Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 04:49
Mardi 28 juillet 2009

Reuters
Une famille expulsée de son domicile dans la ville de Waco, au Texas. Photo : Reuters

Conséquence de la récession qui dure depuis plusieurs mois : le déficit cumulé de 48 des 50 États américains s'élève à 166 milliards de dollars. Et les prévisions pour l'année 2010 ne sont pas optimistes.

Washington. De notre correspondant.

Deux ans tout juste après le début de la crise des crédits immobiliers à risque (subprimes) aux États-Unis, et dix mois après l'effondrement d'une partie du système financier, la plupart des États américains sont aujourd'hui au bord de la banqueroute.

Le déficit cumulé de 48 d'entre eux, sur les 50 que comptent les États-Unis, s'élève à quelque 166 milliards de dollars (environ 118 milliards d'euros). Et les prévisions pour l'exercice budgétaire 2009-2010 ne sont guère optimistes.

C'est l'une des conséquences de la récession dans laquelle le pays s'est enfoncé depuis plusieurs mois, et de la chute des recettes fiscales, de près de 12 % en moyenne sur les trois premiers mois de l'année. Or, selon la Constitution américaine, tous ces États, à l'exception de celui du Vermont, ne sont pas autorisés à présenter un bilan déficitaire.

Dans l'Illinois (nord), pour faire face à un déficit budgétaire qui pourrait atteindre plus de 11 milliards de dollars, le gouverneur démocrate, Pat Quinn, a décidé d'augmenter les impôts des contribuables de 50 %. Mais c'était sans compter sur le refus catégorique d'une grande majorité d'élus au Sénat local, qui s'opposent à l'adoption d'une telle mesure.

Dans l'Indiana voisin, afin de limiter au maximum les hausses d'impôts, les autorités envisagent la mise au chômage technique temporaire de quelque 30 000 fonctionnaires, et donc d'amputer leurs revenus.

D'autres États ont fait le choix de tailler dans les dépenses, notamment en matière d'éducation, de santé ou encore d'aide sociale.

Un véritable cauchemar, si l'on ajoute à cela l'explosion du budget fédéral. Fin juin, au neuvième mois de l'exercice 2008-2009, le déficit a dépassé la barre des 1 000 milliards de dollars (715 milliards d'euros), et devrait atteindre la somme vertigineuse de 1 800 milliards de dollars à la fin de l'exercice. Soit quatre fois plus que l'année précédente, pour atteindre 13 % du Produit intérieur brut (PIB).

Des chiffres qui n'entament en rien la confiance du secrétaire américain au Trésor. Hier à Paris, Tim Geithner a défendu le plan de relance de l'administration Obama, qui devrait à terme « rétablir la croissance ».

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche