Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 04:34

septembre 16, 2009 par fonzibrain

FED_dees


Des villes US coupent la lumière la nuit pour économiser de l’argent ! Mais tout va bien !

 

L’éclairage historique est la dernière victime de la récession. Pour économiser de l’argent, certaines villes et les villes sont en éteignant les lumières, souvent beaucoup d’entre eux.
Le rapport coût-coupe se déplace coïncident avec l’évolution des mentalités à propos des lampadaires. Autrefois considérés comme des mesures de sécurité utiles, les feux sont de plus en plus considérée par certains agents publics et les chercheurs comme une question environnementale, ce qui crée la pollution lumineuse et brûlante d’énergie excédentaire.

En Juillet, Santa Rosa, en Californie, a commencé deux ans d’efforts pour retirer 6000 de la ville de 15.000 réverbères. Un montant supplémentaire de 3000 sera placé sur une minuterie qui allume s’éteint, de minuit à 5h30 d’épargne: 400.000 dollars par an.

La ville se vante qu’elle réduira son empreinte carbone. Ce qui importe vraiment, cependant, c’est l’argent.

Directeur des travaux publics Rick Moshier dit qu’il avait déjà réduit le budget de son ministère de 25% quand il se tourna vers les réverbères. “Je peux soit fixer nids de poule et d’eaux pluviales ou de continuer à payer 800.000 dollars par an pour l’électricité”, Moshier dit.

En éteignant les lumières a rencontré une certaine résistance locale. Santa Rosa est une permanence téléphonique pour les plaintes.

“Qu’en est-il le facteur humain?” déclare Kenneth Ozoonian de North Andover, Mass Sa ville est d’éteindre les lampadaires 626 – environ un tiers du total de la ville – pour enregistrer 47,000 $ annuellement.

«Certains de ces feux ont été en fonction pour 40 ou 50 ans. Les personnes âgées, les enfants et les handicapés ont besoin de la lumière, dit-il. D’autres villes basculant le commutateur:

• Dennis, Massachusetts, à Cape Cod envisage d’éteindre les lumières pour économiser 832 $ 50.000 par an.

• Montgomery, en Pennsylvanie, a son service de police de choisir les lumières aller. La ville éteint 31 feux, un tiers du total, d’économiser 6000 $.

• South Portland, Maine, a rejoint plusieurs autres villes du Maine quand le conseil municipal a voté à éteindre les lumières 112, économisant 20.000 dollars par an.

Dans le Minnesota, les villes et les villes commencent à «frais de lampadaire” pour couvrir le coût.

Northfield, Minnesota, une ville de 19.000 le mois prochain, décidera s’il convient d’ajouter une taxe de 2,25 $ éclairage public à l’eau et les factures mensuelles d’égout. Plus de 30 villes du Minnesota ont ajouté la redevance.

“Streetlights sont plus chers que les gens se rendent compte”, Northfield maire Mary Rossing dit. Sa ville consacre environ 230.000 dollars par an sur les réverbères.

Les villes sont nombreuses à quitter les lampadaires aux intersections, mais les retirer de quartiers résidentiels, surtout à partir du milieu des blocs.

La plupart des villes utilisent plus de lumière que ils ont besoin, au moins dans certains endroits, affirme le scientifique John Bullough du Centre de recherche sur le rayonnement du Rensselaer Polytechnic Institute. Les villes doivent être prudents sur la suppression des feux, dit-il. “Ce n’est pas quelque chose que vous voulez faire en lançant des fléchettes à la carte”.

Il ya peu de preuves pour soutenir la conviction que les lampadaires réduire la criminalité, dit-il. Toutefois, l’éclairage ne réduit les accidents de circulation, surtout aux intersections.

Les lampadaires de la nation consomment l’équivalent de l’électricité à 1,4 millions de foyers. Ils produisent des gaz à effet de serre égal à 2 millions de voitures par an.

«Avons-nous vraiment besoin de cette beaucoup de lumières sur? Avons-nous vraiment besoin de cette puissance beaucoup? demande Johanna Duffek de l’International Dark-Sky Association.

Et oui,mais la crise est finie,lisez également de contreinfo (ils sont enfin revenus),c’est assez flippant quant à la réalité économique aux USA.

La crise qui frappe durement les ménages américains provoque, comme c’est le cas en France, un trou énorme dans les budgets publics, tant au niveau national que local. Incapable de boucler son budget, le comté de Jefferson, en Alabama, a décidé début juillet de licencier les 2/3 de son personnel. Sur les 488 employés à l’entretien du réseau routier, il n’en reste que 89 après ces coupes sombres. Mais le comté n’est pas seulement victime de la baisse de ses recettes. Un projet coûteux et inutile d’amélioration de l’assainissement a été gangrené par la corruption, et les luttes de pouvoir entre responsables locaux et élus de l’Etat paralysent la recherche d’une solution. Enquête du New York Times sur une situation exemplaire des difficultés de l’Amérique profonde..

Le dernier LEAP est paru,ceux ou celles qui le veulent n’ont qu’à me le démander.
Pour ceux qui ne connaissent pas,le LEAP a prévu la crise 2 années avant tout le monde,il faut donc prendre au serieux leur travail.
leur site

NE CORYEZ PAS LES MÉDIAS,ILS MENTENT,LA CRISE VA DURER DES ANNÉES ET COMME EN 29,C’EST DEUX OU TROIS ANS APRÈS QUE LA SITUATION SERA LA PLUS GRAVE.

Comprenez que si l’electricité est coupée,ce n’est pas pour faire de l’écologie,et comprenez que si des villes US licencient leurs fonctionnaires,c’est que la situation est catastrophique.

Allez à la campagne,sortez vous sous de la banque,achetez de l’or,ou quelque chose qui a une valeur intrinsèque,ou qui pourra s’échanger.
Ce n’est pas du sensationnalisme,c’est arrivé aux russes,aux argentins et même si cela vous fait rire aux zimbabwéens ,et cela va nous arriver aussi.


FED_dees

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche