Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 02:59
La SNCF sous-traite ses clandestins ?


12h00
PARIS (NOVOPress Aquitaine) - 

Quand la SNCF se débarrasse de son sous-traitant en gardiennage Vigimark (par ailleurs, en liquidation judiciaire), au prétexte qu’il employait des clandestins, l’entreprise française donne le marché à une autre société de gardiennage à la condition expresse de reprendre tous les employés de la précédente, y compris…les clandestins. Précisons à toutes fins utiles que l’enquête initiée par le syndicat Sud Rail, suite à la découverte en novembre 2008, de salariés clandestins, a mis à jour le fait que ceux-ci s’étaient fait embaucher sous de fausses identités.

C’est à n’y rien comprendre, mais attendez. Car, il est amusant de savoir que lorsque Vigimark avait été choisi en 2005 pour succéder à la société MAGG (également en liquidation judiciaire à ce moment là), elle-même avait été contrainte de reprendre les marchés dans des conditions identiques.

Autrement dit, des travailleurs clandestins collaboraient déjà avec la SNCF , et ce, bien avant 2005. Et la SNCF avait obligé Vigimark à les reprendre à son service.

Autrement dit, c’est avec la bénédiction de la SNCF et donc de l’Etat, que sont embauchés des clandestins ; interdisant par là même occasion, des centaines de français d’accéder à des emplois. Car on le sait, mais il faut le rappeler, un français n’est pas du tout compétitif par rapport à un clandestin.

CQFD

[cc] Novopress.info, 2008, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[
http://aquitaine.novopress.info]

12h00
PARIS (NOVOPress Aquitaine) -
 Quand la SNCF se débarrasse de son sous-traitant en gardiennage Vigimark (par ailleurs, en liquidation judiciaire), au prétexte qu’il employait des clandestins, l’entreprise française donne le marché à une autre société de gardiennage à la condition expresse de reprendre tous les employés de la précédente, y compris…les clandestins. Précisons à toutes fins utiles que l’enquête initiée par le syndicat Sud Rail, suite à la découverte en novembre 2008, de salariés clandestins, a mis à jour le fait que ceux-ci s’étaient fait embaucher sous de fausses identités.

C’est à n’y rien comprendre, mais attendez. Car, il est amusant de savoir que lorsque Vigimark avait été choisi en 2005 pour succéder à la société MAGG (également en liquidation judiciaire à ce moment là), elle-même avait été contrainte de reprendre les marchés dans des conditions identiques.

Autrement dit, des travailleurs clandestins collaboraient déjà avec la SNCF , et ce, bien avant 2005. Et la SNCF avait obligé Vigimark à les reprendre à son service.

Autrement dit, c’est avec la bénédiction de la SNCF et donc de l’Etat, que sont embauchés des clandestins ; interdisant par là même occasion, des centaines de français d’accéder à des emplois. Car on le sait, mais il faut le rappeler, un français n’est pas du tout compétitif par rapport à un clandestin.

CQFD

[cc] Novopress.info, 2008, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine
[
http://aquitaine.novopress.info]


http://www.marcfievet.com/article-34393744.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche