Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 16:20

 

L
a BNP annonce 1 milliard d'euros de provisions pour récompenser les traders méritants. Ils ont permis à la banque de réaliser un bénéfice en hausse de 6,6% environ pour le 2ème trimestre 2009.Après cette annonce on peut être tenté de croire les boniments de Christine Lagarde lorsqu'elle affirme que des signes de sortie de crise sont perceptibles.

Quelques précisions sont à apporter pour compléter l'information révélée par le journal " Libération" et par le site du " Point.fr".

Ces bénéfices inattendus ont été réalisés par les banques d'investissement et de financement, filiales de la BNP. Elles sont domiciliées dans les paradis fiscaux afin de mener  de "petites affaires " pas toujours très correctes et surtout tournées vers des spéculations financières diverses et variées. Les paradis fiscaux protègent de l'ingérence de l'état et permettent surtout de monter des opérations à l'abri de l'impôt et à l'abri du regard public.

Je crois utile de donner des pistes possibles:

Spéculation sur le droit à polluer. Il est intéressant de faire le lien avec la fameuse "taxe carbone" sensée faire entrer la France dans le peloton de tête de la lutte contre le réchauffement climatique. Cette honteuse propagande a été servie copieusement dans tous les média. Les buts recherchés par Nicolas Sarkozy sont atteints. Le premier est de faire un cadeau conséquent à ses amis du "Fouquet's" en supprimant la taxe professionnelle. Le deuxième est de déstabiliser les budgets des communes et par un heureux hasard elles sont souvent à gauche. Le troisième est d’ajouter de la confusion à gauche en chargeant un socialiste très connu de rédiger le rapport sur cette taxe carbone. Devant tant de calculs politiciens, à des années lumières de ce que devrait être l'action d'un président de la république digne de ce nom, c'est à dire animé par la promotion de l'intérêt général, il faut reconnaître tout de même que ce coup de Jarnac est magistral.

Spéculations sur les matières premières et sur les produits pétroliers  Toutes ces opérations financières avaient été particulièrement rentables avant la crise. Garder les mêmes recettes pour gaver les hyper-riches au risque de jeter dans la misère des milliers d'autres personnes semble être la seule stratégie retenue par les seigneurs de ce capitalisme barbare.

Spéculations sur l'énergie. Depuis la privatisation d’EDF Le métier de courtier en énergie est devenu porteur. Les hausses à venir des tarifs de l'électricité ont dû décupler la créativité de la fine fleur de l'intelligence française formée dans les meilleures conditions. Les grandes écoles avaient pour but de former l'élite afin de donner à la France les outils nécessaires pour être capable de relever les défis d'une nation souveraine. Les grosses dépenses consenties par le budget  de l'état étaient légitimes car elles servaient l'intérêt général. Ce temps est hélas révolu, les métiers de la finance ont absorbé les formations les plus prisées dans les grandes écoles et dans la plupart des universités cotées. Le milieu de la finance a détourné à son profit l'investissement éducatif national.

Spéculations sur les céréales (blé, riz, maïs,...), sur le lait et autres nourritures. Les montages financiers sur la nourriture avaient rapporté gros l'an passé, il est donc normal d'utiliser ces juteuses transactions. Et tant pis si des gens sont obligés de se nourrir avec des galettes de boue. Et tant pis si en Europe les producteurs de lait sont condamnés à disparaître afin d'offrir de confortables profits aux multinationales et aux banques d'affaires chargées de rendre possible ce banditisme légal.

Spéculations diverses et variées autour des délocalisations, des fermetures d'entreprises, des LBO, des "Privates Equities", et d'autres "produits financiers" miracles. Les "plans de sauvetage de l'emploi", ce qui signifie licenciements dans la novlangue, n'ont jamais été aussi nombreux qu'au deuxième trimestre 2009. On le savait déjà, mais c'est hélas confirmé malgré la crise, liquider des emplois rapporte beaucoup d'argent. " Ces gens là " poussent même le cynisme et le mépris de classe jusqu'à proposer la baisse des salaires pour sauver des emplois, en fait pour augmenter les profits des actionnaires.

En conclusion,

Dans les premiers mois de la grande crise qui nous frappe, on a trouvé normal d'aider les  banques en mettant à leur disposition 360 milliards d'euros pour sauver le système. Cette aide était donnée sans contreparties, "la main invisible du marché" devait  apporter toutes les garanties, pardon "le code de bonne conduite du MEDEF "devait aussi assurer une régulation suffisante. D'autres pays ont demandé des garanties plus solides, allant même jusqu’à renier leurs dogmes ultralibéraux en nationalisant les banques. Il aurait fallu surtout nationaliser tout le système bancaire afin de donner aux états la maîtrise économique.

La BNP a elle aussi profité de l'aide publique (5,1 milliards d’euros). Malgré la grave crise économique et la grave crise sociale qui frappent notre pays aujourd'hui, malgré les plans sociaux qui anéantissent la vie de milliers de nos concitoyens, "ces gens là "appliquent les mêmes recettes ultralibérales que par le passé mais avec une assurance décuplée il est vrai.

Pendant ce temps le gouvernement encourage ces pratiques barbares en détruisant le modèle social français. La RGPP avec la mort programmée  des services publics et de la fonction publique, le travail le dimanche, l'allongement de l'âge de la retraite, et bien d'autres merveilles, constituent  "la feuille de route" imposée à la France.

Les personnes responsables de la crise, au lieu de changer leur vision économique, appliquent de plus belle les recettes du libre échange et vont donc provoquer une crise plus grande encore. Pour satisfaire les appétits exponentiels de quelques grosses fortunes, les décideurs continuent à privilégier un système qui détruit inexorablement notre planète TERRE. 

Nicolas Sarkozy applique sans vergogne les recettes ultralibérales que les français rejettent massivement.

Nicolas Sarkozy est seulement préoccupé de satisfaire l'oligarchie dominante, les"réformes" réalisées et à venir ont pour seul objectif de servir cette classe dominante.



Vous trouverez ci-dessous des liens  concernant ce sujet:


Le Point:

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-08-05/un-milliard-d-euros-pour-ses-traders-bnp-paribas-se-defend/916/0/366943

http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2009-08-05/banques-les-profits-sont-de-retour-les-bonus-aussi/916/0/367063


Les cordons de la bourse:

http://cordonsbourse.blogs.liberation.fr/cori/2009/08/un-milliard-deuros-provisionn%C3%A9-pour-les-traders-de-bnp-paribas.html


Libération:

http://www.liberation.fr/economie/0101583829-la-bnp-doit-rembourser-a-l-etat-le-milliard-des-traders


http://eldiablo.over-blog.org/article-34685343-6.html


liste complète

Partager cet article

commentaires

Eva R-sistons 10/08/2009 03:57

Bonjour FrancineC'est un excellent site, qui mérite une plus grande audiencecordialement, eva

Francine Chauvet 08/08/2009 20:05

Bonsoir Eva,Très bien documenté.Merci dame Eva.Bonne soirée.

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche