Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 01:32



Le monde se prépare à se débarrasser du dollar

Posted by admin on juil 29th, 2009 and filed under Crise Economique, International. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

La traduction, étant une création intellectuelle, jouit de la protection juridique reconnue aux œuvres de l’esprit.

Le traducteur est un auteur, protégé à ce titre contre la contrefaçon et les atteintes aux droits moraux (art. L. 112-3 et L. 122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle)

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Reproduction autorisée pour les bloggers à condition de CITER CLAIREMENT  SpreadTheTruth.fr

Reproduction strictement interdite pour tous les médias, tous supports(Alterinfo, Agoravox, presse écrite ou radiophonique, forums de discussions…etc)

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr


La Chine, l´Inde, le Brésil, la Russie, la France et l´Allemagne : qu´ont-ils en commun ? Très souvent ces pays n´arrivent pas à se mettre d´accord sur quoi que ce soit. Mais ils sont unis d´une manière étrange, et inquiétante. Ils imputent aux Etats-Unis la responsabilité du naufrage de l´économie mondiale. Et ils pensent que le dollar en est le boulet de démolition.


Une croyance fondamentale solidement ancrée sous-tend toute la théorie économique en Amérique: La foi en un dollar inattaquable en tant que devise de réserve mondiale. Les étrangers détiennent une quantité tellement importante de dollars qu´il ne peuvent pas s´empêcher d´en acheter davantage, selon cette théorie. Par conséquent le statut de monnaie de réserve mondiale qui est celui du dollar est bien fondé. Mais cette monnaie subit désormais une attaque concentrée. Les économistes américains sont-ils sur le point de suivre une formation de recyclage ?

L´année dernière, Angela Merkel a résumé le point de vue sceptique à propos du dollar. « C´est l´argent excessivement bon marché aux Etats-Unis qui a constitué le moteur de la crise d´aujourd´hui, » a-t-elle déclaré devant le parlement allemand. Et la solution américaine, d´une monnaie davantage moins chère, n´a fait que préparer le monde à une nouvelle crise, a-t-elle déclaré. Ce n´était qu´une question de temps.

L´ironie, c´est que l´Amérique reste complètement aveugle devant la catastrophe qui s´annonce. A mesure que la crise se dévoilait, à la fin de l´année dernière, les investisseurs se sont retirés en masse des marchés boursiers internationaux, en rachetant leurs actions pour les investir sur d´autres actifs. Le plus grand bénéficiaire de cette panique était l´unique marché, assez large et liquide, pour accueillir les trillions de dollars faisant l´objet des mouvements : le marché des dollars américains. Cette situation a provoqué la hausse de la valeur du dollar.

L´Amérique a extrêmement mal apprécié la demande en dollar en considérant cette situation comme un vote de confiance favorable au système économique des Etats-Unis. En fait, il s´agissait, au départ, d´investisseurs cherchant un lieu où ils pourraient rapidement et aisément placer et retirer leurs fonds.

Maintenant que la panique initiale a cessé, le pouvoir international du dollar a repris sa trajectoire descendante. Depuis que le dollar a atteint sa valeur la plus élevée après la crise, le dollar a chuté de 10 pourcent.

Les créanciers internationaux des Etats-Unis se demandent s´il est judicieux de continuer à garder autant de dollars américains. Ils cherchent un moyen de s´en sortir.

« Les dirigeants du Brésil, de la Russie, de l´Inde et de la Chine exigent une plus grande participation à la gestion de l´économie mondiale et contestent la positon prédominante du dollar comme monnaie de référence internationale, » a indiqué la chaîne Bloomberg au sujet du récent sommet du G8.

Mais, abandonner le dollar, est-ce, de la part de ces nations, prendre ses désirs pour des réalités ? Où est-ce une alternative crédible? Eh bien, que faut-il penser du point de vue suivant : Certains observateurs pensent qu´ils ont déjà frappé la monnaie qui viendrait supplanter le dollar.

Le président russe fait tout ce qui est en son pouvoir pour remplacer le dollar par une certaine version de l´étalon or. Dimitry Medvedev a présenté une pièce d´or nouvellement frappée dont il a dit qu´elle était le véritable « symbole de l´unité » et « notre désir de trouver une solution à ces questions. » C´était un échantillon de la nouvelle monnaie supranationale désignée comme Monnaie du nouvel ordre mondial, « United Future World Currency. » Les échantillons ont été distribués à chacun des dirigeants ayant participé au sommet du G8.
Medvedev avait déclaré : « nous examinons la question de la création, ou pour être plus précis, de l´émergence de nouvelles devises de réserve. »

Ce qui est plus surprenant, c´est que les attaques contre le dollar ne viennent pas seulement des éternels adversaires des Etats-Unis, mais également de ses plus proches alliés démocratiques. Au cours du sommet du G8, le président français Nicolas Sarkozy, a appelé à une reforme complète du système monétaire international, expliquant que la suprématie du dollar était dépassée.

« Nous avons toujours connu le système établi à Bretton Woods en 1945, » a déclaré Sarkozy le 9 juillet. « Franchement, 60 ans après, nous devons nous demander: un monde politiquement multipolaire ne devrait-il pas correspondre à un monde proposant plusieurs devises sur le plan économique ? »

Bretton Woods désigne la conférence historique qui a posé les fondations d´une économie mondiale de l´après guerre centrée sur le dollar. « Même s´il s´agit d´une question difficile, » a affirmé Sarkozy, « il faut organiser un débat » Le terme “Débat” sur la question de Bretton Woods est un langage codé pour dire une attaque contre le dollar.

Même l´Inde semble adopter la position du camp anti-dollar. Suresh Tendulkar, un conseiller économique du premier ministre indien, Manmohan Singh, invite le gouvernement à diversifier ses réserves de devises et à détenir peu de réserves en dollars. L’Inde dispose de plus de 250 milliards de dollars.

Mais le prochain coup porté au dollar pourrait prendre de court les décideurs politiques à Washington. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, le Japon a été un supporter inconditionnel et proche collaborateur de la Réserve Fédérale et de sa politique monétaire. Mais ce soutien pourrait bientôt prendre fin. Car pour la seconde fois, seulement en 54 ans, au Japon, l´opposition est sur le point de prendre la direction du gouvernement.

L´économie du Japon, tout comme celle du reste du monde, connaît actuellement une grave récession et les électeurs mécontents bouleversent l´équilibre du pouvoir et exigent la mise en place de reformes radicales.

En mai dernier, Masaharu Nakagawa, spécialiste des questions financières du parti de l´opposition, a déclaré à la BBC qu´il était inquiet au sujet de la valeur future du dollar. Il a souligné que si son parti était élu lors des prochaines élections nationales, le Japon cesserait d´acheter les bons du trésor américain à moins qu´ils soient libellés en yen japonais.

Le Japon est le deuxième pays créancier le plus important de l´Amérique. Chaque année, il prête des millions de dollars aux Etats-Unis. Si le Japon arrête d´octroyer des crédits aux Etats-Unis, à moins que ces derniers acceptent de rembourser en yens, alors la Chine et les autres principaux pays prêteurs pourraient suivre rapidement son exemple.

L´Amérique n´aurait plus la possibilité d´utiliser l´inflation pour tricher sur ses remboursements de dette. La valeur de la dette Américaine monterait en flèche, les taux d´intérêt feraient un bond, et l´Amérique pourrait être confrontée d´ici quelques mois, à une situation de faillite, comparable à celle qu´a connu l´Argentine.

« L´Amérique est en train de commettre une grave erreur qui va entraîner la plus grande chute de l´histoire de l´homme! » En 2000, Tim Thompson écrit dans le Journal Trumpet « Dès que l´Amérique ne sera plus un lieu sûr pour les fonds étrangers, cet argent cessera d´exister. Et une fois qu´il n´y aura plus de fonds étrangers, nous nous retrouverons avec une montagne de dettes que nous serons incapable de rembourser. »

Les propositions du Japon pourraient bien être les premières étapes d´un extraordinaire exode du marché des obligations en dollars américains, et en conséquence, la fin du dollar comme monnaie de réserve internationale.

Les dirigeants américains semblent être aveugles face la révolte qui s´annonce contre le dollar. Les économies mondiales sont en crise. Le chômage monte en flèche. Les populations ont besoin de réponses et de solutions. Les demandeurs d´emploi exigent des actes, et les politiciens coupables recherchent des boucs-emissaires et la diversion.

La première étape a déjà commencé; elle consiste à attribuer la responsabilité de la récession mondiale aux Etats-Unis et à sa monnaie.

Une nouvelle monnaie internationale, et lui accorder une plus grande influence que le dollar: voilà la solution.

Les théoriciens de l´économie ayant reçu une formation approfondie qui continuent de nous dire que les étrangers ne peuvent s´offrir le luxe d´arrêter l’achat du dollar sont sur le point de retourner à l´école de la Réalité.

Source:Journal The Trumpet


Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Traduction réalisée par l’équipe de SpreadTheTruth.fr

Reproduction autorisée pour les bloggers à condition de CITER CLAIREMENT  SpreadTheTruth.fr

Reproduction strictement interdite pour tous les médias, tous supports(Alterinfo, Agoravox, presse écrite ou radiophonique, forums de discussions…etc)



http://www.spreadthetruth.fr/wordpress27/?p=2195

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche