Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 06:52
 

Politique

Actualités

publié par
roland (Dazibaouebmaster) Avant-hier 07H46

Par CSP


"En 2007, le taux de pauvreté est passé à 13,4 %, soit + 0,7 point depuis 2004 : cette fois-ci, la progression dépasse la marge d'erreur possible. Parmi les populations les plus pauvres, une fraction croissante de la population vit donc au-dessous du seuil de pauvreté - soit moins de 908 euros pour une personne seule, moins de 1362 euros pour un couple sans enfant, moins de 1907 euros pour un couple avec deux enfants. Au total, huit millions de personnes (vivant dans 3,5 millions de ménages) vivent désormais en dessous du seuil de pauvreté, alors qu'il y en avait 7,5 millions en 2004. En trois ans, 500 000 personnes supplémentaires ont donc basculé dans la pauvreté monétaire."

(
source)

Et bien on dirait qu'on commence à voir les résultats concrets des "réformes nécessaires qui vont moderniser la France", puisque grâce à la droite, on est passé à 8 millions de pauvres. Bravo. Beau résultat. Travailler plus pour gagner plus, la stigmatisation de l'assistanat, le RSA et le Pôle Emploi, les caisses qui sont vides sauf pour sauver les banquiers ou commander des sondages, la gestion de la paupérisation par la précarité accrue et légalisée, et si t'es pas content, c'est un coup de tonfa dans la gueule. Mais bon, tout ne va pas si mal pour tout le monde, pas vrai
Jean-François ?

C'est beaucoup, quand même, 8 millions. Assurément, les grands quotidiens nationaux vont faire leur pleine page de ce désastre social en cours. N'est ce pas ?

Dans
Le Monde, Villepin fait semblant de rouspéter et "Bordeaux se joue de Guigamp pour empocher le Trophée des champions". C'est fascinant.

Dans
Libération, le gros Dray est bien dans la merde, pauvre petit lapin. Les incendies en Corse et le Tour de France. Passons.

Dans le Figaro, le malade mental
Rioufol glapit contre l'immigration et pleure de ses deux yeux sur le Déclin De l'Occident. Au passage, on voit ici que tout le débat sur l'immigration arabo-musulmane est complètement instrumentalisé par la Réaction pour servir de paravent aux vrais problèmes, ce sera l'objet d'un prochain billet.

Donc, on peut dire qu'en somme, aux yeux des rédactions des journaux à grand tirage, ces 8 millions de personnes n'existent pour ainsi dire pas.

Alors que pourtant, les voilà, les personnes les plus immédiatement représentatives de cette France d'après du candidat Sarkozy en 2007. Les voilà, les témoins silencieux des réformes nécessaires. Les voilà, les preuves concrètes de l'échec des idéologues du Marché.

Le libéralisme, ça fabrique des pauvres. C'est même ce que ça produit de plus. Et contrairement à la croyance que les néolibéraux se complaisent à entretenir, le niveau de vie des population n'a jamais, nulle part, été relevé grâce au Joli Marché Qui Rend Heureux. Jamais. Nulle part. Le niveau de vie, il ne se "relève" qu'à partir du moment où les gens sont suffisamment nombreux à gueuler, et que les dominants sont obligés de lâcher du lest pour prévenir le bordel qui menace. Ce n'est pas la Marché qui a fabriqué le Code du travail, les minimas sociaux, les réglementations et le SMIC ; c'est la nécessité de donner quelque chose à ceux qui triment pour éviter un désespoir qui pourrait finir par devenir menaçant. Parce que le libéralisme, il faut bien s'enfoncer ça dans la tête : ça fabrique des pauvres. De plus en plus de pauvres de plus en plus pauvres. Et à l'autre bout, ceux qui s'enrichissent ne réinvestissent pas dans la société, contrairement à ce que prétend
la ridicule théorie du ruissellement : ils gardent leur pognon pour eux. Mais allez expliquer ça à la secte hayekienne qui si on leur met le nez dans les chiffres vont derechef se mettre à brailler que c'est parce qu'il n'y a pas assez de libéralisme et qu'avec encore davantage de libéralisme tout va s'arranger...

30 ans qu'ils nous sortent le même couplet.
Pillage systématique au Sud et paupérisation au Nord ? Pas de problème, c'est juste qu'il n'y a pas assez de libéralisme. Le réèl ? Rien à foutre. T'es pas content ? Tu veux la Corée du Nord.
30 ans qu'ils nous sortent le même couplet.

C'est juste que depuis 30 ans, on aurait du en voir quelques effets un tant soit peu bénéfiques, du néolibéralisme, non ? Sauf que non. On en voit pas. Et on en verra pas, et ce pour une raison bien simple : cette saloperie, là, ça marche pas, et ça ne marchera jamais. Nulle part.

Sauf pour fabriquer des pauvres.

Et de plus en plus.


Source: CSP

http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=5154

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche