Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 04:35

La Finance islamique ! Ethique, sûre, elle représente une piste d'avenir...
J'en ai parlé à plusieurs reprises sur mon blog R-sistons :


http://r-sistons.over-blog.com/article-23583279.html
http://r-sistons.over-blog.com/article-24203585.html
http://r-sistons.over-blog.com/article-23146751.html 

Eva

______________________________________________________________

09-07-2009

Finance islamique, oui ! Burqa non !

A l'heure où la burqa est définitivement déclarée "non grata", où l'"obscurantisme" musulman est régulièrement houspillé... la France vient de se déclarer "terre d'accueil" de la finance islamique, qui se conforme aux dispositions de la charia. 1000 milliards d'euros, ça ne se refuse pas. Un voile se lève...


Finance islamique en France

"Pour celles des banques qui souhaiteraient [...] réaliser des opérations conformes aux dispositions de la charia, le territoire français est évidemment prêt à les accueillir" déclarait Christine Lagarde en novembre dernier, engageant les établissements financiers islamiques à "considérer le territoire français comme une terre d'accueil". Bercy publiera "d'ici la fin du mois [de juillet 2009] une nouvelle instruction fiscale pour permettre le développement de nouveaux produits Ijarah et Istinah", a indiqué la semaine dernière la ministre de l'Economie à l'occasion de la conférence Paris Europlace.

Banques islamiques


D'ailleurs, l'Ecole de Management Strasbourg offre depuis janvier 2009 une formation en finance islamique. Et l'université Paris Dauphine s'apprête à lancer la sienne, de niveau master 2, intitulée "Principes et pratiques de la finance islamique". Ce n'est qu'un début. La finance islamique pèse aujourd'hui plus de 800 milliards de dollars dans le monde. En 2020, les analystes en attendent presque le double. La France, avec ses six millions de musulmans, est à la traine : le seul fonds de placement islamique, créé il y a un an à la Réunion par une filiale de la Société Générale, a été fermé début avril en raison d'un rendement insuffisant. Il fallait prendre les choses en main. Avant la fin de l'année, des banques islamiques pourraient être autorisées à ouvrir des guichets en France.


Le polygame, le mouton et... le fonds de placement



"Quand on habite en France, on respecte ses règles, c'est-à-dire qu'on n'est pas polygame, on ne pratique pas l'excision sur ses filles, on n'égorge pas le mouton dans son appartement" déclarait Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle. Mais "que les adeptes de la charia se sentent en France chez eux" pourrait-il maintenant ajouter. Mon petit doigt me dit que ces mots-là ne sortiront jamais de la bouche de notre Chanoine honoraire... Car en Sarkozye, il est des mots qu'il vaut mieux s'abstenir de prononcer, si ce n'est pour les vilipender.

La finance islamique bouscule donc les règles. Finalement, les musulmans pourraient s'avérer être de bons citoyens... pour peu qu'ils daignent confier leur argent à nos valeureux banquiers, qui ne sont pas en manque d'imagination ; La charia interdit de prêter de l'argent avec intérêt ? Qu'à cela ne tienne, les emprunteurs paieront un "loyer". Les mots ont un sens...


http://candide-exocet.skynetblogs.be/

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alternatives au Système
commenter cet article

commentaires

masters dissertation 13/11/2009 11:09


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
_______________________

masters dissertation


Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche