Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 18:24



Bon…et les vaccins ? Pas eu beaucoup le temps d’y penser. Une entrevue décevante des deux côtés pour organiser un mouvement en Belgique. Sûr que je ne devais pas faire très bonne impression après une nuit derrière l’ordi a suivre les évènements au Honduras et un article publié in extremis avant de prendre un train que j’ai failli manquer, affublée des fringues d’un copain, les miennes ne sont pour la plupart ailleurs, etc… mais tant mieux quelque part, jamais je ne pourrai travailler en étroite collaboration avec des gens qui s’attachent à ce genre de détails. Au retour deux bonnes rencontres  dans le train avec des gens moins regardants. Donc mon entrevue : affinité près de zéro et complémentarité faible…mais qui jouera un rôle non négligeable si se développe une lutte collective.


En fait cela a foiré dès le départ car je pense qu’il est important que ce front se fonde dès le départ sur un principe de désobéissance civile. Ce qui ne veut pas dire que tout ceux qui le soutiendrons devront s’exposer en assumant publiquement leur désobéissance, mais que s’il n’existe pas au moins un noyau de personnes déterminées à le faire jamais il n’aura la force de résistance nécessaire pour s’opposer à la volonté de l’ordre d’une part et pour rallier les personnes plus timides qui ce sentiront rassurées par notre détermination

 


L’ACTION
 

Pour ce qui est de l’action nous aurons besoin d’un maximum de médecins, de bons juristes et de quelqu’un qui serait susceptible de créer un site.


Principe de base


Désobéissance civile
(extraits de Wikipédia)

Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie à la lecture de l’article de Wikipédia et à celle des pages de l’abondante littérature à ce sujet, je pose ici les bases communes qui fondent ce principe à travers ses nombreuses manifestations et définitions.

 

Définitions
 

La désobéissance civile est le refus de se soumettre à une loi, un règlement, une organisation ou un pouvoir jugé inique par ceux qui le contestent visant à faire modifier la politique des autorités.

« La désobéissance civile peut être définie comme un acte public, non-violent, décidé en conscience, mais politique, contraire à la loi et accompli le plus souvent pour amener un changement dans la loi ou bien dans la politique du gouvernement. En agissant ainsi, on s'adresse au sens de la justice de la majorité de la communauté et on déclare que, selon une opinion mûrement réfléchie, les principes de coopération sociale entre des êtres libres et égaux ne sont pas actuellement respectés.

« La désobéissance civile inclut des actes illégaux, généralement dus à leurs auteurs collectifs, définis à la fois par leur caractère public et symbolique et par le fait d'avoir des principes, actes qui comportent en premier lieu des moyens de protestation non-violents et qui appellent à la capacité de raisonner et au sens de la justice du peuple. »



Six éléments sont donc caractéristiques d'un acte
de désobéissance civile :


1. Une infraction consciente et intentionnelle


2. Un acte public

L'acte de désobéissance se traduit par une attitude publique, ce qui le différencie de la désobéissance criminelle - cette dernière, ne prospérant que dans la clandestinité (parfois avec une revendication).

Dans la désobéissance civile, la publicité vise à écarter tout soupçon sur la moralité de l'acte, à lui conférer, en outre, une valeur symbolique ainsi que la plus grande audience possible afin que l'acte ait le plus grand retentissement pour modifier le sentiment de l'opinion publique


3. Un mouvement à vocation collective

L'acte de désobéissance s'inscrit dans un mouvement collectif. Elle est l'acte d'un groupe qui se présente comme une minorité agissante, et se traduit par l'action concertée de celle-ci, ainsi Hannah Arendt relève que « loin de procéder de la philosophie subjective de quelques individus excentriques la désobéissance civile résulte de la coopération délibérée des membres du groupe tirant précisément leur force de leur capacité d'œuvrer en commun. »


4. Une action pacifique

Le désobéissant use généralement de moyens pacifiques. La désobéissance civile vise à appeler aux débats publics et, pour ce faire, elle en appelle à la conscience endormie de la majorité plutôt qu'à l'action violente.


5. Un but : la modification de la règle


La désobéissance civile poursuit des fins novatrices. Elle vise l'abrogation ou tout au moins la modification de la norme contestée.


6. Des principes supérieurs

La désobéissance civile fait appel à des « principes supérieurs » à l'acte contesté, c'est sans doute le trait le plus important de la désobéissance civile puisque c'est lui qui lui donne une certaine légitimité, ces principes considérés supérieurs peuvent être religieux ainsi des membres du clergé ont souvent été des participants ou des dirigeants dans des actions de désobéissance civile. Aux États-Unis par exemple, les frères Berrigan sont des prêtres qui ont été arrêtés des douzaines de fois pour des actes de désobéissance civile dans des protestations anti-guerre.

 


Question de sa légitimité

Le problème de la légalité de la désobéissance civile vient du fait que malgré une transgression volontaire de la règle de droit, celle-ci s'effectue paradoxalement dans une fidélité au reste du dispositif légal (y compris par exemple à la sanction prévue par la loi contestée), ainsi qu'à une loi supérieure. La désobéissance civile peut donc s'analyser comme un « délit politique » et dès lors le désobéissant civil bénéficiera du régime de protection qui peut être mis en place pour ce type de délit.


Il est évident que la désobéissance civile est une forme d’action qui ne peut se pratiquer que dans un état démocratique. Dans une dictature l’action serait de résistance. Je garde encore un – faible –espoir de voir ce rétablir en Europe des démocraties dignes de ce nom sans quoi je ne proposerais pas une telle action. Je crois que c’est l’occasion ou jamais de mener une lutte collective et pacifique susceptible de restaurer la démocratie dans nos pays et de la restaurer sur un mode qui s’apparente d’avantage à la démocratie largement participative. Dans les démocraties que nous avons connues, qui délèguent le pouvoir à des élus, nous avons tendance à oublier que si la démocratie est un droit elle comporte aussi des devoirs et les élus ont tendance à s’approprier toujours plus de pouvoir. Je crois que ce serait intéressant d’analyser le règne de Sarko comme un coup d’état progressif. Et de faire une analyse de l’UE, dans le même sens. Mais ce n’est pas la question.

Et si nous n’aboutissons pas nous aurons créer les outils de base d’une résistance possible. Mais prenons exemple sur les peuples vénézuéliens et honduriens qui face à des coups d’états militaires continuent à mener des actions massives de résistances civiles. Le coup d’état au Venezuela a été vite liquidé, mais Chavez est très respecté par les forces armées de son pays, qui le considèrent en tant que chef militaire. Si  la situation devait perdurer au Honduras, je pense qu’elle déboucherait sur la guerre civile, si le calme persiste, c’est parce que la condamnation «  officielle – unanime des nations et de l’ONU donne au peuple l’espoir d’une prompte opération de secours venue de l’extérieure qui mettrait un terme à la mascarade. Je reviens sur ces exemples car ceux qui veulent s’engager dans ce combat de refus de la vaccination peuvent en tirer d’excellentes leçons. Il y a d’autres exemples, mais ceux-ci sont ceux que j’ai en tête en ce moment.

 

Les moyens de l’action


Le site


J’ai commencé à posé les idées de bases pour créer un blog spécifique afin d’y mettre en commun nos idées, nos recherches, nos propositions d’actions…j’ai des notes à ce sujet, mais je n’ai pas le courage de les transcrire maintenant. La prochaine étape serait donc la création de ce blog.  Je n’y connais rien en matière d’hébergeurs et autres, mais je sais qu’il arrive que des associations créent des sites hébergés dans des pays qui offrent de meilleures garanties de liberté d’expression que le leur, si quelqu’un pouvait m’éclairer à ce sujet... A voir pour l’avenir quel pays pourrait permettre de créer ce genre de site avec un maximum de garantie.

Il faudrait un forum pour le doubler. Si quelqu’un se propose pour le créer ?


Le partage des tâches communes


Une fois ce blog ouvert :


création d’un outil de référence commun


Une première chose serait de créer la liste des personnes et association à contacter en joignant nos idées et que chacun se charge d’en contacter une partie…puis bilan des réponses.

De dresser la liste de médecins qui refusent le vaccin et de leur adresser une lettre de demande de soutien…puis bilan des réponses et dossier médecins qui nous soutiennent

Dresser la listes des associations qui auraient à travers le monde participer à de tels actes de désobéissances concernant les vaccins, leur demander de nous communiquer leur témoignage…créer un dossier témoignages.

Réunir également les témoignages individuels de personnes qui sont victimes des vaccins…autre dossier témoignages.

Pour ces deux derniers dossiers, rassembler les témoignages donné sur le net où ailleurs.

 

Action concrètes


Je crois qu’il nous faut créer chacun autour de nous des noyaux de désobéissance qui coordonneront leurs actions aux moyens de ce site tant qu’un reste de démocratie le permet. Des actions simultanées mais délocalisées évitent de perdre de l’énergie, du temps et des troupes dans des répétions de déplacement qui finissent par démobiliser tout le monde. Et elles touchent des gens dans des lieux différents.


Ce qui n’empêche pas de mener d’autres actions selon les désirs et moyens de chacun et de mettre sur le site des comptes rendus de ces actions afin d’évaluer l’évolution du mouvement et de faire partager son expérience.

 

Je crois qu’il y a là de quoi donner à chacun de quoi faire.


Moi j’entame une petite action personnelle, rien ne vous empêche d’en faire autant, un petit sondage informel : en demandant autour de moi qui compte se faire vacciner, qui est contre…qui a entendu parler des polémiques concernant les vaccins. Comment pensent-ils réagir si le vaccin devient obligatoire. Je créerai une rubrique sondage pour publier ce genre de sondages


Je laisse deux ou trois jours pour voir si quelqu’un se propose pour un site ou est prêt à ma donner des renseignements pour créer un blog dans les meilleures conditions.  Quoiqu’il en soit je propose un blog fonctionnel vendredi. Préparez donc vos listes et vos propositions. Même s’il n’est pas parfait dès le départ, l’important c’est d’avancer.

Tout de bon à vous

Anne

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche