Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:11



Toute votre vie, indexée
publié par Observeur Aujourd'hui 00H10

Toute votre vie, indexée

 

L'une des caractéristiques les plus méconnues du téléphone mobile est sa capacité à enregistrer tous nos mouvements en lui associant des données personnelles. Ce n'est que le prélude à une vie qui sera entièrement indexée.

Phase 1: votre téléphone portable, il vous suit partout, est allumé de 7h00 à minuit. Il entend tout, voit si on le lui demande. Pour l'instant, il n'enregistre rien, sinon quelques photos ici et là. S'il ne garde pas en mémoire vos mouvements, le réseau cellulaire le fait. A intervalles réguliers, le téléphone optimise sa capacité de communication, évalue le signale du relais le plus proche. En permanence, il effectue une triangulation, donc détermine sa position avec une précision de quelques mètres. Ajouter à cela la capacité des "smartphones" de détecter les signaux des bornes wifi qui sont souvent géolocalisées, sans compter les GPS embarqués. De quoi faire rêver les autorités policières, les avocats spécialisés dans les divorces, et toutes sortes de marketeurs.

Plusieurs firmes aux Etats-Unis et en Europe travaillent sur l'exploitation des capacités de traçabilité dynamique du portable. A peu de variantes près, le principe est le même. On prend les données des relais cellulaires, on observe les mouvements à l'intérieur de chaque cellule (qui peuvent être très petites dans les zones urbaines). On détermine des lieux d'origines, de destination. On corrèle avec les heures de la journée. On déduit de tout cela des flux, des densités, des lieux de convergence, donc des "tribus" de groupes sociaux, que l'on peu décomposer par âge (un lieu de "djeunes" par opposition à un restau chic et cher de seniors parvenus), par niveau de vie (Leader Price vs. Lafayette Gourmet). On sait donc exactement quels sont les modalités de déplacement de toutes ces tribus. Cela c'est pour les données dites "anonymisées" où chaque individu n'est qu'une suite de données et coordonnées. Mais on peut faire bien mieux.

Phase 2. D'ici quelques années, le smartphone servira à toute sortes de transactions dans la vie quotidienne. Ils sera ce que le funeste Moneo aurait dû être : l'instrument idéal pour régler un parking, une place de cinéma, il servira de titre de transport, etc. Accessoirement, votre portable donnera une bonne idée de vos goûts, par vos achats effectués sur iTunes, les applications que vous avez téléchargé et les services auxquels vous avez souscrit. Autant de données, pouvant être soit traitées en masse, soit de façon nominative.

Phase 3. Pour l'heure, rien de tout cela n'est enregistré dans l'appareil. Mais d'ores et déjà, on peut très bien imaginer que votre portable puisse garder en mémoire vos mouvements, les rapprocher de votre carnet d'adresses, de votre agenda électronique, indexer le tout dans le temps et l'espace et rendre toute votre vie "chercheable" depuis votre ordinateur ou (mieux/pire) depuis votre compte Google. Sans compter naturellement les photographies numériques, bientôt systématiquement "géo-taggées" (comprenant une identification des lieux avec latitude et longitude) et où les personnes sont identifiées : on associe une seule fois un nom à une image et tous les visages identiques sont étiquetés de la même façon. Tout cela fonctionne d'ores et déjà très bien.

La phase 4 est la combinaison de ce qui précède. Un "life recorder" que le site TechCrunch évoque comme "la montre du siècle". L'appareil est encore très primitif, mais les concept est là : de la taille d'une boite d'allumettes, il se porte en sautoir (classieux), au bras (pour ceux qui aiment le look tensiomètre) ; il doit avoir vue sur l'extérieur car il prend des photos, soit à intervalle de 30 secondes, soit en fonction de ce que lui suggère ses capteurs : changement d'intensité lumineuse (vous venez d'entrer dans une pièce, "clac"), déplacement significatif noté par le GPS de bord ("clac"), une voix inconnue ("clac"). Tout cela se transforme en une vaste base de données comprenant des lieux, des gens, et des faits car les plus "geeks" envisagent l'enregistrement des conversations (afin de pouvoir les retrouver plus tard avec un moteur de recherche ad hoc), la capture d'un texte qu'on est en train de lire (là encore indexable) et bien sûr la lecture de tout les mots qui apparaissent sur une photo. On peut avoir une idée de http://research.microsoft.com/en-us/um/cambridge/projects/sensecam/questions.htm" l'état actuel de la recherche en allant sur ce site du laboratoire de Microsoft. A terme, toute cette technologie sera intégrée à un téléphone portable, et gérée par l'omnipuissance décentralisée d'un Google qui lui aura ajoutée des "couches" technologiques comme par exemple la reconnaissance vocale.

Evidemment, toute notion de vie privée vole en éclat. Mais les 250 millions de connectés à Facebook s'en fichent déjà.

http:// www.e24.fr/chroniques/tectoniquedesclics/article130948.ece/Toute-votre-vie-indexee.html



http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=6121&rech=8711#6121

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche