Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 06:26
Grande-Bretagne

Le gouvernement anglais face aux accusations de complicité de torture

NOUVELOBS.COM | 04.08.2009 | 15:14

Une commission parlementaire réclame l'ouverture d'une enquête indépendante sur l'activité des agents des renseignements britanniques, soupçonnés de complicité de torture sur des détenus étrangers.

 Prison américaine de Guantanamo (REUTERS)
 Prison américaine de Guantanamo (REUTERS)
Le gouvernement britannique a affirmé mardi 4 août n'avoir "rien à cacher" concernant les accusations de complicité d'agents du renseignement dans des cas de torture, en réponse à la demande d'une commission parlementaire d'ouvrir une enquête indépendante sur le sujet.
La commission parlementaire aux droits de l'Homme a rendu un rapport très critique à l'encontre du gouvernement britannique, fondé sur un "nombre inquiétant d'allégations crédibles", selon lesquelles des agents du renseignement anglais savaient que la torture était utilisée sur certains prisonniers détenus à l'étranger.


"Un mur de secret"


La commission reproche au gouvernement d'avoir érigé un "mur du secret" autour de ces accusations et d'assumer ses responsabilités de manière "tristement insuffisante". Le rapport dénonce notamment le manque de coopération des ministres de l'Intérieur et des Affaires étrangères, ainsi que du chef du MI5, les renseignements intérieurs, qui ont refusé de témoigner devant la commission. Une enquête indépendante est, selon les parlementaires, le seul moyen de restaurer la confiance des Britanniques face à ces accusations "extrêmement sérieuses".

Des pays moins "sourcilleux"


La Grande-Bretagne "ne pratique pas, n'approuve pas, ni n'est complice" de torture, a affirmé le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Ivan Lewis, avant de rappeler que le gouvernement s'était déjà engagé à rendre publiques les consignes données aux militaires chargés des interrogatoires de prisonniers. Il a néanmoins reconnu que certains pays se montraient moins "sourcilleux" avec le droit international. "Nous ne pouvons pas arrêter de coopérer avec ces pays (...), mais nous disons également clairement dans chaque débat de la communauté internationale (...) que la torture ne peut pas être justifiée", a-t-il déclaré.


Les services secrets accusés


La commission a examiné les cas de huit personnes soupçonnées de terrorisme, qui affirment avoir reçu la visite d'agents britanniques alors qu'elles étaient détenues et, selon elles, torturées au Pakistan depuis 2001. Elle a aussi étudié le dossier de Binyam Mohamed, un ancien détenu du camp de Guantanamo rentré en février en Grande-Bretagne, qui accuse les services secrets britanniques d'avoir aidé ses tortionnaires alors qu'il était interrogé et torturé au Maroc.

(Nouvelobs.com avec AP)
 
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20090804.OBS6477/le_gouvernement_anglais_face_aux_accusations_de_complic.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche