Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 18:14

lundi 17 août 2009

Citoyens !

 

Sitôt que le service public cesse d'être la principale affaire des Citoyens, et qu'ils aiment mieux servir de leur bourse que de leur personne, l'Etat est déjà prés de sa ruine. Faut-il marcher au combat ? ils payent des troupes et restent chez eux ; faut-il aller au Conseil ? ils nomment des Députés et restent chez eux. A force de paresse et d'argent, ils ont enfin des soldats pour asservir la patrie et des représentants pour la vendre.


Jean-Jacques Rousseau
, Du contrat social, chap XV, 1er §


http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/08/17/14715340.html


_______________________________________________________________________________________

Quatorze juillet

 

francebannierecommune


Il n'est pas possible de vivre éternellement en dehors de la patrie, et la patrie, ce n'est pas seulement un coin de terre; c'est aussi un ensemble de coeurs humains qui recherchent et ressentent la même chose. Voilà la patrie, où l'on se sent vraiment chez soi.

Vincent Van Gogh, Lettre à son frère Théo (1883), Gallimard, p 264



Vincent

 

Posté par Alaindependant à 21:16 - Verbes - Commentaires [6] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Ma patrie

Ma patrie, c'est la terre entière, surtout celle de ceux qui souffrent et quelles que soient leurs souffrances. Il y a dans la notion de patrie telle qu'on l'entend généralement une conotation nationaliste qui me dérange. Oui, la patrie, c'est une terre, mais laquelle, celle de qui ? Celle de la poignée de riches qui ont toujours envoyé les autres au combat et meurent dans leurs lits ou celle du paysan qui la cultive pour nous nourrir ?
Ma patrie la plus chère, c'est ma vie et celle des miens et si un jour je devais défendre ce que nos dirigeants nomment la patrie, je prendrais les miens et je partirais ailleurs quitte a être traité de lâche, mais un lâche vivant est toujours mieux qu'un héros mort.

Posté par Lucien Aymard, dimanche 12 juillet 2009 à 22:11

Patrie

Lucien,
le sens des mots nous a été volontairement détourné pour nous perdre dans la question.
Le mot lui même donne la réponse : PATRIE = PAITRE
La patrie est ce lieu qui "nourrit" celui qui vient y paitre.
Et dans ce nourrir, on parle bien de la mère patrie n'est ce pas,il y a nourrir les sens, l'esprit, le coeur, la mémoire,l'héritage etc...
Il n'y est question ni de guerre, ni d'honneur, ni de défendre, sinon de nourrir.
Là est notre patrie§

Posté par Arthénice, dimanche 12 juillet 2009 à 22:24

patrie suite

Ainsi, il y est question de nourrir et non de mourir !
Quand la patrie ne nourrit plus, on la quitte en effet, parce qu'elle nous a lâchée.
Ce ne sont pas nous les lâches, c'est elle qui nous lâche.
Et actuellement, dans la destruction systématique de la mère patrie pour n'en faire qu'une amère patrie, il convient de transformer sa relation et son attachement pour ne pas souffrir.
Arthénice

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche