécurité et la stabilité régionales ;
  • Œuvrer à la création d’un nouvel ordre politique et économique international, plus juste et démocratique.

Le secrétariat de l’OCS est situé à Pékin. L’autre structure permanente de l’organisation, RATS (Structure anti-terroriste régionale), est installée à Tachkent.


Données chiffrées


Population

L'OCS rassemble le pays le plus vaste du monde (la Fédération de Russie) et le plus peuplé (la Chine).

La population des cinq pays membres permanents réunis représente 1 milliard 515 millions d'habitants ; celle des quatre États observateurs 1 milliard 240 millions d'habitants ; soit en tout, 2 milliard 755 millions d'habitants.


Superficie

La superficie des six pays membres représente 26 millions de km² .

La superficie des quatre États observateurs : 6,3 millions de km²

Soit 32,3 millions de km² au total.


Ressources énergétiques
 

Les membres de l'OCS regroupent 20 % des ressources mondiales de pétrole, 38 % du gaz naturel, 40 % du charbon, et 50 % de l'uranium[3].



Forces militaires

Parmi les différentes forces militaires mobilisables[4], on trouve notamment :

Pour l'année 2006, les dépenses militaires des pays membres de l'OTAN s'élèvent à 796,7 milliards de dollars contre officiellement 85 milliards pour l'OCS (dont 49,5 milliards pour la Chine et 34,7 milliards pour la Russie).



Réalisations

Les acquis de cette structure se placent essentiellement dans le domaine de la sécurité : manœuvres communes (sino-kazakhes, puis sino-russes[5] en 2005), instance commune de lutte contre le terrorisme.

Depuis la conférence d’Astana, la coopération s’étend également à la lutte contre les séparatismes, le terrorisme et l’extrémisme (islamique), ainsi que, contre l'« impérialisme des États-Unis », par une déclaration exigeant la fermeture des bases américaines dans la région.

Elle offre également un lieu de discussion entre les deux grandes puissances voisines de l’Asie centrale, qui se disputent l’influence sur cette région. Par des prises de position communes la Chine et la Russie font front face à l’influence des États-Unis dans la région

Pour certaines sources[6], cette organisation constituerait une alternative à l’OTAN, susceptible de faire pencher de son côté l’Inde, dont les États-Unis recherchent l’alliance face à la Chine.

Pour d'autres[7], elle ne serait qu’un trompe-l’œil et n’aurait aucune action concrète, par exemple dans l’Afghanistan voisin.

En 2007, des manœuvres militaires conjointes sont organisées sous le nom Mission de paix 2007[8]. Elles regroupaient les six États membres pour des missions d'entraînement, du 6 au 17 août.

  Liste des sommets de l'OCS


Sommets du Shanghai Five (1996-2000)

  • 26 avril 1996 à Shanghai (Chine)
    • signature du « Traité sur l'approfondissement de la confiance militaire dans les régions frontalières » (Соглашение об укреплении доверия в военной области в районе границы[9]/关于在边境地区加强军事领域信任的协定[10]).
  • 24 avril 1997 à Moscou (Russie)
    • signature du « Traité pour la réduction des forces militaires dans les régions frontalières » (Соглашение о взаимном сокращении вооружённых сил в районе границы[9]/关于在边境地区相互裁减军事力量的协定[10]).
  • 3 juillet 1998 à Almaty (Kazakhstan)
  • 25 août 1999 à Bichkek (Kirghizistan)
  • 5 juillet 2000 à Douchanbé (Tadjikistan) : cinquième et dernier sommet des chefs d'État.

Sommets des chefs d'État

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche