Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 20:21
crise-monde.jpg
De la Chronique Agora,
qui anticipe toujours les événements,
ayant prévu la crise comme LEAPS
depuis longtemps, et alerté.

Ces trois graphiques signalent
LA FIN DU MONDE
TEL QUE NOUS
LE CONNAISSONS


Mais vous avez sous les yeux le moyen
de surmonter cette crise historique


Trois graphiques. Trois petites courbes.

Ni plus, ni moins.

Mais ils suffisent à prouver la fin du monde. Je n'exagère pas : le monde tel que vous l'avez connu est en train de prendre fin. Les années de croissance économique... l'argent facile... la spéculation galopante... la consommation toute-puissante... mais aussi une certaine idée de l'Occident... tout cela est en train de disparaître. De se désagréger comme de la craie plongée dans du vinaigre.

Non seulement ça, mais comme le montrent les graphiques que vous découvrirez dans ce message, de nouveaux chocs nous attendent cette année... mais aussi en 2010 et en 2011.  Croyez-moi, vous pouvez dire adieu à la "reprise" tant vantée par les journaux.

Votre mode de vie -- et celui de centaines de milliers de Français comme vous -- en sera bouleversé. L'économie mondiale ne sera plus jamais la même (sans parler des marchés boursiers). Et votre épargne pourrait bien partir en fumée.

Mais vous verrez aussi qu'il n'y a pas que des mauvaises nouvelles.

En fait, vous pouvez prendre dès maintenant des mesures simples et efficaces pour vous protéger -- vous et votre argent durement gagné. Nous avons même détecté un investissement bien particulier qui pourrait vous permettre de doubler votre investissement -- voire plus -- dans les mois et les années difficiles qui nous attendent.


L'explosion du chômage US signe la fin de
l'ère de la consommation toute-puissante



Graphique du VRAI taux de chômage US



C'est impossible à ignorer : depuis le début du ralentissement, à l'automne dernier, le chômage a explosé. En France, on en est déjà à plus de 2 millions de chômeurs, avec un taux qui devrait dépasser les 10% d'ici la fin de l'année 2009. Mais aux Etats-Unis, la situation est pire encore. Déjà 4,4 millions d'emplois ont été supprimés.


Les médias annoncent un taux de chômage à 9,4%, ce qui est déjà assez effrayant. Mais comme le montre le tableau ci-dessus, les chiffres officiels sont bien au-dessous de la réalité. Parce qu'ils ne prennent pas en compte les travailleurs à temps partiel mais qui cherchent un emploi à plein temps... ni les travailleurs qui sont si découragés qu'ils ont cessé de chercher du travail, même s'ils sont encore au chômage.

Si l'on intègre ces données aux statistiques "officielles", le vrai taux de chômage américain est en fait plus près de 16% -- un chiffre vertigineux.

Jusqu'où est-ce que cela pourrait aller ?

Eh bien, le krach actuel est déjà plus important, en termes de dollars, que tout ce que les Etats-Unis ont perdu en 1974. Et même à l'époque, 1% des emplois US avaient disparu. Appliquez la même recette aujourd'hui, et on parle d'un total de 13,2 millions d'Américains au chômage.


En fait, c'est quasiment le nombre d'emplois perdus durant la Grande Dépression des années 30.

Les emplois qui avaient disparu à l'époque ont été un "facteur multiplicateur" qui a transformé un krach boursier en dépression d'une décennie. Les pertes d'emploi record actuelles pourraient faire de même -- dans une économie bien plus mondialisée. L'onde de choc se ressentira partout sur la planète.

Avec une moyenne de plus de 650 000 emplois disparus durant les premiers mois de l'année... les Etats-Unis pourraient supprimer jusqu'à 7,8 millions de postes rien qu'en 2009.


Des retraités forcés de se remettre au travail... des employés d'âge mûr se bousculant aux portes des salons de l'emploi étudiant... des étudiants qui prolongent leurs études pour ne pas avoir à entrer sur un marché du travail complètement bouché... Ce ne sont pas des gens qui vont se remettre à acheter de sitôt, croyez-moi.

En d'autres termes, ça fait 13 millions de personnes qui n'achètent pas de voitures ou de nouvelles maisons... 13 millions de personnes qui réduisent leurs courses au supermarché... 13 millions qui n'achètent pas de télévision à écran plat ou ne se rendent pas au centre commercial...


Les Américains ont même recommencé à épargner à des niveaux record.


Le taux d'épargne est passé de moins de 1% en 2001 à plus de 5% à l'heure où j'écris ces lignes. Rien que l'an dernier, ils ont mis de côté 45,5 milliards de dollars. Cette somme est la plus importante depuis qu'on a commencé à suivre les taux d'épargne américains... en 1959 ! Inquiétant ? Plutôt, oui.

Par ce que cela signe...

 


L'arrêt de mort de
l'économie mondiale de consommation


Ces trois dernières décennies, les Etats-Unis sont passés du statut de plus grand producteur au monde... à celui de plus grand consommateur au monde.


Non pas des fabricants, mais des acheteurs.


Même aujourd'hui, alors que la crise lamine les ménages, 70% du PIB américain dépend des achats de consommation.


Sans acheteurs, pas de reprise.


Et contrairement à ce qui s'est passé durant les récentes baisses mineures -- ou même les corrections majeures -- les Américains sont en train de réapprendre une leçon vitale :

La loi de la responsabilité financière et personnelle est aussi irréversible que la loi de la gravité. Et aucun bureaucrate, aucun renflouage, aucun politicien d'aucun parti ne peut inverser ce principe.

C'est précisément ce qui rend une reprise "conventionnelle" et un retour à la normale absolument et entièrement impossible dans un futur proche. Certainement pas en 2009... pas en 2010... ni même en 2011.


C'est essentiel. Parce que le reste du monde -- et je parle là du monde entier -- compte sur les consommateurs américains pour relancer la machine économique. La France y compris. On a beau parler de la consommation interne et de l'Union européenne, le fait est que les Etats-Unis sont le cinquième client de la France... et le premier de l'Union européenne !


Sauf qu'il n'y a aucune chance de voir les Etats-Unis faire redémarrer l'économie mondiale... et à plus forte raison l'économie française. Mieux vaut ne pas miser tous vos investissements sur l'idée que ça arrivera... ou vous risquez des pertes encore plus considérables que celles qui ont déjà été encaissées.

Réfléchissez à cela : actuellement, la dette américaine privée frôle les 2 500 milliards de dollars.

Et on peut déjà voir le changement massif qui est en train de se produire lorsqu'on fait attention aux petits détails de la vie quotidienne...

Les panneaux "à vendre" ou "à louer" se multiplient dans les immeubles de bureaux et les magasins...


Le troc refait un retour en force ; les sites d'enchères et de bonnes affaires ne se sont jamais mieux portés. Les produits de luxe sont "out" (vous imaginez un peu ce que cela peut faire à l'économie française, qui dépend en grande partie de ses exportations de haute couture, parfum et autres produits raffinés...), l'économie et l'épargne sont de nouveau à la mode.


Pour la première fois de l'histoire, la Chine vend plus de voitures que les Etats-Unis. Les avions ont du mal à plus leurs places en première ou en classe business. Sans parler de la chute de 20% du fret aérien... tandis que les transporteurs par rail ou route sont en chute libre.


Les ventes au détail totales des Etats-Unis sont revenues à des niveaux qu'on n'avait pas vus depuis 2005. C'est un peu comme si toutes les boutiques ouvertes ces trois dernières années aux Etats-Unis étaient fermées du jour au lendemain.

Mais voilà. Beaucoup de gens, de Paris à Washington, ont tout misé sur le fait qu'on peut renverser cette tendance.

Eh bien, il y une autre possibilité : le gel des dépenses de consommation et de l'économie de consommation pourrait en fait prendre de nombreuses années avant de se résorber.

 

Intéressons-nous au deuxième raz-de-marée financier qui est sur le point d'arriver... et qui pourrait faire sombrer les dépenses de consommation -- ainsi que les rêves d'une reprise basée sur la consommation -- plus profondément encore.
 

Même si l'on n'en entend pas beaucoup parler par les politiciens ou les médias...





A côté de ce second raz-de-marée,

la crise des subprime n'est RIEN

 

Graphique des réajustements des taux mensuels des prêts hypothécaires 


Vous le savez : c'est une vague de défauts de paiement sur des prêts hypothécaires à risque, également appelés subprime, qui a déclenché l'effondrement économique entamé à l'automne 2008...

Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est qu'une deuxième vague tout aussi toxique se prépare... avec une nouvelle salve de réajustements de taux... des sommes tout aussi importantes... et des conséquences potentielles tout aussi dévastatrices... voire plus. Vous pouvez le constater par vous-même, en fait, grâce au graphique ci-dessus.

Vous pouvez voir que le premier réajustement de taux de prêts subprime s'est produit pile au milieu de 2008. Et de nombreuses dépréciations bancaires... ainsi que des milliers de milliards de dollars de pertes boursières s'en sont suivi.


Cette deuxième vague de prêts immobiliers toxiques -- une inondation qu'on appelle "prêts à taux variable (ARM)" ou prêts "Alt-A" -- ne verra pas le sommet de ses réajustements avant 2011.


Quel est cette autre sorte de prêts toxiques ? Il s'agit cette fois-ci des prêts sophistiqués dont ont profité les Américains moyens... pour acheter des maisons dont personne n'imaginait que, deux ans plus tard, elles ne vaudraient plus qu'une fraction de leur prix de vente.


Et tout comme les prêts subprime de sinistre réputation, ces contrats comportent eux aussi un risque de réajustement de taux : les remboursements mensuels déjà élevés pourraient alors doubler -- alors même que l'économie s'enfonce dans la plus grande récession depuis la Grande Dépression.

Des millions de consommateurs se retrouveront paralysés alors que leurs finances
couleront comme du plomb... de nouvelles pertes bancaires lamineront l'épargne de millions de personnes... et l'impact du krach de la consommation sera une fois de plus "multiplié". Le krach de l'automne 2008 pourrait se reproduire... et une nouvelle fois, dans le monde entier, des milliers de millions de personnes pourraient tout perdre


 


L'effondrement total du billet vert américain

 

Graphique de la masse monétaire US totale




Toutes les bulles ont leur point de rupture.

C'est ce qui s'est déjà produit pour l'immobilier. C'est ce qui est arrivé avec le krach boursier. Et c'est ce qui est sur le point d'arriver au dollar US.

Le dollar a été la devise de référence du monde entier depuis des décennies, en s'appuyant sur la confiance dans l'économie US. Mais pendant combien est-ce que cela peut encore durer ?

La dette américaine frôle déjà les 11 000 milliards de dollars... 8 500 milliards ont déjà été mobilisés pour les renflouements... et 3 600 milliards de dollars de nouvelles dépenses sont déjà engagés. En tout et pour tout, il y en a pour plus de 150% de l'intégralité du PIB annuel des Etats-Unis !


Devant ce flot insensé, je vous conseille de vous protéger, vous et votre argent, pendant que c'est encore possible. Parce que la question principale, dans cette situation, c'est...


D'où provient cet argent ?


La vérité, c'est que chaque dollar englouti dans les plans de sauvetage doit être EMPRUNTE à d'autres... ou créé "à partir de rien", simplement en faisant marcher la planche à billets. Et la Fed ne se prive pas de le faire.

C'est mathématique : plus il y a de monnaie en circulation, plus la valeur individuelle de chaque billet et de chaque pièce diminue. Vous savez ce que cela signifie : de l'inflation. Et au rythme où la masse monétaire mondiale augmente en ce moment, ce ne sera pas les 2% qu'on veut nous faire gober actuellement... pas 5%... pas même les 14% connus dans les années 70... mais des taux insensés -- pensez à l'Argentine en 2002... au Zimbabwe en 2008... à la République de Weimar dans les années 30.

Rappelez-vous que le moteur de ce phénomène est aux Etats-Unis... et qu'il a une raison claire et évidente de créer de l'inflation : c'est un moyen d'échapper à ses dettes. Pour les Etats-Unis, ce système de financement est une véritable "arnaque en pyramide", comme je l'ai décrit en 2006 dans mon livre L'Empire des Dettes. Et cet empire est en train de s'effondrer...

Les investisseurs du monde entier perdraient aussitôt toute confiance dans le système financier, et dans toutes les formes de richesse papier (ou électronique). Aucune autre devise n'est vraiment prête à prendre la place du dollar en tant que devise de réserve mondiale.

Durant un sérieux effondrement du billet vert, selon toutes probabilités, toutes les devises perdraient leur valeur. Il en résulterait une hausse fulgurante des prix mondiaux des actifs tangibles. L'hyperinflation se répandrait au reste de la planète comme une traînée de poudre



suite ici :


_______________________________________________________________________________________




La suite est pour les investisseurs, essentiellement,
je l'ajoute uniquement pour être exhaustive  (Eva)


Si cela se produit, les seules personnes qui préserveront leur richesse (et gagneront de l'argent) seront celles qui possèdent un investissement bien particulier...

 

Doublez vos investissement grâce au
seul investissement anti-crise


Traditionnellement, cet investissement prend de la valeur durant les périodes d'inflation élevée et de dévaluation monétaire. Durant les années 70 inflationnistes, il représentait l'un des meilleurs investissements. Dans les années 90, quand l'inflation était basse, il a vu sa demande fondre comme neige au soleil... et a littéralement disparu de la scène financière pendant des années.

Mais depuis que les prix ont atteint un plancher en 1999, il a vu sa valeur plus que doubler. En tant que réserve de valeur traditionnelle pour une grande partie de l'Asie, cet investissement profite d'une demande en hausse alors que cette partie du monde se développe. Et pendant ce temps, en Occident, son statut de placement "en lieu sûr" attire de plus en plus d'investisseurs.

Je l'appelle "l'investissement anti-crise" parce qu'il peut gagner de la valeur dans les périodes d'inflation comme des les périodes de récession. Si les banques centrales laissent l'inflation grimper (en maintenant les taux d'intérêt au plancher), les devises perdront de la valeur par rapport à lui. Mais si les banques augmentent trop leurs taux d'intérêt (déclenchant une récession), notre remède à la crise conservera bien plus sa valeur que les actifs papier, si bien que son prix grimpera.

En d'autres termes, ce placement fournit une assurance contre toutes sortes de maux économiques. En fait, si tout se passe comme nous le prévoyons, il pourrait même doubler d'ici 2011 -- et votre investissement aussi !

Voilà pourquoi MoneyWeek vous donne les informations dont vous avez besoin pour profiter des meilleures opportunités dans ce secteur -- des opportunités qui vous permettront de surmonter la tempête financière qui s'annonce. Nous vous révélerons par exemple...

* Pourquoi ce placement ne peut que connaître une hausse fulgurante dans les mois qui viennent.

* Comment profiter des fusions-acquisitions dans son secteur.

* Pourquoi certaines de ces valeurs ont produit des gains colossaux ces dernières années -- et où trouver des opportunités du même genre en ce moment.

 

Saisissez les opportunités


Tous ces changements, toutes ces situations, font naître des opportunités. Mais encore faut-il être capable d'identifier ces opportunités pour pouvoir en profiter. C'est là que nous intervenons. Jour après jour, les spécialistes de MoneyWeek mènent l'enquête dans les coulisses de l'économie et de la finance, pour vous aider à décrypter l'actualité y adapter vos investissements. Avec eux, toutes les semaines, vous découvrirez les secteurs les plus prometteurs, les idées d'investissement les plus profitables, et les stratégies patrimoniales les plus sûres.

Par exemple, n'aimeriez-vous pas :

* Reconnaître le plus tôt possible les produits et les entreprises les plus prometteurs, qui permettent d'engranger des plus-values boursières rapides ?

* Assurer la transmission efficace de votre patrimoine à vos enfants en minimisant la ponction de l'Etat ?

* Réduire votre impôt et votre ISF en profitant des avantages liés à votre situation personnelle ?

* Miser sur la bonne entreprise cotée en Bourse en anticipant les secteurs qui seront porteurs dans un avenir proche ?

Tout cela est possible...

L'investissement doit être repensé. Il faut être au-dessus de la mêlée pour s'en sortir. Les valeurs spéculatives, junk bonds, et autres produits à haut risque sont délaissés au profit de placements sûrs et tangibles. Des biens qui ne "s'évaporent" pas subitement en temps de crise. Déjà d'importants flux monétaires ont déserté la Bourse.

Tout ce qui suit est très important. Il y a quelques années, nous vous aurions recommandé de vous positionner sur les ressources naturelles et les secteurs qui leur sont liés. Notre équipe internationale d'analystes financiers a fait gagner beaucoup d'argent à tous ceux qui ont bien voulu suivre ces recommandations.

Certains de leurs conseils ont battu le marché. Les résultats sont éloquents :

... Notre spécialiste des valeurs françaises a recommandé CFF Recycling, avec à la clé, un gain de +72,3%.
... Notre spécialiste de l'or a recommandé une société aurifère, Rochester, qui a rapporté une plus-value de  +78,57%.
... Notre spécialiste des petites valeurs a conseillé l'achat de Ginger, qui avait grimpé de 41% lorsqu'il a recommandé de vendre.
... Notre expert en matières premières a engrangé une plus-value de 41,5% grâce à China Natural Resources.
... Notre analyste warrants a permis un gain de 129,41% grâce au Warrant Put Vivendi.

Et ce ne sont là que quelques exemples des bénéfices que nos lecteurs ont pu réaliser grâce au secteur des ressources naturelles

Mais aujourd'hui, le monde a changé de façon spectaculaire. Et aujourd'hui, notre toute première recommandation financière sera bien différente...

 

Où investir maintenant


C'est très clair : l'époque où l'Occident avait le contrôle de la planète est terminée. On vit actuellement un basculement historique de l'équilibre mondial -- à tous les niveaux : économique, géopolitique, financier...

Tout est en train de changer. Le système financier mondial implose. Des politiques économiques et monétaires qu'on aurait considérées comme "insensées" ou "trop dangereuses" il y a quelques années sont désormais appliquées un peu partout.

En bref, le monde économique vit une crise... et seule une personne sur 100 en comprend l'importance. Certains pensent que le capitalisme a échoué. D'autres sont sûrs qu'il s'agit d'une sorte de conspiration. Et beaucoup de gens sont persuadés que les banques centrales et les politiciens pourront leur sauver la mise.


Ils se trompent tous. Comme l'écrivait autrefois le grand économiste Joseph Schumpeter, il existe des périodes de "destruction créatrice". Nous sommes en train d'en vivre une. On ne peut pas l'arrêter, on ne peut pas reculer. Tout ce que vous pouvez faire, c'est comprendre ce qui se passe... puis vous positionner pour protéger votre patrimoine -- et le développer si possible.

Permettez-moi d'insister, parce que c'est important ; ce ne sont pas des bavardages en l'air. En tant qu'investisseur, vous devez savoir anticiper les grandes tendances, et en tirer les bonnes conclusions. Aujourd'hui, une seule s'impose : le 21ème siècle sera le siècle des pays émergents.

Alors que la France, l'Europe, les Etats-Unis sombrent sous le poids des déficits, des réglementations paralysantes et de structures vieillissantes, les pays émergents prennent de la vitesse. Leurs entreprises s'améliorent, leurs sociétés se modernisent. Une nouvelle classe moyenne émerge, impatiente de s'équiper et de consommer.

Tout cela, vous vous en doutez, créée des marchés gigantesques : infrastructures, biens d'équipement, automobiles (et tous leurs composants), construction... et j'en passe : les opportunités sont spectaculaires, comme on n'en voit qu'une fois dans une vie d'investisseur.

Ce que vous ne savez pas, c'est comment faire pour en profiter. Ca, nous vous le dirons... Vous ne voudriez tout de même pas manquer de si belles opportunités ? Je suis sûr que non. Et je veux vous aider à ne pas passer à côté, grâce à des conseils comme...

** La Chine et l'Inde font beaucoup parler d'elles -- mais d'autres pays émergent déjà, impatients de prendre la relève : l'un d'entre eux en particulier promet de prendre de la vitesse dans les mois qui viennent, notamment grâce à un excellent positionnement dans le secteur des matières premières et des éco-carburants. Nous vous dirons comment profiter de sa hausse sans prendre de risques inutiles.

** L'Australie offre une combinaison ultra-profitable pour les investisseurs : riche en or, en métaux de base et autres ressources naturelles précieuses, sa proximité avec la Chine et le reste de l'Asie lui donne accès à des marchés gigantesques et en pleine expansion. Quelques placements bien choisis vous aideront à profiter de ce potentiel spectaculaire.

** L'Afrique semble être bonne dernière dans le classement économique mondial. Pourtant, ce continent méconnu mérite d'être en bonne place dans votre portefeuille pour les années qui viennent. Nous vous dirons pourquoi, et nous vous indiquerons les meilleurs moyens de vous positionner en toute sécurité.

L'équipe de MoneyWeek est sans cesse à la recherche des meilleures occasions de placements et prend sa tâche très au sérieux. C'est justement ce que vous attendez d'eux. Je suis sûr que c'est un élément très appréciable pour un investisseur comme vous. Car...

Je suis certain que nous partageons un seul et même objectif.

J'ai décidé de vous adresser ce message pour une seule raison : je crois que vous détenez un pouvoir... le pouvoir d'entreprendre, de penser et d'agir librement, de prendre des risques, de construire... or ce pouvoir est en voie rapide de disparition... "L'assistanat" est aujourd'hui le sport le plus en vogue !

En anticipant l'avenir, les tendances et les évolutions, vous saurez où investir, quels seront les créneaux porteurs de demain. Vous pourrez tirer parti d'investissements bien pensés, soigneusement sélectionnés par notre équipe d'experts financiers. Et nous voulons que vous puissiez le faire sans prendre le moindre risque. Comme je vais vous l'expliquer dans un instant, vous pourrez lire MoneyWeek à votre rythme et voir si nous tenons nos promesses avant de vous engager.

 

Les meilleures opportunités d'investissement
directement dans votre boîte aux lettres

MoneyWeek est une source unique de conseils financiers pratiques et d'informations destinées à vous permettre d'optimiser vos investissements. Nous ne nous contentons pas de fournir des nouvelles et de l'information financière -- nous vous montrons comment mettre cette information en application, rapidement et facilement. Le but est simple : vous aider à augmenter et protéger votre argent, pour que vous puissiez, en fin de compte, assurer l'avenir de votre famille et profiter d'un style de vie toujours plus prospère.

Et pour y arriver, notre équipe d'experts passe constamment les marchés au peigne fin, à la recherche d'opportunités exceptionnelles à vous révéler. Et ils sont loin d'être novices en ce domaine, puisque parmi ces opportunités, vous découvrirez...

  • Le seul marché haussier permanent ! Le CAC 40 a beau s'enfoncer dans la baisse et les conditions économiques continuer à se dégrader, sur ce marché, il y a toujours quelque chose qui grimpe : nous vous montrerons comment vous positionner pour exploiter ce potentiel spectaculaire.

  • Comment investir dans une matière première qui est plus précieuse que le pétrole, absolument irremplaçable et qui se fait de plus en plus rare !

  • Les forêts ont échappé à la folie spéculative... et elles pourraient vous offrir un rendement stable et sûr dans ces temps troublés -- grâce à nos conseils, vous pourrez vous positionner en toute simplicité sur "le bois".

  • Ces entreprises sont à la pointe de l'énergie alternative -- et leur technologie sera de plus en plus demandée à mesure que la crise énergétique s'aggrave. Nos experts vous dévoileront lesquelles, et comment en profiter.

Mais avant que je vous explique comment vous inscrire, permettez-moi de vous en dire plus sur tout ce que vous obtiendrez avec MoneyWeek...

 

Gagnez du temps et de l'argent
avec des conseils d'experts de la finance

A partir de maintenant, toutes les semaines, vous avez rendez-vous avec une équipe d'experts financiers qui vous guideront dans vos choix d'investissement.

Et nous ne vous laisserons pas vous débattre dans l'océan d'informations qui inonde les investisseurs actuellement. Des informations essentielles, des opinions claires, des conseils précis, des stratégies pensées pour vous aider à faire croître et protéger votre argent, dans tous les domaines : voilà ce que vous trouverez dans chaque numéro de MoneyWeek.

Mais ce n'est qu'un début...

Nous nous chargeons d'éplucher pour vous les conseils de la presse financière ; nous en faisons ensuite un résumé du pire et du meilleur... pour que vous puissiez choisir en toute objectivité ce que vous voulez mettre dans votre portefeuille boursier.

Nous vous apportons aussi sur un plateau l'actualité financière et économique mondiale : chaque semaine, nos spécialistes passent au peigne fin la presse étrangère -- Etats-Unis, Allemagne, Angleterre, Europe, Chine... Mon équipe décrypte les principales tendances, celles qui compteront vraiment pour vos investissements dans les semaines et les mois qui viennent.

Vous gagnez ainsi du temps -- et de la perspective -- tout en bénéficiant des meilleurs conseils. Nous ne nous contentons pas d'éplucher et résumer la presse (ce qui est déjà un travail immense en soi) : nous vous expliquons comment appliquer les idées d'investissement qu'on y trouve.

Mais je dois vous dire que MoneyWeek n'est pas seulement une source de conseils d'investissement. Nous vous apportons des informations qui peuvent vous aider dans tous les aspects de votre vie financière. Comment dépenser votre argent de manière optimale... comment consolider votre sécurité financière en diversifiant votre épargne au-dehors des marchés financiers... comment profiter d'un mode de vie plus luxueux...

A MoneyWeek, nous consacrons tous nos efforts à vous fournir... 

 

Une source complète d'informations pratiques
pour vous aider à profiter de toute une vie de prospérité

49 semaines par an, MoneyWeek vous révèle des stratégies et des informations conçues pour vous aider à maîtriser votre vie financière -- qu'il s'agisse d'acheter une maison ou de choisir une assurance-vie, d'épargner pour votre retraite ou de payer les études de vos enfants.

Nous vous aiderons également à réduire votre facture d'impôts avec de nombreuses stratégies, tactiques et astuces fiscales que vous pourrez utiliser pour protéger votre argent durement gagné. Tout ça dans des conseils simples, clairs et faciles à appliquer.

Et s'il est très agréable d'économiser de l'argent et de voir vos investissements augmenter plus rapidement que vous ne l'auriez imaginé... il y a mieux encore. A mesure que votre patrimoine grandit et s'améliore, vous pourrez vous offrir des luxes que vous considériez autrefois comme hors de votre portée. Et là encore, MoneyWeek sera là pour vous aider.

A la fin de chaque numéro de MoneyWeek, vous découvrirez en effet des astuces et des conseils pour mieux dépenser votre argent. Vous pourrez par exemple...

Trouver des voyages exclusifs aux meilleurs prix. Partez en safari-photo dans la savane africaine. Prenez des leçons de cuisine en Andalousie. Construisez des châteaux de sable en Corse. Parcourez le monde... à des prix étonnamment bas.

Dénicher la maison de vos rêves. Nous vous montrerons comment mettre la main sur des propriétés stupéfiantes -- de somptueux riads marocains à des châteaux restaurés en Normandie en passant par des lofts de prestige dans les plus grandes villes du monde. Vous pouvez avoir la maison dont vous avez toujours rêvé, pour moins cher que vous le pensez.

Vous offrir la voiture qui vous correspond. Que vous vouliez un intérieur raffiné, une carrosserie à couper le souffle, la consommation minimum ou la puissance pure, nous vous aiderons à trouver le véhicule qui vous va.

En fait, il n'y a vraiment aucun aspect de votre vie financière où MoneyWeek ne puisse pas vous aider. Et je pense qu'une fois que vous l'aurez découvert, vous le considérerez comme un outil inestimable pour obtenir et profiter de la vie que vous avez toujours voulue.  Et pour vous le prouver, je voudrais vous offrir de l'essayer GRATUITEMENT.

Mais avant que je vous explique comment vous inscrire, permettez-moi de vous présenter un dernier avantage que vous obtiendrez avec MoneyWeek...

 

Des actualités financières et des conseils brûlants
envoyés instantanément dans votre boîte électronique

En plus de votre numéro hebdomadaire de MoneyWeek, envoyé par voie postale, vous recevrez également un e-mail exclusif rédigé par notre équipe d'experts financiers.

Tous les jours ouvrables, La Quotidienne de MoneyWeek vous donnera un rapide aperçu de l'actualité des marchés financiers, mais aussi des événements politiques et économiques et des nouvelles opportunités d'investissement, ainsi que la réponse à des questions comme...

pucesMW.gifJusqu'où le CAC ira-t-il cette année ?

pucesMW.gifLa BCE peut-elle nous aider à lutter contre la crise ?

pucesMW.gifPendant combien de temps la récession durera-t-elle vraiment ?

pucesMW.gifLe moment est-il bien choisi pour investir en Amérique du Sud ?

... ainsi que des conseils et des informations essentielles pour vous aider à investir toujours plus profitablement.

Je suis convaincu que vous trouverez La Quotidienne de MoneyWeek extrêmement utile dans les mois qui viennent. Et j'ai gardé le meilleur pour la fin...

 


Essayez MoneyWeek pendant 3 semaines
-- sans aucune obligation de continuer !


Je suis vraiment persuadé que MoneyWeek est la source d'information la plus complète et la plus pratique pour quiconque cherche à protéger et augmenter son patrimoine -- tout en s'assurant une vie plus confortable.

Je pense aussi que c'est le meilleur outil pour vous aider à prospérer alors même que des milliers de Français voient leur épargne partir en fumée. En fait, c'est si important pour moi d'aider les investisseurs à se préparer pour les prochaines années que je veux vous faire une offre très spéciale...

Le prix au numéro de MoneyWeek est de 147 euros par an. C'est très bon marché si l'on pense au fait que vous pourriez gagner et économiser des milliers d'euros chaque année en suivant nos conseils. Cependant, j'aimerais vous donner l'occasion de voir par vous-même tout ce que MoneyWeek vous fournit, sans risques ou obligations.

Je suis donc prêt à vous envoyer MoneyWeek absolument GRATUITEMENT durant trois semaines.

Pendant cette période, vous pourrez découvrir comment vous protéger contre les dangers économiques qui nous menacent, et comment profiter des principales tendances des marchés actuellement.

Vous pourrez exploiter les nombreux conseils et stratégies présentés dans chaque numéro, et voir par vous-même toute la richesse des informations que nous fournissons. Et vous pouvez faire cela sans aucune obligation de continuer.

Après ça, si vous choisissez de continuer à recevoir MoneyWeek, vous n'avez rien à faire. Vous profiterez d'un abonnement à 65 euros pour un an (49 numéros) – soit 55% d'économie sur le prix annuel au numéro.

Ou vous pouvez vous simplifier la vie -- en choisissant le règlement par prélèvement automatique ou carte de crédit, vous ne paierez que 14 euros par trimestre (soit 61% de réduction sur le prix annuel au numéro), et surtout, vous gagnez en flexibilité et en simplicité.

Plus besoin de vous creuser la tête pour vous rappeler quand votre abonnement arrive à expiration : votre banque se charge du travail pour vous, en toute sécurité -- et naturellement, vous pouvez annuler votre abonnement à tout moment, pour quelque raison que ce soit.

N'hésitez pas à vous inscrire pour votre période d'essai GRATUIT de 3 semaines dès maintenant. Il y a tant d'informations profitables qui vous attendent dans votre premier numéro de MoneyWeek... et je ne voudrais pas que vous les manquiez.

Alors rejoignez-nous aujourd'hui et ne laissez plus jamais passer nos opportunités de profit !

Chaque semaine, vous pourrez profiter de nos analyses. Vous pourrez optimiser la gestion fiscale de votre patrimoine et assurer votre retraite.

Aujourd'hui, nous pensons qu'il est impossible de s'en sortir sans cette clairvoyance...

Ne vous faites aucune illusion, les jours de prospérité facile sont révolus.

Je veux vous faire comprendre que vous pourrez encore gagner beaucoup d'argent, à condition de commencer dès maintenant. Vous pouvez assurer votre avenir financier.

Vous trouverez dans MoneyWeek des analyses indépendantes et vitales qui vous permettront de vous protéger tout en saisissant des opportunités comme...

pucesMW.gifProfiter de la mondialisation en misant sur le fret

pucesMW.gifTrouver de l'argent dans les poubelles : découvrez les entreprises du recyclage les mieux placées

pucesMW.gifLes marchés baissent ? Voici comment transformer les "moins" de la Bourse en "plus" pour votre portefeuille grâce à une catégorie de placement bien particulière.

pucesMW.gifLes produits agricoles qui monteront le plus en 2009

Je pense que vous gagnerez beaucoup en lisant MoneyWeek. Vous aurez une bonne perspective de l'avenir... et de la façon dont vous devez vous préparer pour mettre toutes les chances de votre côté. Je vous le promets...

Vous ne lirez jamais un magazine aussi passionnant. Répondez-moi vite. Il suffit de cliquer ici -- vous ne le regretterez pas.

Meilleures salutations,

William Bonner
Président-Fondateur
MoneyWeek



la-chronique@publications-agora.fr


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche