Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 02:15
Mercredi 23 septembre 2009

OFRTP-FRANCE-GRIPPE-VACCIN-20090715Global Research, Jane Burgermeister, 21 juillet 2009


L’OMS a refusé de communiquer le procès-verbal d’une importante réunion d’un groupe consultatif bondé de dirigeants de Baxter, Novartis et Sanofi, qui a recommandé la vaccination obligatoire pour cet automne aux Etats-Unis, en Europe et dans d’autres pays, contre le virus artificiel H1N1 de la « grippe porcine ».


Dans un courriel de ce matin, un porte-parole de l’OMS a prétendu qu’il n’y a pas de procès-verbal de cette réunion, qui s’est déroulée le 7 juillet, dans laquelle les directives sur la nécessité de vacciner le monde entier, adoptées par l’OMS ce lundi, ont été formulées, et à laquelle participaient les dirigeants de Baxter et d’autres compagnies pharmaceutiques.


Dans le cadre du Règlement Sanitaire International, en cas d’urgence pandémique, du type prévu cet automne dans la deuxième vague plus meurtrière de virus H1N1, qui est construit génétiquement pour ressembler au virus de la grippe espagnole, les directives de l’OMS ont un caractère contraignant pour l’ensemble des 194 pays affiliés à l’OMS.


En bref : l'OMS dispose de l’autorité d’obliger tout le monde dans les 194 pays à se faire vacciner de force en automne, d’imposer des quarantaines et de limiter les voyages.

Il existe une preuve vérifiable, claire et sans équivoque, montrant que l’OMS a fourni le virus de la grippe aviaire vivant à la filiale de Baxter en Autriche. Ce virus a été utilisé par Baxter pour fabriquer 72 kilos de matériel vaccinal en février.


Baxter a ensuite envoyé ce matériel à 16 laboratoires dans quatre pays sous un faux étiquetage, désignant les produits contaminés comme du matériel vaccinal, déclenchant presque de cette façon une pandémie mondiale.

Puisque Baxter doit observer strictement les règles de biosécurité de niveau 3 en manipulant un virus dangereux, comme celui de la grippe aviaire, la production et la diffusion de cette pandémie ne peuvent pas être accidentels, mais sont plutôt effectuées par Baxter dans une intention criminelle.

La police autrichienne enquête maintenant, après que j’ai déposé des accusations criminelles en avril.

Il est de plus en plus évident que l’OMS et Baxter ne sont que des éléments d’une organisation criminelle beaucoup plus vaste, qui progresse d’une façon coordonnée et synchronisée, pour exécuter dans les prochains mois et années l’ordre du jour de réduction de la population mondiale des « élites, » tout en mettant en place un gouvernement mondial dont l’OMS sera membre.

L’OMS, une agence des Nations Unies, semble jouer un rôle clé dans la coordination des activités des laboratoires, des compagnies pharmaceutiques et des gouvernements, dans l’accomplissement de l’objectif de réduction de la population et la prise de contrôle politique et économique de l’Amérique du Nord et de l’Europe :

- En premier, l’OMS donne des fonds, de soutien et de garantie à des laboratoires tels que le CDC pour chercher des agents pathogènes, les modifier génétiquement pour les rendre plus mortels, et aussi les breveter.

- Deuxièmement, l’OMS fournit ces mêmes agents pathogènes mortels, élaborés génétiquement, à des compagnies comme Baxter en Autriche, de sorte que Baxter puisse utiliser délibérément ces virus pour contaminer avec méthode le matériel vaccinal. Si la contamination des 72 kilos n’avait pas été détectée à temps par un laborantin en République tchèque, des millions de gens auraient attrapé la « grippe aviaire » avec l’injection.

- Troisièmement, en cas de pandémie, l’OMS ordonne une vaccination obligatoire dans l’ensemble des 194 pays, suivant les « recommandations » d’un groupe consultatif dans lequel siègent aussi les cadres de Baxter.

- Quatrièmement, l’OMS accorde à Baxter, Novartis, Sanofi et à d’autres compagnies, des contrats lucratifs pour fournir ces vaccins.

Par ailleurs, l’OMS acquiert une nouvelle autorité mondiale à une échelle sans précédent en cas de pandémie.


Dans de cadre des plans pandémiques spéciaux décrétés dans le monde entier, en particulier aux États-Unis en 2005, en cas d’urgence pandémique, les gouvernements nationaux doivent être dissous et remplacés par des comités de crise, qui prennent en charge les infrastructures de santé et de sécurité des pays, et qui relèvent de l’OMS et de l’Union Européenne en Europe et de l’OMS et des Nations Unies en Amérique du Nord.


Si le Model Emergency Health Powers Act est mis en œuvre sur instructions de l’OMS, refuser le vaccin sera un délit pénal pour les Étasuniens. La police est autorisée à utiliser la force brutale contre les suspects « criminels ».

Grâce au contrôle de cette crise pandémique spéciale et aux comités dotés du pouvoir de promulguer une législation pour l’instaurer dans la plupart des pays, l’OMS, l’ONU et l’UE deviennent de facto le gouvernement d’une grande partie du monde.

La grande quantité de morts entraînera aussi l’effondrement économique et des bouleversements, la famine et la guerre, et ces événements provoqueront encore plus de réduction de la population.


Pour résumer : l’OMS contribue à créer et ensuite à propager une pandémie virale mortelle. Celle-ci permet à OMS de prendre le contrôle des gouvernements d’Amérique du Nord et d’Europe, et d’ordonner aussi la vaccination obligatoire des populations, par ces mêmes compagnies qui ont d’abord créé et propagé le virus mortel. Et tout ça sous le prétexte de protéger les populations contre la pandémie qu’ils ont créée.


Les principaux médias, possédés par ce même groupe d’« élite » qui finance l’OMS, cachent systématiquement au grand public la nature du danger réel de ces injections de H1N1, en retenant les informations essentielles concernant l’interdépendance des agissements à leur propre profit de ce groupe d’organisations.

En conséquence, la plupart des gens croient encore que le virus H1N1 est une grippe porcine naturelle, alors que même l’OMS a officiellement abandonné le terme « porcin » dans une tactique de reconnaissance de son origine artificielle.

La plupart des gens pensent encore que les compagnies pharmaceutiques peuvent fournir un remède, alors qu’elles sont en train de préparer une rie de piqûres létales, contenant le virus vivant atténué, des métaux toxiques et d’autres poisons.


Les deux piqûres de H1N1 sont conçues pour endommager le système immunitaire et ensuite l’attaquer avec un virus vivant, dans un processus qui reflète celui décrit par deux mémoires de 1972 de l’OMS, où ont été définis les moyens techniques pour transformer les vaccins en tueurs.

Le Mémorandum Strecker révèle aussi que l’OMS a recherché activement des moyens pour affaiblir le système immunitaire.


La meilleure protection contre le virus H1N1, qui a été libéré et qui deviendra inévitablement de plus en plus mortel puisqu’il mutera en automne, est l’argent colloïdal et aussi les vitamines pour renforcer le système immunitaire, les masques et les autres mesures de ce genre [le chlorure de magnésium améliore beaucoup le « terrain », ce qui renforce la résistance aux micro-organismes, ndt].

Mais aucun des gouvernements d’Amérique du Nord ou d’Europe n’a fait des provisions d’argent colloïdal ni préconisé des mesures de santé judicieuses pour contenir la prochaine vague meurtrière.


Il y a à la place de plus en plus de signes montrant qu’ils utiliseront la panique pour effrayer les gens afin qu’ils acceptent les vaccins toxiques, qui sont sûrs de provoquer des lésions ou des dommages uniquement grâce à la présence de métaux lourds.

Cette campagne de vaccination de masse permettra même l’émergence d’une souche plus mortelle et fournira une couverture pour la libération des virus de la grippe aviaire ou d’autres agents pathogènes.


C’est pourquoi des mesures doivent être prises maintenant pour arrêter la vaccination de masse prévue cet automne, en intentant une action en justice pour bloquer la distribution des vaccins et/ou les lois gouvernementales forçant les gens à accepter la vaccination.

Une enquête sur cette association criminelle internationale corporatiste doit être conduite dans chaque pays, car ses tentacules sont partout. Pour essayer de lancer cela aux États-Unis, j’ai déposé en juin des charges auprès du FBI contre l’OMS et l’ONU, entre autres accusés. J’ai inclus le Président Obama parmi les accusés car je pense que le moment est venu d’identifier et d’isoler les principaux membres de ce groupe criminel international corporatiste, qui a annexé de hautes fonctions dans le gouvernement des Etats-Unis, et de les mettre en prison une fois pour toutes, et il existe des rapports, qui doivent être étudiés par les autorités, selon lesquels Obama a des liens financiers directs avec Baxter.


Il existe des preuves selon lesquelles la ministre autrichienne de la Santé et d’autres fonctionnaires ont aidé Baxter à dissimuler ses traces.

Il existe aussi des preuves évidentes montrant qu’une partie des médias autrichiens sont activement impliqués dans la propagation de mensonges et de désinformation pour bercer les gens dans un faux sentiment de sécurité concernant la fabrication et la distribution par Baxter d’un matériel pandémique ce février en Autriche.

C’est une nécessité vitale pour les individus et les collectivités locales de prendre des mesures efficaces pour se protéger contre la prochaine vague mortelle de virus H1N1 afin de minimiser son impact.


Pour trouver des informations sur les accusations que j’ai déposées à ce jour en allemand et en anglais, en Autriche et auprès du FBI, vous pouvez vérifier le site wakenews.

Source : www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14475


VIDEO


http://mariereveuse.over-blog.com/article-36409714.html


____________________________________________________________________________________________






Je suis infirmière et complètement révoltée par cette opération commerciale faisait courir à la population les risques inutiles dûs à une vaccination, quelle qu'elle soit.
Nos dirigeants ont oublié leur devoir envers la population et se vendent éhontément aux lobbyings, au mépris le plus pur des citoyens qu'ils sont censés représenter.
Commentaire suivant
http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelot-tu-mens-christian_news


Roselyne Bachelot, tu mens. Christian Cotten

http://www.dailymotion.com/video/xanm0b_roselyne-bachelot-tu-mens-christian_news

 

 

Stan Maillaud : Ultime Alerte Pandemie H1N1 Comment agir ?

http://www.dailymotion.com/video/xady8k_stan-maillaud-ultime-alerte-pandemi_news



Roselyne Bachelot (tu mens) !

Oui, toi, citoyenne Roselyne Bachelot, ci-devant ministre de la République. C'est à toi que je m'adresse en ce jour de la Saint-Michel.

Tout comme toi, moi aussi, j'ai servi pendant vingt ans l'industrie pharmaceutique. Mais nous n'y avons pas appris les mêmes choses. Toi, tu y as appris le mensonge. Moi, j'y apprenais l'art du recadrage et de la fessée pédagogique des scientifiques sans éthique.

Roselyne Bachelot, ci-devant ministre de la Santé, tu mens : tu as caché ces dernières années ton véritable parcours professionnel, comme d'autres avant toi s'inventaient de faux diplômes : pendant vingt ans, tu as été visiteuse médicale chargée de relations publiques pour l'industrie pharmaceutique et cela, tu l'as occulté pendant des années.

Roselyne, tu mens : je sais comment travaillent les dirigeants de l'industrie pharmaceutique. Je sais comment ils organisent le lobbying politique, dans le temps et la patience, pour placer leurs agents au plus haut sommet de l'État. Comme le disait il y a quelques années le professeur Bernard Debré : tu exerçais avant d'être ministre la profession de « visiteuse du diable ».

Roselyne Bachelot, tu mens : tu te prétends ministre chargée de la sauvegarde de la santé des citoyens, alors que tu as mis tes talents de jeune femme de bonne famille au service de l'industrie du poison sur ordonnance. Tout comme la plupart des membres du Comité Technique des Vaccinations ou du Haut Conseil de la Santé : tous déclarent leurs liens d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique. Plus des deux tiers sont de fait les obligés de l'industrie.

Cette réalité porte un nom : la corruption des hauts fonctionnaires et des politiques. Les institutions de la République sont aujourd'hui mises au service d'intérêts particuliers par de faux experts, véritables représentants de commerce des industrie des poisons.



Suite ici: http://www.politiquedevie.net/Medecines/RoselyneBachelotTuMens3481.htm



_______________________________________________________________________________________



Santé-venin :

Je voudrais vous amener à réfléchir aussi sur le respect immodéré, servile et parfois aveugle que nous avons instinctivement devant toute personne qui porte une blouse blanche ou qui porte le titre de docteur ou de professeur, ainsi que sur la confiance naïve que nous accordons aux produit diffusés par les officines de pharmacies, malgré les scandales qui ont jalonnés leur histoire (talc Morange, vaccin contre l'hépatite, etc...).


Je me suis d'ailleurs demandé comment nous n'avons pas été davantage alerté par le symbole même des pharmacies : le caducée.
Car il nous montre de façon symbolique l'esprit qui à l'oeuvre dans les pharmacies. Il n'est pas innocent que la conception de la santé occidentale soit symbolisée par un serpent qui crache son venin dans une coupe ! Tout cela à l'ombre d'une croix (verte, couleur de l'espérance...). Je dis « la santé occidentale », car le caducée des pharmacies est d'invention récente, puisque déposée par l'ordre des pharmaciens en 1968.

Un peu d'étymologie nous apprend que pharmacie vient du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison (Wikipedia).



 Le caducée d'Asclépios.

 

Caducée de la pharmacie représentant la coupe d'Hygie (fille d'Asclépios et déesse de la santé), dans laquelle le serpent crache son venin servant à la préparation de remèdes.

 

La coupe d'Hygie (d'où vient le mot hygiène) représente la propreté et l'hygiène (qui ont fait régresser l'impact des maladies dans ces derniers siècles) et c'est dans cette coupe que le serpent vient cracher son venin/drogue... tout un symbole d'une santé retrouvée par des principes de propreté et polluée à nouveau par l'apport des drogues et des poisons que les pharmacies nous délivrent sur ordonnances !

Je ne compte plus les amis qui sont entrés dans des démarches de soins qui les ont peu à peu rendu totalement dépendants des médicaments qui leurs étaient donnés, jusqu'à en mourir pour certains. Je ne crois pas que ce soit normal, mais ça correspond pourtant bien à ce qu'affiche le caducée...

http://blog-porte-parole.blogspot.com/


Vers un carnage vaccinal
http://crodoff.canalblog.com/archives/2009/09/13/15051435.html




Focetria et Pandemrix, vaccins adjuvantés potentiellement plus dangereux que la grippe A H1N1, selon Arznei-Telegramm

Grippe: que fait cette souche H1N1 dans le vaccin anti-grippe classique?

Grippe A : Une dose de vaccin suffit selon l'OMS 

Grippe A H1N1 (88) : Réseaux sociaux + fichier informatique de vaccination = guerre civile.
 

Grippe A : Un rappel qui peut être bien utile au moment où l’on parle d’ expérimenter un vaccin y compris sur de très jeunes enfants!!
Le Code de Nuremberg - 1947 Le Code de Nuremberg identifie le consentement éclairé comme préalable absolu à la conduite de recherche mettant en jeu des sujets humains. 1 - Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne intéressée doit jouir de capacité légale totale pour consentir : qu’elle doit être laissée libre de décider, sans intervention de quelque élément de force de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres […]


 

liste complète  




Dr Hamer: La puce microchip est dans la seringue!

Le Docteur Hamer dévoile la vraie finalité
du plan de vaccination de masse forcée


23/09/2009 - Conversation Dr Hamer/Helmut Pilhar

26 août 2009

Mercredi 26 août 2009

La puce CHIP est dans la seringue

Hamer: Nos pires craintes ont été dépassées en quelques jours par une réalité encore plus horrible.

Pilhar: Geerd, tu fais référence à l’amende de 1000 dollars et aux 30 jours d’arrêt pour opposition à la vaccination aux Etats-Unis?

(
http://thebirdflupandemic.com/archives/1000-per-day-fine-and-30-days-in-jail-for-refusing-the-swine-flu-vaccine-in-massachusetts).

Hamer: Oui, les opposants à cette vaccination (s’opposer à l’implantation de puces est un crime d’Etat) ne sont pas incarcérés dans une prison normale mais, dans des camps de concentration (il y en a des centaines dans tout le pays), spécialement préparés à cet effet.

(
http://info.kopp-verlag.de/news/amerikanische-konzentrationslager-fertig- und einsatzbereit.html)

De ces camps les personnes pourront en sortir à condition d’accepter l’implantation de la puce. Elles deviendront alors un gibier grâce à la puce létale et elles mouront «comme des mouches», après leur libération.

Pilhar: Tu veux dire que le grand nettoyage par les meurtres de masse a commencé?

Hamer: Cela ne peut avoir que cette signification. Je ne peux pas comprendre que l’on mette en route un tel dispositif militaire et policier avec à la clef des sanctions aussi draconiennes, s’il ne s’agissait que de faire participer les gens à une vaccination contre une ridicule grippe estivale. Cela n’aurait pas de sens, abstraction faite qu’une telle vaccination ne peut pas se faire. Vacciner en Octobre pour se protéger d’une grippe qui arriverait l’Eté suivant, c'est à mourir de rire. Avec le Tamiflu l'on peut stopper pendant 2 à 3 semaines les symptômes d’une phase de réparation, mais cela du point de vue de la GNM est une idiotie totale.

Pilhar: Il est à remarquer qu’aux USA, environ 100.000 cercueils en plastique sont stockés.

(
http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&VideoID=39130476).

Dans quel but? De plus, la population a été systématiquement désarmée et privée de ses chiens de combat.

Hamer: Nous avons un meilleur éclairage en vue du but final, qui est totalement passé sous silence. Nous pouvons discuter des heures à propos du Tamiflu, mais personne n’ose dire un seul mot sur l’implantation des puces. C’est tout à fait remarquable. Il est évident que c’est l’implantation des puces qui est en jeu avec la violence de la mise en œuvre des mesures gouvernementales. Que la puce de Hitachi puisse être combinée avec la puce létale, nous en avons déjà parlé dans notre dernière interview.

Nous constatons la même chose avec la GNM. Depuis 28 ans. Nous pouvons gloser des heures sur la «persona non grata» Hamer, mais pas sur la question de savoir si la GNM peut être reconnue, au sens scientifique du terme, comme reproductible dans n’importe quel cas (malgré 30 vérifications officielles).

Il en va de même avec le Tamiflu! Nous pouvons en discuter des heures durant mais, pas un mot sur l’implantation des puces. Il est évident que le Tamiflu est dommageable, c’est un poison. Il est très dangereux dans une phase de réparation ou au cours de la partie vagotonique de la grossesse (2 derniers 1/3). Mais la puce létale représente maintenant une toute autre dimension. Comme on a utilisé la chimio et la morphine sans scrupule avec une mortalité de 98% alors que 98% auraient pu survivre avec la GNM, on s’apprête à utiliser sans scrupule la puce létale.

Tous les cancérologues savent très bien que la GNM est scientifiquement juste, mais ils n’en éprouvent aucun état d’âme.

Pilhar: Il est très étrange aussi que les USA promulguent ces lois d’exception qui permettent de se débarrasser de ceux qui osent critiquer et ce par milliers, voire par millions. Et, une fois «pucés», vous ne pouvez plus vous échapper.

Hamer: Cela fait des années que l’on prépare cette bataille du «puçage». La grippe porcine, bête, qui n’existe pas, n’est qu’un instrument inapproprié: trois malheureux porcs crevés et un enfant mort de n’importe quelle maladie et voilà de quoi bâtir ce mensonge de pandémie mondiale. Cela est le produit d’une presse de propagande parfaitement organisée devient maintenant visible: d’une mouche elle peut faire un éléphant.

Pilhar: Tout a commencé par le mensonge du sida, puis est venu le mensonge de l’ESB, ensuite le mensonge du 11 septembre, et ce fut le tour de l’anthrax. Puis le mensonge de la grippe aviaire. Maintenant le mensonge de la grippe porcine. L’année prochaine, ce sera le mensonge de la grippe des souris. Tout est en train de marcher vers une ‘‘solution finale’’. Quand toute la population sera «pucée», alors ce sera l’esclavage total, manipulable à souhait et les «manipulateurs» pourront tuer quand bon leur semblera.

Hamer: L'on s’occupe actuellement des femmes enceintes et des bébés. Ce sont les premiers à être traités au Tamiflu et pucés. Beaucoup de femmes enceintes qui sont aux 2/3 de leur grossesse risquent de perdre leur bébé parce que le Tamiflu est un vrai poison. Les femmes elles-mêmes peuvent perdre la vie, car, aux 2/3 de leur grossesse, elles sont en pleine vagotonie. Il est connu qu’en pleine vagotonie, une seule piqûre de morphine ou de Tamiflu peut faire mourir la personne.

Il semblerait qu’aux USA il y ait eu un mouvement de panique. Les gens se demandent où pourraient-ils fuir pour ne pas être pucés de force, car ils savent qu’une fois pucés ils ne pourront plus vivre une seule heure en paix face à leurs ennemis.

Il faut pour une fois penser à cette sensation de porter en soi cette puce mortelle et se dire que chaque jour peut être le dernier parce que d’une centrale située à Tel Aviv par exemple, quelqu’un peut décider de vous ‘‘éteindre’’.

L'on se retrouve totalement à la merci de ce quelqu’un. Il ne servira à rien alors, de se lamenter! Ah, si j’avais su… C’est la raison pour laquelle les responsables n’en parlent pas, afin que personne n’en ait la connaissance avant.

Et quand les esclaves seront tous pucés, il sera toujours assez tôt qu’ils l’apprennent. Ils seront alors dressés comme des chiots. Plus personne n’osera lever la voix. (..) Toute la Terre sera alors devenu un immense camp de concentration pour esclaves, à l’exception des co-religionnaires d’une certaine communauté religieuse.

Se laisser implanter la puce signifie alors que l’on donne les pleins pouvoirs jusqu’au meurtre décidé à n’importe quel jour.

Le Mossad et la CIA montrent clairement ce qu’ils ont en vue. (La souris ne veut jamais croire que le chat arrive).

Dans une entreprise de plusieurs centaines d’employés qui fabriquent les seringues et le Tamiflu, il suffit de quelques personnes ‘‘sûres’’ qui, en fin de processus placent la puce dans l’embout. Alors tous les autres employés de l’entreprise peuvent dire à bon droit qu’ils ne savaient pas. Cela s’appelle ‘‘contrôle final’’ ou ‘‘livraison finale’’ et cela paraît tout à fait normal.

Le fait est que chaque piqûre de Tamiflu et chaque puce sont équipées d’un numéro de code, qui est alors affecté au numéro de code personnalisé. Pourquoi donc ces piqûres destinées à combattre une chétive grippe estivale doivent-elles porter un numéro propre et pourquoi doit-on présenter son passeport lors de cette vaccination? Pourquoi, aux Etats-Unis, ne veut-on plus laisser sortir du territoire quelqu’un qui n’est pas pucé?

Pilhar: Dans les années 1970 le Club de Rome avait, dans un avis sensé paru dans son «Bulletin sur la situation de l’humanité» déclaré qu’il fallait soit abaisser le taux des naissances soit augmenter le taux de décès. L’Institut Max Planck pense qu’il faut réduire la population mondiale à 2 milliards de personnes. En Amérique il y a un soi disant
‘‘Stonehenge Américain’’ (
http://www.igeawagu.com/news/corruption/1199237261.html), où dans un bloc de granite d’environ 100 tonnes est gravé ce message: «La population mondiale doit être réduite à 500 millions de personnes pour retrouver un âge de raison» [!!!].

Lorsque l'on regarde de près la soi disant ‘‘surpopulation’’ l'on constate que le seul état du Texas suffit à nourrir les 6 milliards de personnes. Si l'on veut placer ces 6 milliards de personnes, avec disons 80 kg de poids en moyenne, c'est-à-dire avec un volume d’environ 80 litres dans un cube, ce cube aurait un côté de 800 m de long. On peut facilement cacher un tel cube dans n’importe quelle vallée d’Autriche.

Je ne crois pas à cette ‘‘surpopulation’’! Je suppose plutôt que ces fanatiques de la globalisation n’ont pas besoin de 6 milliards d’esclaves à leur service, c’est pourquoi ils veulent réduire l’humanité de 1/10.

Hamer: Helmut, tu avais raison de dire, dans notre dernière interview du 13.08.2009, que si nos adversaires arrivent à faire cela ils seront arrivés à leurs fins. C’est pourquoi la Germanique doit être réduite au silence, car contre une Germanique connue de tous ils n’auraient pas pu arriver à leurs fins. Lewwer duad üs Slaav! Plutôt mort qu’esclave! (Extrait de ‘‘Pidder Lüng’’ de Detler von Liliencron).

Que vive la Médecine Nouvelle Germanique, la Médecine Nouvelle Biologique et mon souhait vous accompagne avec, pour tous, une vision de Liberté et de Vérité sur le Monde!


Dr Ryke Geerd Hamer


Ingénieur Helmut Pilhar

 

Source: http://medecinenouvelle.com/

 

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 24/01/2010 01:43


Ouf, Sue, pour l'instant c'est dépassé ! Eva


sue 17/12/2009 05:03



je pense aussi qu'on voudra nous pucé mais par vaccination forcé je me demande si c'est logique... je m'explique: la puce en question est supposé contenir les informations de chaque personne, et
on pourra y mettre son argent plutot que de l'argent papier et même pouvoir la suivre à la trace grace à cette puce. Mais mais ... si je fais la file pour prendre un vaccin, comment pourront il
me donner la bonne puce avec MES INFOS À MOI???



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche