Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 10:53
blog.ramon-basagana 
Vendredi 18 septembre 2009

Grippe A(H1N1):journal d'un médecin "sur le terrain"

J’ai vu 28 patients cet après-midi. La plupart venaient pour des symptômes peu évocateurs de grippe.

« Avec tout ce que j’entends, je préfère voir le médecin ! »

J’ai entendu cette phrase une bonne dizaine de fois.

Aucun tableau franc de grippe, c’est-à-dire comportant : courbatures, frissons, fièvre etc.

Mais beaucoup de toux, rhume, maux de tête…

Sans compter une dizaine d’enfants que les responsables scolaires ont renvoyés chez eux parce qu’ils ont eu le malheur de tousser ou de se plaindre de « vagues maux de tête ».

Un enfant pleure : « J’ai la grippe, je vais mourir ! »

Je le rassure.

Des adultes ont « attrapé » la pluie au stade Vélodrome ( match OM-Milan )…

Angines, pharyngites…

 

Beaucoup me demandent :

-       C’est vrai, que la grippe tue ? Vous ne pensez pas qu’ils en font trop ?

 

Que répondre ?

Un jeune homme de 26 ans est bien mort infecté par le virus H1N1, il y a quelques jours. Et il ne souffrait auparavant d’aucune autre maladie.

Que s’est-il passé ?

Mauvaise prise en charge initiale ? dysfonctionnement du service ?

Non.

Selon le Pr Bruno POZZETTO, chef du service bactériologique du CHU de Saint-Etienne, « il est possible, voire probable que le sujet ait eu un petit dysfonctionnement de son système immunitaire qui n’a pas enrayé l’infection. Malgré l’intubation, il a été impossible de ventiler le malade ».

 

J’explique à mes patients que cette mort est due au fameux SDRA (syndrome de détresse respiratoire aiguë), une pathologie RARISSIME, qui peut être provoquée par le H1N1 (une fois sur 10 à 100.000 selon les chiffres que j’ai sous les yeux), mais aussi par d’autres virus (CMV ou cytomégalovirus), des champignons, des parasites (pneumocystis), ou même des causes toxiques (barbituriques, héroïne).

 

Ceci dit, la survenue d’un SDRA dans le cas de ce malheureux jeune homme, demeure inexpliquée.

Une question sans réponse.

 

« Pourtant, les virologues connaissent tout de l’intimité génétique et moléculaire du nouveau A/H1N1, et les infectiologues connaissent tout des mécanismes qui conduisent à la grippe… »

(Jean Yves Nau).

Mais on a peine à comprendre. Evidemment !

Une première piste, est celle des Britanniques :

« La dangerosité du virus H1N1 tiendrait au fait qu’il est susceptible de pénétrer, dans certaines conditions rarissimes et inexpliquées (pour le moment), de pénétrer au plus profond de l’arbre pulmonaire humain. Il pourrait ainsi se répliquer de telle manière que la fonction respiratoire de la personne infectée s’effondre, et ce en dépit des assistances mécaniques ventilatoires… »

 

Porte ouverte au catastrophisme ?

 

Surtout pas.

 

Le virus H1N1 est certes plus contagieux que les virus de la grippe saisonnière, mais les spécialistes semblent unanimes pour affirmer qu’il n’est pas plus virulent.

 
http://www.basagana-ramon.com/article-36241802.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche