Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 04:42

Que se passe-t-il ? Nous sommes manifestement en état de pré-guerre. Situation :iran_religions

- Iran, de nos jours. Une élection contestée par des pays étrangers mettait aux prises un candidat soutenu par les mollas à un candidat soutenu par les mollas. Les deux sont de toute façon aussi radicaux l'un que l'autre, mais le perdant est présenté dans la presse internationale dite "libre" (sic), puisque contrôlée par des financiers, comme un "modéré".

- Emirats Arabes Unis. La France vient d'inaugurer, chose rare et avec un précédent déjà lointain, une base permanente. A deux pas de l'Iran.

- Europe. La France vient de réintégrer à taux plein l'OTAN, pour lequel les prédécesseurs du président actuel manifestaient une certaine circonspection.

- Europe. La France peine à vendre ses Rafale et ses chars Leclerc. Son retour dans l'OTAN lui ouvre des marchés qu'elle avait peine à pénétrer. Avec une guerre en à l'horizon, cela ouvre des perspectives à ses marchands de canons. Bon pour le chômage, bon pour la résorption des déficits.

- Etats-Unis. L'Administration Obama prend apparemment ses distances avec un Etat d'Israël critiqué pour sa politique d'expansion et de brutalité envers les Palestiniens d'origine.

- Europe. Au contraire, le président français multiplie les gages de bon voisinage avec l'Etat à l'étoile bleue.

- Russie. Des pourparlers (pour le moment il ne s'agit encore que de cela) s'engagent à nouveau entre Poutine et Obama pour un nouvel accord de réduction des armes stratégiques.

- Moyen Orient. Tel Aviv verrait bien d'un bon œil une opinion internationale moins attentive à sa politique "intérieure" de mise en place d'un "Grand Israël" déjà en dessein depuis sa création en 1948. Un conflit extérieur serait le bienvenu.

Faisons le point. Se dessine un axe Tel Aviv - Paris, qui vient suppléer et renforcer un axe Washington - Tel Aviv apparemment un peu plus lâche qu'auparavant.


Tentons d'imaginer un scénario.

Dans les deux ans qui viennent (juste avant les élections présidentielles françaises) la base française des Emirates sera opérationnelle. Des pourparlers sur des ventes d'armes auront progressé soudain plus vite qu'à l'accoutumée. Les marchands de canons auront eu le temps d'accélérer leurs productions.

Soudain, fin 2011, nait une provocation non signée qui secoue l'Iran. Par exemple, un diplomate français en poste à Téhéran est assassiné. Simultanément, des agitateurs dans plusieurs villes iraniennes font monter la pression contre Israël, en raison de propos "maladroits" lâchés par un officiel dans la presse israélienne. Des bruits (oui, des bruits) font état de nouveaux missiles à moyenne portée qui seraient opérationnels au point d'avoir Israël facilement dans leur rayon d'action.

Boum ! Israël lâche son arsenal, tout en dénonçant un tir depuis l'Iran, "apparemment" dirigé contre lui. Simultanément, l'Elysée envoie un ultimatum à Téhéran et avance ses navires déjà presque sur place. Les avions du Charles de Gaulle foncent sur l'Iran. Celui-ci subit l'impact d'une bombe nucléaire de capacité moyenne . Chiraz est détruite.

Moscou "conseille" à Washington de ne pas bouger. Trop tard, depuis Diego Garcia les porte-avions US viennent d'appareiller. Ils pénètrent dans les eaux territoriales iraniennes. Moscou propose son aide à l'Iran.

Le fil rouge est à nouveau très sollicité entre les capitales. Moscou lâche Téhéran, les unités US se retirent. Mais les "offensés" France et Israël continuent, et sous la menace de leurs armes forcent Téhéran à capituler.

Les pays du Golfe n'ont pas bougé. Les Iraniens ne sont-ils pas des chiites, en majorité ? Les Wahhabites ne voient pas d'un mauvais œil la concurrence au sunnisme affaiblie....

Un traité est signé entre Israël, la France et l'Iran. Des accords commerciaux ouvrent à Israël les vannes du pétrole moyen-oriental. Des oléoducs sont mis en chantier. Les sociétés US ont le droit d'y participer. Total obtient une part juteuse du marché.

Pour les Iraniens, hormis ceux qui ont subi ou continuent à subir l'impact de la bombe, rien n'a changé. Le régime des mollas s'est seulement un peu assoupli. C'est Moussavi ("notre ami" comme l'appellent les gouvernements occidentaux) qui a pris la place d'Ahmadinejad. Comme prévu, sur le plan intérieur cela ne change rien. Mais l'Iran n'est plus qu'un Etat fantoche de plus.

Nicolas Sarkozy est réélu.

BO

__________________________________________________________________________________



Eva :


14 juillet,

propagande de guerre,
sur mon blog désinformation, mon coup de colère :

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-33734697.html

Partager cet article

commentaires

Eva R-sistons 15/07/2009 02:56

Laury, ce scénario n'est pas de moi ! bien à toi, eva

laury 13/07/2009 20:50

Ma Cher Eva j'espère que tout ce scénario est faut .Mais je crins malheureusement quecomme d'habitude vous avez raison "trop tôt "Il est bien certain que nous somme déjà trop loin dans la préparation pour que sa ne "Pète pas quelque part"Amitiés Laury 

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche