Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 03:02

Comment se débarrasser de la camarilla Sarko:
Osons les convergences républicaines

juillet 12th, 2009

« Plutôt que d’attendre dans des conditions désastreuses les résultats de promesses qui ne se concrétiseront pas, plutôt que de guetter en vain, dans la détresse, le retour du travail, les galops de l’emploi, serait-il insensé de rendre décente, viable par d’autres voies, et aujourd’hui, la vie de ceux qui, en l’absence, bientôt radicale, du travail ou plutôt de l’emploi sont tenus pour déchus, pour exclus, pour superflus ?
Il est à peine temps encore d’inclure ces vies, nos vies dans leur propre sens, leur sens véritable : celui, tout bête, de la vie, de sa dignité, de ses droits. Il est à peine temps de les soustraire au bon plaisir de ceux qui les bafouent. Serait-il insensé d’espérer enfin non pas un peu d’amour, si vague, si aisé à déclarer, si satisfait de soi, et qui s’autorise à user de tous les châtiments, mais l’audace d’un sentiment âpre, ingrat, d’une rigueur intraitable et qui se refuse à toute exception : le respect ? »

 

Viviane FORRESTER (L’horreur économique, 1997)

 

 

 

 

Commençons par quatre constats que chacun peut effectuer :

● Premier constat : avec 100 000 chômeurs de plus chaque mois, et 5 personnes frappées collatéralement dans l’entourage de chaque chômeur, 600 000 Français sont affaiblis économiquement chaque mois du fait d’une politique de l’emploi inefficace. Nous sommes bien loin du « travailler plus pour gagner plus »…
Dans un an, c’est plus de 7 millions de Français qui seront atteints, si l’on ajoute le chômage induit. Pis, cette dégradation rapide se déroule dans un climat de mépris : pas de dialogue social, brutalité excessive de certaines forces de l’ordre, comportements indignes de Nicolas Sarkozy qui nous dit à tous « casse-toi pauv’ con », « si t’as pas une Rolex à 50 ans, t’as raté ta vie » et qui, en même temps, ose augmenter sa propre rémunération de 172 %.

● Deuxième constat : la seule efficacité de Sarkozy réside dans ses opérations de barbouzes et ses basses œuvres d’infiltration, de déstabilisation, de manipulation des syndicats, des associations et des partis politiques, tous trop naïfs, trop divisés, trop exsangues, trop débauchés, formation de nouveau gouvernement après formation de nouveau gouvernement.
Mais au fond, cela n’a aucune importance : les gouvernements sont devenus virtuels, tous les dossiers sérieux se traitant directement à l’Élysée.

 

● Troisième constat : si l’on tient compte des taux d’abstention croissants, malgré l’apparence des calculs en pourcentage, le niveau de popularité et de confiance de Nicolas Sarkozy est très faible en valeur absolue, de l’ordre de 20 %. Ni les plans de com’, ni les services d’ordre pléthoriques chargés d’assurer la claque au passage du Prince n’y pourront rien changer.

 

● Quatrième constat : compte tenu du nouveau dispositif constitutionnel amorcé par le passage au quinquennat, de l’inversion du calendrier électoral voulue par Lionel Jospin, enfin de cette nouvelle présidentialisation excessive au détriment du Parlement, une seule élection a en France un poids significatif : l’élection présidentielle.

 

Dans ces conditions, il nous faut trouver les voies et moyens pour, en 2012, restituer le pouvoir à 80% des Français.

Une méthode doit être élaborée pour rassembler largement l’ensemble de l’électorat en surmontant quatre difficultés majeures et en tenant compte de quatre points d’appui forts.

Voyons successivement ces quatre difficultés et ces quatre points d’appui avant d’aborder « la bonne marche à pied ».

Quatre difficultés :

● Première difficulté : de très grandes divergences idéologiques et d’analyses entre communistes, socialistes, écologistes, centristes, gaullistes et chrétiens-démocrates, que ce soit  sur le social, l’économie, l’Europe, l’OTAN, la politique étrangère…

 

● Deuxième difficulté : la faiblesse des moyens de communication. Nicolas Sarkozy concentre entre ses mains tous les pouvoirs médiatiques, n’hésitant pas à terroriser les journalistes.

 

● Troisième difficulté : un nombre important, beaucoup trop important, de personnalités politiques, souvent anciennes dans le « métier », qui jouent « perso », de façon indigne, et sont capables à tout moment de négocier une trahison contre une prébende aussi pitoyable qu’insignifiante.

 

● Quatrième difficulté : la disproportion des moyens financiers. Le lien lobbies – Sarkozy – appareil UMP fonctionne à plein et permet de financer des actions à la fois directes et indirectes pour morceler un peu plus chaque jour l’opposition et faire apparaître Sarkozy comme le seul choix possible.

 

 

Quatre points d’appui méritent cependant d’être soulignés :

● Le sentiment partagé par l’immense majorité des Français que « cela ne pourra pas durer ainsi » sans un meilleur partage des richesses et des savoirs.

● La prise de conscience, la certitude croissante, que nos enfants et petits-enfants ne pourront pas survivre sur notre planète si l’on ne change pas radicalement nos comportements.

● La disqualification de l’idéologie ultralibérale qui a pour unique but de veiller à ce que des profits insensés puissent augmenter sans fin et sans obstacles. Au-delà, l’amorce d’une réflexion sur ce que doit être demain notre système économique.

 

● La redécouverte du rôle indispensable de l’État et l’absence de débat idéologique autour de son rôle stratège et régulateur.

 

Afin de rétablir la démocratie, nous proposons une méthode en cinq étapes de reconquête du pouvoir en 2012 :

● Première étape : rassembler le plus tôt possible, en un lieu symbolique, le plus grand nombre de représentants de ces 80 % de Français qui ne veulent plus d’un homme qui a été jusqu’à dégrader l’image et la fonction de Président de la République.

● Deuxième étape : proposer pour 2012 que chacun mène sa campagne électorale sous sa propre bannière, tout en exprimant très clairement son engagement à se désister au second tour en faveur du candidat le mieux placé.

● Troisième étape : envisager dès maintenant l’organisation du gouvernement de la République rétablie à l’issue de cette élection, proportionnellement aux résultats du premier tour.

● Quatrième étape : prendre exemple sur le Conseil national de la résistance pour élaborer un programme d’urgence sur deux ans, indispensable au redressement de la Nation.

● Cinquième étape : prévoir, au terme de ces deux ans, la dissolution de l’Assemblée nationale pour que le Peuple français dégage alors une nouvelle majorité politique, ne jugeant les uns et les autres que sur l’efficacité de leur travail au cours de ces deux années écoulées.

Cette période servira ainsi de transition pour qu’une classe nouvelle de responsables politiques donne au Peuple français les gages nécessaires de zèle et de probité dans leur mission de protéger ses intérêts fondamentaux, sa Liberté et la Justice pour tous.
  
  
Gavroche

© La Lettre du Lundi 2009
http://www.lalettredulundi.fr/





 Nicolas Sarkozy ridiculise la réduction du temps de travail et le partage du travail, et par là des richesses produites ..

Il est piquant de retrouver ainsi le chantre du NOM faire le malin, malgré l’échec cuisant de sa politique économique et sociale désastreuse, à l’image de la politique menée dans d’autres zones occidentales par les autres planificateurs officiels du NOM qui ont également plongé leurs pays respectifs dans le marasme économique le plus terribles depuis 80 ans ..

Les forces pro-NOM, qu'on se le dise, ont agenda opposé à la réduction du temps de travail ..

Un agenda de concurrence exacerbée, d’allongement du temps de travail le week-end, le dimanche et les jours fériés (trop nombreux pour les pro-NOM), mais également un allongement du temps de travail dans la journée (Nicolas Sarkozy a ainsi augmenté sensiblement le recours aux heures supplémentaires en les défiscalisant), et dans la vie toute entière (les politiques en matière se santé s’avèrent désastreuses elles aussi, avec un niveau historique de déficit de la sécurité sociale malgré les promesses de redressement rabachées à chaque pseudo-réforme).

Esclavage "moderne" et chaos généralisé, c’est ainsi que les élites de la Pyramide comptent installer leur pouvoir dans les prochaines années, et pour très longtemps espèrent-elles ..

Nos aïeux qui ont lutté et sont souvent morts pour gagner ces acquis sociaux ne doivent pas être très fiers de leurs rejetons ..

(Extraits - VIDEO ici : http://lantechrist.blogspot.com/2009/06/adieu-35-heures-bonjour-67-ans.html)
[ Ange - 911NWO.info ]



www.comite-valmy.org


    Honduras: Une terre déchirée de putsch en putsch  
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article328

    Europe Ecologie, Europe Ethnies  
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article327

    Les plans de guerre de l'OTAN pour le Grand Nord Militarisation de l'Arctique ...     
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article326

    Lettre de Cynthia McKinney depuis une prison israélienne
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article325

    La France vit une épuration sourde... Interview d'Aymeric Chauprade
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article324

    Proclamation de José Manuel Zélaya, président constitutionnel de la République du Honduras
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article321

    Analyse objective du discours de Barak Obama: La "paix" construite sur l'agression
   
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article323

________________________________________________________________________________________


http://r-sistons.over-blog.com/article-33742978.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche