Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 05:27

GRIPPE EST GUERRE COMME EN 16 (avènement de Pétain)

 

 

 

 

Dans : http://www.marcfievet.com/article-34549707.html du 04/08/09 « Grippe A, un cheval de Troie …… ! »

 

…. Mais avec un très commode Article 16 déjà opérationnel au préalable, la présidence tue toute contestation dans l’oeuf. La grippe A ? Une manne céleste inespérée pour le pouvoir en place. ….

 

(L’état grippal prévisionnel  - et donc non encore avéré - de la France, peut –il justifier les pleins pouvoirs parce qu’il pourrait menacer : les Institutions / l’indépendance / l’intégrité du territoire / l’exécution des engagements internationaux / le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ? Il est vrai que si toute la population est alitée, la France pourrait être envahie, sans tirer un coup de feu, et pour cause. Mais au fait par quel envahisseur – Notes de KEG)

--------------------------

 

Article 16 (pleins pouvoirs) avant et après le 21/07/2008 (modification votée par 539 parlementaires dont Jack Lang – il était requis, pour l’adoption, 538 Parlementaires. Accoyer, Président de l’Assemblée Nationale a voté « pour » – en général les présidents s’abstiennent de participer au vote…..)

 

  • Avant 21/07/08

 

Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate (définir ce qu’est la gravité et l’immédiateté – note KEG) et que le fonctionnement régulier (définir) des pouvoirs publiques constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures (complète libertés de choix et d’actions) exigées par les circonstances, après consultation officielle du Premier Ministre, des Présidents des assemblées, ainsi que le Conseil Constitutionnel.


Il en informe la Nation par un message.

Ces mesures doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission. Le Conseil Constitutionnel est consulté à leurs sujet (mesures).


Le parlement se réunit de plein droit.


L’assemblée Nationale ne peut-être dissoute pendant l’exercice des pouvoirs exceptionnels. (Le principe d’une dictature, c’est de passer outre une telle interdiction !)

 

Se souvenir du 10 Juillet 1940 et les pleins pouvoirs accordés à Pétain et surtout ce qui s’en est suivi (alors qu’à l’époque les parlementaires donnaient encore leur avis sur cet article 16 et où seuls 80 osèrent dirent « Non », en vain, mais le firent quand même. Ce n’est plus le cas depuis 1958)

 

  • Après 21/07/08

 

Nouveauté apportée (pour faire accroire que les parlementaires ont plus de pouvoirs qu'avant ! Et ils y ont cru - sacrés Esaü) : 30 jours, 60 jours et plus si affinités

 

Après 30 jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil Constitutionnel peut-être saisi par (l’on ou l’autre et non l’ensemble) le Président de l’Assemblée Nationale, le Président du Sénat, 60 députés ou (et non « et ») 60 sénateurs, aux fins d’examiner si les conditions du premier alinéa demeurent réunies. Il (le Conseil Constitutionnel) se prononce dans les délais les plus brefs (sans aucune spécification de durée et de brièveté) par un avis public (pour ou contre le maintien des pleins pouvoirs)

Il (toujours le Conseil Constitutionnel) procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes condition au terme de soixante jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée.

 

Cela ajouté au danger de l’article 35 (de la déclaration de guerre) qui permet, maintenant, de déclarer la guerre sans demander l’avis des élus du Peuple (avec le simple accord des présidents de l’Assemblée et du Sénat – aux ordres. « Sa seule obligation étant d’informer le Parlement de sa décision de faire intervenir – terme impropre, puisque les troupes seraient déjà engagées - les forces armées à l’étranger, au plus tard 3 jours après … ». C’est ce qu’on appelle mettre les gens devant le fait accompli et ce n'est pas une dictature !!!) et les « engagements » déjà pris par notre petit chef auprès des Emirats (base implantée) et d’Israël en cas d’attaque par l’Iran….

Est-ce à dire que la guéguerre est proche ?

Celle qui permettra d’accorder généreusement le titre glorieux de « Pupille de la Nation d’Israël » aux petits enfants des 47% ayant voté pour cette « aventura » (quelle joie sera la leur de découvrir avec plaisir, dans 65 ans – comme pour ceux de 39/45 – le mépris avec lequel les élus, les Parlementaires et les gouvernants traiteront leur souffrance à venir. A vot’bon cœur futurs « Pupilles de la Nation », rejetons de ceux que l’on prendra le soin de déclarer, à titre posthume, Morts pour L’Israël », comme avant on allait mourir pour Dantzig).

Que ces 47% d’électeurs qui ont voté pour ces modifications se réjouissent (même si au départ leur candidat  leur a menti sur les intentions réelles du Président).

Leurs vœux vont enfin être exaucés.

Espérons que leurs rejetons et rejetonnes seront les premiers volontaires pour aller, sur le front, combattre contre l’Iran pour Israël et les Emirats et qu’ils ne joueront pas de leurs amitiés-complicités, pour faire affecter, leur progéniture, dans les services à l’arrière ou les faire exempter.

Et qu’au contraire ils auront à cœur de soutenir  la cause de leur chef bien aimé et ce jusqu’au bout, fidèles dans leur aveuglement…..

Peut-être découvriront-ils alors la responsabilité qui est la leur d’avoir confié le Pouvoir à un étranger de la culture Française (moins de 150 ans d’existence commune avec les Français de souche, ayant vécu, ensemble, 3 guerres, les privations communes, les séquelles traumatisantes de ces événements. Napoléon, l’Adolph d’Hitler et lui même étaient et sont primo-accédants à une nationalité…..   autre que celle de leurs parents, ce qui leur a permis de brader leur nouveau pays d’acceuil – France, terre d’asile d’aliénés !)

Dernier article paru : http://www.marcfievet.com/article-34447642.html (« l’héritage crucifié »)

 

Kelly-Eric Guillon,

« sous-Pupille de la Nation de 4éme Catégorie de 39/45 », par décret, depuis 2000


http://www.marcfievet.com/article-34691789.html 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche