Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 02:04
Jeudi 1 octobre 2009
- Par L' Aviseur -


Affaire clearstream 2.jpg
wikipedia


Clearstream : la piste ignorée
des liens Sarkozy-Lahoud

Mais qui est donc Imad Lahoud, soupçonné d’avoir falsifié les listings Clearstream ?

 Jusqu’aux révélations de Mediapart ce matin, on disait (et il le laissait entendre) de lui qu’il était le jouet de Dominique de Villepin, utilisé dans sa guerre avec Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, l’histoire est moins évidente : de nouveaux éléments issus de la procédure (mais ignorés par les juges d’instruction) évoquent au contraire la grande proximité d’Imad Lahoud avec l’entourage de Nicolas Sarkozy. 


Imad Lahoud aurait assuré avoir été en contact avec 
Emmanuelle Mignon, collaboratrice proche de Nicolas Sarkozy. Cette information est cependant démentie par cette dernière. L’information vient pourtant de... la DGSE.
De plus, un témoignage de l’épouse d’Imad Lahoud -resté confidentiel jusqu’ici- révèle que cette dernière a travaillé pour Sarkozy lorsqu’il était ministre des finances (fin 2004). Dans ce même témoignage troublant, elle affirme qu’en 2005, Eric Woerth (alors secrétaire d’Etat) - dont elle dirigeait le cabinet- lui aurait dit que "Nicolas Sarkozy n’en voulait pas du tout à son mari".
 
Cette petite phrase, jamais rendue publique, ouvre aujourd’hui la voie à bien des interprétations. D’un côté, elle met à mal la théorie “conspirationniste” selon laquelle Nicolas Sarkozy aurait lui-même fait ajouter son nom pour tendre un piège à son rival Dominique de Villepin. Mais elle suggère aussi que, dès 2005, M. Sarkozy savait qu’Imad Lahoud était probablement le faussaire de l’affaire.
 
Or, loin de vouloir le « pendre à un croc de boucher  », selon une expression passée à la postérité, il aurait fait passer le message qu’il ne lui en tenait pas rigueur. Et il aurait laissé faire pour mieux "pulvériser" -le mot est de Philippe Rondot- Dominique de Villepin.

Ces dernières révélations s’ajoutent à celles de mercredi dernier (lors de la 3è journée d’audience du procès), issues de la défense de Dominique de Villepin : les notes de frais remboursées par EADS à Imad Lahoud, démontrant que celui-ci a déjeuné une quinzaine de fois avec François Pérol, l’un des plus proches collaborateurs de Sarkozy, à la période clef de l’affaire Clearstream.

De même, il a partagé de nombreux repas avec Gilles Crapinet (conseiller de Raffarin à Matignon) et Jean-Pierre Philippe (ancien cadre de EADS et mari de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui elle même a déjeuné avec Lahoud en 2005).
 
Si l’affaire est compliquée à suivre, elle parait moins évidente qu’on ne le disait (le prétendu complot de DDV vs. Sarkozy) : ces nouveaux éléments semblent montrer que Sarkozy est moins innocent qu’il ne le prétend dans cet enfumage juridique et politique.



http://www.marcfievet.com/article-36752389.html

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Actualité (et alternative)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche