Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 01:23



Obama dissimule la révolte populaire
et prolonge l’état d’urgence


12 septembre 2009 - 13:23

 


12 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – Après qu’ait éclaté début août une révolte populaire contre la réforme Obama et sa politique de renflouement, la Maison Blanche et les médias nationaux américains font désormais comme si le peuple n’avait pas parlé. La presse ne rapporte plus les rassemblements de masses et les manifestations d’hostilités du peuple à l’encontre d’Obama et de ses politiques, et le Président a choisi dans son discours de mercredi de ne pas tenir compte de cette contestation massive et de poursuivre son programme d’austérité.

Fin août, alors que de nombreux députés ne tenaient plus de réunions publiques ou optaient pour des visioconférences et des réunions de dernières minutes par peur des citoyens en colère, au moins 15 à 20 000 personnes ont participé chaque jour à des Town Hall meetings qui rassemblaient en moyenne 7-800 personnes. Samedi dernier, 18 000 personnes se sont massées à Cincinnati dans l’Ohio, un des Etats les plus durement frappé par la crise, pour un Town Hall meeting spécial avec le chef du groupe républicain à la Chambre des députés. Les questions portaient aussi bien sur la réforme de la santé que sur l’éducation, le renflouement de Wall Street et, nouveauté, sur la guerre en Afghanistan - la Maison Blanche veut y envoyer plus de soldats alors que la population est majoritairement opposée à cette guerre. Deux jours après, à quelques kilomètres de là, le Président en personne ne rassemblait que 4 000 personnes en soutient à sa réforme. La marche sur Washington organisée aujourd’hui par les organisations libertaires/conservatrices a elle aussi été étouffée par la presse nationale.

Que la contestation soit républicaine, démocrate ou simplement citoyenne, elle est systématiquement dissimulée, Washington se transformant ainsi en bunker pour se protéger de la réalité. La Maison Blanche aurait-elle nommée Josef Goebbels « tsar » à l’information ?

Dans sa folie, la Maison Blanche vient aussi de prolonger l’état d’urgence (et donc les mesures d’état policier qui vont avec) décrété par George W. Bush après les attentats du 11 septembre 2001 et qui avait permis à son administration de renforcer le pouvoir présidentiel et de dissimuler ses pratiques inconstitutionnelles. L’administration Obama a déjà adopté la doctrine de l’ « exécutif unitaire » établie par ses prédécesseurs, en gouvernant par des décrets-lois (« signing statements ») contredisant les décisions du Congrès et en recourant à la tsarmania pour contourner les procédures parlementaires de confirmation pour les responsables de l’administration

http://www.solidariteetprogres.org/article5803.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche