Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 01:39



Mardi 15 septembre 2009
Dans un livre qu’elle publie gratuitement sur le web et en version physique payante, la vice-présidente du MoDem veut montrer qu’il existe d’autres moyens de financer la création. D’ailleurs, elle revient sur les projets Hadopi, Loppsi et Herisson, des moyens contournés pour « ficher les internautes ».

Effectivement, le meilleur moyen de promouvoir un livre et d’avoir le courage de ses opinions était de mettre un livre en téléchargement libre. Quand on s’appelle Corinne Lepage, et que l’on est anti-hadopienne convaincue, cela tombait sous le sens…

« Entre colère et espoirs » est donc disponible en cliquant sur ce lien, et démontre la viabilité des modèles de distribution alternatifs. « Il faut trouver canaux pour diffuser la création et le savoir, comme nous cherchons à le faire dans l'économie en général. Je voulais montrer que l'on pouvait associer diffusion gratuite et protection du droit d'auteur » indique-t-elle tout d’abord dans une interview accordée à Marianne2.

Hadopi, Loppsi : société de surveillance

Mais certains propos du livre (choisis dans cet article) sont légèrement plus sulfureux, accusateurs : « Mais les ambitions présidentielle et gouvernementale de ficher les Français continuent de plus belle… Il existe aujourd'hui 45 fichiers qui permettent le contrôle de près de 30 millions de Français. Sept nouveaux fichiers sont en préparation cependant que les moyens de la commission nationale informatique et liberté ne cessent de se réduire tant sur le plan matériel que sur le plan juridique. Le projet HADOPI ne constitue en réalité qu'un moyen de ficher les internautes au prétexte de leur donner les moyens de pouvoir constituer leur bonne foi grâce au suivi permanent de leurs activités informatiques. Le projet hérisson dont il est question dans une autre chronique s'inscrit dans la même logique ainsi que le projet LOPSI 2. Il semble que désormais le gouvernement soit de thé de tout ce qu'il est nécessaire pour contrôler les citoyens français en dehors de la sphère Internet ; la bataille se livre désormais sur Internet ».

Le bestial Herisson

En ce qui concerne le projet Herisson (Habile Extraction du Renseignement d’Intérêt Stratégique à partir de Sources Ouvertes Numérisées), son but « est d'assurer une surveillance complète des réseaux Internet et par là même de mettre sous contrôle le dernier espace de liberté existant ».


Corinne Lepage rappelle qu’un appel d’offres avait été lancé en 2007, pour la création d’une plateforme dédiée au traitement des sources ouvertes pour le renseignement militaire d'intérêt stratégique : « Il s'agit en réalité de surveiller tous les réseaux avec des technologies extrêmement poussées permettant le cas échéant de surveiller en réalité tous les acteurs du
Web, en dehors de tout contrôle ». Ce qui induit également la surveillance des réseaux chat IRC, mailong lists, forums, blogs, podcasts, P2P…

Alarmiste, elle finit par rappeler qu’« En réalité, c’est bien une société de surveillance généralisée qui se met en place ».

Source : Informaticien.com

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-36117124.html



liste complète

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche