Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 05:36

 

 

 

Grippe porcine 03.jpg


Lors de sa campagne présidentielle,  le Président actuel avait annoncé :  « Lorsque j’en aurai terminé avec les réformes,  je m’occuperai de la santé des Français ». 

Ça veut dire quoi ?  « S’occuper de la santé des Français » ?  Pour quelqu’un qui gagne à voir des malades partout ! 




Le plan de Sarkozy pour la vaccination contre la grippe porcine
 



L’Europe est en train d’imposer à l'ensemble de la population française une campagne de vaccination obligatoire, prétendument contre la grippe porcine. 
Cette politique sans précédent, va à l’encontre des recommandations et des avis du monde de la santé. 

Les géants pharmaceutiques profitent de cette mesure, tandis que la désinformation pousse à la panique dans la population pour recourir à la militarisation de la santé publique.


Le régime Sarkozy a autorisé une dépense d'environ 1 milliard d’euros pour acheter des vaccins, prétendument destinés à lutter contre le virus H1N1 de la grippe porcine. 
Le problème, c’est que personne, à ce jour, ni l'OMS, ni le Center for Diseases Control (CDC) des États-Unis n’a réussi à isoler et à classer chimiquement le virus A H1N1.  Rien de scientifique n’indique non plus que des virologistes français l'aient fait.
Rendre obligatoire une médication contre une maladie supposée qui n'est même pas caractérisée, est pour le moins douteux.



Encore un test à la tête du client (Comme le test du Sida) 
Plus étrange encore, il y a l'aveu de la Food & Drug Administration du régime étasunien.
Cet organisme, chargé de la santé et la sécurité,  nous informe que le « test » sorti prématurément pour contrôler le H1N1 n'est pas éprouvé.
Plus précisément, dans tous les décès présentés à ce jour comme preuve de mort attribuable au virus H1N1 de la grippe porcine, il n'existe aucune preuve médico-légale qu’ils soient dus effectivement à la maladie. 

Ce que nous savons avec certitude, c'est que les gens qui sont morts avaient auparavant des complications respiratoires de nature non divulguée. Des gens meurent chaque jour de maladies respiratoires. Aux seuls États-Unis, quelques 36.000 décès liés à des maladies pulmonaires sont enregistrés chaque année, sans panique ni frayeur excessive.

En France, les personnes identifiées par les autorités comme ayant les « symptômes » du H1N1 sont en nombre minime.
Il est intéressant de préciser ce que sont les symptômes du H1N1 :  « Température, toux, maux de tête, écoulement nasal. »  Hmmmmm.

Connaissez-vous quelqu'un avec les symptômes de la grippe porcine ?
On notera que, dans l’observation de plus de 15.000 cas de grippe porcine confirmés dans le monde,  la grande majorité a guéri miraculeusement en trois à sept jours, tout comme dans le cas d'un simple rhume.



Objectif :  « Militariser la santé publique » 
Il devient de plus en plus évident qu’une arrière-pensée est cachée derrière les vagues successives de panique créées ces dernières années par la CDC, l'OMS et des organismes gouvernementaux.

Nous avons été affolés de manger du bœuf quand le bétail, au Royaume-Uni et ailleurs, a développé une maladie appelée ESB ou « maladie de la vache folle. »
Plus tard émergea le fait que l'ESB était la conséquence d’un traitement inapproprié.

Plus récemment, à la suite de rapports de cas de ce qu'on appelle la « fièvre catarrhale» chez la vache, le mouton, la chèvre en Belgique et en Hollande en 2006, les autorités vétérinaires d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche ont imposé un traitement obligatoire pour soi-disant protéger les animaux des morsures d'insectes prétendument porteurs de maladies inoffensives.



Tous les animaux de plus de trois mois devaient être vaccinés.
Selon un rapport de la publication suisse Aegis-Impuls de 2008, les vaccins ont provoqué des morts en masse, une diminution de la production laitière, des crises cardiaques et d'autres graves effets.
Les vaccins ont été utilisés en dépit du fait que personne apparemment n’avait certifié leur sûreté. Ils contenaient typiquement de l'hydroxyde d'aluminium et du Thiomersol ou mercure, en tant qu’adjuvants et/ou conservateurs, tous deux hautement toxiques et tous deux également utilisés dans la plupart des vaccins humains.

En dépit de la masse de protestations et de rapports auprès des autorités vétérinaires en Allemagne, en Suisse et en Autriche, il n’a pas été tenu compte des alertes.  La vaccination obligatoire s’est poursuivie. Il n'est guère étonnant que les agriculteurs soient mécontents.

Le plan du gouvernement français, visant à vacciner tous les citoyens de plus de trois mois, est plus que préoccupant. 
Anticipant le retour du virus imaginaire en automne, le gouvernement a dépensé près d'un milliard d'euros pour acheter des vaccins.
Si la décision de rendre le vaccin obligatoire est prise, les autorités annonceront en automne. « Nous sommes prêts à attaquer dans un délai très court ». L'État a commandé 100 millions de doses vaccinales contre la grippe auprès de trois laboratoires, GlaxoSmithKline, Novartis et Sanofi. Les deux derniers sont des compagnies françaises.

De plus en plus, il apparaît que la peur des pandémies propagées par les médias est un prétexte pour justifier des vaccinations obligatoires avec des substances dont les effets néfastes sont manifestement plus graves que la « maladie » dont ils sont censés nous prémunir.

Le médicament Tamiflu, qui est officiellement recommandé par l'OMS comme traitement pour « atténuer » les symptômes de la grippe porcine est lui-même hautement toxique.
Santé Canada a informé les Canadiens que des rapports internationaux indiquent des hallucinations et des comportements anormaux chez des patients prenant le médicament antiviral Tamiflu.

Dans certains cas, la mort et de graves complications pulmonaires sont largement associées au Tamiflu.  Le Tamiflu dont le principal bienfaiteur financier est aussi son plus grand actionnaire, l'ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld.



http://levirusmachin.hautetfort.com/

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche