Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 18:57




L'OMS avance en secret pour mener à bien son projet de vaccination obligatoire et son programme démographique



Global Research
, Jane Burgermeister, 21 juillet 2009


      L'OMS a refusé de communiquer le procès-verbal d'une importante réunion d’un groupe consultatif bondé de dirigeants de Baxter, Novartis et Sanofi, qui a recommandé la vaccination obligatoire pour cet automne aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres pays, contre le virus artificiel H1N1 de la « grippe porcine. »


      Dans un courriel de ce matin, un porte-parole de l'OMS a prétendu qu’il n'y a pas de procès-verbal de cette réunion, qui s’est déroulée le 7 juillet, dans laquelle les directives sur la nécessité de vacciner le monde entier, adoptées par l’OMS ce lundi, ont été formulées, et à laquelle participaient les dirigeants de Baxter et d’autres compagnies pharmaceutiques.


      Dans le cadre du Règlement Sanitaire International, en cas d’urgence pandémique, du type prévu cet automne dans la deuxième vague plus meurtrière de virus H1N1, qui est construit génétiquement pour ressembler au virus de la grippe espagnole, les directives de l'OMS ont un caractère contraignant pour l’ensemble des 194 pays affiliés à l'OMS.


      En bref : l'OMS dispose de l’autorité d’obliger tout le monde dans les 194 pays à se faire vacciner de force en automne, d’imposer des quarantaines et de limiter les voyages.


      Il existe une preuve vérifiable, claire et sans équivoque, montrant que l'OMS a fourni le virus de la grippe aviaire vivant à la filiale de Baxter en Autriche. Ce virus a été utilisé par Baxter pour fabriquer 72 kilos de matériel vaccinal en février.


      Baxter a ensuite envoyé ce matériel à 16 laboratoires dans quatre pays sous un faux étiquetage, désignant les produits contaminés comme du matériel vaccinal, déclenchant presque de cette façon une pandémie mondiale.


      Puisque Baxter doit observer strictement les règles de biosécurité de niveau 3 en manipulant un virus dangereux, comme celui de la grippe aviaire, la production et la diffusion de cette pandémie ne peuvent pas être accidentels, mais sont plutôt effectuées par Baxter dans une intention criminelle.


      La police autrichienne enquête maintenant, après que j’ai déposé des accusations criminelles en avril.


      Il est de plus en plus évident que l'OMS et Baxter ne sont que des éléments d’une organisation criminelle beaucoup plus vaste, qui progresse d'une façon coordonnée et synchronisée, pour exécuter dans les prochains mois et années l’ordre du jour de réduction de la population mondiale des « élites, » tout en mettant en place un gouvernement mondial dont l'OMS sera membre.


      L'OMS, une agence des Nations Unies, semble jouer un rôle clé dans la coordination des activités des laboratoires, des compagnies pharmaceutiques et des gouvernements, dans l’accomplissement de l'objectif de réduction de la population et la prise de contrôle politique et économique de l'Amérique du Nord et de l’Europe :

      - En premier, l'OMS donne des fonds, de soutien et de garantie à des laboratoires tels que le CDC pour chercher des agents pathogènes, les modifier génétiquement pour les rendre plus mortels, et aussi les breveter.

      - Deuxièmement, l'OMS fournit ces mêmes agents pathogènes mortels, élaborés génétiquement, à des compagnies comme Baxter en Autriche, de sorte que Baxter puisse utiliser délibérément ces virus pour contaminer avec méthode le matériel vaccinal. Si la contamination des 72 kilos n'avait pas été détectée à temps par un laborantin en République tchèque, des millions de gens auraient attrapé la « grippe aviaire » avec l'injection.

      - Troisièmement, en cas de pandémie, l'OMS ordonne une vaccination obligatoire dans l’ensemble des 194 pays, suivant les « recommandations » d'un groupe consultatif dans lequel siègent aussi les cadres de Baxter.

      - Quatrièmement, l'OMS accorde à Baxter, Novartis, Sanofi et à d'autres compagnies, des contrats lucratifs pour fournir ces vaccins.


      Par ailleurs, l'OMS acquiert une nouvelle autorité mondiale à une échelle sans précédent en cas de pandémie.


      Dans de cadre des plans pandémiques spéciaux décrétés dans le monde entier, en particulier aux États-Unis en 2005, en cas d'urgence pandémique, les gouvernements nationaux doivent être dissous et remplacés par des comités de crise, qui prennent en charge les infrastructures de santé et de sécurité des pays, et qui relèvent de l'OMS et de l'Union Européenne en Europe et de l'OMS et des Nations Unies en Amérique du Nord.


      Si le Model Emergency Health Powers Act est mis en œuvre sur instructions de l’OMS, refuser le vaccin sera un délit pénal pour les Étasuniens. La police est autorisée à utiliser la force brutale contre les suspects « criminels. »


      Grâce au contrôle de cette crise pandémique spéciale et aux comités dotés du pouvoir de promulguer une législation pour l’instaurer dans la plupart des pays, l'OMS, l'ONU et l'UE deviennent de facto le gouvernement d'une grande partie du monde.


      La grande quantité de morts entraînera aussi l'effondrement économique et des bouleversements, la famine et la guerre, et ces événements provoqueront encore plus de réduction de la population.


      Pour résumer : l'OMS contribue à créer et ensuite à propager une pandémie virale mortelle. Celle-ci permet à OMS de prendre le contrôle des gouvernements d’Amérique du Nord et d’Europe, et d’ordonner aussi la vaccination obligatoire des populations, par ces mêmes compagnies qui ont d’abord créé et propagé le virus mortel. Et tout ça sous le prétexte de protéger les populations contre la pandémie qu’ils ont créée.


      Les principaux médias, possédés par ce même groupe d’« élite » qui finance l'OMS, cachent systématiquement au grand public la nature du danger réel de ces injections de H1N1, en retenant les informations essentielles concernant l'interdépendance des agissements à leur propre profit de ce groupe d'organisations.


      En conséquence, la plupart des gens croient encore que le virus H1N1 est une grippe porcine naturelle, alors que même l'OMS a officiellement abandonné le terme « porcin » dans une tactique de reconnaissance de son origine artificielle.


      La plupart des gens pensent encore que les compagnies pharmaceutiques peuvent fournir un remède, alors qu’elles sont en train de préparer une série de piqûres létales, contenant le virus vivant atténué, des métaux toxiques et d'autres poisons.


      Les deux piqûres de H1N1 sont conçues pour endommager le système immunitaire et ensuite l’attaquer avec un virus vivant, dans un processus qui reflète celui décrit par deux mémoires de 1972 de l'OMS, où ont été définis les moyens techniques pour transformer les vaccins en tueurs.


      Le Mémorandum Strecker révèle aussi que l'OMS a recherché activement des moyens pour affaiblir le système immunitaire.


      La meilleure protection contre le virus H1N1, qui a été libéré et qui deviendra inévitablement de plus en plus mortel puisqu’il mutera en automne, est l'argent colloïdal et aussi les vitamines pour renforcer le système immunitaire, les masques et les autres mesures de ce genre [le chlorure de magnésium améliore beaucoup le « terrain, » ce qui renforce la résistance aux micro-organismes, ndt].


      Mais aucun des gouvernements d’Amérique du Nord ou d’Europe n’a fait des provisions d'argent colloïdal ni préconisé des mesures de santé judicieuses pour contenir la prochaine vague meurtrière.


      Il y a à la place de plus en plus de signes montrant qu’ils utiliseront la panique pour effrayer les gens afin qu’ils acceptent les vaccins toxiques, qui sont sûrs de provoquer des lésions ou des dommages uniquement grâce à la présence de métaux lourds.


      Cette campagne de vaccination de masse permettra même l’émergence d’une souche plus mortelle et fournira une couverture pour la libération des virus de la grippe aviaire ou d'autres agents pathogènes.


      C’est pourquoi des mesures doivent être prises maintenant pour arrêter la vaccination de masse prévue cet automne, en intentant une action en justice pour bloquer la distribution des vaccins et/ou les lois gouvernementales forçant les gens à accepter la vaccination.


      Une enquête sur cette association criminelle internationale corporatiste doit être conduite dans chaque pays, car ses tentacules sont partout. Pour essayer de lancer cela aux États-Unis, j’ai déposé en juin des charges auprès du FBI contre l'OMS et l'ONU, entre autres accusés. J’ai inclus le Président Obama parmi les accusés car je pense que le moment est venu d'identifier et d'isoler les principaux membres de ce groupe criminel international corporatiste, qui a annexé de hautes fonctions dans le gouvernement des Etats-Unis, et de les mettre en prison une fois pour toutes, et il existe des rapports, qui doivent être étudiés par les autorités, selon lesquels Obama a des liens financiers directs avec Baxter.


      Il existe des preuves selon lesquelles la ministre autrichienne de la Santé et d'autres fonctionnaires ont aidé Baxter à dissimuler ses traces.


      Il existe aussi des preuves évidentes montrant qu’une partie des médias autrichiens sont activement impliqués dans la propagation de mensonges et de désinformation pour bercer les gens dans un faux sentiment de sécurité concernant la fabrication et la distribution par Baxter d'un matériel pandémique ce février en Autriche.


      C’est une nécessité vitale pour les individus et les collectivités locales de prendre des mesures efficaces pour se protéger contre la prochaine vague mortelle de virus H1N1 afin de minimiser son impact.



      Pour trouver des informations sur les accusations que j'ai déposées à ce jour en allemand et en anglais, en Autriche et auprès du FBI, vous pouvez vérifier le site wakenews.



Original : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14475
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info 

http://www.alterinfo.net/L-OMS-avance-en-secret-pour-mener-a-bien-son-projet-de-vaccination-obligatoire-et-son-programme-demographique_a34965.html



 Catherine Austinn Fitts témoigne:” Le Vaccin de la Grippe Porcine va servir à réduire la population mondiale”

Catherine Austinn Fitts témoigne:” Le Vaccin de la Grippe Porcine va servir à réduire la population mondiale” »

Je crois que la dépopulation constitue l´un des objectifs du vaccin contre la grippe porcine...ramenant la population mondiale à environ 500 millions d´habitants...
http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2127




Le Pr Bernard Debré :
" L'épidémie de grippe A inquiète inutilement"
(ou quelque chose comme ça). Qu'on se le dise !!!

___________________________________________________________



La bande à Sarko nous a-t-elle pris en grippe ?
de Canard Républicain


http://www.comite-valmy.org/spip.php?article334

lundi 20 juillet 2009, par
Comité Valmy


 

Par cet article, je tiens principalement à faire prendre connaissance aux citoyen(ne)s d’éléments particulièrement troublants qui demandent encore sans doute des approfondissements par rapport à l’un des événements importants de la future rentrée : la grippe. J’aborderai succinctement un autre thème de la rentrée, l’emprunt, avec indirectement une mise en relation avec le problème de la dette publique.


Tout d’abord, retour à l’année 1976. Dans un article du 28 avril dernier, le NouvelObs nous rappelait qu’en 1976 la grippe porcine avait terrorisé les U.S.A. (1). Le gouvernement américain avait lancé une vaste campagne de vaccination de l’ensemble de la population après l’apparition de la maladie dans la base militaire de Fort dix. "Le 11 octobre, alors que 40 millions d’Américains, sont déjà traités, soit approximativement 25% de la population, trois personnes âgées vivant à Pennsylvanie décèdent d’arrêt cardiaque quelques heures avoir été vaccinées.

Plusieurs médias accusent alors le vaccin d’être responsable de ces décès, suscitant une vague de défiance de la population américaine et l’arrêt du programme de vaccination en Pennsylvanie. Selon plusieurs chercheurs, le vaccin pourrait en fait être dangereux pour les patients atteints du syndrome Guillain-Barré, un trouble paralysant le tissu neuromusculaire" (2). Ce syndrome Guillain-Barré est une maladie neurodégénérative (3). Il existe actuellement une vidéo (ci-dessous) circulant sur le net concernant une enquête de l’émission de CBS ’60 minutes’ (1979) sur la grippe porcine de 1976 et la vaccination qui a suivi.



VIDEO

Grippe porcine de 1976 CBS (1979)
envoyé par Weasreopen. - Regardez les dernières vidéos d’actu.

Revenons au début du mois de mars de cette année.


L’actualité « mexicaine » est focalisée le 9 mars par les « grands médias » sur Florence Cassez comme l’illustre ce reportage de France 24 (4), puis le 11 mars sur une information relayée par RTL (qui fait parti de l’Empire Bertelsmann (5)) concernant le couple Sarkozy : "Un milliardaire mexicain - Roberto Hernandez Ramirez - a-t-il payé le séjour du couple Sarkozy ? " (6). Au passage, le journal rue89 signale que " personne n’a relevé que le banquier Roberto Hernandez Ramirez, ancien PDG de la banque Banamex et membre du conseil d’administration de Citigroup (une des plus grandes institutions financières de la planète), souffre d’une réputation pour le moins sulfureuse. Dans les années 1990, il a été soupçonné au Mexique de faire transiter par ses propriétés de la cocaïne sud-américaine et de participer au blanchiment de l’argent de la drogue".


Pourtant, le 9 mars, il se passe d’autres choses… Ce jour-là, Sanofi-aventis annonce dans un communiqué (7) un investissement de 100 millions € pour construire une usine de vaccin grippal saisonnier et pandémique au Mexique. Sur le site d’easybourse.com, on peut lire une partie des déclarations de Chris Viehbacher, directeur général de Sanofi-aventis : "Avec la construction de cette usine, sanofi-aventis est fier de contribuer au renforcement des infrastructures de santé du Mexique et tient à souligner l’engagement exemplaire envers la santé publique de ce pays, à travers son programme de vaccination contre la grippe et de préparation à la pandémie", a déclaré Chris Viehbacher.


"Cet investissement démontre l’engagement local de sanofi-aventis pour la santé mondiale. Cette usine constituera un atout de santé publique, pour les Mexicains ainsi que pour l’Amérique latine, dans le cadre de la préparation à la pandémie grippale" (8). Par ailleurs, on peut aussi lire dans cet article que "cette nouvelle usine de vaccin contre la grippe sera construite à Ocoyoacac, où sanofi aventis a déjà une activité industrielle". Mais l’actualité de Sanofi ne se termine pas uniquement sur ce fait. Toujours le 9 mars, Sanofi-Aventis a prolongé son partenariat avec Genfit, le groupe franco-américain de bio-pharmacie . "Ils s’intéresseront désormais tous les deux également aux maladies neurodégénératives. Sanofi-Aventis détiendra les droits exclusifs de commercialisation des produits issus cette co-recherche, tandis que Genfit continuera à percevoir des financements de recherche ainsi que des paiements à échéances et des royalties" (9).


Et le 9 mars, au Mexique, "les autorités locales sont alertées de la propagation d’une épidémie touchant les habitants de La Gloria" (10). Dans cet article de rue89, il est aussi écrit que "fin mars, après avoir dépêché sur place une équipe médicale, les autorités concluent à une banale grippe saisonnière. […]. C’est seulement un mois plus tard, quand commencent à apparaitre d’autre cas similaires de grippe au Mexique, que l’épidémie de La Gloria est prise au sérieux. Des échantillons prélevés sur Edgar Hernández -un enfant de 5 ans qui avait survécu à la grippe grâce à un cocktail d’antibiotique et de paracétamol- furent alors envoyés à un laboratoire d’Atlanta. Surprise : on y détecte la présence du fameux H1N1 ; alors que les tests effectués au Mexique signalaient seulement la présence du virus de la grippe « classique »".


En ce mois de juillet, pendant les vacances, les décisions s’enchaînent.


Le 16 juillet, Sanofi Pasteur (ex. Institut Mérieux ; Alain Mérieux young leader 1982 (11) ), la division vaccins du Groupe Sanofi-aventis, a annoncé dans un communiqué (12) la "commande du Ministère de la santé français pour produire le vaccin contre le nouveau virus grippal A(H1N1)". "Cette commande du Ministère de la santé français prévoit la fourniture initiale de 28 millions de doses de vaccin contre le nouveau virus grippal A(H1N1), et comprend une tranche optionnelle de 28 millions de doses supplémentaires".

Le 17 juillet, une dépêche de l’AFP nous a annoncé que "le vaccin contre la grippe A est une manne financière pour les laboratoires qui viennent d’engranger une nouvelle commande, de 94 millions de doses auprès de la France […] Coût total : 1 milliard d’euros." (13). "La France se prépare à la pandémie de grippe A" (14) d’après le journal l’Humanité. "Une pandémie qui ne « peut être arrêtée », selon l’OMS, et qui est « presque inévitable en France », selon le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux…"


Dans ces moments de crise financière/économique et pandémie annoncée, il me semble qu’il faut être extrêmement attentif et que la raison doit l’emporter sur la peur.



La dette publique

Je vais donc terminer cet article sur les problèmes de l’emprunt et de la dette publique. J’associe les deux suite à l’intervention d’Alain Juppé sur France Info le 7 juillet dernier (15).


Alain Juppé (young leader 1981) et Michel Rocard ont été investis par Nicolas Sarkozy pour cadrer la mise en place du grand emprunt national. Sur le site de France Info, il faut écouter la bande-son car en effet il existe quelques approximations dans le résumé. "La France emprunte déjà beaucoup. Pratiquement toutes les semaines nous empruntons pour combler nos déficits. " a expliqué Alain Juppé. La journaliste de France Info ne lui a pas posé la question : à qui empruntons-nous -pour combler nos déficits et la dette publique- ? La réponse à cette question vous la trouverez dans la vidéo ci-dessous…

VIDEO

La dette publique, une affaire rentable
envoyé par AtoumX2. - L’actualité du moment en vidéo.

Bonnes vacances. La rentrée va être très chaude.

(1) http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/ameriques/20090428.OBS4965/1976__la_grippe_porcine_terrorise_les_etatsunis.html

(2) idem que (1)

(3) http://www.facmv.ulg.ac.be/amv/articles/2006_150_2_02.pdf (lire page 13 -sur 17-)

(4) http://www.france24.com/fr/20090309-visite-rencontre-privee-nicolas-sarkozy-felipe-calderon-mexique-pyramides-Teotihuacan

(5) voir le livre de Pierre Hillard, p. 29, "La Fondation Bertelsmann et la « gouvernance mondiale », édition François-Xavier de Guibert, Paris, 2009

(6) http://www.rue89.com/droguesnews/2009/03/11/mexique-sarkozy-a-t-il-sejourne-chez-un-narco-presume

(7) http://www.sanofi- aventis.com/binaries/20090309_mexico_flu_fr_tcm29-24323.pdf

(8) http://www.easybourse.com/bourse/actualite/sanofi-aventis-investit-eur100-mlns-ds-une-usine-au-mexique-FR0000120578-630437

(9) http://www.latribune.fr/entreprises/industrie/chimie-pharmacie/20090309trib000352713/sanofi-aventis-prolonge-son-partenariat-avec-genfit-et-investit-au-mexique.html

(10) http://www.rue89.com/2009/05/04/mexique-la-grippe-a-est-elle-issue-de-lindustrie-porcine

(11) http://www.french-american.org/leadership/young-leaders/alumni-francais.html

(12) http://www.sanofipasteur.com/sanofi-pasteur2/sp-media/SP_CORP/FR/54/845/AH1N1-COMMANDE-FRANCE-160709-FR.pdf ?siteCode=SP_CORP

(13) http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gjICv9DX9nfIQcnaTcemGVtYrX9g

(14) http://www.humanite.fr/2009-07-17_Societe_La-France-se-prepare-a-la-pandemie-de-grippe-A

(15) http://www.france-info.com/spip.php ?article315814&theme=81&sous_theme=188

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article334

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche