Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 15:26



Un conseiller d'Obama contraint à la démission
pour avoir soutenu les théories du complot

Surnommé le «gourou des emplois verts», Van Jones a finalement démissionné samedi 5 septembre tandis que montait une polémique sur son soutien à une organisation développant la théorie du complot sur les attaques du 11 septembre 2001 contre New York et Washington. Il lui est reproché aussi d'avoir utilisé des termes offensants et des insultes contre les Républicains dans des discours prononcés avant d'entrer dans l'administration Obama. Lire la suite l'article

Ce conseiller du président Barack Obama, spécialisé dans les questions environnementales, a démissionné «pour des initiatives inappropriées et des déclarations passées jugées offensantes», a annoncé tôt dimanche 6 septembre la Maison-Blanche.

Van Jones, membre du Conseil présidentiel sur la qualité de l'environnement, travaillait plus particulièrement sur les «emplois verts» et avait convaincu Barack Obama du potentiel qu'ils représentent pour l'économie américaine dans les prochaines années. Mais il avait flirté avec des organisations croyant à la théorie du complot au sujet des attentats du 11 septembre et avait signé en 2004 une pétition qui accusait l'administration Bush «d'avoir pu délibérément permettre aux attaques du 11 septembre de se produire, peut-être pour avoir un prétexte afin de faire la guerre».

Cette démission intervient à un moment délicat pour Barack Obama qui est affaibli politiquement et tente actuellement de reprendre la main dans le débat sur son projet de réforme de l'assurance-maladie aux Etats-Unis. En grande difficulté sur ce dossier, y compris auprès des élus démocrates, il doit prononcer le 9 septembre un discours au Congrès qui s'annonce déterminant.

«A la veille de combats historiques pour la couverture maladie et l'énergie propre, les adversaires de la réforme ont monté une campagne diffamatoire contre moi»,  déclare M. Jones dans un communiqué accompagnant l'annonce de sa démission. «Ils recourent au mensonge et la déformation des faits pour détourner l'attention du public et semer la division. Je ne ... Lire la suite sur Slate.fr


http://fr.news.yahoo.com/79/20090906/twl-un-conseiller-d-obama-contraint-la-d-fe7f0c9.html


Lire aussi :



La vérité, sans fioritures !


 
Le 11 septembre, la désinformation va battre son plein, il n'y aura pas de débat véritable, les "débats" organisés seront faussés, et ceux qui défendent la vérité seront dénigrés (traités de "conspirationnistes"). 

Je vais plus loin: Gageons que toutes les chaînes vont profiter de la commémoration pour nous émouvoir sur les USA, vanter l'amitié franco-américaine, nous préparer à "suivre" les Anglo-Saxons et les Israéliens dans leurs aventures impériales. En avant la propagande de guerre  ! Marie Drucker va-t-elle être encore mobilisée pour faire les basses besognes au service des marchands de canons et donc du futur bombardement de l'Iran (pour commencer) ?

Eva R-sistons


________________________________________________________________


La vérité, sans fioritures !


Alors que la contestation de la version gouvernementale des attentats du 11 septembre 2001 ne cesse de se développer partout dans le monde, y compris aux États-unis, le « rideau de fer » des médias occidentaux ne cesse lui aussi de se développer. Une « chape de plomb » s’est abattue sur les États de l’OTAN et leurs alliés. Toutes les interrogations sur ces événements sont immédiatement qualifiées de « délires conspirationnistes » et leurs auteurs sont discrédités et marginalisés. Cependant, le plus surprenant en cette période de globalisation de l’information n’est pas le monolithisme des médias US, mais leur faculté à cacher à leur public l’ampleur du mouvement pour la vérité sur le 11/9 dans le reste du monde. Pas même un mot sur les milliers de personnalités étrangères, y compris des Prix Nobel ou des chefs d’État, qui ont déclaré publiquement ne pas croire la version des administrations Bush et Obama.

À l’approche du huitième anniversaire de ces actes criminels, les médias occidentaux préparent de nombreux dossiers pour discréditer les sceptiques. Selon un scénario bien rôdé, ces dossiers comparent la réflexion critique sur les attentats à la négation de la « solution finale » nazie. Puis, il font intervenir des experts en sciences sociales pour disserter sur le besoin des gens d’imaginer des secrets derrière les événements qui les dépassent. Au passage, ils interviewent —comme représentatifs de la contestation— quelques illuminés tenant des propos incohérents. Enfin, il s’interrogent sur le manque de fiabilité des informations véhiculées sur Internet où n’importe qui peut écrire n’importe quoi. Mais jamais, jamais, ils n’exposent les arguments critiques des sceptiques et ils ne les réfutent.

Dès les premiers jours, j’ai questionné la version gouvernementale et j’ai élevé cette critique au rang d’un débat mondial. J’ai parcouru la planète, j’ai rencontré de nombreux chefs d’État et de gouvernement, je me suis longuement exprimé sur quantité de chaînes de télévision et j’ai touché un audience cumulée de plus d’un milliard de téléspectateurs. J’ai payé chèrement mon impudence. On m’a insulté, dépouillé, menacé, traqué. Mais je vois aujourd’hui, partout, des voix libres s’élever pour refuser le mensonge et exiger la vérité.

Dans mon pays, la France, dont les débats intellectuels étaient jadis exemplaires, on a interdit aux médias audiovisuels de me donner à nouveau la parole sur le 11-Septembre. Les personnalités qui ont osé s’exprimer sur le sujet ont été durement remises à leur place et réduites au silence. L’ordre atlantiste règne dans les rédactions des médias parisiens. Pourtant, il existe toujours des esprits rebelles et courageux. Le plus populaire des humoristes français, Jean-Marie Bigard, a dit l’an dernier son scepticisme sur un plateau de télévision. Il a immédiatement dû affronter une campagne de presse et on a tenté de le ruiner en sabotant la promotion d’un de ses spectacles. Il a laissé passé l’orage, mais n’a pas baissé la tête. Le voici qui, depuis un mois, diffuse un feuilleton vidéo hebdomadaire sur son site internet. Avec comme seule arme un humour rabelaisien, il souligne l’irrationalité du rapport de la Commission présidentielle Kean-Hamilton et le ridiculise. Le trait est énorme. La satire est grotesque. Même le néocons le plus fanatique ne doit pouvoir s’empêcher de rire en l’écoutant.

Voici ces vidéos. Regardez-les. L’empereur est nu.
Annonce


liste complète

_____________________________________________________________


Sur mon blog désinformation :

Articles récents

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche