Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 02:15
Dees


Protection de la planète et dépopulation:
l'eugénisme revient en force....Puissance verte!
inv
Les élites sont obsédées depuis plus d’une centaine d’années par l’eugénisme appelé désormais pudiquement "contrôle de la population". La réduction de la population à l'échelle mondiale revient en force, dissimulée cette fois derrière des préoccupations humanitaires et environnementales suspectes. Le Sunday Times du 24 Mai dernier a publié un article intitulé « Le Club des Milliardaires tente de juguler la croissance démographique », révélant la tenue d’une réunion secrète rassemblant tout le gratin de l'oligarchie financière.


Certains des plus riches milliardaires américains se sont rencontrés en secret pour étudier comment utiliser leur richesse pour ralentir la croissance de la population mondiale et accéléré l'amélioration de la santé et de l'éducation.


Les philanthropes ayant assisté à la réunion ont répondu à l'invitation de Bill Gates, co fondateur de Microsoft, et ont discuté afin de joindre leurs forces pour surmonter les obstacles politiques et religieux au changement.


Décrit comme le Bon Club par l'un des participants, y ont participé David Rockfeller Jr, le patriarche de la dynastie américaine la plus riche, les financiers Warren Buffett et George Sorros, le maire de New York, Michael Bloomberg, et les magniats des médias, Ted Turner et Oprah Winfrey.


Avec Gates, ces membres ont depuis 1996 distribué plus de 52 milliards d'euros pour des causes englobant des programmes de santé dans des pays en voie de développement et des aides aux écoles plus proches de chez eux.


Ils se sont rassemblés dans la maison de Sir Paul Nurse, biochimiste britannique, prix Nobel et président de l'Université privée Rockfeller, à Manhattan le 5 Mai. La réunion informelle dans l'après midi était si secrète qu'on a dit à certains aides des milliardaires que ces derniers se trouvaient à des " réunions d'information sécuritaires".


L'éditeur du Chronicle of Philanthropy, Stacy Palmer, a dit que cette réunion était sans précédent. "Nous l'avons appris seulement après, par hasard. Normalement ces personnes sont contentes de parler de bonnes causes, mais là c'est différent - peut être ne veulent-ils pas être perçu comme une cabbale mondiale" a-t-il dit.


Cependant, des détails ont fait surface ce weekend. Les milliardaires ont chacun pu présenter leur cause favorite pendant 15 minutes. Lors d'un dîner, ils ont discuté de la manière dont ils pourraient choisir une i[ "cause servant de couverture"] pour y atteler leurs intérêts.


Les problèmes débattus comprenaient la réforme du contrôle des aides étrangères pour établir des écoles rurales et des systèmes d'eau dans les pays en voie de développement. Se ralliant à Gates ils sont tombés d'accord pour dire que la priorité c'était la surpopulation. (Caractères gras dlt).


Cela pourrait aller à l'encontre de la position de certains dirigeants politiques du Tiers Monde qui pensent que la contraception et l'éducation des femmes affaiblissent les valeurs traditionnelles.


Gates, 53 ans, qui distribue une partie de sa fortune, affirme que des familles en meilleure santé, libérées de la malaria et de la pauvreté extrême, changeraient leurs habitudes et auraient moins d'enfants en l'espace d'une génération.


Lors d'une conférence en Février dernier à Long Beach en Californie, il avait fait des remarques identiques. " Selon les projections officielles, la population mondiale atteindra un pic de 9.3 milliards d'individus (actuellement il est de 6.6 milliards) mais grâce à des initiatives philanthropiques, telles qu'une meilleure contraception, nous pensons pouvoir le ramener à 8.3 milliards" avait alors dit Gates.


Patricia Stonesifer, ancienne directrice de l' exécutif de la Fondation Bill et Melinda Gates, qui donne plus de 2 milliards par an pour les bonnes causes a participé à la rencontre Rockfeller. Elle a dit que les milliardaires se sont rencontrés pour " discuter comment augmenter leurs dons" et qu'ils avaient l'intention de continuer " à dialoguer" les prochains mois à venir.


Un autre invité a dit "qu'on n'était pas aller jusqu'à voter" mais qu'un consensus a émergé qu'ils soutiendraient une stratégie qui présenterait la croissance de la population comme une menace environnementale, sociale et industrielle potentiellement désastreuse (Caractères gras dlt).


Cet autre invité a dit que "c'est quelque chose de tellement cauchemardesque que chacun dans ce groupe est d'accord qu'il faut une réponse hyper intelligente. Ils ont besoin d'être indépendants d'agences gouvernementales, qui sont incapables d'empêcher le désastre que nous voyons tous se profiler à l'horizon" (Caractères gras dlt)


Pourquoi tout ce côté secret ?


"Ils voulaient parler entre riches sans craindre que ce qu'ils disaient se retrouvent publier dans les journaux, et les présentent comme un gouvernement alternatif mondial." a-t-il dit.

John Harlow, Los Angeles 24/05/09


Article du Times


Information complémentaire


C'est clairement dit dans cet article la cause environnementale doit servir de couverture pour un programme de contrôle de la population mondiale (eugènisme) élaboré par l'oligarchie financière. Cette thématique de la nécessité d'une diminution de la population mondiale est trés tendance dans les milieux environnementalistes.


Comme l'écrit François Marginean dans un article du 12/08/09 intitulé "Eugénisme et agenda mondial de dépopulation" publié sur sur mondialisation.ca


..."L’idéologie d’eugénisme et de réduction de la population est bien intégrée dans le mouvement environnementaliste et celui de la théorie du réchauffement climatique causé par l’homme. Que ce soit correctement attribué à l’homme ou pas, les mêmes idées de réduire le nombre de population mondiale, de contrôler les naissances en adoptant des mesures eugéniques imitant la politique de l’enfant unique de la Chine et autres mesures dont l’avortement et la taxation d’enfants supplémentaires, sont présentes. L’humain et même les enfants sont le problème qu’il faut éliminer.


Alors que la planète subit une chute drastique de la production de biens indispensables au maintien de sa population, le Fonds mondial pour la nature (anciennement World Wildlife Fund) a publié le 29 octobre son Rapport Planète vivante (Living Planet Report 2008), affirmant que, puisque «les besoins des hommes en nourriture, eau, énergie et matériaux» représentent la plus grande menace pour la biodiversité, la consommation humaine devrait être réduite d’au moins 30% — pour commencer.


Selon ce rapport, plus des trois quarts de la population mondiale vivent dans des pays dont la consommation dépasse leur bio-capacité (exprimée sous forme d’«empreinte écologique»). Les auteurs en viennent à demander la «réduction de la population, de la consommation individuelle et des ressources utilisées ou des déchets émis pour produire des biens et des services». Pour la première fois, le WWF s’en prend même à la consommation d’eau.


Ce rapport, dont les recommandations, si elles étaient appliquées, conduiraient à la mort de centaines de milliers d’hommes, a été co-rédigé par des membres de la Société zoologique de Londres. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre. Le prince Bernard était un nazi, membre des SS, qui, contraint de démissionner du parti en vue de sa fonction royale, signa sa lettre de démission par un «Heil Hitler !»....
_________________

Lire:
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14750


http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkVpFZklVVGidEyfkT.shtml


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche