Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 17:48

Depuis le début, cette "pandémie" est questionnée, et tous les pointeurs ont été signalés par les opposants à la vaccination obligatoire. La possibilité de loi martiale existe. Nul besoin de faire l'autruche. Quant à décliner les arguties habituelles sur la théorie du complot, pour qui ne les a pas vus, ces deux textes proposés [1] et [2] avec le regard de la psychiatre Liliane Bourdin, et de l'historienne Annie Lacroix Riz.
Nous voilà donc à la phase juridique du traitement de la "pandémie", relatée par Ouest-France.
Questionné sur France 24 le Docteur Marc Girard, auteur du précieux "Vacciner ou pas" réagit.


La grippe A trouble aussi la justice



Le ministère de la Justice a-t-il concocté un plan secret antigrippe « liberticide » ? Polémique, hier.

Le Syndicat de la magistrature, classé à gauche, a lancé hier le pavé. En cas de pandémie de grippe A, le ministère de la Justice n'hésiterait pas à bouleverser les procédures pénales. Des audiences seraient confiées à un juge unique. Les gardés à vue ne verraient leur avocat qu'au bout de 24 heures. Les délais de détention provisoire seraient prolongés...

« Il n'y a aucun plan secret »

Cet arsenal de mesures constitue, aux yeux du syndicat, « une justice d'exception, un dispositif liberticide ». Ce qu'a aussitôt démenti la ministre de la Justice. « Il n'y a aucun plan secret. » Michèle Alliot-Marie a évoqué une réflexion engagée « au cas où l'on serait dans une situation catastrophique. Ces mesures n'ont même pas encore été arbitrées. Et sans doute, je l'espère, elles ne s'appliqueront jamais ».

Il demeure que la concertation sur le sujet paraît fortement grippée entre les syndicats et le ministère. Ce n'est sans doute pas un hasard si cette polémique intervient également en plein débat sur la mort annoncée du juge d'instruction.

Fantasme ou vraie crainte : le pseudo-plan antigrippe a aussi contre lui les avocats. « Il n'y a aucune raison de sacrifier les libertés pour une grippe », a estimé, hier, le Conseil national des barreaux. Et dans les prisons ? Actuellement, il y a cinq cas de suspicion de grippe A, a indiqué la ministre, mais aucun cas déclaré.

Bernard LE SOLLEU.

Source


La réaction du Docteur Marc Girard, hier sur France 24, avec cette précision sur son site :

"NB. Vers le milieu de l’émission, on relèvera que mon estimation d’une mortalité grippale de un pour cent relève d’un simple lapsus : elle est de un pour mille (au maximum), et le reste de calcul reste correct. Même pour un expert, l’erreur est humaine...
"

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche