Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 21:44


réduire le trou de la sécu en taxant les malades, le Dr Christian Lehmann dénonce dans les colonnes de L’Humanité du jour, le véritable corporatisme qui se cache derrière ces mesures.



Brèves
 /
Forfait hospitalier / déremboursement : Non au chantage du fascisme financier
8 septembre 2009 - 12:03


8 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Après l’annonce du gouvernement de

« On peut entendre les assurances privées se frotter les mains : omniprésentes sur le marché de la publicité, elles expliquent à qui veut l’entendre qu’elles prendront en charge les médicaments non remboursés. On glisse de plus en plus vite vers un système à l’américaine. Le but avéré du gouvernement est de passer la santé au privé. Frédéric Van Roekeghem, le directeur de la caisse d’assurance maladie, est un ancien de chez Axa ; le cabinet de Douste-Blazy [Ministre de la santé de 2004 à 2005 - ndlr] était truffé de gens qui venaient des assurances privées ; Xavier Bertrand lui-même y a travaillé avant de venir au ministère [Secrétaire d’Etat à l’Assurance maladie entre 2004 et 2005 puis ministre de la Santé jusqu’en 2007 - ndlr]. Dans quelques années, ça apparaîtra évident à tout le monde, mais il sera trop tard. »


Ensuite, Christian Lehmann explique à juste titre que s’attaquer au système de soin sous prétexte du déficit de la Sécu revient à ignorer la cause du déficit :


« Plus on dérembourse, plus on dit qu’on comble le trou de la Sécu. C’est-à-dire plus on détruit l’idée même de solidarité face à la maladie, plus on dit que c’est pour sauver le malade. Ces 20 milliards de déficit sont liés à quoi ? Aux dépenses de santé qui auraient brutalement doublé en l’espace d’un an ou à l’effondrement du système libéral économique ? Leur trou de la Sécu devient un gouffre parce que leur mode de fonctionnement libéral économique les a mis là. »

Brave mais pas téméraire, le gouvernement préfère s’attaquer aux « petits ».

Mais contrairement à la conclusion qu’en tire le Dr Lehmann – « Je n’ai plus d’espoir. Je pense que le système de santé solidaire est mort, le gouvernement l’a tué » – il y a un espoir, et c’est précisément d’attaquer ce fascisme financier à la racine. Il est urgent de procéder à une banqueroute organisée des dettes purement financières que l’on voudrait faire payer aux populations avec ce type de mesure. Voilà ce sur quoi tous les mouvements et partis de progrès devraient être unis.


Appel à constituer sans délai une Commission d’enquête parlementaire sur la crise financière



http://www.solidariteetprogres.org/article5782.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche